Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat


Petites vacances [PV Aela]

MessageSujet: Re: Petites vacances [PV Aela] Ven 30 Mar - 16:41
Son air surpris te donnait une télé satisfaction. Il semblait plus que surpris, étonné, interdit. Comme si tu lui avais annoncé après quelques années de mariage que tu avais un amant. Oui, tu éprouvais une immense satisfaction à le voir ainsi, à l'entendre grogner de colère, à le sentir te serrer entre ses doigts. Tu n'étais étrangement plus une petite enfant fragile en cet instant. Cette satisfaction, tu la gardais malgré cette main sur ta gorge ; tu semblais avoir une entière confiance en cette main, en ses gestes, et tu en fus récompensée par un baiser surprise. Tu ne pouvais décidément pas desserrer tes mains de lui, plus maintenant non, pas après ça. Est-ce qu'il jouait ? Toi en tous les cas, tu voyais les choses comme tel pour le moment. Ah, l'innocence. Tu avais quand même un peu de mal à respirer, entre ce baiser trop passionné et cette grosse main contre ta gorge, et pourtant tu ne trouvais ça que plus excitant.

« Alors comme ça t'essayes de me persuader que tu te tapes Kenno, c'est ça petite insolente ?
- C'est quoi l'problème ? Tu t'tapes bien d'autres femmes toi »

C'est à cet instant que tu compris que non, ce n'était pas un jeu. Oui, Damon était vraiment en colère pour quelque chose qui était faux. Aucune voiture ne rentrait dans ton garage depuis que tu étais retournée en Métropole et pourtant, lui ne se gênait pas pour aller refourguer sa vieille bagnole à plusieurs garagistes qui se retrouvaient parfois chez lui. Tu le relâchais, clairement pas d'humeur à entendre des trucs du genre comme quoi ce n’était pas pareil, que lui était un homme et toi une femme. Est-ce qu'il était vraiment jaloux ? Non, enfin peut-être un peu mais ça devait surtout être son égo qui en avait pris un coup.
Soudainement, ton attention se porta sur autre chose. Qu'est-ce que…?! Il… IlIl n'était pas, ou plus humain. Est-ce qu'il l'a déjà été à un moment ? Et si… C'était la faute de Taïga ? Sale sorcière. Elle lui avait retiré toute son humanité pour en faire son larbin ? Tu fixais simplement ses cornes et surtout, son sang qui s’écoulait. Enflure… c'était injuste ! Tu avais terriblement envie de l'essuyer, éviter ce gaspillage. Tu n'avais pas vraiment remarqué qu'il en avait profité pour prendre le dessus sur toi.

Tu pestais et te débattais. Que le diable l'emporte ! Ou plutôt sa diablesse. Petite chose… Ses lèvres contre ta peau, ses dents, son membre. Tu lui intimais de te relâcher malgré ses attentions et dans un sens, il avait peut-être raison de te maintenir encore. Si tu t’écoutais, tu ne saurais même plus où donner de la tête. L’embrasser, le boire, le griffer, continuer ce que tu avais commencé. Tout ça avec tes ongles qui lui lacéraient la peau. Oh oui, à cet instant, tu en avais cruellement envie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 31
Jurisprudence


Petites vacances [PV Aela]

MessageSujet: Re: Petites vacances [PV Aela] Lun 7 Mai - 22:18
Des cornes, je les sens bien. Je hausse les épaules sans cesser de caresser la demoiselle. Décidée à ne pas se laisser faire, mais sans se débattre véritablement. Je ricane contre le renflement de ses courbes. Elle est à moi.
Je mords vivement sa peau. Je ne sais même pas si je pouvais boire son sang ou non. Cela dépend uniquement du démon qui m'a lié à Taïga pour toujours. Cependant, je n'en avais pas besoin. Souriant en coin, je décide de relâcher la petite vipère, m'allongeant tout contre elle. Je garde encore mon jean, mais la jeune femme est nue sous moi, elle n'a plus rien. Chaque caresse sur sa peau velouté laisse comme une traînée de poudre chatouilleuse et chaude. Je remonte à ses oreilles, puis m'engouffre dans sa longue chevelure que j'agrippe langoureusement avant de l'embrasser sans perdre une miette de ses lèvres.

Je voulais jouer à des jeux sensuels, rouler et monter dans les plaisirs charnels avec cette Dame. Je ne pourrais répondre de rien. Une fois que je suis lancé, on ne peut m'interrompre. Je me remémore ces dernières paroles, ouvrant doucement les yeux. Mes pupilles mordorés croisent celles de la jeune demoiselle comme deux flammes ardentes qui n'attendent qu'une chose : s'embraser encore. J'incurve malicieusement ma bouche en me léchant mes babines. Quelle femme délicieuse.

_ Il y a une différence entre se taper une femme et faire goûter des plaisirs que ma Dame ignore encore.

Pendant mes paroles, mon doigt viens frôler sa hanche, venant glisser dangereusement sur son entre-cuisse. Une zone tellement sensible. Je souffle lourdement, abbaissant mon visage pour jouer avec le sommet de ses pommes voluptueuses et fièrement dressées par l'envie. Fermant de nouveau mes paupières, je remonte ma main baladeuse sur sa poitrine pour rejoindre ma langue et mes dents. Je ne manque pas pour lui faire un succion. Quelques gouttes de mon sang perle sur son buste mais ça finit par sécher.

_ Et que Ma Dame se donne à moi, sans pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» PETITES COURGETTES RONDES FARCIES AUX PIGNONS DE PINS
» Petites Devinettes...
» Petites Meringues Hyper Facile
» Que sont devenues les petites filles en Chine?
» " Petites parenthèses "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: Métropole :: Autres Villes-