Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Achetez malin, achetez Opticien ! [Pv Kagura]

 :: No Man's Land :: Lame Spirituelle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 22 Mai - 23:13

Black Friday sold !


Double Trouble
L'inventaire avance bien, j'ai réussi à ramener tout mon stock autour du centre Krea'thur illégal que j'ai récupéré. Des tas de caisses, des armes qui traînent ça et là. De l'alcool de contrebande, du porno, des esclaves (sexuels ou non).. J'avais de quoi devenir le roi. Si je pouvais ramener des véhicules des états unis, la je serais aux anges. J'avais même repéré un ou deux tanks dans une base militaire non loin de Boston. Mais arrêtons deux secondes de rêver, importer ça,
sans se faire griller, c'était pas possible. J'en revenais alors à mes petits jouets,
les armes.

Des fusils d'assauts de l'époque de la "guerre froide", des fusils anti blindage américains. J'ai même des armes vieilles de la seconde guerre mondiale. Un stock important ou on peut trouver tout ce qu'on veut. J'avais aussi trouver une mallette dans l'entrepôt de Boston, un D.eagle customisé magnifique, une pièce unique.

Il fait chaud, je sue à grosses gouttes sous l'effort, Arashi n'était toujours pas revenue des courses semble t'il, aussi je déplaçais les caisses seul, les fourrant dans l'arrière du magasin ou je garde les Kreat'hur, libres de leurs cages, elles avaient droit à une aile pour eux, avec des lits de camps à l'ancienne, c'est d'un style militaire assez froid et rude, mais c'est toujours mieux que ses boitesou ils étaient tous enfermés.

Je suis torse nu, mon corps est parcouru de divers brûlures et trois impacts au niveau du flanc gauche. J'avais pris une rafale pendant la guerre en Afghanistan,
c'était encore douloureux par moment, mais c'était pas le pire. Je porte un pantalon "parachute" avec plein de poches ainsi que mon stetson sur la tête et mon fidèle canon scié dans son holster au flanc. D'ailleurs, j'ai aussi un Colt anaconda

- Une bonne bière bien fraîche, ce serait pas excessivement de refus après cet effort...

(Et une paire d'yeux à décortiquer aussi ! M'enfin, je suis sûr que tu rêverais plus d'une bonne femme à troncher. Original comme tu es. C'est de l'ironie au passage, connard.)

- Mais je t'emmerde Opticien ! Je peut être original ! ... Ouai bon j'avoue que de la compagnie féminine ne me déplaira pas non plus... Mais...
Et puis ta gueule.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai - 23:36

Death is like the wind, always by my side

La fraîcheur du vent, voilà la liberté qui vous étreint lentement dans une douce et délicate caresse. Un bruissement d'aile, des battement léger et elle se laisse planer dans les airs, au dessus de terre inhabité, ou pas. Elle s'en fiche a vrais dire, actuellement ce qui l’intéresse, c'est de ce reposer, loin de la capitale, loin de ce que cet enfoiré avait fait. Retrouver ses marques.. Ses marques.. Ouais, quant on pense qu'elle n'aurait jamais voulu utilisé ce don pour ce déplacer... c'est pas vraiment ses marques hein.. Avait-elle eue le choix ? Pas vraiment.. Avoir filé en douce de chez ce détective malade et démoniaque, puis de la capitale.. Elle avait dut s'envoler. C'était vraiment la première fois qu'elle s'était transformé en corbeau depuis sa sortie du trou, et ce fut difficile, même douloureux.

Le vent caresse ses plumes noires ébènes, alors que ses yeux acéré avise le sol, à la recherche d'un endroit tranquille, pour un corbeau ou même pour elle. Vivre comme un oiseau, sa avait du bon, elle pouvait voyage et se laissé porté au gré du vent. En ville, avant son petit voyage, elle a entendu parler d'un endroit où les Krea'thur, les hybride étrange et animaux, vivaient tranquillement, les rebelles entre autre. Son cerveau malsain et curieux s'était mis à vouloir aller voir puis... petit à petit, au gré des pause qu'elle faisait, dans un arbre, sur une branche ou même au bord d'un ruisseau, elle a eue vent d'un type qui vend des armes, de vieil armes, de son temps à elle. C'était inespéré et surtout une bonne occasion de reprendre ses marques au combat et de pouvoir ce défendre contre Damon.. Ah, qu'est ce qu'elle aurait pu le tuer ce jour là !

Arrivant au village, elle effleure les bâtiment, croassant d'un air malicieux alors qu'elle se pose sur un lampadaire. L’œil avide de savoir où ce type créchait et si il pouvait lui procuré une arme digne de ce nom. Un bon vieux D'eagle.. Ouais, sa serais le pied.. Ses sens aiguisés capte alors une conversation, un mec qui discute avec l'un de ses amis.


- Ouais, il est au bout de la ville, par la bas. Il vend plein de truc !
- Et ... Il a ... euuh.. Des armes ?
- Plein J'te dit !


Gloussant en penchant la tête, elle frissonne du plumage avant de s’envoler. Il ne faut pas qu'elle attire l'attention... Ouais bon.. Un corbeau d'un mètre trente d'envergure pour soixante-dix centimètre de long avec un collier militaire autour du cou... C'est pas discret tout sa..

Kagura siffle alors, cherchant l'endroit avant de ce posé devant un hangar toujours sous sa forme de corvidé. Est-il présent ? Est-ce bien ici..? Ouais, les questions rudimentaire quoi.. Alors qu'elle avise le bâtiment, elle prends le temps de se retransformé en humaine. Habillé d'un débardeur blanc à crâne noir et d'un jean taille basse moulant. Elle passe une main dans ses cheveux platine et commence sa petite visite, scrutant de ses deux yeux ambrés. Au mieux il est là et il est accueillant, au pire c'est un connard qui voudra sa peau, c'est pas le premier et se ne sera pas le dernier !

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai - 23:48

Black Friday sold !


