Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Humain


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Jeu 19 Oct - 16:29

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
La voix de Kar résonna dans la tempête, calme et posée malgré que le conflit semblait aller en sens unique. Son timbre de voix éraillé presque autant que le démon avait laissé place à une voix suave, presque envoûtante.

- La capture est désormais inutile, recours à la force létale autorisé.

Et comme pour accompagné ses paroles, les hommes survivants des SUV en feu sortirent avec des fusils de calibre 12, chargés non pas à la grenaille, mais avec du verre. Le but étant de créer un "nuage" de débris coupants qui s'engoufrerait dans les vents violents provoqués par Arashi pour toucher leurs adversaires, tandis que plus loin, sortis des flammes d'un des SUV qui brûlait, Kar apparu presque à côté de Loreleï, l'arosant d'essence avant d'allumer le tout d'un claquement de doigt. C'était fini de jouer, il devait dégager le terrain pour son maître, c'était ainsi. Dans un sens, ça le répugnait de devoir recourir ainsi à la violence, lui qui n'avait toujours qu'aspirer à vivre au grès du vent. Mais voila. Il se retrouvé à profiter des feu déclenchés par Taïga et des vents chauds d'Arashi pour s'attaquer à la menace la plus vulnérable. La sirène avait la peau visqueuse, les balles pouvait la toucher, mais les vents de la dragonne empêchait les tirs d'aller droit, et les lames ou les coups glisseraient sur ses écailles.

Le feu, ça restait toujours une bonne solution, toujours. L'essence allait probablement coller dans la matière qui recouvrait la peau de la naga comme du napalm, causant des dégâts... importants, si elle n'avait pas moyen de se défendre.

Le colosse de pierre, lui, était focalisé sur Taïga, la démone, ses sauts de lapin étaient très vite devenus ennuyeux pour la créature massive qui semblait n'avoir que sa force pour seul atout. Pourtant, un sourire se dessina sur ses lèvres de roche tandis qu'il fracassa le sol, émettant une secousse déstabilisante. Il fallait lui faire rater un seul saut, pour qu'elle se retrouve déséquilibrée et donc, à la merci du coup direct que le monstre essaya d'enchaîner sur elle.

Arashi était encore la moins en danger pour le moment, mais si les attaques combinés de ses deux élémentaires mettaient KO les deux autres femmes, elle aurait bien du mal à se défendre seul contre l'anguille qu'est Kar et l'immense bloc qu'on pourrait comparer à "La Chose" dans les quatre fantastiques.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Jeu 19 Oct - 20:50
Encore une fois, l'élémentaire s'extirpait de mon piège, j'en concluait donc qu'il se téléportait purement et simplement, moi qui pensait auparavant qu'il se changeait en nuage de braise ou autre chose. Je devais réfléchir vite, trouver un moyen de contrer ces monstres. Soudain, une éventualité me reviens en tête, j'observais un court instant ma main, si je ne le faisait pas, j'allais mourir de toute façon, Marc n'aurait pas été vengé, et ces intrus pourraient souiller mon territoire de leur présence autant qu'ils le désiraient. Je devais le faire. Concentrant alors ma puissance, je laissais une carapace de glace prendre ma main jusqu'au poignet, je criais de douleur en sentant ma chair dépérir et geler, mais je ne pouvais plus reculer maintenant, au moment ou la dernière sensation de douleur me quitta, j'utilisais de nouveau ma magie pour briser cette glace, et le bracelet avec.

Tout d'un coups, c'est comme un torrent qui entre en moi, toute cette force que l'on m'avait volé retournait dans mon sang. Peu après, la douleur, et ce même sang qui s'échappe de ma plaie. Sans même prendre le temps d'y penser, je laisse ma vraie apparence reprendre le dessus, des écailles d'azur remplaçant ma peau, mes ramures se développant pour atteindre le panache de celles d'un cerf adulte, et mon corps abandonnant ses traits humains pour aborder ceux d'un serpent aussi grand que par le passé, au moins 10 mètres de longueur. Je ne m'envole pas encore, m'appuyant sur mes trois pattes encore en état de fonctionner, et je souris en remarquant que le sort lancé sur mon oeil de verre fonctionne, celui-ci s'étant adapté à ma nouvelle forme.

La douleur me fais tourner la tête, le choc du réveil en fait de même, mais je dois tenir le coup, et penser vite, mon regard se tourne vers le colosse de pierre, qui tout d'un coups me semble si petit. Poussant un hurlement bestial, je déchaîne mes force restante et emprisonne le titan dans un tombeau de glace, juste avant que je ne sente mes forces me trahir et que tout ne devienne noir, mon corps épuisé tombant dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 27
Launwitch


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Ven 20 Oct - 12:06



I am the War

Feat. Lorelei & Arashi







J'éventre profondément un des ennemis avant de remonter la lame pour le couper en deux, haletante, je me laisse aller à l'adrénaline. Je ne peux pas laisser Egregario prendre complètement sa forme à taille humanoïde. Je me videra trop vite de ms forces, en fait, je pète complètement la forme, juste que je dois pas tout dépenser. Habitant un démon, j'ai une très grande ressource de pouvoir, mais elle ne doit pas me consumer, j'en oublierai mon but. Je ne parviens pas à éviter toute la nuée de verre explosives, me faisant égratigner un peu partout, je deviens alors une grosse masse de flamme tout en me téléportant pour ne pas avoir de masse physique. J'en avais assez, me matérialisant un peu plus loin, je serre les dents en levant ma main droite et fermant le poing avant de l'abaisser vivement.

_ Par tous les démons du Metal, arrêter de me faire chier !

