Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Aller à la page : 1, 2  Suivant
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 23 Juil - 10:24
J'écoutais la voix de Marc avec attention...et une certaine aigreur, je pouvais comprendre qu'il désirait tirer le maximum de cette mésaventure, mais il n'était pas le seul à avoir besoin de se reposer, et surtout, j'avais besoin de réponses, je voulais savoir combien de temps il me considérerait encore comme sa bonne, pourquoi est ce qu'il s'était mis aussi inutilement en danger, et surtout, qui était cet incube, qu'est ce qu'était cet endroit horrible. C'est avec ces questions en tête que je me dirigeais vers le quartier où se trouvaient les Kreat'Hurs les plus puissantes. J'entrais dans une des pièces et l'observais un instant, prévenant les esclaves du retour du Marc, et m'en allant sans trouver un qui me convienne. Au final, après quelques instants, mon choix se portait sur un minotaure et un élémentaire de pierre, tous les deux assez forts pour nous aider à récupérer des choses intéressantes, tout en étant assez dociles...ou idiots, pour ne pas tenter de se retourner contre nous.

 Je devais l'admettre, j'appréhendais légèrement mon "entretient" avec Marc, je savais très bien ce qu'il avait en tête, je savais très bien ce que je voulais lui demander, mais avec ce qui s'était passé, j'avais bien peur qu'il réussisse à me faire changer d'avis trop vite. Le temps de me remettre les idées en place, je faisais deux détours, un premier vers les autres quartiers de stockage d'esclaves, pour leur annoncer la même nouvelle que j'avais annoncée aux brutes, et le second par la buanderie, ces vêtements empestaient du souvenir de ce bunker, j'en avais presque l'envie de les brûler. Mon choix se portaient sur une tenue beaucoup plus cosy me permettant de refaire sortir ma queue et mes bois : Large t-shirt, jupe longue, sandales, et sous-vêtements assez basiques. Au final, je me dirigeais vers le bureau, la gorge serrée, frappant la porte et agissant en fonction de la réponse de Marc à cette question.

 "Me voilà, c'est Arashi, je peux entrer ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 23 Juil - 19:28

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Le temps passait, je me reposais légèrement dans mon bureau... Ca avait été éprouvant, et pourtant, j'y retourné dans la même journée. Dans la même heure. J'étais passé à l'armurerie pour m'équiper au cas ou et j'avais finallement décider de faire une petite sieste, j'avais retrouvé mes vêtements, fini la blouse de cobaye de laboratoire... J'étais enfin moi même. Lentement, alors que mes yeux se fermaient, j'entendis toquer à la porte. Je me doutais bien de qui s'était.


- Entre Arashi.

Elle venait surement m'annoncer qu'on étaient prêts à partir, ou pour profiter de ma compagnie de façons plus intime... Je l'observais alors entré dans ses vêtements simples, haussant un sourcil. Quelque chose sur son visage m'indiquait qu'elle n'était pas là juste pour me dire qu'on pouvait y aller... Je me redressais et m'installer de façons professionnelle dans mon fauteuil et l'invita d'un geste à s'asseoir face à moi.

- Dit moi tout, qu'est-ce qui te tracasse, Arashi ?


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 23 Juil - 20:08
J'entre sans tarder et observe Marc, vu sa position, il était en train de profiter d'un petit moment de détente sûrement bien mérité après tout ce qui c'était passé… Et pourtant, alors que j'étais allée dans le même enfer pour le sauver, je n'avais pas l'impression d'avoir droit au même repos. Suivant son invitation, je m'installais, la queue posée sur les genoux, le regard un peu bas, et finissais par lâcher.

"À quel point est-ce que tu me fais confiance ?"

Je soupirais et relevais le regard vers lui, crispée et nerveuse comme une araignée sur sa toile en pleine tempête, je savais qu'il ne risquais pas d'apprécier cette discussion, et que ça l'éloignerait de sa fouille de cet endroit si important, mais si j'en parlais pas maintenant, je risquais pas d'avoir de meilleures occasions. Tout d'un coup, je laissais s'échapper tout ce que j'avais en tête.

"Pourquoi tu ne m'a rien dit au sujet de cet endroit ? Pourquoi tu ne m'a pas mieux prévenu ? On aurait put aller t'aider, ou au moins savoir où tu était… Et… Aussi, alors qu'on vient de rentrer, que j'ai risqué ma vie sûrement presque autant que toi, tu me donne encore des ordres comme si j'étais pas venue t'aider… comme si j'avais pas maintenu cet endroit en vie pendant ton absence."

Je sentais ma gorge se serrer, et ma voix monter un peu plus que je ne l'aurais voulu signe de frustration, de colère, de doute. Les pensées virevoltaient dans ma tête comme un nuage de grêlons, me frappant le crâne à chaque fois qu'elles s'entrechoquaient.