Double Trouble
Je m'attend toujours à la visite des clients, mais on m'excusera si je suis pas vraiment accueillant sur le coup,
avec mon corps à demi nu, mes armes visibles et la transpiration de l'effort physique. C'est que les caisses sont lourdes, de plus, il fallait faire des essais avec les armes, vérifier qu'elles marchent correctement. C'est comme ça que je m'étais retrouvé avec.. Mon arme de prédilection,
ça faisait longtemps que j'avais pas pratiqué le tir d'élite. J'avais posté une cible à flanc d'une butte, derrière une plaque d'acier de trente centimètres d'épaisseur. J'étais allongé au sol, dans l'herbe, l'oeil collé dans la lunette de ce M82, j'attendais lentement, j'avisais ma cible et effectuait des réglages. La lunette n'avait pas de dommages, le mécanisme était entretenu avec soins. Il n'y avait que peu de chance que ça me claque entre les doigts.

Un coup de tonnerre, c'était à peine ce que cette arme faisait comme bruit, comme si les dieux eux même avaient déchaînés leurs colère. La plaque et la cible derrière furent réduis en charpie par les munitions de calibre .50, c'était jouissif, mais je ne pouvais pas me permettre de faire joujou avec.
Les munitions de ce genre sont rares et je n'en ai que quelques unes.

Je me redresse alors lentement, le fusil relevé vers le ciel tandis que je reviens vers l'entrepôt,
pas besoins de regarder, je savais que j'avais touché ma cible. C'était inné, le tir d'élite était un art dans lequel j'avais atteint un niveau presque surhumain. (Ecoutez le, le frimeur !)

- T'es jaloux car tu serais à peine tirer une vache dans un couloir.

Etre deux dans sa tête, c'est quelque chose d'étrange, l'air de rien. J'avais vraiment l'impression que l'Opticien était une personne à part entière, au lieu d'être la partie la plus folle de mon esprit.
Une sorte de grand gamin glauque fan des yeux.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 0:00

Death is like the wind, always by my side

Alors qu'elle parcours le hangar avec un œil méthodique, scrutateur et aviser, un coup de tonnerre frappe, lui faisant froncer les sourcils. Ce n'était pas un coup du temps, il fait beau dehors, chaud, bien trop chaud d’ailleurs, ses vêtements collent presque à la peau. C'était une arme, et elle reconnaissait le type. Un fin sourire sur ses lèvres, elle se dirige d'un pas lent vers la source, pour finalement croisé le chemin d'un homme qui.. parle seul ? Les bras croisées, Kagura l'avise, l'air neutre, voir froide.

- C'est toi le marchand d'arme du coin alors ?

Pas de bonjour, ni de présentation, pas besoin quant on est presser et qu'on a pas trop envie de tarder. Mais qui sais, peut-être trouverait-elle son bonheur ? Personne ne sais vraiment ! Sa voix cassée résonne dans l'entrepôt derrière elle, le visage marqué par les balafre de la guerre et des expériences. Au moins, il n'aura pas vu que c'était une métamorphe, sa l'aurait moyen fait en tout cas. Kagura penche la tête lentement, comme pour détaillé l'arme de son regard ambrée.

- Belle bête.

Elle s'y connaissait moyennement en arme, ayant fait partit d'une unité plus... rapprocher, sur le terrain. Elle manier les armes à une main avec brio, allant du poignard au plus gros calibre. Après.. vous lui mettez un sniper dans les mains.. elle saura l'utilisé. Elle passe une main sur son collier, jouant avec, empreint d'une nostalgie soudaine.. Ah là là les bons souvenirs..

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 0:12

Black Friday sold !


Double Trouble
- Ah non, moi je suis le curé.

Je parle avec amusement et une certaine ironie. Bien sûr que je suis le marchand d'armes ! C'était encore plus visible que mes pectoraux saillants et mon chapeau de cow boy. Je détaille la femme du regard, elle est mignonne l'air de rien. Un peu froide, mais ça... J'en veux rarement aux gens,
du moment que je peux vendre.

Je m'approche d'elle alors qu'elle avise le fusil, une belle bête, ça c'est sûr. Je me souviens de l'arme que j'utilisais à l'époque quand je tirais dans mon jardin. Mais ça... C'est de la nostalgie,
peu utile pour les affaires. Je glisse l'arme dans mon dos grâce à la sangle et je croise les bras.

- Plaisanterie mise à part, je peux faire quelque choses pour toi ? Tu tombes bien, je viens de finir de tout ranger et de faire l'inventaire, donc je sais exactement ce que j'ai en ma possession.

(J'aime bien ses yeux, cette couleur dorée... C'est excitant, ça me donne envie de les arracher ! Ou est ma petite cuillère...)

Je gronde pour calmer l'Opticien, il ne fallait pas qu'il s'attaque au clients, c'était le contrat entre lui et moi si il voulait que je lui trouve des yeux pour sa collection. Collection tout bonnement entreposée dans mon bureau d'ailleurs, une décoration du plus bel effet !


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 22:23

Death is like the wind, always by my side

- Ah non, moi je suis le curé.

Kagura arque un sourcils, bon, l'humour c'est pas son truc, mais elle sourit en coin, d'un air de dire : "Ouais très drôle, même si sa ne vaut pas grand chose.". Sa tenue est dénudé, le torse à l'air et son pantalon, un chapeau de cow boy, un américain à coup sur. C'était un bon point,elle avait toujours préféré discuté avec des américains qu'avec d'autre personnes. Elle lâche alors son pendentif, le faisant tinter à l'encontre de sa peau avant de croisé les bras, les affaires allaient commencé.

- Plaisanterie mise à part, je peux faire quelque choses pour toi ? Tu tombes bien, je viens de finir de tout ranger et de faire l'inventaire, donc je sais exactement ce que j'ai en ma possession.
- En effet, je cherche une arme de...


Il gronde, pourquoi ? Kagura fronce les sourcils à nouveau et finit par secouer la tête, d'un air désintéressé. Il avait peut-être un problème avec les femmes ? Qui sais ? Elle ne le connait pas et ne fait confiance a pas grand monde.


- Je cherche une arme de poing, desert eagle, colt, je m'en fiche a vrais dire. Juste histoire que sa fasse mal et que je puisse me protégé. Pas trop voyante, assez discrète et avec des balles pas trop compliqué a trouvé. Tu aurait sa ?

