Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Silent, like a feather on a road [wth. Damon] (+18~)

 :: Métropole :: Capitale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 1 Mai - 3:33

Silent, like a feather on a road.

C'est un jour comme elle les déteste, il pleut et le vent ne faiblit pas. Les mains dans les poches de sa veste noir, le visage bas, elle marche inlassablement dans les rues de la capitale, écoutant sa musique, fredonnant à peine l'air, la blonde ne cherche pas à attiré l'attention. Aujourd'hui, elle ne savait pas quoi faire de sa journée, c'était récurant depuis qu'elle est de retour dans la vie normale. Enfin normale.. elle essais d'avoir une vie normale plutôt. Le regard embrumé par la fatigue, encore notoire sur son visage, elle avise les gratte-ciels. La vie est devenue bien grise pour l'ex militaire.

Posant son dos contre un lampadaire, elle observe, silencieuse, les environs. Elle se souviens encore de son service, étirant un léger sourire, se disant que c'était la vrais vie, et que cela lui manquait terriblement. Le désir de meurtre s'était légèrement calmé depuis peu, c'était étrange pour elle, se sentant bien vide pour le coup. Kagura porte une main à son collier, une plaque militaire avec ses identifiant, qu'elle a garder depuis tout ce temps, c'était son seul souvenir matériel qu'elle gardait toujours sur elle. Jouant avec comme une jeune femme amoureuse, le regard posé sur un point inconnu dans l'espace, elle attend que quelque chose arrive, qu'une envie soudaine la prenne pour enfin occupé ses journées. Sa main libre sort un paquet de cigarette, le portant à ses lèvres pour en tiré une et envie l'allumer légèrement. La journée va être longue... très longue..


- ..You're like a drug that's killing me, I cut you out entirely...

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 4:16
Retrouvailles
Un cosstume qui commence à être froissé pour une fin de journée au bureau sans terrain, c'et normal pour Damon, mais ça le dérangeait. Rien de spécifique à déclarer pour la journée, pas de poursuite et ni de recherche.
Cela permet plutôt à Damon de reposer son esprit, ce oir il pourra peut-être terminer enfin le niveau de ce nouveau survival horror old school. souriant en coin pour lui-même, le brun traverse ainsi les rues, plongé dans ses pensées. Sa coiffure est  encore en bataille, laissant cascader sa mèche entre ses yeux, la chemise déboutonnée au col et la cravate dénouée.

Le temps ne semble pas être de bonne humeur, qu'importe, ca permettra de reposer aussi les yeux aveuglés de l'homme par l'architecture futuriste de la Capitale. A côté, Lame Spirituelle vous rappelle toujours ces petites villes du 20 siècle et début XXI. Peut-être qu'il ira rendre visite à sa meilleure amie dans pas longtemps. Damon resserre la prise sur sa mallette, cette fameuse mallette qui avait permis au détective de tourmenter cette femme indomptable, une ancienne collègue militaire.

_ ...

Damon se fige, droit devant lui, cette femme. Silencieusement, il reprend sa marche, sans faire un geste particulier et se mets à l'écart parmis les passants. Sanss se faire remarquer. Elle ne devrait pas être en vie, ou bien si mais c'est une des leurs.  Le sourire carnassier au lèvre, il se place derrière elle, et près de son oreille :

_ Soit j'hallucine, soit tu es un fantôme... ou bien tu es devenue une petite immortelle et te voilà face à moi... Kagura.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 4:34

Silent, like a feather on a road

Toujours plongée dans sa contemplation profonde du néant face à elle, écoutant sa musique sans se soucier de quoi que se soit, après tout, elle n'était pas recherché. Pour peut-être que si ? Elle s'était d'ailleurs posé la question mainte fois, mais personne n'avait essayé de l'attraper ou de la mettre en cage, elle considère qu'elle était libre de faire ce qu'elle voulait, quant-elle voulait. Arrivant à moitié de sa cigarette, expirant la fumée grisâtre d'entre ses lèvres, elle ferme les yeux et inspire profondément jusqu'à..

- Soit j'hallucine, soit tu es un fantôme... ou bien tu es devenue une petite immortelle et te voilà face à moi... Kagura.

Cette voix.. elle fronce les sourcils et tourne alors la tête sur le côté, par dessus son épaule et avise l'homme qui venait de lui parler. Il la connaissait, alors soit il était du gouvernement et c'était cuit, soit... Elle se tourne complètement, se redressant douloureusement avant de faire face à l'homme, le beau brun qui l'avait tourmenté il y a bien des années.. il était vivant ? A croire que oui. Avant de dire quoi que se soit, elle le détail de haut en bas, il n'a pas tellement changé depuis leurs premières rencontre. Elle retire d'une main son casque, le laissant autour du cou. Kagura était perturbée, ne sachant comment réagir, être heureuse de revoir un ancien collègue ? Ou agacer parce qu'il a était le seul capable de la dompté..?

- Damon. Comme le monde est petit. Il faut que se soit toi, dans cette ville, aujourd'hui.

L'immortelle plante ses yeux d'ambre dans ceux verront de son ancien "ami", comme pour s'assuré qu'il est bel et bien vivant, face à elle, aujourd'hui, maintenant. Quelle probabilité pour que se soit LUI qui se trouve à quelques centimètre d'elle.. sérieusement ?

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 4:56
Retrouvailles
Cette rencontre, Damon n'aurait jamais pensé à ça, mais c'est une heureuse surprise et il décide qu'il va en profiter au maximum. souriant, il se redresse légèrement alors qu'elle baisse son casque pour lui répondre avec une ironie non cachée. Riant doucement, le jeune homme se passe la main dans les cheveux. Ca lui fait chier qu'il soit ici, tout comme ça peut la rendre de meilleure humeur. Toujours dans son monde cette fille, irrécupérable heureusement. Expulsant vivement l'air de ses poumons, le détective jette un rapide coup d'oeil, mettant un peu de temps à lui répondre. A vrai dire, lui aussi ne sait pas quoi répondre, ni que penser de cette situation. Les souvenirs de leurs moments passés ensembles lui, surtout celui où elle s'est retrouvé  ligoté à lui.
Si sauvage, mais si humaine, une veuve noire à dompté. Ils n'ont jamais couché ensemble, mais c'est pas pour autant qu'il la considère comme la seule femme qui n'a jamais autant attiré son attention pour s'en souvenir presque un siècle après les événements. Il adorait et encore maintenant à jouer avec ses nerfs. Il l'avait menacé lors de son interrogatoire sur une affaire en huit clos où elle était suspecte, avec sa panoplie personnelle de Maître Sexuel.

_ C'est dommage quand même, tu me dois toujours ce cracha à la figure. Je me suis juré de rendre justice avec ma petite collection dans ma chambre...

Des allusions sexuelles, toujours avec lui. Mais cet homme est joueur, très joueur, il aime la séduction et ça ne fait pas défaut à son charisme, encre aujourd'hui. Mais jusqu'ici, aucune femme n'a pu devenir son épouse. Il ne l'a pas encore trouvé, c'est sûr. Et les hommes l’intéresse aussi depuis quelques semaines. Toutefois, il ne sait pas sur quel pied jouer exactement. Peut-être que miss Crawford pourra lui apporter des réponses. Mais ce qui l'intéresse à moyen terme, c'est de découvrir comment elle a pu devenir une immortelle et surtout, sa race. Il doit des comptes à la Jurisprudence, mais Kagura a été et sera toujours une exception à la règle.
De ses pupilles azur et d'un vert printanier de l'autre, il la scruter, sans ciller avec son air enjoué mais aussi amical. Il éprouve beaucoup d'affection pour elle, c'est après Taïga Lauunwitch, qu'il affectionne une donzelle de manière significative.

_ Comment se fait-il que tu sois encore de ce monde ? Tu n'as pas l'air d'une vampire ou d'une sorcière pourtant.

Damon Roche était vraiment curieux et sincère dans sa demande, si une femme comme elle passe inaperçue de cette manière. Combien d'habitants de la Métropole sont dans sa situation. Il se ferait bien de faire un rapport auprès de la Jurisprudence, ses anciens chefs. Une nouvelle mission semble se dessiner pour lui, filtrer les habitants, découvrir quelle genre de race permet de franchir la barrière électromagnétique censé bloquer le pouvoir des immortels qui viennent du Monde Inférieur. Même les Anges ne semblent pas être au courant, pourtant c'est eux qui ont dressé la barrière.
Il la scrute attentivement, rien ne doit lui échapper, mais il ne compte pas l'arrêter. Non, juste savoir ce qu'elle devient et absolument trouver le moyen de garder un contact avec elle. Mais ce qui l'embête en somme, c'est qu'il a une personne de plus sur qui veillir puis l'ombre. Il ne pourrait pas supporter de la perdre une seconde fois.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 5:17

Silent, like a feather on a road.

Ce regard toujours aussi inquisiteur sur tout ce qui bouge, sa avait le don d’énervé l'ex militaire. Il avait mis le nez dans une affaire tordue qui ne le concerné pas, il y a des centaines années. Elle avait saigné un mec, dans sa propre unité, parce qu'il avait oser chercher la merde et discuté ses ordres. Son tempérament de feu est toujours aussi palpable, même quant-elle ne dit mot. Mais aujourd'hui, face à ce taré qui l'avait séquestré dans sa chambre, elle baissé sa garde, petit à petit. Elle n'avait confiance en personne... même pas en lui... Bon peut-être un peu, mais c'était parce qu'il l'énervé de trop. Se passant une main à la nuque, elle sourit finement, un sourire carnassier, mauvais, collé à ses lèvres, comme toujours.

