Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Aela O'Donnell
Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat


Petites vacances [PV Aela]

MessageSujet: Re: Petites vacances [PV Aela] Mer 29 Aoû - 16:32

Tu étais libre. Libre de sortir du petit wagon. Tu le remercias et lui embrassas le front avant de le laisser seul. Enfin, tu avais essayé. Parce que le train freina de manière assez brusque, t'offrant alors la porte en pleine face. Tu en étais tombée sur les fesses en laissant échapper un couinement de douleur. Ça faisait mal ! Tu te frottas le front avant de te relever et partir, laissant le brun faire sa sieste.
Tu te baladais tranquillement alors que le train s'arrêtait, rentrant en gare. Et un souvenir te revint en tête : c'était là qu'étaient descendus les vampires à l'aller. Alors, pour essayer de te rassurer, tu te précipitas vers l'une des grandes vitres pour observer les personnes sur le quai mais tu n'y voyais rien de bien folichon. Un soupir de soulagement t’échappas tandis que tu poursuivis ta petite marche vers le wagon restaurant. AhAh, tu allais pouvoir manger ! Tu regardas avec attention ce qu'il y avait et retournas auprès du bellâtre au wagon dormant. Tu pris son portefeuille, pris deux sandwichs avec bouteilles d'eau et partis rendre le tout à leur propriétaire : le portefeuille avec le sandwich et une bouteille. De ton côté, tu n'avais pas fini. C'était comme si marcher était bien plus bénéfique que de rester coucher ! Alors tu partis t'asseoir pour manger parmi tous les autres estomacs sur pattes, observant les paysages qui défilaient à une allure qui ne te semblait finalement pas si rapide. Tu étais bien trop occupée à regarder par la vitre pour remarquer quoi que ce soit alors c'est avec toute cette insouciance que tu jetas tes déchets à la poubelle et repartis tranquillement vers ta cabine pour une petite sieste tout en trottinant.

« Oh, Madeleine, tu as décidé de m'éviter ~ ? »

Tu te retournas, surprise et remarquas cette femme, cette vampire. La même que la dernière fois. Et puis qu'est-ce qu'elle avait à ne jamais t'appeler par ton prénom ?!

« Heu… Je crois que vous faites erreur…, et tu essayas de fuir,
Pourtant, tu es bien la petite O’Donnell, non ? »

Tu te figeas littéralement sur place. Alors en fait elle faisait vraiment exprès de te donner des prénoms au hasard ? Et la voilà qui te prend par les épaules en te demandant où tu étais si pressée de rentrer. Tu balbutiais quelque chose comme ta couchette et ta cabine, ce qui le fit rire et elle t'y accompagnas. Non mais en fait, tu voulais y aller mais seule, sans elle. Sans escorte. Enfin, tant qu'elle te laissait tranquille et ne s'y invitait pas… Chose que malheureusement, elle ne fit pas. Elle y rentra avec toi, et s'assied dans la couchette libre tout en observant Damon qui dormait encore. Bon sang, il ne se réveillait jamais ?!

« C'est donc à cause de lui que tu ne reviens plus parmi les tiens… ?
- Ce serait plutôt… grâce à lui.
- Ma pauvre petite Marguerite, tu es bien naïve… Masse-moi le dos je te prie. »

Hé ? Ça voulait dire quoi ça ? Et puis c'était quoi ce brusque changement ? Tu regardas son dos alors qu'elle retirait son haut et commenças à la masser alors qu'elle continuait de te parler. Elle t'invitait à retourner auprès des tiens car après tout, qu'avais-tu à faire à la capitale ? Qui y connaisais-tu ? Tu n’avais strictement personne ici alors que là-bas, tout le monde t'attendait. Qu'est-ce qui pouvait te retenir ici, là où les Anges pullulaient et où il n'y avait que si peu d'espace ? Avais-tu oublié l'Irlande ? Ce manoir et cette chambre immense qui était tienne, ces vastes étendues vertes et tout ces êtres ni humains ni angéliques qui pouvaient pourtant cohabiter les uns avec les autres ? Tu t’arrêtas un instant et elle en profita pour se retourner et attraper ton visage.