Le regard ambré décalant sur le corps de l'homme, elle le détaille moyennement avant d'aviser le M82, elle en avait vu avant d'aller en mission, mais cela fait toujours quelque chose de revoir des éléments du passé, un passé agréable et paisible. Paisible ? Bah, pour une folle sanguinaire, oui, c'était une vie paisible. Une mission par ci, un meurtre par là. Tout aller bien en soit. Sauf l'assassinat de son coéquipier.. qu'elle a orchestré elle même, après une bonne grosse dispute de bourrin d'ailleurs. Il ne faut pas trop chercher la merde avec elle, même aujourd'hui, qui sais ce qu'elle pourrait faire...? Elle remarque que l'homme la fixe, droit dans les yeux. C'est mauvais signe, très mauvais signe. Elle plante son regard dans le sien, froid, sanguinaire, alors qu'un rayon de soleil dévoile légèrement une tinte dorée dans ceux ci.

- Un problème ?

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 23:42

Black Friday sold !


Double Trouble
Je l'écoute me demander une arme de poing, un colt ou un Desert Eagle, ça tombait juste bien, j'en ai un seul.
J'hoche la tête quand elle parle, l'air intéressé. Je prend alors la parole une fois qu'elle remarque que je la fixe en me demandant si j'ai un problème.

- J'ai justement un D.Eagle en stock, une pièce unique et customisé. Elle appartenait à un parrain de la mafia de Boston. Du 44, c'est pas facile d'en dégoter, mais j'en ai des caisses pleines, donc t'es tranquille pour un sacré moment.

Les affaires... C'était toujours délicat, surtout le paiement dans le nom man's ou seul le troc valait.
Cependant, je me disais que si j'allais un jour en métropole, il fallait peut être que je commence à prendre des bon gros euros. M'enfin, pour l'instant, je la détaille, attendant sa réponse tranquillement avec mes bras toujours croisés, je suis calme, je n'ai rien d'hostile.

- Je n'ai aucun problème, vous préféreriez que je vous regarde au niveau des seins ? On m'a appris que la moindre des politesses, c'est de regarder la personne à qui l'on parle dans les yeux.

Je ne fais quasiment aucun mouvement quand je parle, comme un prédateur qui reste tapis dans les herbes hautes. Je sais me défendre, je suis toujours sur la défensive d'ailleurs, l'oeil avisé remarquera ma musculature tendue, mon corps d'athlète prêt à bondir comme un ressort.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Mai - 0:30

Death is like the wind, always by my side

Kagura ne répond pas à la pique lancé. Le grognement, puis le regard dans les yeux, elle n'aimait pas, tampis. Elle ferait avec. Elle finit par délier ses bras, pour tenir sa hanche et laissé l'autre bras pendre le long de son corps, calme. Son regard acéré remarque alors les muscles tendus, il n'avait pas l'air agressif, mais il serait prêt à se défendre. Prenant une inspiration légère et un regard intéresser, elle répond alors, de sa voix cassée si caractéristique de sa personne.

- Il serais possible de le voir et de testé l'arme ?

Toujours testé la marchandise avant d'acheté, elle l'avait appris à ses dépends en mission. En même temps, quant-on se fait passer pour une terro américaine, il faut bien savoir avec quoi l'ont joue. Après... elle avait une envie mauvaise de déglinguer la moitié de la métropole pour s'amuser, ou juste pour montré qu'il n'est pas très judicieux de faire d'un ex chien de guerre, une arme militaire. Passant une main sur sa nuque, elle le fixe longuement. Un homme banale en soit, enfin.. elle suppose, après des années enfermée, ont n'a plus la notion du temps..

Cela dit.. il y avait quelque chose au fond d'elle qui lui criait de ce méfier de ce gars, comme un instinct.. Ouais bon.. après s'être faites séquestré par un gars qu'elle connaissait, qui ne deviendrait pas parano ? Elle hausse l'épaule une épaule, faisant craquer sa nuque d'un côté. Il fait assez chaud, laissant une goutte de sueur perlé sur son tatouage à l'épaule, elle la chasse d'un geste précis.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Mai - 16:26

Black Friday sold !


Double Trouble
Elle voulait voir et tester l'arme, pas de doutes, elle s'y connaissait. Je remarquais les plaques militaires à son cou,
elle avait jouer avec un moment, un soldat ? Comme moi ? Intéressant. Je lui fait un signe en désignant l'entrepôt ou je stock les armes.

- Vous êtes une connaisseuse, je vois. Il est évidement possible d'effectuer des tests, c'est une chose naturelle que de vouloir s'assurer de la qualité d'un achat. Si vous voulez,
j'ai quelques Kreat'hur aussi et de l'alcool venu des quatre coins de l'ancien monde.


Tant qu'a faire, autant essayer de vendre un maximum de marchandise, je suis un commerçant après tout ! J'avise derrière moi cette jeune femme, je ne connais pas son nom, il me semble,
en tout cas, elle a pas l'air commode, fallait que je reste sur mes gardes, au cas ou. Je l'entraîne donc dans cet endroit frais, des caisses nous entourent, contenant des armes diverses et varié.
J'ai pas encore accès à la technologie de la métropole, c'était peut être une question de temps..

Je l'amène devant une petite mallette que j'ouvre, dévoilant le fameux flingue, ce D.eagle dont j'avais parlé. Je la laisse voir l'arme, accompagnée de deux chargeurs et lui désigne en silence une cible qui se trouve près de l'entrée, en bois. Une silhouette masculine qui tiens un fusil, c'était pas grand chose, mais ça suffisait largement.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Mai - 17:58

Death is like the wind, always by my side

- Vous êtes une connaisseuse, je vois. Il est évidement possible d'effectuer des tests, c'est une chose naturelle que de vouloir s'assurer de la qualité d'un achat. Si vous voulez, j'ai quelques Kreat'hur aussi et de l'alcool venu des quatre coins de l'ancien monde.
- J'ai pas envie de l'arme me pète dans les mains dans un moment critique. J'ai fait partie du milieu militaire il y a... longtemps. Et non, je ne suis pas intéresser par une quelconque chose que vous appelez Krea'thur.


L'ancien monde.. c'est comme sa que tout le monde appel son époque alors ? Elle baisse les yeux légèrement. Il se déplace alors, pendant que Kagura lui répond à ses questions. Avisant a peine l'endroit, elle reste silencieuse, méthodique. Elle préfère resté sur ses gardes, qui sais ce qu'il pourrait caché dans l’entrepôt ? Des gars qui la recherche ? Des tueurs ? Pire ? Arrête Kagura ! Tu es parano ma vieille. Elle chasse les idées mauvaise de sa tête en la secouant légèrement. Puis, elle se poste près de lui, avisant la mallette et ce qu'elle contient. Le D.Eagle est magnifique, un sourire viens se fiché sur ses lèvres lentement alors qu'elle viens saisir l'arme d'une main.