- C'est dommage quand même, tu me dois toujours ce cracha à la figure. Je me suis juré de rendre justice avec ma petite collection dans ma chambre...

Et.. sa y est, elle perdit son sourire, pour adopter un visage fermé, blasé. Comme toujours, il jouait avec la provocation et ses nerfs. Le pire, c'est que sa marche ! Depuis quelques semaines, elle s'était calmé, devenue presque sereine au fond d'elle, et il faut que cet empoté décide de se montré et de la provoquer ! Elle donne un petit coup sur sa cigarette pour faire tombé la cendre au sol avant de tiré une dernière fois dessus. Le regard toujours planté dans le sien, elle veut le garder à vue.

- Comment se fait-il que tu sois encore de ce monde ? Tu n'as pas l'air d'une vampire ou d'une sorcière pourtant.
- Pour te faire chier. J'avais envie de t’emmerder jusqu'à la fin de tes jours.

Elle retrouve le sourire, un petit sourire en coin qui étire ses lèvres fines. Ce qu'elle adorait cracher du venin sur lui. Kagura était libre depuis un moment déjà, elle avait dut réapprendre à vivre "normalement", sans être forcé de se transformé ou d'utilisé son déplacement furtif pour des "test" forcé. Faisant craqué son cou allégrement, l'immortelle éteint sa cigarette avant de la jeter un peu plus loin, croisant finalement les bras.

- C'est encore un interrogatoire ? Tu vas encore me ligoter à une chaise et me torturé pendant des heures pour que je te réponde ? Dommage, j'ai aucun compte à te rendre, re-dommage, j'ai déjà assez souffert.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 15:14
Retrouvailles
Elle devrait faire attention, Damon a toujours aimé lui prendre la tête. C'est une chose de lui parler mais c'est autre chose de rester encore là à lui faire face malgré son agacement. Kagura acceptait sa présence,
et il compte bien savourer ça. Le détective suit chaque mouvement de son cou tentateur qui craque, tout en continuant de l'écouter. Il ne perd pas son sourire enjoué, voir même, il s'accentue. Baissant le visage pour rester face, il enlève les mains de ses poches. S'il va encore la ligoter comme avant ? Pourquoi refuser la présence d'une beauté sauvage en sa demeure, prisonnière,
et vulnérable à tous vos caprices. Une femme rien que pour soi ? Damon ne refusera jamais,
surtout venant de Kagura Crawford.
Alors dans sa tête, ses connecteurs se branchent pour essayer de mettre un plan en marche pour l'emprisonner de nouveau, comparant les différentes possibilités,
évaluant chaque probabilité. Selon le moment, et l'endroit. Oui, derrière ce regard de vairon qui semble serein, les flammes y vacillent dangereusement pour goûter de nouveau à cette peau méconnue, ce diamant brut. Il ne lui répond pas tout de suite, leur silence bien pesant malgré le bruit environnant de la rue.Il ouvre grand les yeux, oui c'est ça !

_ Oh que oui, dès que l'occasion se présentera petit Ange.

Ce surnom,il l'avait baptisé ainsi depuis le début. Il rit encore puis se passe de nouveau la main dans ses cheveux en se redressant. Regardant aux alentours, il soupire avant de repporter son attention sur la femme. Ce n'est pas qu'il s'ennuit, mais c'est qu'il n'aime pas être ainsi exposé. La Jurisprudence a des oreilles partout, il leur faut être en huit clos ou bien dans un lieu comme un bar ou une boîte de karaoké.

_ Par contre, je me permets de t'inviter soit chez moi ou bien dans un bar, les murs et même lampadaires ont des oreilles de nos jours.

il l'avait regardé sérieusement pour le coup, il ne plaisantait pas. Il ne veut pas qu'on lui mette la main dessus, sur cette femme. Il l'attendit, sa réponse, mordant intérieurement sa joue. C'était pour la protéger, elle semble bien inconsciente pour parler aussi librement.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 15:31

Silent, like a feather on a road.

- Oh que oui, dès que l'occasion se présentera petit Ange.

Petit Ange.. ce qu'elle pouvait le haïr de ce surnom, surtout aujourd'hui. Elle fronce les sourcils et reste droite, essayant de ne pas montré sa rage naissante au fond d'elle. Il voulait encore l'enfermé chez lui ? Sérieusement ? Après toutes ses années, il voulait encore la torturé. Penchant la tête lentement, elle esquisse un sourire malsain, le regard défiant, comme toujours. Elle n'était pas en sécurité, c'était certain, mais le danger est délicieux quant-on sais le dompté. Or, elle ne connaissait pas la puissance qui régie ce nouveau monde, elle s'en tapais à vrais dire.

- Par contre, je me permets de t'inviter soit chez moi ou bien dans un bar, les murs et même lampadaires ont des oreilles de nos jours.

Un rire nerveux passe ses lèvres alors qu'il lui proposé d'aller chez lui. Elle l'avait accepté, oui, mais il ne fallait pas abusé non plus, il avait clairement annoncé qu'il chercherais à la coincé, comme avant.. C'était tentant, avec ses nouveaux atouts, elle pourrais se défaire de son étreinte rapidement. Cette pensées laissa une marque sur son sourire, joueuse. Mais son esprit encore sain lui dictait de ne pas utilisé ce qu'on lui avait donné, pas maintenant, pas si sa vie n'en dépend pas. Mais elle en dépend ? Non ? Damon Roche est un requin, un homme qui s'amuse à enfermé les oiseaux rare dans une cage.

- Je n'ai rien à caché. De quoi tu as peur ? Personne ne me connais, Kagura Crawford a disparue. Mais soit, se faire invité par un serpent comme toi, c'est pas tout les jours.

Il était sérieux dans ses propos ? C'était inquiétant, venant de lui surtout. Le joueur était inquiet et sérieux, Kagura sentait l'urgence, l'importance de resté discret. Après tout, si elle se retrouve à nouveau enfermé dans un complexe, elle essayerais de tuer tout le monde. Devenu oiseau, la liberté se savoure plus que tout au monde.


- Mais si tu veux être discret. Évite les bars, les oreilles traînent là bas aussi. N'est-ce pas, Damon Roche.

Elle faisait allusion à cette soirée là, celle qui avait sceller leurs petits jeu malsain chez lui, après quelques verre et une tentative de l’assommer. Aaah c'était le bon vieux temps, sa lui arrache même un sourire fin et délicat.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 16:32
Retrouvailles
Damon expire l'air de ses poumons en roulant des yeux avec un petit sourire, puis il revient à son sérieux. Evidemment qu'il a capté la référence de sa phrase, cela l'amusait, mais c'était pas le bon moment.
Alors il emboîte le pas, faisant un signe de tête car sa demeure n'est pas à côté. Il fallait marche une bonne quinzaine de minute. Pendant cette marche, le détective fixe devant lui, ayant pris en douceur la main de cette femme pour ne pas la perdre.
Le silence scelle sa bouche damnée, sa mâchoire ne semble pas crispée, mais on sent malgré tout une tension derrière ses prunelles anormales. Tout le trajet se passe pour lui dans un néant complet, il n'y a que les passants qui dérangent son calme. Il évite de regarder aux côtés, il ne voulait pas se déconcentrer.

S'engageant sur une rue résidentielle, la verdure s'immisce discrètement, et un cul de sac entre deux immeubles leur fait face, du moins un passage semble se dessiner sur le mur au fur et à mesure que le brun approche et le jeune homme passe alors au travers d'une porte qui brillait d'un bleu clair. Des néons. Il ne lâche toujours pas Kagura. Les voilà dans une pièce toute noire, ce n'était pas véritablement une pièce.
Le brun ne relâche toujours pas sa garde et ne répondrai de toute manière pas à la jeune femme qui l'accompagne, sa paranoïa commençait à lui jouer des tours. Comme s'il s'attendait à voir un étranger dans la phase de téléportation. He oui, cette technologie marche de nos jours, on peut se téléporter, mais seulement au sein de la Métropole, pas dans le No Man's Land. Damon connait bien une technique pour se rendre à Lame Spirituelle si jamais la situation se gâte s'il ne peut plus sortir légalement. Mais il est un des rares humains à le connaître. Les Launwitch et les plus puissants immortels le connaissent aussi. Mais il va bien s'en garder de le révéler à Kagura, il ne sait pas si elle a beaucoup changé ou non. Car cela traite du Monde Inférieur.

_ Bonjour Damon Roche, votre journée au travail s'est-elle bien passée ? Mes capteurs ont détecté une présence avec-vous mais je ne parviens pas à l'identifier dans ma base de données. Dois-je me référer à celle de la Jurisprudence ?

Une voix calme, féminine et robotique interpelle son attention. Une petite boule bleue s'illumine devant les deux protagonistes.

_ Bonjour Cyara, non c'était ennuyeux. Et cette Dame est une amie, je te prie de la considérer au même niveau que Dame Lauwitch, mais retire l'accès aux zones sensibles et accorde la salle Française.

_ J'ai enregistré votre demandé, bienvenue chez vous et à Dame Crawford.