"Mais..." Je continuais "J'ai pas été si utile… dans le bunker j'ai pas réussi à totalement me contrôler… et quand ils ont envoyé des troupes ici… j'aurais rien put faire si j'avais pas arraché mon bracelet…"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mar 24 Juil - 19:21

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Je commençais à comprendre, elle avait eu peur, et se sentait lésée... Et alors que je m'apprêtais à répondre, elle commence à tout déverser, tout ce qu'elle a sur le coeur. Je l'observe faire, tranquillement. J'attendais qu'elle finisse, et elle finissait en se dénigrant. Si elle espère un peu plus de reconnaissance, elle aurait peut être dû réfléchir à son discours, parce que là, finir sur ça, c'était mal joué. Je me redresse dans mon fauteuil et fixe mon regard tranchant sur elle.

- Pour commencer. Je ne t'en ai pas parlé pour éviter de te mettre en danger. Ensuite, je t'ai prévenu, plus ou moins, je ne pouvais pas t'en dire plus. Pour ce qui est du reste... Tu veux quoi ? De la reconnaissance ? Tu es mon esclave Arashi, évidemment je te donne des ordres. Mais ce n'est pas pour autant que ça ne compte pas pour moi, ce que tu as fait. On va faire ça à l'humaine. Explique moi ce que tu attend de moi.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mar 24 Juil - 19:51
Je l'écoutais démonter un par un les quelques arguments que j'avais sur moi, il avait beau reconnaître que j'avais fait quelque chose de bien, il ne me voyait toujours que comme une esclave à qui il pouvait demander tout ce qui lui passait par la tête. Et pour l'instant, il était obsédé par ce Bunker. Lâchant un soupir de dépit, je levais les yeux et le regardais.

"Je ne sais même plus ce que je veux… J'aurais put te demander de désactiver le bracelet de contrôle… Mais ça ne servirait plus à rien vu qu'on m'a mis un autre sceau. J'ai l'impression d'avoir marché à l'aveugle pendant je pas combien de temps… Et maintenant et j'ai enfin les yeux ouverts, je me rend compte qu'il n'y a aucune issue, que je retrouverais jamais ma vie d'avant. Je crois… Qu'il me faudrait juste un peu de repos, je comprend que tu veuille fouiller cet endroit, et je t'y accompagnerais… Mais s'il te plait, après ça, laisse moi me reposer un peu… D'accord ?"

Je le regardais, me maudissant d'être aussi vulnérable, de lui parler ainsi à cœur ouvert : Je savais bien ce qu'il allait dire, et même en m'y attendant, ses mots me frapperaient sûrement aussi durement qu'un coup de masse dans la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mar 24 Juil - 20:01

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Au final, c'était ce que je pensais. Cette vie ne lui déplaisait pas tant que ça, je le savais, et ça la perturbait au point qu'elle ne sache même plus si elle voulait une issue ou non à celle ci. Mais je comprenais au fond, ce n'était pas tant la fatigue physique que celle mentale qui l'assaillait. Arashi était mon esclave, elle le serait probablement jusqu'à la fin de mes jours. Mais pas parce que je ne la libérerais jamais. Parce qu'elle aurait trop peur de retourner à son ancienne vie maintenant.

- Bien sûr, tu pourras prendre quelques jours pour toi même si tu veux. A partir du moment ou je sais ou tu es et ce que tu fais, tu peux faire ce que tu veux pendant la semaine après qu'on soit revenus.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mar 24 Juil - 20:17
Je relevais la tête d'un coup, surprise, pas sûre d'avoir bien entendu. Une semaine entière de libre après notre retour ? C'était parfait, presque plus que ce que je demandais. Je me disais que ça devait sûrement l'arranger de ne pas m'avoir dans les pattes le temps qu'il reprenne totalement le contrôle du centre, mais ça ne changeait rien au fait que sa compassion m'avait surprise et touchée. Me levant alors, je m'approchais de lui et me penchait pour déposer un simple baiser sur sa joue.

"Je sais pas si je te comprendrais un jour, parfois je me demande même si t'a pas plus de deux personnalités dans le crâne, mais je crois que dans ce monde de cons tu commence à être la seule personne en qui je peux avoir confiance. Je sais que tu veux me protéger, mais n'oublie pas de te protéger toi. D'accord ?"

Je me redressait juste après ces quelques mots murmurés, il ne comprendrait sûrement pas ce que je voulais, mais si ça pouvait au moins rester dans un coin de sa tête la prochaine fois que ce genre de plan germait dans un coin de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 30 Juil - 17:15

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Peu à peu, je commençais à comprendre à quelle point elle était attachée à moi. La seule personne en qui elle ai confiance. Je souriais et lui embrassait le front avant de la regarder partir tranquillement... Encore dix minutes de pause et je me levais, habillé, propre, armé... Direction le bunker, il fallait que je fasse vite, je ne sais pas comment réagirait Taïga quand elle me verrait piller l'endroit, mais les ressources y sont trop importantes pour être abandonnées.