- Il est beau.

Un frisson viens saisir son échine lentement, cela fait si longtemps qu'elle n'avait pas touché une arme. D'un regard furtif sur l'homme en coin, il devait la prendre pour une folle.. Il faut faire attention avec les gens qu'on fréquente. Puis, d'un geste très pro, elle prend le chargeur et l'intègre à l'arme de poing. Son regard d'ambre se pose sur la cible une demi seconde puis, elle fixe l'homme dans les yeux, tirant simplement, trois fois, sans regardé. Deux des trois tirs sont raté, le troisième.. est un poil décalé du centre. Kagura inspire lentement et avise la cible, grognant légèrement.


- Sa devrais faire l'affaire.. Je suppose. Tu connais un endroit pour.. tiré librement sans se faire emmerder par des gens ? Je suis rouillée, j'ai besoin de me reprendre. Ah et ton prix sera le mien, c'est pas un problème.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Mai - 23:10

Black Friday sold !


Double Trouble
Elle semblait largement satisfaite de son arme, ce qui m'étira un sourire, car j'aime quand mes clients sont satisfait ! Elle le trouvait beau, c'était un bon point en plus, ça faisait grimper ça val- Le prix n'est pas un problème ?! Parfait ! De quoi essayer de soutiré un maximum de cette arme.

- Tu peux venir ici pour tirer tranquillement, ça reste un endroit assez éloigné de
Lame Spirituelle pour être tranquille, tout en état pas si loin de la Métropole. Sinon, il y a les ruines des autres continents qui abritent des créatures hostiles si tu veux te faire la main. Mais ça reste un périple dangereux.


Je croise les bras sur mon torse, mon regard de la couleur du sable chaud et fin d'un désert ancré sur elle tandis qu'elle observe l'arme et effectue ses tirs, elle n'avait pas, ou plus l'habitude, c'était évident. J'aurais mis les trois dans le centre, personnellement, oui je frime un peu ! Et alors ?!
J'ai bien le droit non ? Personne peut lire dans ma tête, j'suis pas un putain de personnage joué derrière un écran.

- Je sais qu'on utilise l'euro dans la métropole, et je vais peut être étendre mes affaires la bas.. Donc si tu as moyen de raqué des billets, je suis preneur pour disons.. 700 balles.
C'est donné à ce prix là. C'est même pas la moitié de ce que ça coûtait à l'époque.


J'ai raison, c'est ça le pire, les armes de "l'ancien monde" sont beaucoup moins chères maintenant,
mais elle n'ont plus de valeur définis. Un Deagle neuf, à l'époque, c'était 2600 boules, fallait raquer pour avoir un petit joujou comme ça, alors celui là ? Avec des finitions en or et gravé ? J'imagine même pas.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 9:34

Death is like the wind, always by my side

- Tu peux venir ici pour tirer tranquillement, ça reste un endroit assez éloigné de Lame Spirituelle pour être tranquille, tout en état pas si loin de la Métropole. Sinon, il y a les ruines des autres continents qui abritent des créatures hostiles si tu veux te faire la main. Mais ça reste un périple dangereux.
- Entendu, je vais avisé pour reprendre un tir correct.


Kagura baisse l'arme après ses trois tirs, dépitée. En même temps, elle avait passé environ soixante dix ans enfermées avec des fous furieux. Si elle aurait pu tous les tuer sa aurait réglé l'affaire.. Défaisant le chargeur d'une main rapide et experte, elle dépose le tout dans la mallette, à sa place d'origine. Puis, son regard ambrée passe sur l'homme aux bras croisé. Il avait dut la prendre pour une débutante avec les tirs à la con. En prendre un coup dans sa fierté, c'est pas son habitude.

- Je sais qu'on utilise l'euro dans la métropole, et je vais peut être étendre mes affaires la bas.. Donc si tu as moyen de raqué des billets, je suis preneur pour disons.. 700 balles. C'est donné à ce prix là. C'est même pas la moitié de ce que ça coûtait à l'époque.
- Garde la monnaie.


L'immortelle venait de tiré un porte feuille et de lui tendre celui ci. Contenant pas mal de billet, le regard sérieux et neutre. Oui, un Deagle neuf sa vaut plus rien aujourd'hui, mais avant.. beaucoup aurait donné cher pour en avoir un comme celui là. Elle étire un léger sourire, il s'y connait aussi, il a dut faire partit de l'armée, peut-être un peu après sa "retraite" qui sais ? Des questions lui brûle les lèvres... mais elle ne devait pas rappliqué en disant : "Salut, j'ai 27 ans physiquement et en réalité j'en ai 115, enfin je crois je sais plus, je peut me transformé en corbeau et je suis issue d'une expérience raté. Plus ou moins." Déjà qu'à la capitale c'était difficile de faire.. comme tout le monde. De plus, elle sais pas ce qu'il s'est passé pendant sa séquestration.


- Question bête comme sa... mais qu'est ce qu'un américain de ta trempe fout ici ?

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 9:49

Black Friday sold !


Double Trouble
- Ici en Irlande, ou ici à vendre des armes ? Non parce que moi, à l'origine, je voulais ouvrir un Kebab.

Un peu d'humour ça n'a jamais tué personne, je me voyais très mal dans un kebab cela dit, j'ai jamais eu le gout de cuisiner, des pattes au micro ondes, des sandwichs... Ouai, j'ai une alimentation de merde. Alors heureusement que je garde la forme avec mes exercices matinaux.
Je vérifie dans le porte monnaie, y'a un sacré paquet de billets, je compte jusqu'à 700 pour vérifier et laisse le reste avant de regarder le nom de celui ou celle à qui il appartient par pure curiosité,
je me fichais de savoir si il été volé ou non.

Je pousse alors la mallette vers elle, un geste bien précis qui veux tout dire. ( Que maintenant c'est plus une cliente et que je peux lui arracher les yeux ?! ~)

Je gronde à nouveau pour calmer l'énergumène, c'était pas facile de cohabiter avec lui parfois.Pire qu'un gosse à caprices, il devenait chiant par moment à toujours vouloirs des yeux. Putain de monstre que je suis. (En attendant, moi, j'ai une passion autre que le cul des minettes !)