Les zones sensibles ? Eh bien sa chambre, son bureau de travail et quelques autres pièces, et la salle Française. C'est tout simplement sa salle de jeux, une suite réservé à ses plaisirs luxurieuses. Plus personne n'était inconnu aux yeux de la Jurisprudence, et Kagura est une ancienne militaire elle est donc présente dans la base de données. L'obscurité disparaît pour laisser place à un appartement de grande taille. Il ne se trouvaient pus au sol, mais tout en haut d'un grand immeuble de la Capitale. Les grandes fenêtres lui donnent une vue imprenable, on y voyait le couché du Soleil. Une véranda avec des sofa, un mur blanc et le sol est en moquette noir. Des mobilier sobre et moderne. Un escalier permet d'accéder aux chambre. La cuisine est jumelée au salon. Une cheminée est allumée sur un coin de la pièce. Le détective vient alors se défaire de sa veste et de son holster sur le porte manteau. Il n'y a pas de porte d'entrée. Ils étaient bien à huit-clos. Les murs et fenêtres sont hermétiques, et à moins d'ouvrir la fenêtre, aucune technologie ne peut filtrer. Pour la magie, cela dépendait.

_ Merci Cyara, maintenant tu peux nous laisser.

Damon se détend enfin, il a relâché sa main et se tourne à la jeune femme en souriant sincèrement. Croisant les bras.

_ Bienvenu chez moi, pour sortir tu n'auras qu'à appelé Cyara et demander qu'elle te fasse sortir. C'est mon assistante personnelle, et elle peut fonctionner indépendamment de la Jurisprudence, là c'est quasi illégale. Mais je n'ai rien à me reprocher à part ça. Fais comme chez toi. Que veux tu-boire ?

A ses paroles, il se dirige vers le bar pour l'ouvrir et en sort déjà une bière rouge pour lui.

_ Tu te rappelles comment c'était dans mon ancienne baraque avec mes petits jouets électronique ? He bien là, j'ai trouvé mon bonheur. Personne ne peut accéder ici, car la pièce noir où on était après avoir passé la porte bleu, c'est une réalité multidimensionnelle combiné à un espace temps défini sur des paramètres aléatoire. Donc si tu es un étranger, tu es renvoyé ailleurs par Cyara.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 16:55

Silent, like a feather on a road.

Ne répondant pas à son petit rappel, il emboite le pas vers un lieu bien méconnue pour l'ex militaire. Elle le suivie, les mains dans les poches.. enfin jusqu'à ce qu'il lui prenne la main. Sérieusement ? Elle arque un sourcils, mais le laisse faire. Soit.. Son regard ne décroche pas de l'homme, ne détaillant pas les lieux, elle ne s'en souviendrais pas de toute façon. Cet homme savait ce qu'il faisait et c'était peut-être flippant en fin de compte. Au détour d'une ruelle, ils se trouvent dans un cul de sac.. Vraiment ? Elle se redresse un peu, cherchant à se défaire de sa main, sans succès.

- Qu'est ce que tu fabrique Damon ? Tu es devenu fou ou je..

Elle ne put terminé sa phrase, alors que des néons bleu se montrent, une pièce noire.. Elle n'aime pas sa. Elle hésitait à utilisé son don pour se situé dans l'espace. Ce fut rapide, une lumière bleu viens alors discuté avec son "bourreau".

- [...] bienvenue chez vous et à Dame Crawford.

Kagura fut légèrement.. perturbée, par le fait qu'on connaissait son identité. C'était mauvais, très mauvais. Elle entre alors avec Damon et, encore perturbée par ce qu'il viens de ce produire, elle avise la pièce, intriguée de voir sa nouvelle demeure. Très chic, comme elle imaginait bien un appartement attribué à Roche.. Lâchant enfin sa main, elle ce déplace d'un pas léger, intriguée, curieuse. Sa nature animal prenant dessus rapidement. Son regard se pose directement sur les fenêtres, s'approchant vers celle ci pour finalement posé sa main dessus, regardant le couché de soleil et la ville plus bas. Subjugué par une telle vue, elle se surprend même à vouloir s'envoler et apprécier l'air frais de la hauteur. Mais la voix du requin sort la jeune femme de sa contemplation.

- Bienvenu chez moi, pour sortir tu n'auras qu'à appelé Cyara et demander qu'elle te fasse sortir. C'est mon assistante personnelle, et elle peut fonctionner indépendamment de la Jurisprudence, là c'est quasi illégale. Mais je n'ai rien à me reprocher à part ça. Fais comme chez toi. Que veux tu-boire ? Tu te rappelles comment c'était dans mon ancienne baraque avec mes petits jouets électronique ? He bien là, j'ai trouvé mon bonheur. Personne ne peut accéder ici, car la pièce noir où on était après avoir passé la porte bleu, c'est une réalité multidimensionnelle combiné à un espace temps défini sur des paramètres aléatoire. Donc si tu es un étranger, tu es renvoyé ailleurs par Cyara.

Kagura écoute chaque mots, restant près des fenêtres, appréciant la vue comme jamais elle n'avait aimé cela. C'était une sensation étrange.. puis, ses phrases la fit sourire et elle se retourne vers lui.

- Un Whisky si tu as. Et oui, je m'en souviens. Je doit me sentir en sécurité ou je doit trouver un moyen de partir ? Non .. une machine qui connait mon nom, j'aime pas trop..


S'approchant lentement, elle retire sa veste chaude et la dépose sur le porte manteau également, restant en t-shirt. Elle retire son bonnet et passe une main dans ses cheveux platine.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 17:21
Retrouvailles
Kagura est littéralement absorbée par la vue, ce qui fait sourire Damon alors qu'elle termine de poser ses vêtements chauds sur le porte manteau. Il sort ainsi un verre pour son invitée et verser l'alcool tant souhaité. Le jeune homme se met à rire lorsqu'elle prononce ses derniers mots. Relevant la tête, il prend sa bière et lui tend humblement son verre, adossé contre le comptoir du bar. Buvant une gorgée, il prend quelques instants avant de lui répondre tranquillement. Soufflant pour détendre les muscles de son corps, il inspire ensuite pour parler.

_ Les deux, tu es autant en sécurité comme tu peux être en danger si d'un seul coup j'ordonne à Cyara te t'enfermer ici. Mais bon, ça ne serait pas drôle, donc je ne le ferai pas.

La base de données, c'est quelque chose de flippant. Il n'y a que les naissances dans les communautés qui ne sont as toujours recensées. Du moins, tant qu'ils ne passent pas par la Jurisprudence, ou bien n'y sont pas arrêtés. Même si Kagura a disparu depuis des années, elle a malgré tout toute sa vie jusqu'à son incident et son départ en Suisse pour la soigner à cause de sa mission. Puis, plus rien. Damon connait sa vie, jusqu'à son départ en Suisse. Et c'est donc suffisant pour Cyara de la reconnaître, et ce, même en lui ordonnant de ne pas se référer à la base de données de la Jurisprudence. Elle serait considérée comme une hors la loi, et le gouvernement sera tout de suite alerté de voir un fantôme revenir à la vie au sein de la cité. Une humaine vue comme morte, devenue maintenant une immortelle.

_ Si elle te connaît ainsi, c'est grâce au big data, je pensais que tu le savais ça ? Toute ta vie jusqu'à ton incident à été enregistré, depuis plus rien, tu es vue comme morte. Quant à moi, c'est bien pire, de ma naissance jusqu'à maintenant. Et ils savent que je suis immortel sur ma longévité de vie à cause d'un contrat que j'ai passé avec un démon. Mais j'ai été gracié grâce à mes service rendu à l'Etat.

Damon trinque alors avec Kagura, buvant son alcool, la contemplant avec paresse. Elle est toujours aussi belle, avec ses cicatrices. elle a du bien en baver malgré tout. Et elle va encore en baver avec lui, c'est certain, mais pas d'une manière douloureuse. Plutôt sur le côté émotionnel des plaisirs. Il la veut et il l'aura bien un jour, il a tout son temps après tout. Il veut découvrir son corps, ce dernier baiser échangé il y a tant d'années, ce n'était que l'avant goût.
Mais pour l'instant, il lui faut découvrir certaines choses. Il la considère comme une amie quelque peu particulière. Hors de question qu'elle appartienne à un autre homme que lui. Son regard à cette pensée se met à pétiller avec un sourire songeur en coin.

Sans prévenir, il la fixe, perdant son sourire.

_ Mais crois-moi, je ne veux pas que tu te retrouves être une esclave ... Et si jamais on t'attrape,
que tu deviennes une Kreat'hur. Je te ferai mienne, mais je préfère te savoir libre et sauvage comme l'air. Tu es mieux comme ça.

Ainsi, il se remet à siroter sa bière, contemplant sa déesse sauvage.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 17:49

Silent, like a feather on a road.

Prenant lentement son verre de whisky, elle reste droite, un bras croisé sous ses seins. Elle le fixe longuement et porte le verre à ses lèvres. Aaah un bon whisky, sa faisait bien longtemps qu'elle n'avait pu en prendre un bon verre. Sa lui arracha un sourire satisfait d'ailleurs. Kagura se détend légèrement, même si cette fois ci, ce n'était plus un jeu. Elle saurait se défendre, ses atouts secret en serait les instruments, et ceux, si il tente quoi que se soit.