Je grogne, les visages des créatures et autres immortels que je vois semble se figer en rougissant un peu avant d'exploser littéralement de l'intérieur. Les corps pulvérisés, je n'avais épargné que mister Hulk en Pierre et la flammèche sur pattes. Ma peau prend un peu plus de couleur et ma peau se couvre un peu moins de charbon. Mon oeil qui semblait enflammer de l'intérieur semble diminuer en laissant apparaître une pointe verte, mais je garde toujours ma forme démoniaque. Egregario se rétracte un peu. J'ai beau contrôler le feu, j'ai surtout appris à développer mon don d'explosion en jouant avec la pression et la densité de l'air, c'est juste une question d manipulation des éléments. C'est pour cela que je ne suis pas une maîtresse de la pyrokinésie, mais une nécromancienne. Je n'agit pas que sur le feu, c'est plus subtil, je créer le feu, je suis la chaleur, l'élément, la construction et destruction. C'est pour cela que j'ai pu les faire exploser, en fouisant bouillir mortellement le sang et l'eau présente en eux, j'ai jouer sur la pression de l'air et tout ca prend de la place alors autant chercher de l'oxygène à l'extérieur.. par tous les pores.... c'est pour cela qu'il n'en reste que des tripes, cervelles et morceaux un peu partout.
Ma séquestration et ma précédente grossesse m'ont beaucoup affaibli, j'ai du alors apprendre à agir à la plus petite échelle qui soit pour passer maître dans l'art de mon pouvoir. En réalité, je n'ai pas une multitude de pouvoir. Je contrôle le feu jusqu’au démoniaque et je lis dans les âmes. C'est tout, enfin c'est déjà quand même pas mal.

Contemplant mon oeuvre sanglant, je regarde le sang couler, tirant un très mauvais sourire sardonique. Une secousse me fait cependant perdre l'équilibre et je tombe alors que j'entends un hurlement perçant semblant venir des abysses. Je tombe lourdement, faisant automatiquement face à Hulk, prêt à m'écrabouiller, mais ce ui me fait réagi ce n'est pas le danger de mort dont je suis victime. Non, c'est le hurlement de ma petite-fille, je me téléporte immédiatement en écarquillant les yeux. Je ne réfléchie plus, j'évite le coup de peu et je réapparaît juste à côté de Lorelei. Mon humanité et le peu de sang froid disparaît en un claquement de doigts, ma fille était en feu et se tord au sol. Elle ne peut l'éteindre, car l'odeur de l'essence empeste sur elle. Juste par ma volonté, je parviens à éteindre le feu qui la ravage, elle tombe au sol, semblant se liquéfier, mais ce n'est qu'une illusion d'optique.
Une nouvelle secousse se produit précédant une rugissement terrible. C'est la fête ou quoi là ? Je penche la tête, en sautant sur le sommet d'une SUV pour voir un très long dragon asiatique inerte avec un gros bloc de glace qui semblent être un iceberg. Mon regard se pose sur l'élémentaire restant, je ne sais pas si La Chose est morte ou vivante mais je dois m'occuper de l'anguille.

Repportant mon regard vers lui, je frémit les narines et serre les dents pour user de vitesse démoniaque pour sauter sur lui. Je le chope à la gorge en le plaquant au sol et lui donnant un violent coup de poing sans flammes.

_ Espère même pas de te téléporter enfoiré ! Je te suivrai à la trace.

Je remarque alors son bracelet, je ne le frappe pas une seconde fois, à cheval sur lui. Froncant les sourcils, j'essaye de me calmer en arborant un regard vert phosphorescent. Je ne dois pas le tuer malgré mon envie, lui tenant par le col je soupire. Il a fait du mal à Lorelei, mais c'est le dernier qu'il reste si le molosse est bel et bien congelé. Je l'avise de plus près, le costard semble impeccable mais pas ses cheveux bruns qui sont presque recouvert de saleté. Il est plutôt bel homme pour ... un feu sur pattes ?
Je devrai le tuer, le rôtir, mais cette forme humaine n'est qu'une illusion, sa véritable forme est l'élément même que je contrôle.

_ Ecoute-moi, aussi longtemps que je vivrai, cette communauté et dont ce bâtiment m'appartiendront. L'élement que tu es, ne peux ni me vaincre ni moi te vaincre. Je sais que tu as un maître. Et je n'ai pas envie de perdre mon temps à protéger mon village pour toujours de ta menace éternelle. Tu as de la chance d'avoir un bracelet, mais je ne comprenne pas qu'on réduit les enfants de Mère Nature, vous, les élémentaires. Voilà ce que je te propose, je t'enlève ton foutu bracelet ou bien je fais appelle à un Ange pour t'affranchir et tu es libre. Tu pourrais rester habiter au village, tu seras pas réduit en esclavage, mais pour avoir blessé ma petite-fille, tu seras sanctionner de me rembourser les soins que je lui pairai lorsque tu pourras payer.

Je relâche son col, mais prête à riposter en cas de refus.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

+1
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Humain


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Mer 25 Oct - 14:51

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Alors qu'il regardait brièvement autour de lui, la présence de Taïga sur son "corps" ne lui faisait ni chaud ni froid, il remarqua la dévastation causée par ses trois femmes... Le colosse de pierre avait fini en statue de glace très moche. Ce qui était amusant, c'était qu'il s’imaginait que son confrère de pierre finirait explosé à coup d'armes de grande puissance... Pas qu'une esclave briserait sa main pour palier la menace. Cette armurerie devait soit être vide, soit personne n'avait songé à prendre des armes.

Il écoutait d'une oreille distraite le discours de Taïga, elle était "gentille" de proposer ce deal, mais ça ne résoudrais rien, d'autres prendrais sa place pour tenter de prendre ce lieu, et ils apprendraient de leurs erreurs à chaque fois. Son maître était mort dans un SUV, le premier à avoir subis le Katana de la maîtresse de Lame Spirituelle. Mais le "grand maître" lui, n'allaient surement pas pardonné une trahison... Il réfléchis aux possibilités. Il était l'incarnation même d'un élément, sans âme, sans vie.
Il pourrait disparaître et ne jamais revenir... Retourner à l'élément premier, disparaître purement et simplement dans son "plan".

Son regard ambré dans lequel courrait des flammes se déposa alors sur celle qui le maintenait au sol,
son regard vide de toute expression, il pesa chaque décision, chaque conséquences... Avant de finalement pesé chacun de ses mots.