J'attendais devant la voiture, je me souvenais avoir une armada de camions, de vans et autres 4x4 et pick up pour le transport, il devait surement en rester quelques uns en état de marche. Taïga n'avait pas pu tous les explosés. Ca aurait été une perte de temps et de pouvoir. J'étais accompagné d'un esclave spécifique, j'avais pas pensé à lui dire de prendre un conducteur aussi, donc j'en avais choisi un moi même. Il ressemblait un peu à Arashi, jeune sur son physique humain, typé asiatique. Il portait des vêtements simples, un jean et un t-shirt blanc et une ceinture en cuir marron. Il était extrêmement silencieux, même son "aura" sa présence étaient imperceptibles. Comme si il n'existait pas sur ce plan du monde.


- Prête Arashi ?


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Dim 12 Aoû - 16:05
J'observais notre conducteur un instant, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'il pouvait être, mais je ne l'aimais pas, je sentais quelque chose d'étrange en lui. Néanmoins, je le saluais simplement, lui serrant la main avant de m'installer à l'arrière, signalant à Marc que, oui, j'étais prête. Fatiguée, saoulée, un peu perdue au niveau de mon avenir, mais j'étais prête à partir. Rapidement, je me laissais reposer contre la portière, le regard perdu dans le paysage, attendant qu'on démarre et surtout qu'on arrive. J'aurais bien aimé continuer la discussion de tout à l'heure avec Marc, mais avec tous ces esclaves qui entouraient, il valait mieux attendre, pour éviter de leur donner des idées de recommandations plus… contraignantes pour Marc.

De leurs côtés, les deux autres esclaves que j'avais mobilisé s'installaient à mes côtés sur la banquette arrière, anéantissant d'un coup les derniers restes de confort que j'avais put trouver ici et m'arrachant un grognement… Il faudrait peut être investir dans d'autres véhicules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 13 Aoû - 16:07

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Je savais qu'elle aurait du mal à accepter cet état de fait, et je le voyais déjà sur elle, elle était blasée, gonflée de ne pas savoir elle même ce qu'elle souhaitait au final. Cette semaine de liberté lui serait profitable. Je m'installais au volant avec tranquillité et je démarrais la voiture. Le moteur vrombissait, un vieil engin bien américain qui crachait autant de puissance que de bruit. Je n'hésitait pas à malmener la petite troupe en allant pied au plancher, je ne savais pas comment allaient ceux derrière mais le second conducteur était d'une neutralité affligeante. Il faut dire qu'il ne ressentait pas ce genre de choses.

Quelques heures de routes s’enchaînèrent, avec un peu de rock sur l'autoradio pour l'ambiance. Du rock lent, un peu typé blues, si nous avions été aux états unis, ça aurait été typiquement le genre de musique que j'aurais mis pour traverser la route 66. Toujours est il qu'au bout d'un moment, nous arrivions au bunker, et ce que j’imaginais était bien réel. Des semi remorque, des vans, des 4x4 étaient rangés ça et là, certains détruits par Taïga ou par l’effondrement du bunker, mais d'autres non. Je freinais alors et fit descendre tout ce beau monde, il était temps de s'emparer du butin.

J'envoyais le conducteur chercher un semi en état de marche et lui demandait de le garer devant les décombres avant d'envoyer les deux autres commencer à déblayer et fouiller. Mon but était de descendre à l'intérieur. Cet endroit était prévu pour des bombardements intenses, même les pouvoirs de démone de Taïga ne pouvaient pas l'avoir entièrement fait s’effondrer, aussi une partie du matériel de la jurisprudence nous était alors accessible.

Pendant que tout ce beau monde s'agite, j'attrape Arashi par le poignet et l'amène à l'écart. Je sentais qu'elle avait encore beaucoup à dire, aussi, c'était le moment de le faire, les esclaves mettraient du temps pour faire tout ça, donc nous avions le temps de parler.


- Que veux tu me dire d'autre, Arashi ?


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 13 Aoû - 16:31
Un chemin long, éreintant presque, j'aurais bien aimé fermer les yeux et m'endormir quelques instants, mais avec sa conduite de cinglé Marc ne semblait pas de cet avis. Toujours aussi pressé, comme si Taïga comptait annihiler toute traces de l'endroit. Il devait y avoir des milliers de raisons qui faisaient qu'il valait mieux fouiller les ruines à son insu, mais une part de moi n'arrivait pas à voir la chose autrement que comme la lubie d'un homme narcissique et à moitié cinglé. J'aurais put tomber sur n'importe, le jour où il m'a "libéré" : Un de ces coincés de la Jurisprudence, quelqu'un qui aurait voulu que je le voie comme un allié… Dans tous les cas, j'avais l'impression d'être tombé sur le seul qui ne me donnerait jamais l'adoration que je pensais mériter, le seul que j'avais l'impression de détester et de respecter à la fois.