- Depuis la troisième guerre, je vagabonde, j'étais dans le No man's land avant, toute ces terres dévastés et inhabités, du moins, presque. Avant la guerre j'étais un porte flingue au service de la pègre à Boston, et encore avant, sniper dans les forces américaines. D'ailleurs, ça me troue le cul que ce soit Paris la capitale du monde maintenant... Putain de bouffeurs de grenouilles de merde.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 10:16

Death is like the wind, always by my side

Bon, il marquais un bon point, Kagura avait limite ricanner pour le coup, c'était rare. C'est vrais, un peu d'humour ne fait pas de mal parfois. Secouant la tête, presque dépitée par l'humour de merde de l'homme, elle avise d'un regard, remarquant qu'il vérifie le nom du proprio, pas le sien en tout cas. Elle n'a théoriquement, plus d'identité à proprement parlé. Le cow boy pousse la mallette vers elle, signifiant que la transaction était finit et que le bijou lui appartient. Un fin sourire sur ses lèvres, elle referme la mallette tranquillement. Il gronde a nouveau, attirant de nouveau les pensées de Kagura vers cet homme bien étrange.. Elle se met à le fixer.

- Depuis la troisième guerre, je vagabonde, j'étais dans le No man's land avant, toute ces terres dévastés et inhabités, du moins, presque. Avant la guerre j'étais un porte flingue au service de la pègre à Boston, et encore avant, sniper dans les forces américaines. D'ailleurs, ça me troue le cul que ce soit Paris la capitale du monde maintenant... Putain de bouffeurs de grenouilles de merde.
- Le No man's land...? De l'autre côté de l'atlantique ?...


L’immortelle fronce les sourcils, tout ces termes... elle ne les connait pas, perdue dans un monde qu'elle ne connait que peu. Elle garde sa main sur sa hanche, l'autre toujours aussi inerte le long de son corps. Elle réfléchie, elle ne sais même pas en quelle années ils sont.. C'était.. perturbant.

- Je te rejoint sur le fait que ce soit décevant que se soit Paris la capitale. Et donc.... tu était de l'armée avant. Cela fait quelque chose de revoir un frère d'arme après toutes ses années.


Oh la gaffe.. elle se maudit intérieurement par la suite, pour lui, elle doit avoir quoi... vingt sept ans, pas plus. Il va la prendre pour une folle.. Elle se passe alors une main sur la nuque avant de détourné le regard, faisant comme si elle n'avait rien dit. C'était pas bon, pas bon du tout. Pour une fois elle avait parlé au nom de son cœur, de ses pensées morbides aussi. Son ancienne vie lui manque terriblement, pourquoi a-t'il fallut qu'elle se soit faite gaulé en plein camp ennemis ? Pourquoi son chef d'unité avait décidé de la rapatriée en Amérique puis envoyée en Suisse... sérieusement ? Kagura murmure un juron léger, presque discret.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 10:43

Black Friday sold !


Double Trouble
Frère d'armes ?
Cette gamine était donc dans l'armée ? La pauvre, elle a dû à peine s'engager que la guerre à éclater. Elle a l'air si jeune. Je ne fais pas de remarque la dessus, c'était peut être pas quelque chose qu'elle appréciait.

- En effet, c'est agréable de se dire qu'il y a encore des choses qui sont ancrés dans les moeurs des gens. T'étais dans quelle unité ? J'ai fais le septième régiment d'infanterie.

Etrangement, ça me faisait un bien fou de discuter avec quelqu'un qui semblait fait du même bois.
Les soldats, ça ne cours plus les rues, en dehors de la métropole... Mais cette nouvelle armée me débecte. Il y a quelque chose de pas clair la dedans, les forces de l'ordre de Jurisprudence m'ont plutôt l'air d'une milice anti soulèvement du peuple. Je croise les bras tranquillement et offre un sourire amical à la jeune femme, son regard ambré est captivant, l'Opticien avait raison sur ce coup là. Mais plus encore, c'est son corps entier que j'observe, elle semble jeune, mais ... Il y a quelque chose, elle dégage une certaine force de caractère qui sied plutôt à une femme d'âge...
Mûr.

- Le no man's land, c'est tout ce qui ne fait pas partis de la zone européenne.
c'est aussi simple que ça. Maintenant que le "monde" est fait ainsi.. C'est étrange. Y'a la métropole, qui en somme, est l'endroit des gens riches. Et le no man's, qui abrite des communautés de survivants comme lame spirituelle.


Elle ne semblait pas trop comprendre dans quel monde nous vivions, c'était peut être quelqu'un qui a subit un choc, ou un coup à la tête ? Difficile de savoir, mais ça ne me dérangeais pas de répondre, alors autant le faire.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 22:49

Death is like the wind, always by my side

- En effet, c'est agréable de se dire qu'il y a encore des choses qui sont ancrés dans les mœurs des gens. T'étais dans quelle unité ? J'ai fais le septième régiment d'infanterie.
- Ah.. On va dire que j'étais lieutenant dans une unité dite... invisible. Tu sais, celles qui sont généralement envoyé pour éliminé rapidement des gens gênant et qui n'ont, ni reconnaissance ni état d'âme ? J'étais la "supérieure" d'une équipe de sept soldats. Mais les grades là dedans.. sa compte pas vraiment. C'était plutôt, combat au corps à corps et infiltration armée dans les camps.


Kagura étira un doux sourire, appréciant discuté de cela avec quelqu'un du milieu, elle se détend tranquillement. Elle avait parler librement, vu qu'il n'avait pas cherché à comprendre vis à vis de son âge physique. Venant tapoter la mallette du bout des ongles, elle l'avise un instant.

- Je combattais au deagle et au poignard. Sur la fin j'ai voulu changer mais je n'ai pas eue le temps, un accident est vite arrivé à cause d'une arme qui m'a claquer dans les doigts. J'ai vite regretté mon deagle.


La blondinette rit légèrement, se souvenant de sa gêne en plein milieu du camp ennemis quand l'arme à littéralement explosé dans ses mains, alors qu'elle était encerclée par une dizaine de mec armé jusqu'aux dents. Étant une femme, ils n'ont pas prit la peine de l'abattre et d'envoyé la vidéo de la torture en cadeau à son unité, ils l'ont juste laissé au sol, a moitié morte. Dans son regard, en ce souvenant de cela, on peut remarquer une pointe de rage et une certaine envie de meurtre sur le coup, mais pas de danger imminent cela dit.