- Vous pourriez me libérer, qu'est-ce que cela vous apporterez ? Je pourrais tout simplement retourner dans mon plan une fois libre, et ne plus jamais revenir sur cette maudite surface. Celui qui dirige tout cela est plus puissant que tout ce que vous pouvez imaginer, il est capable d'asservir les éléments qui se promènent sur cette planète aussi bien que les humains et les créatures diverses. Je n'ai pas d'argent, et ne sais même pas comment je pourrais en gagner pour vous rembourser. Tout ce que je sais... C'est que vous vous faites un ennemi... Impitoyable, avec un contrôle parfait sur ses... Sujets.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Mer 25 Oct - 16:16
j'ai l'impression de nager dans du plomb, le moindre mouvement semblant pataud, lent, presque impossible, pourquoi est ce que j'avais fait ça ? J'aurais bien pu m'enfuir, abandonner cette folle qui m'avait arraché l'oeil, cet endroit où j'avais été faite prisonnière, j'aurais pût trouver un nouveau territoire, mais à la place, j'avais de nouveau sacrifié une partie de moi, juste pour aider des gens qui ne le méritaient sûrement pas, au moins, maintenant que je l'avais fait, j'étais libre, plus de Marc pour me dire quoi faire, plus de limite à mes pouvoir, peut être que ça valait le coup, qui avait besoin d'un corps en parfait état quand on avais celui d'une divinité ? J'étais libre, si je survivais.

Les voix des deux flammèche me parvenaient, semblant lointaines, elles discutaient pendant que je me vidais de mes forces sur le sol sec ? C'était compréhensible, Taïga devait préférer me savoir morte maintenant que je pouvais l'égaler, j'allais peut être bientôt rejoindre les morts, peut être que j'allais agoniser ici pendant des jours, des semaines, le temps que ma plaie s'infecte, je devais trouver un moyen de survivre, mais c'était à peine si j'avais la force de penser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 27
Launwitch


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Jeu 26 Oct - 11:51



I am the War

Feat. Lorelei & Arashi







Je regarde l'élémentaire dans les yeux pendant qu'il me répond, mais ça ne m'empêche pas de ressentir l'énergie de ma descendance et la faible aura d'Arashi. J'allais devoir faire bouger tout ça. Je grogne faiblement contre moi-même, je ne peux pas faire appel au prêtre de mon village et je ne sais pas si Annyah qui est une ange pourrait venir ici. C'était la dernière femme de mon oncle, depuis sa mort elle résite dans la Voûte, mais il est toujours possible de la convoquer pour un petit moment sur Terre. C'est la mère de Justyna, et ma cousine ignore qu'elle peut se matérialiser, je ne préfère pas qu'elle le sache. Annyah est une Ange qui contrôle le feu de la Justice, une Ange de la Justice qui possède une épée qui s'enflamme. Son rôle est d'aider les pêcheur à faire rédemption pour les enmener au Paradis, sinon elle les emmène en Enfer. Une sorte de guide juge, elle doit purger le mal dans la Jurisprudence, autant dire qu'on est pas très copine mais il nous arrive de travailler ensemble quand nous devons bannir des démons dans le monde Inférieur.
C'est une assez grande femme svelte aux yeux d'or comme Justyna, sa peau est laiteuse et ses cheveux telle une myriade de poussière de diamants avec le bout des mèches aussi noir que le charbon, ils sont long et lisse. Des lèvres pulpeuse et rouge avec un visage fin. Justyna tenait beaucoup de sa mère pour sa peau, ses yeux et ses lèvres de sang, mais c'est de son père qu'elle a hérité d'une longue chevelure d'ébène ondulante et de petite taille c'est ma signature avec ses courbes délicieuse et harmonieuses. Les ailes de ma belle-tante sont d'un blanc de coton parsemées de filaments dorés. Une Ange magnifique.

Je reviens au beau brun sous moi, l'écoutant patiemment. Je me perds un peu dans l'élément qu'il représente, no pas son âme, mais je me perds tout simplement tel le feu qu'il est. Ce n'est pas désagréable. J'expire bruyamment, tout en réfléchissant à ms deux comparses.

_ Ca ne m’apportera rien du tout, et comme je t'ai dit je peux te libérer et tu feras ce que bon te semble après. Même si tu n'as pas d'argent, tu pourrais tout simplement vivre ici dans l'élement que tu es et resté à Lame Spirituelle. Je ne te demanderai rien dans ce cas.

Je me redresse, n'étant plus sur lui tout en massant ma nuque par réflexe tout en jetant un coup d'oeil vers Arashi, mais sans cessez de lui parler. Un claquement se fait entendre, muni par un petit bruit d'explosion très petit avec une odeur de souffre. Le bracelet de l'élémentaire se retrouve au sol, noirci et brisé. Il était libre, j'avais détruit son collier.

_ Quant à ce grand maître, je vais le traquer et le tuer, qu'importe sa puissance, et mon village ne peut être appartenu à quelqu'un d'autres hors que moi et mon démon, même si on se fait envahir, il est impossible que nous appartenons à autre chose qu'Egregario ou bien Dieu lui-même ou le Diable en personne. Toutes les âmes de la communauté sont liés à moi par un lien que rien ne peut briser.

Lorsque des âmes sont liées par le sang et la magie, il est impossible de les briser, surtout avec une pacte démoniaque. Ils font partie de ma lignée. Et si jamais cet homme cherche à me posséder, je m'en remets entièrement à ma volonté et ma force de caractère.

_ Maintenant tu peux partir faire ce que bon te semble, plus rien ne te retiens. Et si jamais tu crains les représailles de ton Big Boss bah reste au village, il n'est pas sans défense, et surtout ne sous estime même pas le bébé qui pourrait être à côté de toi. Leur âme protégerons le village.