Peu de temps après notre arrivée, alors que tout le monde faisait ce qu'il avait à faire, et que je les supervisait d'un oeil distrait, Marc m'attrapa rudement le poignet pour nous mettre à l'écart, voulant savoir si j'avais d'autres choses à lui dire. De son point de vue c'était simple, je n'avais qu'à lui dire ce que j'avais en tête, et tout s'arrangerait aussi tôt, mais ce n'était pas si simple : Le temps où j'étais une déesse qui obtenait tout ce qu'elle désirait était fini depuis longtemps, et chaque refus était un moyen douloureux de me rappeler cette époque. Néanmoins, je me lançais, tentant d'énoncer ce qui me restait en tête de manière exhaustive.

"J'aimerais savoir ce qui t'es arrivé dans ce labo, comment est ce que tu l'as trouvé… J'aimerais en savoir plus sur toi, savoir si je peux vraiment t'offrir la confiance aveugle que tu aimerais que j'aie, si tu ne me cache pas beaucoup trop de choses afin de me «Protéger ». "

Je reprenais rapidement mon souffle avant de reprendre, sachant très bien qu'il ne risquait pas d'apprécier la suite.

"J'aimerais que tu pense à contacter quelqu'un qui pourrait ôter le sceau qui limite mes pouvoirs, Taïga a dit que je pouvais puiser dans ceux de sa… famille, mais ça n'empêche que je suis toujours incapable de prendre ma vraie forme. Si moi je te fais confiance au point de te laisser te suicider dans des bunkers secrets, j'espère que tu me fais confiance au point de me laisser être ce que je suis."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Jeu 16 Aoû - 15:27

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
J'écoutais avec tranquillité, elle était si pressée de tout me dire que j'avais l'impression qu'elle risquait de s'étouffer juste en parlant. Je croisait les bras en écoutant tandis que le travail sur le chantier avançait à bon rythme. Elle voulait en savoir plus sur moi, ce qui encore paraissait plutôt logique... Puis cette demande. Elle voulait que je la libère... Mhh... Il est vrais qu'elle le méritait après tout, je n'avais aucune objection à cela. J'étais prêt à la voir partir si elle le voulait, mais je sentais qu'elle ne le ferait pas, pas de suite du moins. Elle était encore trop... Indécise sur ce que ELLE voulait faire. Aussi, je résumais l'entièreté d'une discutions à deux lettres pour elle.

- Ok.

Ni plus ni moins. Elle voulait en savoir plus sur moi ? Je lui parlerais une fois rentré. Elle voulait utiliser ses pleins pouvoir ? Cela ne me dérangeait pas. Aussi ces deux lettres étaient encore les plus simples à utiliser. Je décroisais les bras tranquillement et l'observait digérer la nouvelle. Pour sûr, elle n'allait probablement pas s'y attendre.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Jeu 16 Aoû - 16:23
J'étais étonnée par sa réponse, presque pétrifiée même, comment, alors que je m'étais encore ouverte à lui, il pouvait encore fournir une réponse aussi simple, froide, comme si il ne m'avait presque pas écouté. Je soupirais un instant et le regardais un instant. D'un côté, "Ok" ça voulait dire que ça ne le dérangeait pas ? Ça signifiait donc que le grand et mystérieux Marc allait accepter d'être moins grand et moins mystérieux ? Je ne peux m'empêcher de sourire et de m'approcher de lui pour lui offrir une simple étreinte.

"Je ne pensais pas que ça serait si simple, mais merci. Je sais que dans ce monde il faut être dur, mais je te préfère quand même quand tu fais le cow-boy sympa."

C'est sur ces quelques mots que je m'éloignes pour jeter un regard aux Kreat'Hurs en train de bosser au loin, vu l'effondrement qu'avait provoqué Taïga, on risquait de devoir déblayer encore longtemps, mais maintenant, une partie de moi s'en foutait totalement, libérée de tout ce poids qui planait sur elle depuis des mois.

"C'est vrai que ce qu'on trouvera ici va aider à faire tourner la boutique."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mer 22 Aoû - 19:21

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Simple... Pas vraiment. Il apprendrait à Arashi des choses qu'elle n'imagine pas. Les humains étaient des monstres, mais ça elle s'en doutait. Mais savait elle jusqu'où certains humains étaient prêt à aller, de leurs propres volontés, pour réaliser des objectifs définis ? Marc était... Un de ses hommes. Déterminés à réaliser ce qu'il voulait, et il l'avait fait... Mais le prix était terrible au final. L'homme se dressa de son long et croisa les bras, avisant les esclaves qui déblayaient... Les heures passaient, et l'entrée fut dégagée, le semi remorque avait été chargé avec quelques armes récupérés sur des restes de cadavres ou ce genre de choses, mais le principal était maintenant accessible...

Marc s'engouffra dans les profondeurs ténébreuses du bunker, ça et là, des lumières à peine en état de marche clignotaient en grésillant, et le cow boy se dirigea sans problème dans les dédales pour rejoindre un endroit... Spécifique. L'armurerie ? Non, loin de là. Il avait rejoins les blocs de détention et s'était arrêté devant une rangée de prisons qui détonaient avec les autres.