- Le no man's land, c'est tout ce qui ne fait pas partis de la zone européenne. C'est aussi simple que ça. Maintenant que le "monde" est fait ainsi.. C'est étrange. Y'a la métropole, qui en somme, est l'endroit des gens riches. Et le no man's, qui abrite des communautés de survivants comme lame spirituelle.
- Donc le reste du monde c'est le no man's.. Je vois. Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé en quelques années j'ai... comme qui dirait.. eue des problèmes.


Kagura expire lentement et se redresse, croisant ses bras avec une certaine grâce quand même. C'est.. dur à digéré, elle qui a voyagé pour l'armée il y a longtemps, elle avait vu pas mal de paysage et c'était plaisant.. mais si le reste du monde est devenu ruine.. cela lui provoque un léger pincement au cœur, elle qui aurait voulu repartir pour New York, reprendre un petit apart' et rechercher une certaine personne.. qui devais surement être morte à l'heure d'aujourd'hui.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 0:11

Black Friday sold !


Double Trouble
J'écoute son récit,
elle était donc dans les forces spéciales. Je vois, je comprend pourquoi elle a l'air aussi dangereuse. J'affiche toujours mon sourire, amical tandis qu'elle tapote sur la mallette. Je l'écoute faire son récit, c'était triste... Surtout qu'en général une arme ça saute pas comme ça. Je fronce les sourcils et réfléchis, puis de ma voix plus douce que ne laisse suggérer ma carrure alors que je tire un cigare d'une boite que je sors d'une poche de mon froc.

- C'était quoi comme arme ? Cela me semble étrange qu'elle t'ai éclaté dans les mains comme ça, surtout si vous étiez fournis par l'Oncle Sam. Ou alors c'était un prototype ?

Je cale le cigare au coin de ma bouche avant de l'allumer avec un vieux zippo aux couleurs des Etats unis. Je comprend ce que c'est, j'ai moi même été emprisonné pendant la guerre par des terroristes afghan. Torturé face au monde entier, ou du moins, avant que toute les émissions ne soit coupés. J'aurais dû y passer normalement. On m'a même tirer une balle dans la jambe, d'ou ma claudication actuelle.

J'expire une fumée grisâtre, elle avait eu des soucis ? Elle ne comprenait pas vraiment ce nouveau monde donc ? C'était intéressant de voir que malgré tout elle est en vie, car c'est pas le genre d'ignorance qui nous garde en vie. J'ai pas de questions qui me brulent les lèvres moi, j'm'en bas un peu les steacks de l'histoire des gens. J'écoute car je sais tendre l'oreille, mais je n'irais cherché le fin mot de l'histoire. C'est ainsi.

Je lui propose un cigare alors que je reprend la parole lentement, je pouvais bien discuter encore un peu avec elle, les clients ne se bousculent pas encore au portillon.

- Tu as une sacré veine d'avoir survécu sans savoir dans quoi tu t'embarques.
Si tu as des questions, je peux essayer d'y répondre. Avec ce que t'as raqué pour le flingue,
je peux bien te faire ça.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 12:33

Death is like the wind, always by my side

L'homme tire une petite boite en métal, contenant ce qu'elle suppose être un cigare. N'ayant pas le regard sur ce qu'il fait mais au fond de ses yeux, elle ne discerne pas et franchement, elle s'en tape.

- C'était quoi comme arme ? Cela me semble étrange qu'elle t'ai éclaté dans les mains comme ça, surtout si vous étiez fournis par l'Oncle Sam. Ou alors c'était un prototype ?
- C'est.. plus compliqué. J'étais infiltré dans un camp et un gars de mon unité s'est fait torturé et a dévoilé nos intentions. Ils ont changé mon arme durant la nuit je suppose. Mais, sa m'a fait tout drôle le lendemain. Après.. Je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est réellement passé, entre la douleur et mes années d'emprisonnement.. bah j'avais pas envie de savoir je t'avouerai.


Le cow boy porte le cigare au coin de ses lèvres, l'allumant tranquillement alors qu'il semble pensif. Kagura soupire légèrement, repassant en revue ses souvenirs les plus frais de sa descente aux enfers. Cet homme ne semble pas posé de question, ce qui est pas mal pour le coup, elle n'aurait jamais à ce justifié sur ses agissement et sa c'est bien. Détendue et sereine, Kagura reste droite, écoutant ce que l'homme dit
.

- Tu as une sacré veine d'avoir survécu sans savoir dans quoi tu t'embarques. Si tu as des questions, je peux essayer d'y répondre. Avec ce que t'as raqué pour le flingue, je peux bien te faire ça.
- La survie sa me connais tu sais. Puis bon, si j'avais su dans quoi mon supérieur m'avait fourré, j'y serais pas aller. J'apprendrais sur le tas, mais déjà avec une arme pour me défendre, sa me soulagera. Je n'aime pas me sentir comme une petite chose traquée et inoffensive.

La jeune femme sourit légèrement, ce disant qu'il était sa première rencontre "amicale" depuis sa sortie, ne comptant pas Damon comme une rencontre amicale pour le coup, parce que bon.. séquestrée deux jours par un détective de la Jurisprudence.. pour quelconque raison que se soit, sa n'est pas des vacances. Rien que de repenser à Damon, sa la met dans un état second. Elle serre le poing lentement, discrètement. Bon pas si discrètement vu que cela craque. Si elle pouvait lui faire regretter ce jeu... elle le ferait. Secouant légèrement la tête pour chasser cette mauvaise pensée qui risquait surement de lui faire avoir des ennuies avec cet homme charmant.

Kagura refuse poliment le cigare cela dit, sortant un paquet de cigarette plus simple de son jean taille basse, en tirant une pour la fumée tranquillement avec son nouvel "ami" militaire. Lui empruntant juste le zippo, elle l'allume et croise un bras sous ses seins, tenant sa clope de l'autre.



Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 15:26

Black Friday sold !


Double Trouble
C'était un peu étrange. Deux personnes qui se connaissent à peine et tape la clope en discutant comme de vieux amis. Mais au final, ils avaient des points assez communs. Puis je l'entend craquer du poing.. Elle devait avoir pensé à quelque chose de déplaisant, très déplaisant... La raison de son achat, supposais-je. (Ou ta sale trogne ? Ahahah !)