Quoi de mieux que des personnes qui meurent et où leur âme damnée se réincarne en esprit vengeur pour aspirer l'âme et tuer celle de l'envahisseur en l'envoyant dans le Monde Inférieur ? Nous ne seront accepter ni au Paradis et ni dans le Monde Inférieur, c'est ce qui fait notre force et notre faiblesse. Egregario à pu s'échapper du Monde Inférieur et est retenu sur Terre à cause de moi, et il a été déchu du Paradis nous sommes comme des anti-héros sans être les méchants. C'est ça la particularité de Lame Spirituelle, nous n'avons pas des murs et ni des chars ou des gardes partout. Lorsqu'on arrive, la nature hostile nous accueille, les villageois offrent leur hospitalité aux étrangers. On est comme un refuge, mais lorsqu'on se fait envahir, le monstre enlève son masque pour transformer ce petit paradis vert et d'or irlandais pour dévorer les méchants. alors les esprits vengeurs, se relèvent en zombie. Le village n'est plus qu'une ville fantôme, erré par des morts vivant, tuant tout ce qu'il bouge avant de revenir à la vie et que le quotidien reprenne la normal. C'est glauque, et j'aime ça. Il n'y a que si je meurs que tout ceci s'arrête, j'emporterai toutes les âmes avec moi dans le Monde Inférieur, enfin , d'après ma théorie. En quelques sortes, Marc est lui aussi condamné, il ne pourrait aller qu'avec moi où j'irai lorsque je mourrai.

Je tourne la tête vers Arashi, heureuse de constater que Lorelei s'est remis des blessures et viens nous rejoindre dans sa forme de sirène en souriant doucement. Elle vient de se nourrir d'un cadavre. Je soupire, je ne sais pas du tout-....

Alors un bruissement se fait entendre, suivi d'u flash lumineux. Je redresse les pupilles, deux grandes ailes ballotent délicatement au vent et nous fait face à côté du dragon. Elle me sourit tendrement, ses pupilles d'or sont plus pures que les miennes, j'avais qu'une envie, passer mes mains dans les mèches de sa crinière de diamant.
Les anges ne parlent jamais lorsqu'ils viennent de la Voûte Céleste, Egregario à gardé cette habitude lorsqu'il m'apparaît dans sa forme angélique. Ils font voeu de silence, c'est dans leur culture. Sans un mot et sans perdre de temps, elle se tourne pour poser la main sur la peau écailleuse d'Arashi. Elle a du entendre mon appel mental, à croire qu'elle nous observe sans cesse. Si Daniel savait qu'elle serait là, il la sauterait sur le champ.

Je jette un regard sur l'esclave affranchi de force, malheureusement pour elle, elle va devoir reprendre forme humaine pour récupérer. J'avais une idée pour la soigner, et ça serait du rapide, mais irréversible pour l'esclave. Un halo lumineux sort de la main d'Annyah pendant qu'elle ferme les yeux. Sans cri et ni douleur, tout l'aura enveloppe Arashi. Au bout de quelques secondes seulement, c'est son corps menu, nu et frêle qui laisse place dans les bras de l'ange. J'enlève ma veste à moitié cramé en grognant, et m'approchant d'Annyah.

_ Je ne peux pas la laisser libre, et il faut qu'elle soit opérationnel. Lorelei tiens là.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

+1
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 20
Launwitch


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Jeu 26 Oct - 12:22



I am the War

Douce et belle forme de sirène que j'incarne, j'étais remise de mes blessures grâce à la nourriture humaine et hybride abondante au sol. Je regarde l'Ange, et obéit immédiatement à Taïga en prenant Arashi dans mes bras et la posant sur ma queue tandis que que je m'allonge à moitié, exposant son moignon sanguinolent. Je regarde ma grand-mère, comprenant. Je remarque que bien que Arashi n'ai plus son bracelet, elle arbore désormais un tatouage en forme " O" sur son cou. Annyah lui a posé le sceau des esclaves de la Jurisprudence, cette fois elle ne peut plus s'affranchir à moins qu'Annyah ne la libère de son sceau ou bien qu'une puissante sorcière la libère. C'est bête pour la dragonne, mais il est vrai qu'on ne peut pas la laisser libre. L'avantage du tatouage contrairement au bracelet, c'est qu'elle peut faire appel à une grande majorité ds pouvoirs, mais sans pouvoir se transformer complètement. Annyah inscrit mentalement à Taïga la formule magique d'Arashi qui permet de l'immobiliser et la torturer si elle se défend contre le sceau : "Calypso". La déesse des océans, sympa.
Sans attendre, Taïga se penche, je vois ses pupilles s'assombrirent alors que leur teinte s'illuminent d'un vert pailleté d'or. Annyah disparaît dans un flash lumineux, L'expression de la démone devient sardonique alors qu'elle se penche, à genoux pour humer l'odeur du sang d'Arashi. Egregario fait surface, la respiration de Taïga devient plus rauque et envieuse, ses canines suintent de ce venin semblable au miel.