- Les deux, tu es autant en sécurité comme tu peux être en danger si d'un seul coup j'ordonne à Cyara te t'enfermer ici. Mais bon, ça ne serait pas drôle, donc je ne le ferai pas.
- Je me doute que tu ne le feras pas, tu aimes trop jouer avec ta proie pour que se soit facile.


Un serpent, ouais c'était l'animal qui le décrivait le mieux. Le serpent enserre les oiseaux pour les emprisonnés. Elle porte ses yeux dans les siens, appréciant toujours cette vue agréable. Ce perdant dans ceux ci comme un ciel au dessus d'une plaine verdoyante qu'elle survole avec légèreté. Elle secoue légèrement la tête pour se défaire de son petit rêve éveillé.

- Si elle te connaît ainsi, c'est grâce au big data, je pensais que tu le savais ça ? Toute ta vie jusqu'à ton incident à été enregistré, depuis plus rien, tu es vue comme morte. Quant à moi, c'est bien pire, de ma naissance jusqu'à maintenant. Et ils savent que je suis immortel sur ma longévité de vie à cause d'un contrat que j'ai passé avec un démon. Mais j'ai été gracié grâce à mes service rendu à l'Etat.
- C'est possible. Je ne m'occupe pas des informations qui circule, c'est juste que.. Je tiens à ma liberté. Mais toi, un contrat avec un démon ? Laisse moi rigolé. Tu avait peur de la guerre et tu aurait fait un pacte avec un démon..? Vraiment ? Tu as peut-être bien changé finalement Damon.

Elle trinque avec lui, le sourire aux lèvres. C'était comme retrouvé un collègue après de longue vacance ou après une mission difficile, boire un verre, discuté de tout et de rien.. une vie normale. Chose qu'elle avait rêvé dans sa cage. Son regard ambrée se pose sur ce corps, silencieuse, s'adonnant à une vue plutôt pas mal de l'être face à elle. Il était toujours aussi désirable, mais dangereux, elle ne l'avait pas oublié. Après son enfermement de force, elle avait songé à lui, quelques jours, ou peut-être mois ? Elle avait perdue la notion du temps de toute façon, elle ne savais même plus en quelle année ils sont. Pouvait-elle lui dévoilé sa nature ? Comme sa ? Dans une maison qui pouvait très bien devenir sa nouvelle prison ? C'était compliqué a savoir. Si compliqué qu'elle s'en mord la lèvre inférieure.


- Mais crois-moi, je ne veux pas que tu te retrouves être une esclave ... Et si jamais on t'attrape, que tu deviennes une Kreat'hur. Je te ferai mienne, mais je préfère te savoir libre et sauvage comme l'air. Tu es mieux comme ça.
- Tu ne sais pas ce que j'ai enduré pour trouvé cette liberté. Et ce n'est pas le premier péon venu qui me mettra en cage a nouveau. J'ai.. de quoi me défendre.


Imprévisible, il est imprévisible. Un sourire par ci, un ton sérieux par là, il faut savoir s'attendre à tout avec cet homme. Sirotant son alcool, elle laisse ses yeux s’échapper vers la pièce, distraite par l'endroit, nouveau pour elle. C'est bien luxueux comparé à son petit apart' miteux, mais sa lui suffisait. Un sourire en coin.

- Même si je deviens une de ces choses, je ne t’appartiendrais pas. J'aime trop ma liberté pour te laissé m’enfermer pour me dominé. Tu le sais. A moins que tu l'ai oublié en quelques décennie. Et c'est d'autant plus vrais aujourd'hui. Tu travail pour la Jurisprudence c'est sa ? Raison de plus de moins te faire confiance..


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 18:19
Retrouvailles
S'il a changé ?
Eh bien il ne le pense pas foncièrement, peut-être juste son solitarisme qui s'est calmé et le voilà à vivre à la Capitale. Et ce pacte, c'est avec sa mailleure amie qu'il l'avait passé, tout simplement parce qu'il ne veut pas mourir seul. Uniquement pour ses intérêts, le seul danger qu'il y a. C'est que Damon peut se faire posséder par Egregario, le démon de Taïga. Dans ces cas là, Damon s'est toujours retrouvé la bouche en sang de créatures immortelles ou bien devant des corps inertes.
Quand ce démon arrive, c'est que sa meilleure amie est en grave danger, alors elle transfère son démon à un de ses hôtes pour se nourrir comme un vampire sur les immortels ou bien pour tuer ses ennemis. Il s'en garde aussi de le révéler à son invité, oui, finalement il a du bien changé pour accepter ce genre de choses.
Les paroles de Kagura permettent de rendre l'humeur curieuse à Damon qui la regarde. Lui ? Travailler pour la Jurisprudence ? Anciennement, oui. Maintenant il est à son compte, les seuls comptes qu'il doit rendre, c'est seulement quand ils l'engagent.

_ Tu penses que je travail pour la Jurisprudence ?

C'était totalement faux, à part pour de rares fois. Léchant sa lèvre inférieure, il boit une bonne gorgée de sa bière avant de la poser sur la table. Puis, faisant appel à son for intérieur, il regarde en souriant sauvagement Kagura. D'abord c'est le silence, puis doucement, une chaleur vient innonder l'esprit de Damon. Son contrat, lui assure l'immortalité, mais il y a aussi autre chose.
Dans les pupilles du détective, ces dernières virent brutalement à un vert et bleu luminescent, comme des flammes qui brûlent en lui. Il peut user des pouvoirs de ce démon bien que ce soit restreint. Mais Damon est quelqu'un de très théâtral et aime impressionner. Alors il regarde cette femme, et se rapproche d'elle en retirant doucement son verre des mains pour le posé sur le comptoir, sans la quitter des yeux.
Penchant légèrement la tête, il la regarde, son coeur s'accélère. Alors la voix de sa meilleure amie vient dans sa tête, affolée. Mais le détective la rassure par télépathie, rien d'alarmant, il voulait juste s'amuser. sous une pique de moquerie, la Dame Launwitch disparaît de son esprit pour les laisser en paix.

_ Si c'est le cas ? Que ferais-tu ?

Sa voix est lente, posant chaque syllabe, suave et douce mais dominatrice et sombre. Il rit tranquillement en sondant sa proie du regard, l'odeur de son corps titille ses narines. Le noir de sa pupille, se transforme en un or parfait. gardant son vert et son bleu aussi. Il a penché sa tête sur un côté.

_ Et si ce n'était pas le cas...?
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 18:48

Silent, like a feather on a road.

- Tu penses que je travail pour la Jurisprudence ?
- Oui, ta chose en a parlé.


Sa chose.. elle était encore resté dans son monde, l'ancien monde, la jeune militaire toujours les mains dans le merdier pour exécuté ses missions sans discuter. Le confort n'était pas quelque chose de vitale pour elle de toute façon, et toute cette technologie.. elle ne l'aimait pas, et de loin. Ayant vécu un véritable enfer pendant des années, elle haïssait les machines et la technologie avancé. Son regard se pose sur ses gestes, alors qu'il dépose son verre sur la table. Puis.. ce sourire.. Kagura plisse les yeux et reprend sa garde quant-il fait brillé ses yeux, comme deux flammes sauvage qui vont la dévoré.

Il lui retire le verre des mains, délicat, serein.. comme un prédateur près à sauté sur sa proie. Ils s'échange toujours un regard, il s'approche, bien trop près. Elle relève la tête, ne voulant pas qu'il croit qu'elle est en position de faiblesse face à lui, elle ne voulait pas qu'il gagne. Il parle lentement, d'une voix suave et douce.. tout autant dominatrice.. Il savais la mettre mal à l'aise et puis.. quel sorte de démon l'avait corrompu au final..? Le corps de Kagura se recule légèrement alors qu'elle heurte la table, le regard plongé dans le sien pour le défié. Son odeur corporelle est resté le même qu'à l'origine, une douce fragrance de vanille des îles.

Sa respiration se retiens légèrement, sur ses gardes, elle frissonne en voyant ce regard doré posé sur ses prunelles d'ambre. Elle sent son corps appelé à ses dons, comme par.. peur ? Elle avait peur qu'il lui saute dessus ? Il utilisé de son don, lui. Elle ne pouvait pas se laissé submergé par la panique. Mais alors que ses muscles en décide autrement, une très très légère fumerolle grisâtre se met à émaner de ses pieds. Elle agirait en conséquence.. pour sa propre survie.. tampis, au diable ses convictions. Damon était l'un des rares à lui faire perdre ses moyens.. c'est d'autant plus vrais aujourd'hui.


- Et si ce n'était pas le cas..?
- Si.. sa ne l'était pas, pourquoi tu serais en train de me coincé chez toi alors..?