« Tu ne veux donc plus revoir tout ça ?
- N-No Non… »

Ton visage était un peu rougie tandis que tu semblais aussi tendue qu'une corde de guitare. Tu tournas ta tête vers Damon pour voir si vous ne l'aviez pas réveillé à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Roche
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 32
Jurisprudence


Petites vacances [PV Aela]

MessageSujet: Re: Petites vacances [PV Aela] Ven 16 Nov - 10:59
J'étais comme un gosse lorsque ma compagne vampirique m'embrasse le front avant de sortir de wagon, ravi, je ne tarde pas à m'assoupir. Les tressauts du temps avec le sifflement typique d'un trajet sur rails sont pour moi comme une berceuse monotone. Je suis dans un léger sommeil sans songes. Je ne sais combien de temps Aela s'absente, mais quand elle revient, elle n'est pas seule. Ce n'est pas l'arrivée de ma colocataire qui me tire de mon inconscience, non, c'est plutôt cette voix étrangère qui me fait grimacer intérieurement. D'où Aela se permet-elle de ramener quelqu'un ?
La jeune femme sait pertinemment que je suis un mec paranoïaque et que je n'aime pas ce genre de chose si je suis dans la vulnérabilité. Elle et très peu de personnes peuvent se vanter de me voir dormir point fermé sans me méfier intérieurement. Je ne sais guère si c'est mon instinct qui me rend ainsi, mais j'ai envie de lui faire payer. Cependant, je n'ouvre toujours pas les yeux, je ne sais pourquoi. L'inconnue parle de retour dans le pays, d'un clan, d'une terre.... de l'Irlande quoi? Je me mets automatiquement à penser à Taïga. Oui, c'est un pays qui est réputé pour avoir des communautés où mortels et immortels cohabitent bien plus facilement que dans d'autres pays.

« Tu ne veux donc plus revoir tout ça ?
- N-No Non… »

Marguerite... c'est le vrai nom d'Aela ? Non, on dirait un surnom. Madeleine, c'est ça, elle prononce se prénom dans la conversation. Madeleine, je n'aime pas ce prénom. Pour moi c'est Aela, et rien d'autre : Aela O'Donnell. Il y aurait donc une riche famille de vampires en Irlande, je n'étais pas au courant.
Pendant que les femmes échangent des paroles avec une inconnue intrusive et une Kreat'hur tendue, une lumière clignote, du rouge au vert juste devant moi. Je prends silencieusement l'oreillette pour l'accrocher à mon oreille droite qui me servait à écouter la conversation. Automatiquement, le voyant se met à luire d'une couleur verte en cessant de vaciller. La voix de Johannichou me parvient aux tympans. Je n'ouvre toujours pas les paupières, mon coéquipier se met à parler hâtivement. Agacé, je finis par me redresser, faisant dos aux filles. Ma veste trône lâchement par terre alors que ma chemise noire est ouverte et froissée avec mon pantalon déboutonné. Mes cheveux sont en bataille et je montre un visage fatigué. J'aime tellement dormir, faut le dire.

_ T'es au courant que je suis en week-end ? Ca peut pas attendre demain ? ... Des vampires ? Oui, il y en a partout, je sais. ah cet ange? Oui, je lui ai fait un rapport après qu'un vampire a attaqué ma Kreat'hur. garde-ça pour toi, mais j'ai éventré ce suceur de sang avec mes mains et il doit actuellement être en train d'être dévoré par les coyotes de la Montagne.

Je parle avec un air penaud, me mettant sur le dos en frottant mon oeil. Dès demain, je vais déjà devoir travailler sur un réseau vampirique à la Métropole. Ces saletés sont tellement proches des humains qu'elles arrivent à se faufiler depuis toujours à la Métropole. C'est mon boulot de les chasser hors de la Métropole, des vampires esclaves, c'est très commun en ville. Il n'est pas compliqué de les asservir pour un Ange. Si je dois nombrer mon travail, ça serait : 45% de chasse aux immortels dont les vampires au sein de la Métropole, 35% sur des meurtres et des disparitions ou des vols et 20% pour des affaires de particuliers.... je travaille donc à 80% pour le compte de la Jurisprudence. Ce qui peut-être assez mouvementé de temps à autre, voir souvent.
Je jette un bref coup d'oeil à ma colocataire en fronçant brièvement les sourcils, lui faisant comprendre que cette femme n'a rien à faire là. Mais la pauvre semble être prise entre deux feux, je soupire silencieusement. Je vais devoir m'en débarrasser moi-même. Autant dire, que j'ai plus d'un tour dans mon sac. Lorsque mon échange avec mon coéquipiers prend fin, je termine par le saluer.

_ Oh ! et une dernière chose Johannichou, j'aurai besoin de toi et des gars lorsque nous arriverons. Pourquoi ?

Je porte mon regard sur la geôlière d'Aela, souriant de cette manière propre à moi, dangereuse et sauvage contenue sous une apparence humaine. Cela fait bien longtemps que je n'ai plus la même humanité qu'avant, et ça, ça ne dérange pas ma vampire, loin de là. Elle est une des seules à m'avoir vu ainsi depuis peu. Ce qui ne semble pas déranger là déranger pour ce grand gamin qui se cache derrière une âme vendue à un démon remplacée par celui d'un vieux dragon grincheux. Et juste pour ça, je tiens énormément à mon Aela. C'est devenu mon trésor, et pas même un membre de son clan ne me l'enlèverait. Je finis par détourner mon regard de l'étrangère.