Attrapant les bras d'Arashi, Taïga plonge alors ses dents dans la jugulaire d'Arashi en grognant pour boire son sang. Le venin se mêle à son liquide vital, apaisant la douleur pour donner un état secondaire et lier les âmes. Buvant de grandes gorgées après une dizaines de secondes, ma grand-mère se redresse. Sa mine est sombre mais froide, elle se maîtrise, Arashi semble être aux portes de la mort, sa peau est livide et commence à se bleuter. La femme face à moi semble cependant avoir confiance en elle, je vois son aura exploser de partout, elle déborde d'un trop plein d'énergie. Se déchirant la veine du poignet, Taïga renverse la tête de la dragonne pour la forcer à boire en pinçant ses narines. Comme je maintiens l'esclave, ne peut rien faire pour se défendre. Attendant qu'elle boive le sang de Taïga. Un halo orangé illumine faiblement le moignon d'Arashi, petit à petit des flammes sortent de son moignon sanguinolent. Formant toute l'ossature et la structure biologique jusqu'au bout des ongles avant de disparaître. Cela devait cependant être douloureux, Taïga faisait du rapide xpress, ça l'épuise un peu, je la voix transpirer.
Je la regarde impressionnée, alors elle retire son poignet, alors que je dois forcer pour éviter tout débattement de la dragonne. Cette fois l'essence démoniaque hante l'âme d'Arashi. Non seulement, ma grand-mère à refait le plein, remit de vigueur Arashi, qui sera juste essoufflée le temps qu'elle reprenne ses esprits, mais elle est hors de danger et remis d'aplomb. Je reculé précipitamment pour laisser la dragonne respirer, Taïga prend aussi ses distance en tenant son poignet qui se referme presque immédiatement. L'asiatique fait désormais partie de la lignée de Taïga, ce qui signifie l'immortalité, une plus grande force brute et vitesse. Mais elle ne pourra faire appel aux pouvoirs d'Egregario à cause de sa nature, par contre, son démon peut s'invoquer en Arashi pour la contrôler en cas de besoin ou bien se matérialiser juste à côté. Cela veut aussi dire qu'en cas de danger de mort, Taïga pourra puiser dans l'énergie vitale d'Arashi pour se soigner et le contraire est pareil, mais moins percutant pour Taïga. En fait c'est simple, plus la lignée de ma grand-mère s'agrandit, plus Egregario est facile à maîtriser et plus elle devient puissante. Le coût de tout ça ? Une perversion de son âme jusqu'à ce qu'un jour elle ne puisse plus se repentir.

Je vois par la suite la démone croiser les bras, regardant où en était l’élémentaire.

_ Arashi, nous sommes désolées, mais la seule solution, la prochaine fois évite d'employé les grand moyens, grogne légèrement Taïga, tu as un tatouage sur ton cou qui remplace le bracelet où on t'a remis dans ta condition d'esclave. Tu peux malgré tout user de tes pouvoirs en grande partie, mais sans pouvoir te transformer, et je t'ai lié à moi pour t'éviter de perdre la vie et de te vider de mon sang, ton âme est donc à moi, mais n'ai pas peur, je ne prendrai pas à Marc. Mène ta vie comme tu la vis, les comptes que tu as à rendre son à Marc jusqu'à ce qu'il t'affranchisse et je ne pouvais pas prendre l risque que tu nous laisses tomber.

L'expression de mon Aïeul est légèrement agacée, mais ce qu'elle ne montre pas, c'est qu'elle fera tout pour aider autrui. Elle peut se montrer cruelle et explosive, mais elle à un coeur d'or et elle fera tout pour protéger les membres de son village dont fait partie Arashi. Même si elle lui a arraché un oeil, sinon elle l'aurait laissé mourir.
©️ Seerose pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Humain


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Lun 30 Oct - 13:53

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Kar les observait tour à tour. Se demandant ce que ses femmes avaient de si spéciales pour se sentir aussi confiantes...
Quoi qu'il lui suffisait de regarder autour de lui pour comprendre. Elles étaient toutes trois très puissances. Tout ça devenait... Bien trop dangereux à son gout, maintenant libre, il pouvait se permettre de fuir. Retourner à sa vie d'élément plutôt que de devoir maintenir cette forme idiote d'humain.

Mais, il devait faire quelque chose en retour pour Taïga, chaque action entraîne une réaction, aussi se dirigea t'il vers les débris d'un SUV, cherchant son ancien maître humain tandis qu'il lui fait les poches pour en tirer une sorte de carte magnétique. Après l'avoir observée dans tout les sens, il hocha la tête et laissa ses flammes parcourir la terre tandis qu'il disparaissait, laissant au centre d'un cercle de flamme la dite carte, puis ayant tracé une flèche de flamme sur le sol indiquant la direction d'une des côtes les plus proche de l'Irlande.

Un répit s'annonçait pour les vaillantes combattantes, le temps peut être de s'équiper, de faire le point, et de savoir si oui ou non, Marc et le Guns valaient la peine qu'on se batte autant pour eux.

[Je ne ferais plus d'action réelle pour le moment, je fournirais des indications / précisions si vous vous mettez à faire des fouilles ou ce genre de chose, mais rien de grave ne peut plus arriver pour le moment. Passage Safe]


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Lun 30 Oct - 16:29
Une douleur sourde, la sensation d'être étouffée, d'être endormie et éveillée en même, de retrouver ma main perdue, ça devait être ça la mort, un départ quelque peu douloureux, mais réconfortant, libérateur. Une voix me sort rapidement de mes rêveries, celle de Taïga, si je la comprend bien, je ne suis plus officiellement l'esclave de Marc, mais celle de Taïga, même si je devrais continuer à le servir, si il survit. Je comprend aussi que mes pouvoirs tout justes retrouvés m'avaient été enlevés, c'était compréhensible venant d'elle, mais ça m'énervait un peu, depuis le temps que je n'avais pas goûté à la liberté, j'en aurais bien voulu un peu plus. Malgré tout, je me lève, ma tête tourne un peu, mais je tiens le coup. Je tourne ensuite la tête vers l'élémentaire au moment ou il disparaît, laissant derrière lui des indices sensés nous aider à retrouver Marc, ou son chef, ou les deux.

"Merci, j'ai sûrement merdé, mais grâce à toi je suis en vie, je sais que tu m'aime pas, je sais pas exactement pourquoi tu m'a sauvé, mais je t'en dois une."

Je regardais un instant la démoniaque demoiselle, me forçant à sourire. Sauvée par la magie du monde inférieur, pour ma fierté, c'était un coups, mais bon, j'avais déjà perdu ma fierté le jour où l'on m'avais mis ce foutu tatouage, en avoir un second ne changerait rien. J'hésite à m'approcher des flammes de peur d'éteindre la flèche laissée par le pyromane et me rassied au sol, ayant besoin de réfléchir. Je remarque soudainement quelque chose, l'impression de ne plus sentir ni ma queue ni mes bois, comme si ma transformation forcée en humaine les avait fait s'évaporer. Un instant d'incompréhension suivi d'une seconde de concentration les fait revenir, à défaut de me laisser prendre ma réelle forme, ce tatouage semblait au moins me laisser le choix d'afficher ou pas mon statut divin.