Toutes de pierre d'une blancheur immaculée, comme si la poussière se refusait à s'y accrocher, dégageant une légère chaleur et une impression... Hors de ce monde. Un sourire se ficha sur les lèvres du gérant du Gun's & Roses et il avisa derrière lui les esclaves.


- Vous abattez ce mur et vous garder uniquement les plus gros morceaux. Arashi, pendant qu'ils font ça, on va essayer de dégager un chemin pour l'armurerie et voir si on peut récupérer des armes.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mer 22 Aoû - 19:46
Nous marchions encore et encore dans ce dédale qui nous avait posé tant de soucis auparavant. Maintenant que je n'étais ni stressée à l'idée de perdre Marc, ni pressée par la magie de l'incube qui menaçait de me retourner le cerveau, cela ressemblait presque à une balade de santé. J'enfouissais dans un coin de ma mémoire ces souvenirs désagréables et discutait de tout et de rien, mais surtout de rien, avec les autres Kreat'Hurs, plus pour passer le temps que pour réellement apprendre à connaître mes "collègues". De toute façon, à quoi ça menait ? Deux d'entres eux finiraient par quitter l'endroit, achetés par un autre de ces arrogants mortels, tandis que le dernier restait trop intriguant pour que je ne me décide à lui adresser la parole.

Nous finissons par arriver au premier objectif de Marc, cette pierre blanche qui repousse les démons, sûrement d'origine céleste, quelque chose d'aussi immaculé ne pouvait vraisemblablement pas venir d'ailleurs. Néanmoins, nous laissons le soin de la récolter à nos gros bras, et nous dirigeons à deux vers l'aile de l'armurerie, celle où je pensais me retrouver en premier : La passion malsaine qu'avait Marc pour les armes égalait presque celle qu'il avait pour les arts de la chambre, et elle me concernait presque tout autant. Une idée passa dans ma tête, et en l'écoutant, une chose devint claire, Marc savait que c'était tout sauf fini : Il voulait être prêt à accueillir ce connard au cas où il venait nous chercher malheur de nouveau.

Alors que nous nous arrêtions en face d'un mur de débris, je lançais un regard au cow-boy, cela faisait longtemps qu'il était enfermé ici, pour s'en remettre, il aurait sûrement besoin de plus qu'une simple sieste dans son bureau, il aurait besoin que je fasse ce pour quoi il m'avait choisi au départ, mais ferait passer son besoin pour une envie lubrique, de manière à ce que je ne m'inquiète pas. Tout en réfléchissant, je formais une large lance de glace que j'envoyais percuter les débris pour tenter de fragiliser l'amas.

"Quand on rentrera, il faudra que tu m'apprenne à masser, on ne peux pas prendre de vacances tous les deux, mais tu as grandement besoin de te détendre de temps en temps."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mer 22 Aoû - 20:12

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Alors qu'elle me demandait de lui apprendre les massages, chose que je ferais une fois rentrés sans trop de soucis, je la vis alors lancer de la glace sur les débris pour tenter de les fragiliser. J'observais rapidement derrière elle pour m'assurer que les autres esclaves ne venaient pas, puis je donnait un coup de poing dans les débris, passant au travers comme dans du beurre. Un des petits "bonus" de ma condition, une force accrue... De façons exponentielle. Une fois mon bras enfoncé dans les débris, je tirais en arrière pour dégager le passage, puis recommençait autant de fois que nécessaire pour atteindre l'armurerie, encore une des questions qu'il devrait se faire un devoir d'éluder auprès d'elle une fois rentrés.

- Ca fait .. longtemps que ... J'ai pas... fait ça. Fiou. Bon en vrais j'suis pas fatigué. Mais j'aime faire genre.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Mer 22 Aoû - 20:38
Alors qu'il s'approche de la masse de débris, j'arrête de balancer mon arme au travers de cette masse de gravats, et quelle n'est pas ma surprise quand je le vois commencer à se frayer un chemin dans ces lourds blocs de bêtons à la seule force de ses bras. Si ce voyage s'annonçait éprouvant physiquement, à notre retour, ça serait plutôt mon mental qui se retrouverait assailli, mes yeux ouverts sur cet homme qui avait réussi à gagner ma confiance, alors que je ne connaissais rien de lui, alors qu'il n'était rien de plus qu'un mortel emplis de vices qu'en tant que déesse, je ne pouvais pas me permettre d'imiter, mais qui prenaient bien vite une place dans ma personnalité. Nous arrivons finalement à l'armurerie, et commençons à récolter les armes. À chaque fois que j'avais un doute sur celle qu'il valait mieux emporter, je lui demandais, mais me démenais pour en rapporter le maximum : C'était notre gagne-pain, et si mes vacances commençaient ce soir, ça signifiait que je devais donner mon maximum avant ça.