- Qui vous fait serrer le poing comme ça ? La personne qui va prendre une balle ?

Un peu trop curieux, parfois, je parle plus vite que mes pensés ne viennent. Fâcheuse manie mais je ne m'en offusquerais pas si elle ne répondait pas. J'expire une fumée grisâtre d'entre mes dents et avise Kagura. Je ne connais même pas son nom, mais après tout, je n'en ai pas besoins pour être à l'aise avec les gens.

Je dépose finalement le fusil que j'avais à l'épaule, il devenait lourd à force ce monstre anti blindage. Je me pose sur une caisse et plante mon regard désertique sur l'entrée du bâtiment,
un peu inquiet pour Arashi qui faisait sa première sortie seule. J'en reviens à ma partenaire de discussion, elle me dit qu'elle s'y connait en survie, qu'elle est soulagée d'avoir une arme.

- Tu dois pas être du genre à avoir beaucoup d'amis, je me trompe ? Du moins..
Plus depuis un moment ? Ecoute, si jamais t'as des emmerdes, vient me voir, je peux te filer un coup de main pour beaucoup de choses... Moyennant finance, évidement. J'fais pas encore la charité.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 18:00

Death is like the wind, always by my side

- Qui vous fait serrer le poing comme ça ? La personne qui va prendre une balle ?

Kagure lève l’œil vers lui, il avait entendu ou remarqué la gêne de la jeune femme, enfin.. plutôt la rage. Elle a perdu son sourire et tire lentement sur sa clope comme si il ne s'était rien passé.

- Une connaissance qui a... comment dire.. jouer avec moi ? Mais je n'irais pas jusqu'à lui tiré dessus, il est la seule personne qui reste de mon passé.

La blondinette expire lentement, crachant sa fumée telle une dragonne éveillée. Elle le regarde posé le fusil contre la caisse puis s'asseoir dessus. Son regard désertique se pose sur l'entrée, il attend quelqu'un ? L'américaine se tourne légèrement vers l'entrée, fronçant les sourcils avec questionnement, puis, elle se dit que ce n'est pas son problème après tout, il est déjà bien sympa de lui avoir vendu le deagle.

- Tu dois pas être du genre à avoir beaucoup d'amis, je me trompe ? Du moins.. Plus depuis un moment ? Écoute, si jamais t'as des emmerdes, vient me voir, je peux te filer un coup de main pour beaucoup de choses... Moyennant finance, évidement. J'fais pas encore la charité.
- En effet, je suis plus.. solitaire. Je n'ai jamais vraiment eue d'ami réel, même avant mon emprisonnement. Mais ton invitation restera au fond de mes pensées. Je pourrais peut-être... te trouver des informations sur la Jurisprudence.. Si sa t’intéresse.


Étirant un sourire fin en coin, elle rit légèrement et avise l'extérieur à nouveau. Elle voulait resté un peu ici.. mais dormir où ? Dans une auberge ? C'était risqué... puis.. Aaaah et merde ! Elle se débrouilleras, au pire elle peut repartir à la capitale en volant et revenir quant-elle veut tiré, c'est pas un problème.. Lentement, la militaire se redresse, avisant le marchand.

- Tu as l'air d'attendre quelqu'un, je ne vais pas t’emmerder plus que cela alors. Je ne tient pas à m'imposer, tu m'a déjà bien aider.


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 0:21

Black Friday sold !


Double Trouble
J'avais touché juste, elle le haïssait, mais ne pouvait s'y résoudre, à cause de son passé avec lui. C'était... Pas idiot, mais disons que je ne comprenais pas cela. Si quelqu'un que je connais d'avant me trahissait aujourd'hui, se jouait de moi, je lui calerais une balle en plein coeur avant de collecter ses yeux.

- Parfois il faut savoir s’affranchir du passé pour se tourner vers l'avenir.
Mais on va dire que ... Je conçois que ce soit embêtant. Sans vraiment comprendre, car pour moi, quiconque essaye d'abuser de ma bonté ou ma patience mérite une balle dans le buffet.


Franc ? Carrément. Sans scrupule ? Ouai'p, aussi. Sans jusqu'à dire que je n'ai pas de sentiments,
disons que j'ai horreur qu'on me prenne pour une bille, et ça peut vite partir en sucette dans ses cas là. Surtout que j'ai la gâchette facile.. J'avise Kagura qui fume sa clope tranquillement alors que je termine déjà mon cigare. Quitte à se bousiller la santé, autant bien faire non ?

- J'attend ma Kreat'hur, elle est partie en ville pour faire des courses pour moi,
mais elle a dû se perdre, ou doit flâner surement. Donc pas vraiment quelqu'un d'important,
tu peux rester si tu veux. Dans bien des sens du termes, c'est pas vraiment une maison, mais y'a la place pour un invité. Sinon tu peux toujours aller à l'auberge à Lame Spirituelle, sauf qu'il faudra raquer.


Je note aussi avec un certain intérêt les informations sur la Jurisprudence. Je me frotte la barbe,
pensif. Il faudrait que je parle à Taïga de ça d'ailleurs. Je lui avait demander un accès à certaines informations, je pourrais les recouper avec un second indic'.

- Tu sais quoi sur les armes hautes technologie qui circule à Jurisprudence ?


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 1:51

Death is like the wind, always by my side

- Parfois il faut savoir s’affranchir du passé pour se tourner vers l'avenir. Mais on va dire que ... Je conçois que ce soit embêtant. Sans vraiment comprendre, car pour moi, quiconque essaye d'abuser de ma bonté ou ma patience mérite une balle dans le buffet.
- Je peux concevoir à mon tour que tu ne comprends pas mon point de vue vis à vis de ce mec. Mais, il possède ma liberté entre les mains, depuis longtemps. Il m'a sortit d'une merde monstre concernant une vieille affaire de meurtre où j'étais impliqué. Et aujourd'hui, il est le seul qui sais qui je suis, et sa peut se retourné contre moi. Mais je t'assure que c'est pas l'envie qui me manque..


Kagura sourit légèrement, même si l'idée que quelqu'un détient sa liberté ne lui plait guère, elle ne pouvait pas se résigné à l'abattre. Il avait été là, comme un amant, comme un ami, son seul ami... Même si elle le déteste au fond. Terminant à moitié sa clope, elle avise à nouveau l'extérieur. Ce gars avait une de ces choses avec lui ? Elle arque un sourcil.