"Bon, au moins maintenant on sait que Marc est encore plus dans la merde que ce que je croyais."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 27
Launwitch


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Mar 7 Nov - 12:01



I am the War

Feat. Lorelei & Arashi







Lorelei laisse l'esclave se réveiller et la relâche alors que je termine ma tirade sur sa nouvelle condition. Je vois l'élémentaire bouger, aller dans une des voitures pour se diriger vers le premier mec que j'ai embroché comme une sardine. Un sourire sardonique se dessine sur mon visage. Penchant légèrement la tête, je fais un vague geste de la main aux paroles d'Arashi comme pour signifier que tout allait bien et qu'elle n'a pas à se poser des questions. Gardant les bras croisés, je me dirige lentement vers la voiture, mais c'est pas ce qu'il laisse au sol qui m'intéresse, non, c'est lui. Pas en tant que personne, mais je me laisse envahir par un sorte de transe à le voir s'évanouir dans les flammes dans un silence des plus parfait. C'est comme si ça me calme, mes traits s'adoucissent, et je fixe le feu l'envelopper, cette source de chaleur m'envahir. Je le sens s'éloigner, je ferme quelques instants mes yeux pour savourer cette sensation. J'aime cet élément, et si j'étais humaine, je serai très certainement pyromane. La flemme est quelque chose qui m'attire et me fascine jusqu'à un point morbide. Il m'est déjà arrivé de déclenché des feux criminels, juste parce que j'aime ça, parce que je voulais voir le feu.
Revenant petit à petit à moi-même, je remarque que la dragonne devant le sol en regardant une inscription faite par l'élémentaire. Comme je ne suis pas loin, je peux voir la flèche qui pointe droit en direction de là où semble se trouver Marc. Le chemin va être long, je le sens. Je n'ai pas peur de laisser mon village en mon absence, Daniel le défend très bien tout comme ma famille et mon village ne peut être saisit par une autre personne qu'à ma mort. Je lâche un long soupire en souriant en coin, faisant quelques pas comme pour réfléchir.

Je vois ma petite-fille alors se diriger vers nous, elle semble avoir une proposition.

_ On pourrait se ravitailler au refuge de Marc, et partir, prendre nourriture armes et tout ce qu'il faut ? Pour une de nous qui en aurait besoin.
_ Daniel s'occupera du refuge en notre absence de toute manière. Autre chose à proposer Arashi ? Tu es d'accord avec Lorelei ?

Ma voix est calme, posée, mais il ne faut pas vraiment trop traîner non plus.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

+1
Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Mar 7 Nov - 17:42
"Nan, rien à redire, il doit y avoir assez de trucs dans cet entrepôt pour prendre pas mal de trucs."

Je m'étirais longuement, on était enfin un peu calmes, mais ça ne durerait pas longtemps, il fallait agir vite si on voulait avoir une chance de voir Marc en vie, et, si il était déjà mort, ça nous donnerais une chance de ne pas se faire attaquer toutes les semaines par je ne sais quelle mafia. Je me dirige vers l'entrée du Gun'N'Rose, toujours un peu dans les vapes par rapport à ce qui s'est passé tout à l'heure, j'observais ma main régénérée, on m'avais pris mon bracelet et donné un sceau à la place, j'étais maintenant rattachée à Taïga, et même si je la détestait, j'allais devoir lui être redevable.

"Je reviens vite, commencez déjà à visiter sans moi, Taïga tu connais déjà."

Je finissais par me rendre au dressing pour enfiler des vêtements, je me rendais compte de l'avantage de ne pas avoir de queue pour enfiler des vêtements humains. Un jean, un pull et un veston, des bottes, je pensais être prête et sortait de la pièce, les cherchant du regard avant de finalement les trouver et mener jusqu'à l'armurerie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 27
Launwitch


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Ven 10 Nov - 10:15



I am the War

Feat. Lorelei & Arashi







Lorelei ne dis point un mot, Je la regarde du coin de l'oeil alors que nous nous dirigeons dans le centre de Marc. Je soupire lourdement lorsque nous y pénétrons, l'odeur et l'essence de Marc s'écrase sur mon esprit comme une enclume. C'est comme si son fantôme hante encore les lieux, je me remémore les dernières fois où je m'y suis rendue. J'ai dû intervenir lorsque Damon s'est fait tiré une balle dans la cuisse, et la deuxième fois pour acheter mon nouveau majordome. Ce n'est finalement pas plus mal d'avoir un servant qui ne me voit pas comme sa déesse. Bien que j'aime être la source de vie de quelqu'un, ça m'a toujours gênée au fond de moi. Je ne veux pas d'une limace collante contre moi, je frissonne de dégoût à cette pensée en me remémorant l'image d'Akiko. Puis je vagabonde vers Juan, celui-ci m'a plutôt ensorcelé, à peine m'a-t-il dit qu'il m'aimais que je ne l'ai plus jamais revu. Et ça fait maintenant plusieurs mois que je n'ai plus de nouvelle, ni dans me rêves ou bien dans mon bureau.
Le raclement de gorge de ma petite-fille me ramène à la réalité, je redresse un peu les sourcils, elle a toute mon attention. Inconsciemment, je me redirige vers les esclave. Alors elle vient se nicher dans mes bras, elle vient de reprendre forme humaine en fermant les yeux. Je souris tendrement, embrassant sa boîte crânienne tout en la blottissant. On peut voir en cet instant mon véritable visage mortelle, m'imaginant facilement avec des rides, des cheveux blanc et plus petite, les yeux pétillant d'amusement et de sagesse et d'un amour maternelle puissant.

_ Mon petit trésor ...