Attendant qu'il réponde, son regard dévie le sien et se porte sur son visage, puis son cou.. descendant longuement pour finalement remonté une fois son ventre atteint. Elle ne peut pas le laissé dominé plus de quelques minutes. Plongeant à nouveau ses yeux dans les siens, elle attend patiemment. Elle sais d'expérience, que de ce jeté dans une action soudaine serais une perte de temps et de statut, il prendrais le dessus.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 19:08
Retrouvailles
Elle avait du répondant, petite chose agréable. Est-ce qu'il compte dévoiler enfin son jeu ? Peut-être mais pas complètement. Il le sait, kagura ne sait pas ce qu'il est devenu. Peut-être qu'elle a bien changé,
mais c'est surtout force est de constaté que le détective a aussi changé. Et pas foncièrement en ange. Beaucoup de pensées traverses son esprit, de quoi faire rougir pivoine Kagura Crawford.
Soufflant, son air est chaud, serpentant malicieusement la peau hâlée de l'immortelle. Peut-être qu'elle pourrait devenir sa propre esclave finalement, c'est très tentant. Mais son coeur gagne du terrain, s'il la veut alors il doit l'accepter ainsi.
La jeune femme le défi complètement, ne se laisse pas abattre, ce qui est une bonne chose. Il attend qu'elle craque. Ca va arriver, surtout qu'elle le scrute admire son corps. Alors il baisse les yeux, et remarque un petit nuage de fumée au sol. Cela venait d'elle, la petite proie est sur ses gardes.

_ Je suis une immortelle, il m'assure être humain, qu'il n'y ai que sa vie qui a changé en immortalité. Mais c'est quoi ces yeux ? Que fait-il ? Est-ce que la Jurisprudence laisserait passer ça ? Le sait-elle ? Que sait-il sur moi ? Et si Damon n'était plus ce militaire, mais qu'il ai changé ?

Il ricane de manière malicieuse, puis ose poser sa main sur un côté de son cou pour la faire légèrement basculé en arrière, afin de mieux plonger son regard en elle. Pas pour l'hypnotiser,
il en a pas le pouvoir, juste mieux lire.

_ Kagura Crawford devrait pourtant savoir que Damon Roche n'agit que pour lui, uniquement pour lui. Et les seules fois qu'il agit pour les autres, ce sont pour ses proches. Alors que fous la Jurisprudence là-dedans ?...

Et il continu son jeu venant poser son front contre la sienne, leur bouche à quelques millimètres.
Sa main remonte pour s'enfouir dans les cheveux blond et les saisir doucement comme en guise d'avertissement. Il colle lentement son corps contre elle, lovant son torse contre elle, son souffle sur son oreille. Son coeur rate un battement, il écoute le pouls de l'immortelle, quelque chose se met à pointer contre ses lèvres. Alors il plonge sa mâchoire de le creux de son cou pour la mordre.
Sans percer sa peau, ne laissant qu'une trace de son venin et il recule instantanément en jouant des pieds comme une valse. Il termine en s'inclinant, une main en l'air et l'autre sur la poitrine puis se redresse en ayant rapidement déboutonné sa chemise qu'il laisse au sol.
Lui tournant le dos, il se dirige vers la salle de bain, juste à côté du sas d'entrée. Et il disparaît de sa vue, la laissant seule en ayant simplement dit :

_ Je vais prendre une douche ! Ah et au fait ! Je ne travaille pas pour la Jurisprudence, ou seulement quand ils m'engagent pour retrouver leurs agents disparue ~

Sa voix est redevenue normale, enjouée et moqueuse. Mais lorsqu'il avait gagné la porte de la salle de bain. il lui cachait un air beaucoup plus dangereux. Des yeux enflammés à moitié clos, avec un sourire qui fendait son visage, de manière inquiétante, le regard sauvage. Kagura n'entendit plus rien, jusqu'à ce qu'il se met à chantonner des chansons disneys sous l'eau comme un gosse qui n'avait rien de sexy.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 19:45

Silent, like a feather on a road.

Elle ne se laisserais jamais abattre. Jamais. Ce n'était pas un animal facile à comprendre, à dompté, à dominé. Kagura est un jaguar, une prédatrice, plus mortel que la plupart des femmes qu'il a connu, sauf peut-être Launwich. Non, c'était certain même. Ce souffle délicat viens caressé sa peau délicate, lui arrachant un frisson étrange au fond de l'échine. Elle ne craqueras pas de si tôt.

- Je suis une immortelle, il m'assure être humain, qu'il n'y ai que sa vie qui a changé en immortalité. Mais c'est quoi ces yeux ? Que fait-il ? Est-ce que la Jurisprudence laisserait passer ça ? Le sait-elle ? Que sait-il sur moi ? Et si Damon n'était plus ce militaire, mais qu'il ai changé ? Kagura Crawford devrait pourtant savoir que Damon Roche n'agit que pour lui, uniquement pour lui. Et les seules fois qu'il agit pour les autres, ce sont pour ses proches. Alors que fous la Jurisprudence là-dedans ?


Comme pétrifié, elle ne pouvait pas rétorqué, il lisait en elle comme dans un livre ouvert, et sa a toujours était le cas. Il n'avait jamais put ignoré un détail de ses réactions, de ses pensées. Actuellement, la seule chose qu'il ignoré, c'était ses pouvoirs, et tant mieux, qui sais ce qu'il pourrait faire si il savait. Ce petit rire, avait le don d'agacer Kagura Crawford, comme un appel à la violence soudaine. Mais elle ne dit rien, le regard planté dans le sien alors qu'il la fait basculé en arrière, la surplombant alors pour lire un peu plus en elle. Obligée de s'asseoir sur le table pour évité de ce brisé le dos, elle écarte les cuisses alors qu'il force le passage pour se collé à elle, ce lovant contre son corps frêle et marqué par les années. L'ambiance deviens lourde, pesant, son coeur bat fort alors qu'il pose son front contre le sien. Depuis longtemps, elle ressent l'envie de gouté à nouveau à ses lèvres, voulant s’abandonner à un baiser en souvenir du bon vieux temps..

Il passe sa main fraîche dans ses cheveux, sa peau est chaude, brûlante, alors que sa respiration deviens plus fine, plus délicate, comme en train de succombé à l'envie. Puis, il plonge sa tête dans son cou, venant la mordre. Elle écarquille les yeux et grogne alors en le repoussant, sans grande difficulté alors qu'il s'écarte, théâtrale depuis toujours. Elle déglutit et passe une main à sa gorge, par instinct. Kagura l'observe se dévêtir, les yeux mauvais alors qu'il disparaît dans la salle de bain, ajoutant simplement.


- Je vais prendre une douche ! Ah et au fait ! Je ne travaille pas pour la Jurisprudence, ou seulement quand ils m'engagent pour retrouver leurs agents disparue ~

Il joue encore ?! C'est pas possible ! Elle se redresse, se remettant de ses émotions alors qu'elle reprend son verre pour le terminé cul sec. Ce mec est taré, complètement fou. A la fois prédateurs et petite chose sans défense, il fallait s'y faire pour le cerner. Kagura pose son verre au bar et avise la pièce, cherchant ce qu'elle pourrait faire, pour ce vider l'esprit. Elle opta pour la fenêtre, se perdre dans les contemplations de la ville en bas, laissant son pouls se calmer lentement, la fumée à ses pieds disparaît finalement, retournant à sa place, au fond de son corps. C'était un instant étrange pour l'ex militaire, partagée entre l'envie de succombé et l'envie de le repoussé. Elle se maudissait de l'avoir laissé s'approcher de trop. Elle s'était peut-être enfermé toute seule dans une cage.

- Kagura... ressaisit toi.. il faut que tu retrouve tes marques et tu lui montre que tu n'est pas un jouet avec le quel on joue.. Aller..

Tourmentée, elle pose son fessier sur le dossier du sofa, face à la fenêtre.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 22:13
Retrouvailles
L'eau chaude serpente le corps du détective comme une alléchante langue impératrice, partout, sans ne laisser aucun pore asséché. Elle se délecte, Damon est son Dieu. Et ça ne saurait peut-être pas tardé que Kagura remplace l'eau de la douche sur lui. Derrière l'air de la Reine des Neiges, les pensées sont beaucoup plus sombre que la chansonnette. Ses iris ont perdu le vairon pour être totalement enflammés, un or pur. Les minutes passent et la voix finit par se taire, Damon n'était plus tout à fait lui même bien qu'il soit encore conscient. Il ne dis rien, tout est dans son regard. Sa peau arbore une teinte assez méconnu, un blanc nacré, et à certains endroits, sa peau arbore des veines noires. Se séchant, le jeune homme entoure une serviette autour de sa taille, et passe ensuite à sa chevelure brune devant le miroir. Ses yeux ont de nouveau leur teinte naturelle, un vairon délicieux et pétillant de joie. Il s'épile tranquillement ses sourcils.
Sortant de la salle de bain, l'air penaud, il fait un signe de main à la petite donzelle, le torse chaud et sec. Il se fichait de ne pas être presque habillé, il avait trop chaud mais au moins était propre. Le sourire se colle à son visage comme un gosse heureux, l'air sadique qu'il arborait lorsqu'il l'avait mordu semble avoir disparu. Il vient vers le bar pour terminer sa bière et remarque le verre vide. Puis il tourne la tête en sa direction, tout en se dirigeant vers le dressing à côté de la cheminée.

_ Ca va ? On dirait que tu as vu passer un fantôme ? Cyara ?

_ Oui, Monsieur Roche ?

_ Peux-tu s'il te plaît donner à Kagura de quoi se laver ?

Il ne demande pas l'avis de son invitée, et quelques secondes après un drone vient apporter un peignoir blanc à Kagura, avec d'autres produits pour prendre sa douche et autre si besoin. Qui vient ensuite le déposer dans la salle de bain avant de disparaître. Se servant un verre d'alcool fort cette fois, il revient aux côtés de la demoiselle, enchaînant les événement avant de finalement se poser. Il n'atteint pas son espace vital, la laissant respirer et n'esquissant aucun geste menaçant ou bien pour commencer un jeu de séduction.