_ Parce qu'une vampire rôde dans mon train actuellement, heureusement que c'est un direct jusqu'à Paris. Je ne sais pas si je peux l'attraper, mais elle à déjà au cul ma chère Aela et moi-même. A voir si cette vampire est une Kreat'hur ou pas, je n'ai pas pu voir si elle porte un sceau angélique. Je te tiens au courant, ramène avec toi un Ange aussi.

Je raccroche et enlève l'oreillette, portant mes yeux vairons à l'inconnue sans me départir de mon sourire agréable. Reboutonnant ma chemise, je salue ma colocataire.

_ Il te reste encore un moment, mais tu devrais mieux partir si tu veux rester libre. Je suis du genre à être un gars rancuniers et je punie les personnes qui perturbent mes proches, famille ou non. Mais j'en oublie la politesse. A qui ai-je l'honneur, vampire ?
Revenir en haut Aller en bas
Aela O'Donnell
Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat


Petites vacances [PV Aela]

MessageSujet: Re: Petites vacances [PV Aela] Mar 29 Jan - 17:17
Alors que vous étiez en train de converser sur ton non-retour au pays malgré ses tentatives de te faire changer d'avis, vous sembliez tout de même attentive au fait que Damon se réveillait. C'est donc tout naturellement que ni l'une ni l'autre ne parla pendant que monsieur était au téléphone. C'était qu'elle était polie et bien élevée la demoiselle, elle en profitait même pour remettre son haut et tu l'aidas avec ses cheveux. Étrangement, elle ne te semblait pas plus dérangée que ça par les propos tenus par l'être humain. Ça avait l'air d'être une discussion tout à fait normale pour elle, rien de choquant ou dérangeant. Elle continuait d'arranger sa tenue, rendant le même sourire que Damon lui avait offert et toi, tu étais là, simple spectatrice de cet étrange spectacle que les deux semblaient s'amuser à t'offrir.

Il te reste encore un moment, mais tu devrais mieux partir si tu veux rester libre. Je suis du genre à être un gars rancuniers et je punie les personnes qui perturbent mes proches, famille ou non. Mais j'en oublie la politesse. A qui ai-je l'honneur, vampire ?
- Je pense que nous aurons largement le temps de faire connaissance lorsque nous nous reverrons, Monsieur Roche ~, elle ouvrit la porte et commença à partir avant de se retourner, Oh j'ai failli oublier Madeleine, ta génitrice s'impatiente de te revoir et Swann et Dimitry te présentent leurs excuses, ils sont à présent parfaitement stables. »

Que voulait-elle que tu répondes à ça ? Tu connaissais bien un Dimitry, c'était un cousin, mais un Swann ? Ça ne te disait rien. Et puis pour ta mère… Elle était repartie comme si elle n'était jamais venue dans votre couchette, te laissant bien silencieuse avec un Damon qui n'était visiblement pas de très bonne humeur. Tu fermas la porte avant de t'installer dans le lit vide, la tête enfouie dans ce coussin froid. Swann te présentait ses excuses…. Est-ce que c'était le nom de celui qui t'avait mordu ? Hmmm… Bah grand bien lui fasse ! Quant à Dimitry, tu aurais certainement besoin de plus de temps. Qu'importe qu'il était jeune et avait du mal à contrôler ses pulsions. Tu ne voulais pas parler. Ni de ce qui venait de se passer, ni de ce qui avait pu se passer avant. Bien avant.
Tu faisais face au mur et tournais le dos à Damon, réfléchissant toujours aux paroles de l'inconnue. Elle semblait savoir pas mal de choses. Vos identités ne lui étaient pas inconnues alors qu'à aucun moment vous ne vous étiez présentés. Elle était informée sur plusieurs choses et semblait sûre d'elle quant aux faits que tu retournerais en Irlande et que vous finirez par tous vous revoir. Hors de question. Tu n'y retournerais pas. Non, non et non. Tu aimais pourtant l'Irlande, mais si c'était dans ces conditions, tu ne voulais pas y remettre un pied. Ta mère avait-elle vraiment fait appel à cette femme en pensant que tu te dirais qu'effectivement, il était temps pour toi de rentrer ? Elle semblait dégager quelque chose en plus, comme si elle se savait intouchable. Ce serait quelque chose à creuser plus tard.

Ce week-end n'avait décidément rien eu de reposant, et tu avais hâte de te réfugier dans un bon bain d'eau chaude…
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "


Petites vacances [PV Aela]

MessageSujet: Re: Petites vacances [PV Aela]
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» " Petites parenthèses "
» Apéro, petites bulles et tout et tout...
» Les petites drogues du requin
» Les Stars petites ... qui est qui ?
» petites maisons en terre cuite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: Métropole :: Autres Villes-