Elle lâche un faible son en s'oubliant dans mes bras, je la berce quelques instants, m'oubliant aussi dans cette étreinte. Ce geste me ramène totalement dans ma forme humaine, je papouille ses yeux en ne pensant pas au monde entier, juste à nous deux, à ma famille, ma descendance.
Au bout de quelques minutes, je la sens s'écarter et je reprends ma place initiale, adossée contre le mur dans un silence de plomb. Ce câlin m'avait fait le plus grand bien, ce n'est pas tous les jours que je peux embrasser Lorelei. Ma mine est sans expression. Arashi nous rejoint et nous nous dirigeons à l'armurerie. Comme j'ai déjà mon arme de point et mon sabre, je me tâte à ce que je pouvais prendre. Cela fait longtemps que je n'ai pas été une bombe sur pattes. Au bout d'un certains moment de choix et d'hésitations, je décide me parer de plusieurs armes blanches et à mi-distance. Deux holsters à mes avants-bras où se disposent de poignards qui rentrent et sortent sous mon poignet inférieur, pratique pour égorge une personne qui me tiens en joug. Je laisse mon Browning à mon épaule et mon sabre à ma ceinture. Sur mes côtes, ce sont six dagues réparties de chaque côté de mes côtes. Quant à ma Doc Martens, j'enlève un cache assez usée où se trouve un zippo Metallica. Il était raillé et vieux mais beau. Je recharge alors son essence et je le test avant de le remette dans sa fente. Je refais par la suite le recharge en 9 mm pour mon arme sur des sacoches à mes cuisses et deux autres dans les poches intérieures de ma veste. Pour mes cheveux, je me fais un chignon asiatique plutôt relâché avec quatre aiguilles imbibées de poisons à l'intérieur. Mortelles lorsqu'elles s'enfoncent dans la chair. Sur ma ceinture j'y accroche un fouet en cuir noir, enroulé. En dessous de ma veste, j'utilise un sabre un peu plus petit et discret mais très aiguisé entre mes omoplates. Ca ne va pas être confortable, mais on ne sait jamais. Comme mes mains sont des armes à elles toutes seules pour les explosions et le lance flammes, je décide malgré tout de trafiqué mon bracelet de force avec des sortes des billes qui sont des grenades. Ma dernière lame est une autre dague que j'insère dans ma Doc Marten en dessous de ma chaussette, je grimace car elle m'entaille la peau et s'imbibe de son sang. Mais je ne l'enlève pas, je boite un peu tout en faisant taper ma cheville contre le mur, la lame s'enfonce dans ma chair en faisant couler mon liquide vital à flot. Imbibant la lame de mon sang et ancrée dans ma chair. Alors je fuse mon essence démoniaque dans ma lame. Ma petite fille me regarde curieuse, mais je ne lui réponds pas. Cela était une autre de mes cartes si on était vachement dans la merde. Donc après avoir changé de veste pour une plus neuve et épaisse, j'étais parée.

Je ne fais pas attention si je suis observée ou non. Pour Lorelei, celle-ci s'arme beaucoup moins que moi. Elle qui a plus l'habitude d'utiliser ses pouvoirs, elle soupire, hésitant et n'aimant pas vraiment ça. Malgré tout, elle s'est habillé d'un short en coton avec un débardeur blanc et des rangers. Si jamais elle doit se transformer partiellement au moins elle ne sera pas gênée pour ses écailles. Elle décide malgré tout de s'armer d'un lance roquette, et d'un fouet aussi.Puisque je vous dit qu'elle ne s'est pas se battre comme les humains. Pour ma part, j'ai eu une formation par ma propre mère, mon oncle et j'ai été dans les forces de l'ordre durant quelques années, et les combats de rue ça me connaît aussi. Mais ça fait très longtemps que je n'ai pas été une armurerie à moi toute seule. Plusieurs années ouais...
J'hésitais à prévenir Arashi de ne pas utiliser la foudre proche de moi, ou de me touché sans faire gaffe, celà risquait de me tuer. Non pas à cause de mes pouvoirs, mais j'avais un secret, une faiblesse où un humain a réussit à m'atteindre à vie. Ce satané truc est dans mon cerveau et je ne peux même pas m'en débarrasser au risque de devenir un vrai légume, cela date de mon époque où j'ai résidé à la Jurisprudence en étant la femme de l'éminant scientifique Amanite, aujourd'hui ermite. Avoir été une grande femme de société m'a énormément coûté. Donc je ne peux pas me risquer à être frappée par la foudre de miss météo. C'est décidé je ne vais rien lui dire, je verrais bien. Seule ma famille est au courant de ce truc de merde.

Me redressant, je lâche un long souffle en souriant.

_ Comme au bon vieux temps !



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

+1
Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Sam 11 Nov - 10:52
Je m'arme en même temps que mes compagnes de route, beaucoup moins que Taïga, un peu plus que la sirène. J'avais laissé mon fusil de précision sur le toit, mais j'irais le chercher plus tard. Je prend néanmoins une bandoulière que j'enfile et où j'installe quelques couteaux de lancer, ainsi qu'une arme de poing, sans vraiment connaître la marque ou le type, tant que ça tuais des gens, ça ferait l'affaire. Je grimace légèrement en entendant que ma foudre serait à utiliser avec parcimonie, me demandant pourquoi ne m'avait elle pas annoncé cette information plus tôt, et ma grimace se change en mine dégoûtée en entendant sa remarque optimiste.

"On se demande pour qui."

Je ne connaissais pas son passé, mais ce n'était pas mon bon vieux temps, avant cette guerre, j'étais paisible, vénérée, crainte, le seule souvenir que j'aie de ce conflit, c'est la peur, la violence, le sang sur mes mains, et elle ose dire que ça lui rappelle le bon vieux temps ? Le pire était que je n'avais même pas la même force qu'avant. Un peu sur les nerfs, je sors et remonte sur le toit pour prendre mon arme, je me souviens encore du jour où j'ai appris à tirer, apparemment j'avais un certain talent pour ça, mais un flingue sur la tempe, un ours chanterait comme un ténor. J'observe un instant l'horizon, Marc était sûrement mort, et Taïga n'allait jamais laisser une esclave diriger le Gun'N'Rose, quoi qu'il arrive, c'était game over pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Humain


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Mar 14 Nov - 15:02

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Les dames étaient toutes armées, et la route serait longue, au moins un des véhicule était encore en état de marche, ça pourrait leurs facilité le déplacement. Toujours est il qu'après un voyage plus ou moins long dans la direction de la flèche, les protagonistes ne trouverons rien avant d'atteindre la côte. Devant eux au loin commençait alors à s'étendre un vieux chantier naval à moitié en ruine. L'entrée gardée par des hommes en costume noir tandis que divers bateau partent et arrivent à cet endroit.