_ Tu fais comme tu veux, mais je te promets de respecter ton intimité. J'aimerai juste que tu prennes une douche, je ne veux pas avoir une autre senteur de produits, je veux que la tienne embaume mon appartement. Les produits qui sont a ta disposition sont naturels, j'aime la vanille, et je veux juste savourer ton odeur. Puis tu sembles avoir besoin de te détendre seule un peu.

Ce n'était pas un ordre, juste une proposition. Lui en attendant, pourra enfin terminer sa partie de survival horror qui l'attends. Et le dînner qui attends Kagura risque d'être appétissant, Cyara était une très bonne cuisinière. Il n'a pas pitié d'elle, aucunement. Il veut juste avoir un peu de compagnie, et sur cette pensée, il perdit un peu son sourire qui se fait plus discret.

_ Je veux juste un peu de compagnie, tu sais très bien que je ne veux pas te faire du mal, tu es mon invitée...

A ces mots, il oit son verre d'une traite. Pour un ancien alcoolique, il a droit à un dernier verre s'il ne veut pas retomber là--dedans. Le Roche de maintenant, semble plus sombre et moins gosse qu'avant. Tout ce luxe, ce n'est pas représentatif de ses véritables possession. Il a en vérité peu de choses qui comptent pour lui, et Kagura en fait partie. Si elle part prendre sa douche, alors il va jouer à la console. Si c'est non, eh bien... tant pis. Il croise les bras, posant sa tête contre le vitre en fermant les yeux.

_ Tu as le choix, lorsque tu reviendras, le dînner sera prêt et je jouerai un peu à la console.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 0:10

Silent, like a feather on a road.

La corneille était perdue dans ses pensées, plongé dans sa contemplation du monde d'en bas, silencieuse. Elle rêve de voler, rêve qu'elle fait depuis sa libération. Être réellement libre de tout et vivre au jour le jour. Puis la voix de son bourreau retentit dans son esprit. Un fantôme ?

- On peux considéré que tu es autant un fantôme que moi à ce niveau là.

Elle se tourne à peine vers lui, les bras croisé, sereine. Ayant calmé son rythme cardiaque après la monté d'adrénaline puissante qu'il avait provoqué. Il avait vraiment le don de la mettre dans tout ses états, juste en la regardant, et c'était d'autant plus vrais aujourd'hui. Alors qu'elle le toise du regard, elle l'écoute se justifier sur la demande à son droïde femelle. Cela lui arracha un léger rire cristallin, au fond de sa gorge cassée.


- Tu fais comme tu veux, mais je te promets de respecter ton intimité. J'aimerai juste que tu prennes une douche, je ne veux pas avoir une autre senteur de produits, je veux que la tienne embaume mon appartement. Les produits qui sont a ta disposition sont naturels, j'aime la vanille, et je veux juste savourer ton odeur. Puis tu sembles avoir besoin de te détendre seule un peu. Je veux juste un peu de compagnie, tu sais très bien que je ne veux pas te faire du mal, tu es mon invitée... Tu as le choix, lorsque tu reviendras, le dîner sera prêt et je jouerai un peu à la console.
- Un vrais petit vieux. Pourquoi tu te justifie au juste ? On est pas en couple et je ne compte pas resté ici indéfiniment. J'ai pas confiance en ta boite de conserve et resté au même endroit trop longtemps n'est jamais bon. Tu fais bien ce que tu veux.


Elle sourit finement et se redresse, s'étirant légèrement avant d'aller vers la dites salle de bain. Oh que oui elle prendrait son temps pour se détendre, il savait comment l'amadoué, une bonne douche chaude et elle te mange dans la main.. ou pas. Elle lui adresse un petit regard en biais avant de engouffré dans la pièce d'eau. Elle la détaille du regard longuement avant de s'y enfermé, sans verrouillé la porte cela dit.

Kagura commença par déboucler sa ceinture et la retire avec son jean taille basse et sa lingerie intime, déposant le tout sur le lavabo d'un geste méthodique. Puis viens le tour de son t-shirt blanc et de son soutiens gorge, qu'elle vire rapidement avant d'allumé l'eau de la douche, d'abord froide. Elle s'y glisse dans un soupir d'aise, sa peau brûlante s'apaisant légèrement. Son regard se porte sur le miroir un peu plus loin, voyant ce corps, elle avise ses cicatrices et reste ainsi, sans bouger un moment. A chaque fois, sa lui fait quelque chose, de voir tout sa..

Secouant un peu la tête, chassant ses idées noires, elle fait chauffer l'eau légèrement pour finalement prendre cette douche, détendant ses muscles complètements. Elle allait prendre son temps, c'était quasi divin. Son cœur est de plus en plus calme, sa respiration également, lui donnant l'impression de s'endormir. Elle avait vraiment besoin de reprendre une vie normale. Kagura se lava alors, tranquillement, sereine. Elle ne fredonne pas d'air, elle est silencieuse, comme la mort. Sa peau sent déjà la vanille, il voulais vraiment embaumé son appartement de son odeur corporelle ? Genre.. vraiment ? Drôle d'envie, mais elle le respecte, tout comme il la respecte.

Coupant l'eau délicatement, elle sort de la douche et attrape une serviette pour se sécher, lâchant un soupir d'aise de temps à autre avant de finalement reposer les yeux sur le miroir, admiré son passé et son présent, dessiner dans des sillons immortel. Du bout des doigts, elle en touche une sur sa joue. Puis lentement, elle retrace son tatouage sur l'épaule. Il allait surement l'attendre, de toute façon, elle voulait profité un max.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 0:43
Retrouvailles
Dès que la porte se ferme, non sans le regard en biais de la jeune femme, il se dirige calmement sur le canapé et ordonne à Cyara quelque chose. Un écran mural apparaît, et il en profite alors pour commencer son jeu survival horror. Sans ne prononcer aucun mot. Il a cependant une hésitation. Doit-il allumer la caméra de surveillance qu'il y a dans la pièce où elle se trouve ? Il se tâte, entre son voyeurisme et la peur qu'elle manigance quelque chose. Mais il ne le fait finalement pas, il fallait décrocher un peu de cette femme le temps qu'il réfléchisse. Absorbé par son jeu, un drone s'échappe du mur de la pièce de Kagura pour emporter les vêtements et les nettoyer. A la place, de nouveaux sous-vêtement son placés sur le lavabo. Accompagnés d'un jean taille basse bleu marine et un débardeur noir. Les vêtements de sa meilleure amie, mais elles faisaient a peu près la même taille ces femmes.
Pendant que l'Ange se lave, un autre drone met la table et Cyara met ainsi a disposition de délicieux mets. Du poulet à la sauce citron, accompagné de bonnes frites fait maison. Il aime ses jouets électroniques, tant que cela ne le fait pas grossir. Non, c'est la console qui risque de e rendre encore plus paresseux. Perdant une multitude de fois, Damon commence à grogner, jurer et finit par lancer sa manette avant de la reprendre plus calmement. Un bon jeu, mais qui teste vos réflexes à l'extrême.
Le temps passe, et au moment où la jeune femme finit par sortir de la salle de bain, le jeune homme se retourne en lui souriant et se relève. L’électricité saute, une panne, plongeant l'appartement dans l'obscurité la plus totale avec les volets fermés. Ca il ne l'avait pas prévu.

_ Kagura, tu as allumé ma tondeuse électrique ou quoi ?! Bouge pas, je vais remettre ce truc de merde.

Grognant, il passe la main sur son visage. Kagura ne pouvait rien voir elle aussi. Cyara est éteint, le détective ne pouvait plus être perspective pour l'Ange. Le calme règne autour, du moins, elle pouvait écouter de temps à autre le brun marmonner des jurons. Puis plus rien. Un sombre grognement résonne doucereusement derrière l'oreille de Kagura, lente et dangereuse. Deux pupilles enflammées et mordorées se reflètent sur la vitre face à la petite blonde. Deux bras se referment lentement sur sa taille alors qu'un souffle chaud s'engouffre dans le creux de son cou. Un léger ricanement. La chaleur d'un torse dénudé se colle presque à elle. Quelque chose de froid sur sa peau, comme une petite pointe contre ses pores, fin et long.
La lumière ne revient pas, du moins, si. Une très faible veilleuse bleuté scintille, permettant une faible visibilité. Alors une langue vient lui lécher le cou avant que des dents ne viennent mordiller son lobe d'oreille. L'emprisonnant langoureusement.

_ Cela serait inutile de fuir grâce à tes pouvoirs... tu sais très bien que cette peur et cette colère que tu as vient de remonter d'un seul coup contre moi. Mais avec une excitation incertaine aussi... fuir ou ne pas fuir...?
© ASHLING POUR EPICODE


Admin
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 25/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://lamespirit.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 1:29

Silent, like a feather on a road.

Elle reste encore de longues minutes dans la salle de bain, profitant du calme pour se reposé et alors admiré son corps meurtrie. C'était une grande première, elle n'avais pas cassé le miroir en voyant ses cicatrices. Elle les acceptait finalement comme une partie d'elle. Se tournant vers le lavabo, elle s'habille alors, mettant le jean, puis le débardeur noir avant de sortir de la salle de bain, ayant partiellement séché ses cheveux platine. Elle avise la table, puis l'homme avant que.. la lumière ce coupe et que l’appartement soit plongé dans le noir complet.