"On ramène autre chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Jeu 30 Aoû - 22:08

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Je réfléchissais à sa question. Que pouvait ont emmener de plus qui nous serait utile ? Pendant cette réflexion, Je me frottais la barbe et semblait pensif. Le matériel électronique de pointe devait être foutu et les autres conneries fragiles aussi. Non rien ne pouvait être récupérer de plus selon moi. Nous pouvions donc nous retirer une fois les armes et la pierre extraite de ce lieu.

- Non, le complexe est bien trop démoli. On prend la pierre et les armes et on se tire d'ici.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Jeu 30 Aoû - 22:23
"Très bien. Je te laisse ramener les autres, je vais commencer à remplir le camion."

Sur ces mots, je commençais à remonter. Le trajet dans ce sens était bien plus compliqué que la descente, car je ne pouvais pas m'aider de mes mains, mais au final, le chemin qu'avaient déblayé nos gros bras se révélait plus qu'utile. Une fois à l'extérieur, je respirais longuement l'air de l'endroit, me décidant à l'oublier alors que je chargeais notre butin. Dès notre retour, je serais en vacance, j'en apprendrais plus sur Marc, et il allait enfin me permettre de redevenir la dragonne que j'avais toujours été, même si je ne montrais pas, j'étais plus qu'impatiente, et une fois les bras vides, je vins m'installer sur la banquette arrière du pick-up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Sam 1 Sep - 21:13

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Je lui fis signe que je la suivais sous peu, mon regard se perdant dans la salle désormais vide de toute arme, un drapeau nazi encore visible derrière un vieux casier. Les armes étaient anciennes, pour la plupart, mais certaines étaient plus récentes et nous avions même pu récupérer un ou deux modèles que je ne connaissais pas, probablement des armes de la Jurisprudence. Mon regard se perd, de vieux souvenirs remontent, des temps passés depuis ... Je secoue la tête, ce n'était pas le moment. Je commence à remonter, la haut ça devait être fini et ici plus rien d'utile ne pourrait être pris. Étrangement, je m’interrogeais sur les projets de l'incube qui m'avait capturé, pourquoi ? Quels étaient ses buts ? Je ne savais pas. Mais une chose était sûre, j'avais trouvé un moyen de combattre des démons grâce à cette pierre blanche. Si un jour Taïga venait à devenir menaçante, j'aurais de quoi me défendre avec plus d'aisance.

Je sortais finalement du complexe souterrain et avisait Arashi qui était montée dans un pick up lambda, mon chauffeur qui était au volant du semi remorque et les autres qui finissait de dégager l'endroit. Je sifflait pour rappeler tout le monde et les faire monter dans les véhicules. Je ne savais pas pourquoi Arashi était monté dans un véhicule comme ça, mais j'y faisais monter les deux esclaves restant pour le conduire, autant ramener ça avec nous. Moi je remontais dans ma Mustang avant et je démarrait le moteur, prêt à prendre la tête du convois.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Sam 1 Sep - 21:30
Pourquoi j'avais choisi de m'installer dans ce véhicule ? La raison était simple : Si je voulais profiter de mes vacances, il fallait bien que j'aie un véhicule en attendant de pouvoir fendre le ciel à nouveau. Ce véhicule là semblait en bon état, n'était pas trop affreux, et comme c'était moi qui avait eu l'idée de le ramener, j'arriverais bien à convaincre le cow-boy de me la laisser un peu. Ce plan parfait avait néanmoins deux failles assez évidentes : La première était que j'étais incapable de conduire ce genre de véhicule, mais ça passait encore, j'apprendrais sur le tas, ou avec une Kreat'Hur…

La seconde néanmoins, me causait pour l'instant plus de problème. La seule personne restante sachant comment conduire était l'élémentaire de roche que l'on avait amené, et sa conduite était… comme qui dirait, sportive. Au lieu de simplement suivre le rythme des deux autres véhicules du convoi, ce con zigzaguait, entrait et sortait de la route en poussant le champignon à fond. Si son confrère minotaure ne semblait pas ciller, c'était définitivement trop de mouvement pour moi.

Après ce qui me sembla être une éternité, on s'arrêta enfin devant l'entrepot, et je n'attendis pas une seconde pour me ruer hors du véhicule, le cœur au bord des lèvres : Conduire avec un élémentaire, plus jamais. Poussant un soupir pour essayer d'apaiser ma mauvaise humeur, je demanda à Marc si il pouvait l'attendre à son bureau pour continuer notre discussion de tout à l'heure, puis vins remettre les deux gros-bras à leur place, enfin remise de ces émotions, avec enfin le droit de me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Sam 1 Sep - 22:48

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Le trajet était long, je comprenais que l'un d'eux voulait s'amuser, mais je rigolais au volant en imaginant Arashi ballottée dans tout les sens par ce chauffard d'élémentaire. Finalement, quand nous sommes arrivés, les véhicules à l'arrêt, je la vis descendre en trombe, à deux doigts de lâcher son déjeuner au sol. J'affichais un rictus amusait et la laissait renvoyer les esclaves en cage. Le dernier, celui que j'avais choisi moi même, fut envoyé dans l'ancienne cage de Wolf, une cage plus grande, plus agréable pour cet être. Si Arashi ne l'aimait pas, c'était normal, il était un être de ténèbres pures. Ténèbres ? Non pas vraiment en fait, on devrait plutôt le définir comme une personnification de la "nuit". Une noirceur neutre, calme, qui ne fait ni le bien, ni le mal. Mais indéniablement puissant. Visiblement, c'était le marché qu'il avait passé avec Marc en échange de ses services. Peut être qu'Arashi ne comprendrait pas ce marché que j'ai passé, mais je lui expliquerais, comme tout ce que j'avais à lui expliquer.