Il n'y avait aucun doute possible, qui que ce soit qui ai envoyé cette attaque contre le Guns devait se trouver ici. En théorie, Marc aussi donc...


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Aujourd'hui à 14:04
Cachée dans l'angle d'une ruine, j'observe l'installation et les gardes, si je devais diriger une mafia ou je ne sais quel type d'organisation, c'est bien ce genre d'endroit que je choisirais : Vile abandonnée, si on peut toujours appeler ça une ville, lieu difficile d'accès et facile à défendre, dans un jeu vidéo, c'est ici que se trouverait la phase d'infiltration menant au grand méchant, sauf que c'était pas un jeu vidéo, et que j'étais pas ici pour jouer les James Bond. Prenant mon arme ainsi qu'un peu de hauteurs grâce au quelques ruines encore élevées, je vise l'un des gardes, tout en me concentrant, un léger vent en leur direction, assez pour faciliter le tir, assez peu pour ne pas être repérée. À partir de ce moment, j'attend en silence, au moment où l'un de ces gardes s'éloignait un peu trop des autres, il se réveillerait dans l'Outremonde, ou dans je ne sais quel endroit vous attend quand vous clamsez.

L'occasion se présente enfin, sans même en dire un mot aux deux Launwitch qui m'accompagnent, je tire et fais mouche, compter les points devait être très puéril, mais je me disait que le premier meurtre du coin devait valoir plus que les autres. Alors que le cadavre tombe au sol dans un bruit que le béton n'étouffait sûrement pas, je retourne me cacher derrière les murs croulants esquissant un sourire à l'égard de ma rivale aux yeux d'émeraude.

"Normalement, personne ne m'a vu, mais restez sur vos gardes."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 27
Launwitch


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War Aujourd'hui à 15:52



I am the War

Feat. Lorelei & Arashi







Je vous passe cette ellipse naturellement utile, le chemin était sans aucun mal facile, jusqu'au chantier. Sans savoir pourquoi, mon humeur retombe dans le méandre des entrailles d'Egregario. Se miroitant, d'or et de vert phosphorescent, ma bouche reste scellée dans un silence de plomb. toujours lorsque nous arrivons à destination, et à l'abri de l'oeil ennemi.
Je laisse Arashi faire sa première victime, alors que j'ai les bras croisés. Je sous estime forcément cette organisation, je ne n'ai aucune information sur elle, et il est primordial de récupérer Marc afin de rayer de la carte ce stupide enlèvement pour que je retourne chez moi. Je ne doute pas de la puissance de ce gang, mais je ne me sous-estime pas non plus. Je fais entièrement confiance en ma force et celles de mes camarades.

Lorsqu'Arashi vient me rejoindre en souriant, je la zieute du coin de l'oeil, ma réponse ne se fait pas attendre. Je n'ai jamais été très bonne en stratégie lorsque Daniel n'est pas là, c'es tlui le gros cerveau de la famille. Moi je suis surtout bonne au charme et à la force brute, mais je peux parvenir à négocier quand je fais des efforts.
Me redressant, je regarde l'entrée, concentrant mon âme sur la cible. Aux côtés d'Arashi, je laisse mes paroles ouvrir mes lèvres. Je suis d'humeur mortelle là.

_ Je nous laisse une heure. A compter de ce délai, le bâtiment sera réduit en cendre.

Pour accompagner ma phrase, je tends mon bras, et je claque des doigts. Une étincelle scintille sur ma peau, avant qu'une violente déflagration n'implose à l'entrée du chantier naval sur les gardes. Un sourire mauvais se dessine sur mon visage en réponse à l'esclave. Le souffle continu de se déchaîner, un sourd grondement semblant venir des fondements du bâtiment faisait trembler la terre et des gros morceaux de béton s'effondre en à peine quelques secondes pour créer une énorme ouverture. Pulvérisant par la même occasion beaucoup de gardes que je sens mourir et agoniser.
La bourrasque provoquée par les explosions provoque de grosses fumées en forme de champignon montant aux cieux. J'avais aussi détruit les piliers qui maintenaient la structure en place et le bâtiment s'effondrera sur lui-même dans une heure à peu près. J'abaisse mon bras, ce pouvoir est mon préféré, j'ai appris à jouer sur la densité de l'air ambiante malgré l'énergie que ça demande, j'économise beaucoup contrairement aux flammes noires.

Des cris ne tardent pas à se faire entendre, je prends alors mes armes et regarde un instant la dragonne et ma progéniture avec un sérieux inébranlable. Je semble réfléchir, puis je les attrape par les poignets et nous nous téléportons grâce aux flammes pour apparaître devant l'énorme ouverture fumant et semblant fragile. Les relâchant, je les laisse immédiatement pour disparaître et plonger dans l'obscurité et le bordel afin d'en tuer le plus possible et faire le ménage, usant de mes dons démoniaque. Cette fois ma vision est différente, je vois au travers d'Egregario, et donc à la recherche de l'âme de Marc. Je ne pourrai pas me laisser avoir par un subterfuge d'apparence, on ne peut pas copier une âme. Je suis tâchée du sang des ennemis, enchaînant aussi les blessures sans que cela ne soit mortel, me nourrissant en même temps. Me servant de mes flammes, mon flingue et mon katana.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

+1
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


[Quête] I am the War

MessageSujet: Re: [Quête] I am the War
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: No Man's Land :: Lame Spirituelle-