- J'attend ma Kreat'hur, elle est partie en ville pour faire des courses pour moi, mais elle a dû se perdre, ou doit flâner surement. Donc pas vraiment quelqu'un d'important, tu peux rester si tu veux. Dans bien des sens du termes, c'est pas vraiment une maison, mais y'a la place pour un invité. Sinon tu peux toujours aller à l'auberge à Lame Spirituelle, sauf qu'il faudra raquer.
- Merci de me proposer de resté, mais je ne tiens pas à embêté qui que se soit, je n'aime pas devoir quelque chose à quelqu'un, aussi agréable soit-il. Cela dit, je peux rentré à la capitale rapidement si vraiment je ne me sent pas de dormir ici, ce n'est pas le problème.


Elle inspire lentement et repense aux Krea'thur.. Damon en avait parlé, rapidement, Kagura n'en est pas une, elle fait partie des immortelle, mais si elle se fait attrapé il y a de forte chance qu'elle passe par la case Krea'thur un jour et c'était sa dernière envie pour le coup.

- Je ne sais pas quoi penser de ces... "pauvres gens". Ont-il souffert ? Pourquoi ? Je me pose des questions.


Chassant à nouveau ses pensées étranges envers les Krea'thur, elle finit par écouté sa question, lui arrachant un sourire. Elle ne savais pas grand chose des armes hautes technologie, du moins.. pas à titre professionnelle.

- Si ce sont bien les armes qu'ils ont utilisés quand je me suis taillé, elles tranchent bien la chair, voir le métal. Il me semble, je ne me souviens pas très bien. Mais je peux avoir des informations. Donnant-Donnant par contre.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 11:01

Black Friday sold !


Double Trouble
- Comme tu le sens, moi j'propose ça, si tu refuses c'est comme tu veux. C'est triste de ce dire que quelqu'un à sa liberté entre les mains. Personnellement, je ne sais pas si je supporterais. T'es coriace pour tenir comme ça.

Moi, mon choix serait simple, je préfère mourir en homme libre que de vivre enfermé. Je jette mon cigare au sol et l'écrase du pied en regardant Kagura, je suis tranquille, j'ai pas confiance en elle,
mais disons que je suis détendu. J'ai pas de raisons de m'inquiéter pour ma vie, du moins je penses. Je décroise les bras et laisse la vision sur mon corps, m'étirant lentement je réfléchis,
elle se demandait si les Kreat'hur souffraient ? Il y avait de grandes chances oui.

- Les Kreat'hur sont vendus comme esclave... Oui, ils souffrent. J'ai envie de dire, ça dépend de qui les achètes. Chez moi, ils sont bien traités, en attendant d'être vendus.


Oui, j'avais fait sortir les Kreat'hur de leurs cages de chiens pour leurs offrir un dortoir, je les faisais manger à leurs faim, Arashi m'était d'une aide précieuse pour faire tourner l'affaire. Pour l'instant, je n'avais encore rien vendu, j'ai pris le commerce hier après tout.


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Aoû - 17:37

Death is like the wind, always by my side

- Je ne le supporte pas, je le subit. Puis, j'ai une certaine prise sur lui.

Un sourire fend de nouveau les lèvres de l'ex militaire, oui, elle a une emprise sur lui, mais pouvait-elle jouer avec ? Peut-être pas au final.. Finissant sa clope, elle l'écrase avec son talon rapidement avant de faire craquer sa nuque, se passant une main sur celle ci. Son regard d'ambre posé sur l'homme alors qu'il parle des Krea'thur. Elle ne les aiment pas, ne les supporte pas, parce qu'il lui rappel qu'elle a failli en devenir une aussi fut un temps.

- Il faut vraiment être taré pour acheté une vie. Mais je ne tiens pas à avoir ce discours, j'ai bien vendu ma vie à l'armée.

Elle aurait aimé discuté avec cet homme, vraiment. Mais lui révélé qui elle est, et surtout ce qu'elle est, peut-être risqué, la confiance ne ce donne pas à n'importe qui, Damon ne l'a pas et personne n'est encore prêt à l'avoir. La corneille se redresse, s'étirant gracieusement alors qu'elle se poste devant l'homme.

- Je reviendrais pour les session de tirs. J'en ai vraiment besoin. Je vais te laissé à ton attente de Kréa'thur. Ce fut un plaisir de discuté avec un frère d'arme.

Attrapant la mallette, elle fait un léger signe de la tête et commence à partir avant de... réalisé la bonne grosse connerie.. Si ses vêtements supporte la transformation, la mallette, elle... Elle soupire lourdement et sort de l'entrepôt. Arrivant finalement dehors, elle avise par dessus son épaule. Ce mec avait quelque chose d'agréable en lui, même si elle n'avait confiance en personne, elle avait remarquer qu'il n'était pas comme les autres...

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Aoû - 15:31

Black Friday sold !


Double Trouble
Le temps passe sans qu'aucun des deux ne le voient réellement. On discutent et elle me sourit, m'affirmant qu'elle a également prise sur lui. Alors j'hoche la tête, j'ai pas vraiment de raisons de ne pas la croire. Elle termine sa clope et l'écrase sur mon parvis, je fais alors de même avec mon cigare. Et puis... Sa phrase sur les Kreat'hur, je comprend alors qu'elle n'apprécie pas les esclavagistes dans mon genre. Tant pis, j'assume ce que je suis et je n'en ai pas honte.

- Tout comme moi, mais après, chacun ses moeurs j'ai envie de dire. Si jamais tu as envie de discuter la prochaine fois que tu passes n'hésite pas !

Elle me dit qu'elle reviendra pour des sessions de tirs, elle était la bienvenue, alors je la vois prendre la mallette avant de soupirer lourdement. J'aurais pu faire une petite réflexion sur les femmes et la force physique, mais ça semblait plus être pour une autre raison que le poids du bordel.

Elle était étrange, pas vraiment comme les autres, mais je ne juge jamais mes clients, sinon, ça amène parfois du favoritisme, et ça, c'est mauvais pour les affaires. En parlant d'affaires, je venais d'en conclure une bonne aujourd'hui... Y'a plus qu'à espérer que ça continue dans ce sens !


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 22
Localisation : Quelque part en France
Voir le profil de l'utilisateur

_____________________
"T'as d'beaux yeux tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: No Man's Land :: Lame Spirituelle-