Mais ce n'était pas pour tout de suite, ce ne fut que quelques heures après, une fois les camions déchargés, que je me posais enfin dans mon bureau, j'avais chaud, alors j'avais lancé mon manteau et mon t shirt dans un coin de la pièce pour les laver plus tard. Je me servais un bon vieux coca bien frais et attendait patiemment. Arashi n'allait surement pas tarder maintenant, pour apprendre. Pour savoir.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Sam 1 Sep - 23:05
J'avais laissé le temps passer, presque impatiente de connaître le dénouement de l'histoire. Pour une voix dans ma vie, j'aurais l'occasion de ne pas voir Marc comme une énigme complète, et les théories allaient et venaient dans ma tête comme un essaim d'abeilles cherchant à bâtir quelque chose de sensé, des abeilles épuisées et qui manquaient d'information, ça ne pouvait donner que quelque chose sans queue ni tête, et bien trop vite à mon goût, je forçais mes pensées à se concentrer sur autre chose. Un souvenir lointain me revint en tête et me donna une idée qui, si je ne l'avais pas eu seule, m'aurait sûrement rendue écarlate.

Descendant d'un pas assuré vers l'endroit où on stockait tous les vêtements en bon état qu'on trouvait, je me décidais à faire des emplettes : La dernière fois où j'avais pu parler avec Marc avant les évènements d'aujourd'hui, il m'avait demandé d'essayer d'être un peu plus "imaginative" avec mes dessous, et si sur le moment, l'idée ne m'avait pas véritablement ragouté, mon esprit était pour le moment plutôt jovial et détendu.

Ce fut un bon quart d'heure après que les camions aient été déchargés que je me rendis au bureau de Marc, frappant à sa porte en disant d'un ton neutre.

"C'est Arashi, j'entre."

Je poussais donc la porte, vêtue d'un yukata noir aux airs presque traditionnels, brodé de fils blanc cassé. En dessous, contrastant totalement avec le vêtement précédent, un ensemble de lingerie sombre mais assez fin pour être légèrement translucide, à la couleur légèrement bleutée. Ne sachant pas si il s'en rendrait compte, je prenais place en face de lui, un sourire plein de confiance sur les lèvres.

"Je t'écoute, dis moi tout."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 17 Sep - 16:06

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
Le repos prit fin quand Arashi entra, avide de connaissance... Et peut être d'autre chose au vue de ce qu'elle portait ? Je la dévorait un instant du regard, ne songeant qu'à lui arracher sa petite lingerie pour la prendre sur mon bureau comme un fou. Je secouais ma tête un instant, tout ce temps en cellule ne m'avait pas aidé dis donc. Je me reprenais et me pencha sur mon bureau, la fixant des yeux dans le sien, unique. Elle voulait tout savoir ? Ca risquait de faire long. Aussi je décidais de commencer par les grandes lignes. Les détails seraient pour... quand ma mémoire arrêterait de me jouer des tours. Je me racla la gorge et commença alors. Faisant simplement signe de ne pas interrompre. Les questions seraient pour la fin.

- Bien bien bien... Par ou commencer Arashi ? Mon nom est le vrais, je me nomme bien Marc Mayers. Je suis né le 7 juillet 1926 aux états unis d'Amérique, entre les deux guerres premières guerres mondiales. J'ai vécu avec un père militaire de carrière et une mère prostituée. Lorsque la seconde guerre mondiale éclata en 1939, je n'avais pas l'âge requis pour m'enrôler, malgré mon envie. La vie que j'ai eu et l'éducation ont fait de moi un homme très combatif de nature. Aussi j'avais hâte. Ce n'est qu'en 1944, année de mes 18 ans, enfin presque, que j'ai pu m'engager, mais je ne pris pas part aux conflits, contrairement à ce que je pensait. Pendant qu'on se préparait à partir, que les chefs réfléchissait à la meilleure façons d'aider les alliés, des hommes menant des recherches étaient venu nous voir pour trouver des volontaires pour des expériences possiblement mortelles. Étrangement, j'avais déjà la main levée avant même qu'ils aient fini, faut croire que j'ai toujours été attiré par les risques. J'ai passé presque 6 mois dans un laboratoire à subir des expériences génétiques, et tu sais quoi ? Ca a marché. Je suis ressortis de tout ça plus fort, plus rapide, plus endurant, plus intelligent. Je suis devenu un Surhomme grâce à ce projet nommé "Cap'tain America".