- Kagura, tu as allumé ma tondeuse électrique ou quoi ?! Bouge pas, je vais remettre ce truc de merde.
- Tu me prends vraiment pour une quiche toi.. Tss..


Elle grommelle alors longuement avant d'aviser vers ce qui semble être les fenêtres, cherchant à s'habituer à l'obscurité pour utilisé sa nyctalopie durement gagné. Elle ne savais si il fallait qu'elle se transforme ou pas.. c'était encore nouveau. Mais la pièce resta noir pour ses yeux, jusqu'à ce qu'un grognement parviens à ses oreilles, lent, dangereux.. puis.. l'emprisonnement de ses hanches par deux bras puissant. Ses muscles se crispe alors longuement, il avait encore tout manigancé pour l'avoir ?! Le regard plongeant dans celui de son bourreau au travers du reflet de la fenêtre, elle se demande si c'est réellement Damon.. Ou une créature ayant pris son apparence.

Ce souffle chaud et suave dans son cou, alors qu'elle sent ce torse brûlant se collé contre elle, nu. Cette faible lumière bleuté qui s'installe lui permet de voir faiblement son assaillant, le regard planté dans le sien alors que sa langue lui arrache un mauvais frisson. Il la mettait peu à peu dans un état de panique avancé, tétanisé et en cage entre ses bras.


- Cela serait inutile de fuir grâce à tes pouvoirs... tu sais très bien que cette peur et cette colère que tu as vient de remonter d'un seul coup contre moi. Mais avec une excitation incertaine aussi... fuir ou ne pas fuir...?

Aucun son ne sort de ses lèvres, alors que sa gorge est nouée par la peur et l'angoisse qui venait d'instauré. Elle voulais fondre dans cette masse grisâtre qui se forme à ses pieds, disparaître et lui faire la misère. Mais ce n'était pas possible, elle est tétanisé, comme électrocutée sur place, c'était la même sensation, la douleur en moins cela dit. Ses cheveux encore mouillé laissant coulé quelque goutte gelée dans son cou, dans un contraste surprenant. A quoi jouait-il..? Voulait-il la forcé à utilisé ses pouvoirs ? Ou même pire..?

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 2:09
Retrouvailles
Aucune réponse de la part de la jeune femme, un long sourire fend le visage méconnu de Damon. Il ressent sa peur, la regarde grâce au reflet de la fenêtre. Cette fois il la plaque contre elle, la tentation est terrible. Il souffle de nouveau pour la faire frissonner. Ses yeux à moitié fermés la veulent, c'est sa proie. Restant quelques instants ainsi, il respire plus vite, son coeur à lui rate un battement. Pourrait-il le faire ? Comment va-t-elle ragir ?
Damon se concentre, se mettant dans un état certain pour pouvoir faire couler ce venin. Sans ça, il ne pourra pas faire plaisir à Kagura. De la chaleur s'émane du détective, venant lécher le corps de Kagura. Comme de douces caresses. Il vient de nouveau mordiller sa peau, des canines plus longues que celles des vampires apparaissent.

_ Connais tu cette sensation... d'explosion de chaleur, avec une sensibilité qui devient extrême rien qu'avec un certain geste ? D'un délice exquis...?

Le voilà saisir langoureusement ses hanches contre lui, tandis qu'une main vient glisser pour basculer lentement la tête de la femme sur le côté pour exposé sa jugulaire, la tenant sans forcer sur sa machoire, toujours derrière. L'odeur de son sang le prend, non, l'essence magique qui parcourt ses veines. La vitalité de son immortalité, la pétillance de son pouvoir stimuler par la peur et l'adrénaline. Il agrippe sa main sur sa hanche et grogne de nouveau contre sa peau.
De ses canines, scintillent faiblement un liquide mielleux et chaud, s'égoutte sur la peau de Kagura. Faisant émaner une chalur incertaine.

_ Eh bien tu vas savourer cette expérience...

La vanille le submerge, et le voilà enfoncer vivement ses crocs dans sa peau. Le sang fuse dans sa bouche. Le venin se mélange à son liquide rouge. Ce venin qui commence immédiatement à agir sur elle, comme l'a décrit l'humain sous le nom de Damon. C'est toujours lui d'ailleurs, mais le voilà en train de boire son sang avec luxure.
© ASHLING POUR EPICODE


Admin
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 25/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://lamespirit.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 3:18

Silent, like a feather on a road.

Son regard reste planté dans celui vairon de son bourreau, son souffle arrachant à nouveau un frisson étrange, délicat et tentateur alors que son corps est étroitement plaqué contre la fenêtre. Elle le sent respiré comme un fou, son cœur battant la mesure dans sa poitrine, tapant contre le dos de l'ex militaire qui perdait peu à peu ses moyens. Sa respiration est plus faible, plus absente que sa consœur. La chaleur enveloppante de son corps étroitement collé à celui de l'ex militaire. Deux croc se font sentir alors, plus proéminent que ceux des vampires.

- Connais tu cette sensation... d'explosion de chaleur, avec une sensibilité qui devient extrême rien qu'avec un certain geste ? D'un délice exquis...?

Les mots restent bloqué dans sa gorge alors qu'il rapproche son corps du sien, dans une optique encore très flou, ses hanches bloqué par une main puissante. Son visage est déporté sur le côté, laissant sa jugulaire en vue, belle et pulsante de son angoissant palpable. Sa respiration est un peu plus prononcé, plus sévère alors qu'elle frissonne en sentant ce souffle sur elle. Kagura ne savais plus qui elle était, où elle était. C'était une sensation qu'elle retrouvé de son passé.. décuplé, par elle ne savais quoi. Tétanisé par la peur, la haine, le désir naissant..? Était-ce réellement du désir en faite ?  

- Eh bien tu vas savourer cette expérience...

Les quelques gouttes du liquide mielleux et chaud la font frissonné, glissant sur sa peau délicate comme de l'eau sur son corps. Dévalant sa clavicule pour mourir entre ses seins, sous le débardeur. Puis.. une vive douleur, lui arrachant un cri incontrôlé. Elle force, sentant les crocs planté dans sa chair commencé à récupéré le sang vitale de son corps d'immortelle.. Puis, lentement, la douleur s'estompe, mais elle se débat.. de moins en moins, tremblante de chaleur et de désir. Ses jambes flanchent légèrement, mais elle tiens bon, plaquée contre la vitre de l’appartement, elle halète lentement, les yeux fermé, rompant le contacte visuel avec lui. La fumée disparaît de ses pieds. L'adrénaline agit comme anesthésiant pour le coup.

- Aaah..! A.. Arrête sa... D...DAMON !

Sa voix est brisée, saccadé par le souffle coupé de sa respiration puissante et haletante contre la vitre. Il était en train de l'incité à la luxure ? Son cœur bat fort dans sa poitrine d'ambre, alors que ses instincts animalier se perdent dans l'oubli. Elle avait envisager de se transformer, mais très vite, la force ne lui venait plus pour s’exécuté.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 15:57
Retrouvailles
Les canines de Damon sont profondément enfoncés dans la peau bronzées de Kagura, il grogne de satisfaction de ce goût. Non, pas du goût. Après tout, le sang reste métallique, pas agréable. Non, ce qui rend fout Taïga lorsqu'elle boit du sang, c'est la magie détenue dans les veines. Ainsi, elle ne se nourrit pas d'humains, mais de créatures, ce qui est le cas pour Damon maintenant.
Kagura est une créature et son pouvoir pulse sur sa lange, l'affaiblissant. C'était chaud, doux et pimenté à la fois. Buvant une dernière gorgé, il retire lentement ses crocs, son venin ayant pénétré le corps de Kagura. Ce venin a aussi d'autres propriété. Il lui faudrait éviter de saigner, car c'est comme ça que Taïga fait ses contrat, par le pacte de sang. Et la jeune corback va être attiré par le sang de Damon s'il saigne, vouloir le pouvoir d'Egregario.

Car le sang d'Egregario, sont pouvoir, est semblable à du miel doux et du lait chaud et sucré. Bien que ça ne gêne pas que Kagura vienne le mordre, il préfère éviter les éfusion de sang. Alors il lèche sensuellement sa blessure pour la faire cicatriser.
Puis il se met à mordiller son oreille, son lobe et sa nuque. Son souffle est brpulant contre elle. Il a encore sa serviette autour de sa taille.

_ Kagura...

La voix du détective est grave, rauque et désirante. Il vient la plaquer contre la vitre, faisant face à elle. Il la regarde, il est conduit par la fougue. Alors sans demander son avis, il vient poser ses lèvres contre les siennes.
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 16:36

Silent, like a feather on a road.

Ses jambes commencent à flancher peu à peu, la magie contenue dans son sang quitte ses veines pour arrivé entre les lèvres du détective. Kagura ne savait quoi faire, paralysé par cette agréable sentence. Agréable ? Oui sa l'était, très même. La chaleur qu'il dégage rassure, protège le mental fragile de l'ex militaire. Alors qu'il prend sa dernière gorgée de sang, l'esprit de Kagura pulse, d'une façon puissante, lui rappelant le danger de l'homme qui se trouve contre elle. Lui arrachant un grognement, elle n'est pas en état de ce défendre de toute façon. Elle se retourne vers lui, manipulé par ce mec complètement fou. Elle soupire lourdement et garde la tête tournée alors qu'il lèche sa blessure, de façon sensuelle.

