Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2017
Immortel


Everything for my greatest fan ! {PV : Aela}

MessageSujet: Everything for my greatest fan ! {PV : Aela} Mar 10 Avr - 15:41
J'étais tout simplement fou de joie : Après je ne sais combien de tentatives n'ayant pas porté le moindre fruit, j'avais enfin obtenu le droit de jouer en ville et...attention, pas n'importe où, dans une salle en plein milieu de la capitale, j'avais pas réussi à la remplir, mais c'était un début. Tout ça, c'était grâce à un type que j'avais rencontré en m'approchant un peu du territoire de la métropole, je me souvenais à peine de son nom, Tim...Tom...Damien ? Un truc du genre. L'arrangement était simple, il se débrouillait pour me faire jouer en ville, s'occupait de ramener des fans et de toute l'administration, et en échange je lui passais une partie de l'argent qu'on gagnait, mais je l'avais bien eu, ce qu'il savait pas, c'était que je m'en foutais totalement du fric, bref, c'était tout bénef pour moi, et toute perte pour lui.
 
 Nous voilà juste avant le début de mon premier vrai concert, je ne stressais pas...Tam me demandais tout le temps si je stressais, si je tenais le coup, il avait l'air de s'inquiéter à mon sujet, mais je voyais pas pourquoi, je faisais de la musique depuis que j'étais sur ce monde, enfin presque, une petite foule en délire n'allait pas me faire perdre mes moyens si facilement, ça ne pouvait pas être différent d'une session d'entraînement en face d'une montagne isolée ou de quelques voyageurs curieux, ces mêmes voyageurs qui sortiraient d'ici, je l'espère, en tant que fan de ma musique. L'heure était venue, il était temps pour Jude de quitter les coulisses, et pour Weiss d'entrer en scène, guitare à la main et voix échauffée pour le spectacle.

 Alors que je marchais sur scène, entamant les premiers accords, ma chevelure sombre et décorée de plumes en verre coloré se teignit d'un blanc pur, si lumineux qu'il fait mal au yeux, et sans attendre, les premiers vers jaillirent de mes lèvres. J'avais écrit cette chanson comme une ode à la liberté, une invitation à éclater les murs de cristal qui nous empêchaient de vivre notre vie, à ignorer les limites posées à notre liberté, en somme, une explication de ma manière de vivre de penser, le tout accompagné du son de ma fidèle guitare, parfois coupé par ses solos que j'improvisais, j'étais seul sur scène, heureux comme un poisson l'était dans l'eau, tandis que les partie de ma peau que ma tenue sombre ne masquaient pas brillaient comme du diamant sous le soleil: Tous les regards étaient tournés vers moi, et ça me donnait envie de continuer toujours plus. Une fois cette première, chanson terminée, j'ouvrais les yeux pour jauger les réactions du public, récitant déjà dans ma tête les paroles de la prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Building up following the greatest tribulation - Beni yo!
» 03. I'm the greatest star !
» Aela Eiruki, la guerrière au grand coeur.
» His greatest dream or ... a nightmare ? FEAT :: Jim T. Reed.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: Métropole :: Capitale-