Il reprend un peu son souffle, semblant réfléchir à certaines choses.

- Je suis entré en guerre le 6 juin 1944, à un mois de mon anniversaire, un mois de mes 18 ans. A l'époque, beaucoup de jeunes avaient mentis sur leur âge pour s'enrôler, j'ai pas fait exception. Toujours est il que j'étais là lors du débarquement en Normandie, j'ai vu la mort et la guerre sous toute ses formes, j'ai vu mes amis, mon père, mes frères d'armes mourir devant moi. J'ai compris l'horreur et la nécessité de la guerre, de mettre fin aux actes des puissances qui veulent notre mort, la mort de la libertés. Le soucis, c'est qu'on ne m'avait pas prévenu que je ne vieillirait pas non plus... J'ai donc continué de vivre, j'ai vu ma mère mourir, j'ai eu une femme, morte de vieillesse alors que moi j'avais encore l'air d'avoir à peine vingt ans. Alors je me suis tourné vers la seule chose que j'ai pu, la seule chose que je savais faire. La guerre.

- En 1955 je m'étais engagé pour la guerre du Vietnam, en 90 dans la guerre du golf, en Irak, en Iran. J'ai été partout, j'ai fait toute les zones de conflits... Et finalement, quand l'armée décida de me démobiliser, parce que ma longévité commençait à se remarquer, j'ai fini dans une mafia à Boston, j'y suis resté jusqu'à ce que la guerre entre les démons et les anges éclate. Ce fut la seule guerre à laquelle je n'ai pas participé.
Dit il avec une pointe de regret semble t'il

- Lorsque tout est retombé, j'ai pris le nom "L'Opticien" quand la solitude m'a pesé au point que ma personnalité se dédouble. Et j'ai commencé à faire ce que je pouvais pour gagner ma vie, j'ai vendu des armes. Dans toute les badlands, il n'y avait qu'un seul nom synonyme de qualité. Le mien. C'est Taïga qui m'a trouvé, quand j'étais retourné à Boston en plein territoire démoniaque pour récuperer des armes de mon ancienne mafia, pour mes stocks. On a tout de suite sympathisé, et elle m'a proposé une place en Irlande près de son village. J'ai pas cherché, la solitude, la perspective, tout un tas de bordel m'ont fait accepté sa proposition. De là, je penses que tu connais le reste de l'histoire. Je suis arrivé là ou tu étais prisonnière peu après. Ce gars était une épine dans le pied de Taïga, alors je lui ai proposé de m'en débarrasser en échange de pouvoir garder les esclaves et de faire du lieu mon marché.

- Voilà, tu a toute l'histoire dans les grandes lignes.


Je prenais enfin le temps de souffler un peu, observant Arashi avec tranquillité.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 09/05/2017
Kreat


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18) Lun 17 Sep - 17:33
Je rougissais d'un coup en croisant son regard, y voyant sans difficulté le brasier de désir qu'il voulait contenir. Est ce qu'il avait deviné si vite ? J'avais l'impression que le vêtement que j'avais enfilé au dessus était des plus inutiles. Faisant comme si de rien n'était, je me contentais de l'observer, à l'écoute de cette connaissance que j'avais attendu tant de temps pour découvrir. Les premiers mots de son monologue suffirent à me surprendre : J'avais toujours compris qu'il avait une certaine expérience de la vie, mais je pensais qu'elle était le résultat de ce monde fou… La réponse était non, je me tenais tout simplement devant un mortel qui dépassait mon âge, et de plutôt loin même. Ainsi, moi qui avait toujours cru avoir au moins un avantage sur lui, mon monde éclatait encore une fois. Si je tentais de garder un visage neutre, mes doigts tapotant sur ma jambe témoignaient de ma nervosité tandis que j'écoutais la suite de son histoire.

Je connaissais donc le fin mot de l'histoire, alors que je pensais que c'était juste un contrebandier détraqué mais doté d'un grand sens stratégique, je me rendais compte qu'il était un surhomme, un soldat. Je n'avais pas vraiment de questions pour le moment, mon esprit étant trop occupé à analyser chaque détail de son récit, faisant le lien avec ce que j'avais cru comprendre dans le bunker, se rendant compte qu'il n'avait laissé presque aucun indice sur qui il était avant ça. Venant finalement le regarder dans les yeux, je m'exprimais finalement, esquissant un sourire satisfait.

"Merci de m'avoir enfin dit la vérité, j'imagine que tu préfère que le minimum de personne soit au courant, alors fais moi confiance, je ne le crierais pas sur tous les toits." Soudain, une question me frappa, et je m'accoudais sur le bureau pour la poser, un peu hésitante. "Au fait… en sachant où ça t'as mené… est ce que tu changerais ton choix ? Est ce que tu aurais renoncé au risque pour vivre une vie normale ?"
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle {PV : Marc Mayers} (+18)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: No Man's Land :: Lame Spirituelle :: Gun'N'Roses-