Damon reste contre elle, le souffle fort, puissant, brûlant comme les fumerolles d'un volcan. Son cœur bat fort dans sa poitrine, le sang manquant déclenchant chez elle une monté de chaleur intense. Il la mordille, l'oreille, le lobe et la nuque. Elle avait une étrange envie de lui, fiévreuse de terminé ce qu'il a déclencher. Cette voix délicate, rauque et désireuse, murmurant son prénom comme personne ne l'a jamais prononcé, la rendant presque folle. Elle soupire doucement et ferme les yeux, laissant le jeune homme venir posé ses lèvres contre les siens avec délicatesse, échangeant un baiser, le même qu'il y a quelques décennie. Elle soupire légèrement durant le baiser, ne sachant plus trop quoi faire, l'esprit embrumé par le désir, la douleur, la rage.. mais aussi l'envie de resté dans ses bras protecteur. Elle souffle lentement par le nez, venant cueillir lentement sa joue d'une main frêle. Elle se sent faible, très faible que d'habitude. Elle ne se sent plus la même pour le moment, même si son instinct animale reviens doucement.

Les souvenir de son passé avec Damon revienne, lui arrachant un mauvais réflexe, elle le repousse, ouvrant les yeux pour les plongé dans ceux de son bourreau. Elle ne savait que pensé. L'amour, c'est pas son truc, même le sexe, encore moins. Elle était sanguinaire, malade mentale, elle ne pouvait pas s'adonner à ce genre de chose, du moins.. Elle n'a jamais éprouvé le désir de le faire, avant aujourd'hui. Sa voix faiblarde et cassé murmure alors.


- Tu n'a pas changé.. Damon.

Ce donnant une claque mentale sans trop savoir pourquoi. Comment allait-il réagir à son refus ? Est-ce qu'il allait l'abandonné..? Elle déglutit lentement et détourne le regard, le souffle encore brûlant et le cœur battant fort dans sa poitrine d'ambre, c'était étrange comme situation, surtout depuis le gain de son don. De nouvelle chose ce trame dans ses veines, ses pensées..

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 23:15
Retrouvailles
[size=14]Elle semble se fondre contre lui, il se perd en elle. Mais c'est qu'elle finit par le repousser, il la fixe, sans cligner des yeux. Les yeux à moitier fermés, un sourire mauvais se dessine sur son visage, sauvage. Il ne savais pas trop comment réagir, il s'y attendait à moitié. Bougeant négativement la tête, il se passe la main dans ses cheveux Sa langue vient récupérer le sang de Kagura qui perle sur sa mâchoire. Certains endroits de son corps sont striés par des veines noires ou grisés, des perles de sang viennent s'écouler lentement sur son cou et son torse. Un petit rire moqueur le gagne, penchant la tête sur le côté pour la regarder.
Elle est délicieuse, tentante et sur la défensive. C'est un petit chat qu'il désire, tout simplement. Il prend conscience qu'il doit faire peur, mais Damon ne reprendra pas pour autant sa forme normale pour la rassurer. Il claque sa langue, il ressent son pouvoir en elle, le brun connaît maintenant son pouvoir. Ses capacités, mais ce n'est pas pour ça que le détective l'a mordu.

_ Comment ça je n'ai pas changé ? Je ne t'ai jamais fais du mal, j'ai toujours veiller sur toi... je m'amuse juste avec ces nerfs.

Il soupire, sa voix redevenue plus enjouée. Damon semble désespéré par le comportement de Kagura, ne comprend-elle pas juste qu'il la désire tout simplement ? Alors elle n'a toujours pas compris, depuis toute ces années. Persuadée qu'elle est une meurtrière sanguinaire, et pas une femme qui pourrait tout aussi bien apprécié les caresses d'un homme. Une femme luxurieuses et fougueuse à défaut d'être douce comme Dame Launwitch. Il l'a fait un coup comme ça à sa meilleure amie, malheureusement, elle a tout aussi bien joué le jeu. Et lui a fait payer très cher. Taïga peut très bien être sanguinaire à une douce séductrice, une femme langoureuse et naïve. Et il s'est retrouvé laissé pour mort, vidé de son sang. Il aurait pu en rester, Taïga était très cruel, et froidement elle lui a proposé ce contrat. Il lui a vendu son âme, une vengeance, tout ça à cause de lui. Parce qu'il a voulu la posséder. Mais c'est une araignée venimeuse, et il préfère Kagura.
Regardant cette dernière, il expulse vivement l'air de ses poumons. Alors une voix dangereuse se fait entendre "Kagura ...", perdant sourire moqueur, un air sérieux et ferme la scrute. Il s'approche, et empoigne fermement ses poignets pour les plaquer au-dessus de sa tête. Posant son front contre elle, elle peut de nouveau sentir son souffle brûlant. Cette voix rauque, grave, suave se fait entendre.

_ Si tu penses ça ... Alors tu ne me connais, petit Ange.[size]
© ASHLING POUR EPICODE


avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 23:46

Silent, like a feather on a road.

Le regard faible, elle reste droite, respirant un peu mieux que quelque seconde auparavent. C'était difficile de trouvé un juste milieu avec un prédateur au dessus de soi. Kagura n'avait pas l'habitude d'être dominé, c'était pour cela qu'elle détesté et aimé Damon, au fond d'elle, il était cet homme qui pouvait la mettre hors d'elle, lui faire une monté d'adrénaline tant le rapport peut être dangereux. Il était extrême, mais c'était ces plus beau souvenirs. Elle n'avait jamais vraiment partager de soirée/journée avec des gens durant son service, jamais, même ceux de son unité. Sauf Damon.

Penchant la tête en la fixant, il semble désespéré par son comportement, aurait-elle trouvé le moyen de le repousser finalement ? Peut-être pas.. Elle ce doute qu'il joue avec elle, ne sachant pas vraiment si il la désirait véritablement ou si ce n'était que manipulation pour obtenir quelque chose d'elle. La paranoïa grandissante d'une ex militaire, meurtrie, il avait du le ressentir une fois son sang ingéré. Il devais savoir.. Ce regard qu'elle croise possède les réponses. Il sait tout.


- Comment ça je n'ai pas changé ? Je ne t'ai jamais fais du mal, j'ai toujours veiller sur toi... je m'amuse juste avec ces nerfs.
- Justement, tu n'a pas changé sur le fait que tu cherche la merde avec moi. Et tu viens de me mordre à sang, c'est ce que tu appel ne pas faire de mal ?


Elle penche la tête sur le côté, laissant ses cheveux platines recouvrir sa blessures, les deux crocs ont laissé une belle marque sur sa jugulaire. Son regard ambré parcours son visage, puis son corps rapidement, ayant remarqué les veines noires qui parsème sa peau. Il était un vampire..? Plissant les yeux, elle essais de s’extirpé de son emprise, voulant reprendre le dessus, mais la fatigue et la force de Damon l'empêche. Il est plus prévoyant qu'elle, plus réfléchit, et d'ailleurs, c'est ainsi qu'il la coince, bloquant ses poignets, fermement. Elle grogne et essais de se débattre alors qu'il repose son front contre le sien. Elle est toute chose, ce souffle chaud parcours encore sa peau nacrée qui frissonne à son contacte.. Que voulait-il au juste ? Il était de plus en plus sérieux, passant de l'état joueur à l'état sérieux, et ainsi de suite.

L'adrénaline remonte en elle, plus féroce, plus coriace cette fois ci. Son regard parcours ce visage menaçant. Cette voix suave agit comme une drogue sur elle, lui faisant lâché un soupir discret. Elle le désir ? Son corps le désir peut-être, elle n'a jamais pu réellement interprété ses envies, hors mis celle de sang.. Mais peut-être qu'elle voulait le tuer finalement ? Une autre forme de plaisir qui prenais tout son sens au fond d'elle ? Elle hésite, pendant toute ses années, elle le croyais mort, loin de là, s'étant retrouvé seule dans la clinique et mise à disposition d'un groupe de salopard qui s'amuse aux apprenti sorcier. Ah, ils avaient trouvé un moyen pour que la peau se régénère seule et de ce déplacer comme une ombre, bien.. très bien.. pour le combat. Pourquoi pas lui ajouté la faculté d'être un oiseau tant qu'on y est ? Devenir un animal volant pour scruté les ennemis de son peuple et apparaître pour les assassinés sauvagement dans leurs dos.. C'était son destin, mais elle l'avait refusé. La souffrance qu'elle avait enduré pendant toute ses années avait enterré ses dernière trace d'humanité, elle ne crois plus en rien, même pas en l'amour.

Pourtant, Damon était présent, face à elle, la coinçant contre cette vitre désormais tiède à force d'être en contacte avec sa peau brûlante de désir. Elle force sur ses poignets bloqué, mais le sang manquant ne l'aide pas du tout.


- Si tu penses ça ... Alors tu ne me connais pas, petit Ange.


Cette voix.. suave, grave.. c'était pire que tout. Un frisson passe son échine, puis, elle se mord la lèvre, fiévreuse de quelque chose.. elle ne savais quoi. Son corps tremblotte mais se love contre le sien, il quémande.. D'une voix brisée et fatiguée, avec une pointe de désir, elle demande alors..

- Que.. m'as-tu fait..?

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: Métropole :: Capitale-