Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 

Merry Winderberg
Messages : 6
Date d'inscription : 03/03/2019
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyMer 29 Mai - 21:42
Fatiguée comme après un retour de voyage, tu avançais sans franchement où aller. Papa te disais toujours qu’aller vadrouiller de bon matin pouvez changer les idées. Surtout après une chute durant un entraînement ou une mauvaise nouvelle. Ton dos te faisait mal. Dans la ville d’à côté, là où papa faisait ses affaires, il semblait y avoir du grabuge. Tes deux grandes oreilles dressées à l'affût du moindre problèmes. Ta curiosité poussa tes petites gambettes à se diriger vers les grondements de la population. Après une petit trotte, te voilà arrivée au pied de la ville. Soupirant, tu traversais la grande allée centrale, là où contrebande et commerces pas très légaux battait de l’aile.

Ce matin c’était un peu différent. Tu paraissais si calme, si paisible dans tout ce vacarme. L’enfer semblait t’entourer. Une odeur rance, une sensation d’asphyxie, tout ce cafarneum t’aurais énervé d’habitude. Mais aujourd’hui, tu n’es que l’ombre de toi-même. Ton père avait haussé le ton et tu avais osé lui dire certain chose qu’une fille ne devrait pas dire à son père. Tantôt noir, tantôt gris, tu fermais les yeux tout en avançant. Depuis quelque jours, tu ne te sentais plus sur la même longueur d’onde de ton père. Il était revenu d’un troc et depuis, il semblait plus distant, tu n’as plus le droit à certaine caresses qu’il t’accordait. Après 21 ans de cohabitations, il semblerait qu’il prend un chemin différent du tiens, ou peut-être est ce toi qui devrait commencer à t’en détacher. Tu poussais encore un long souffle d'exaspération. C’est difficile d’avoir des pensées ambigu pensais-tu alors en voyage un père enlacer son enfant pour la protéger des violences qui s’exerçaient dans la rue.

Parfois tu aimerais pleurer un bon coup. Et une fois les larmes terminés, que tous tes soucis se soit envolé, comme toi, tu aimerais vraiment t’envoler. Mais voilà ce qui devait arrivé, maladroite comme tu es ! Tu trébuches sur quelqu’un accroupi au sol. Tu n’avais pourtant pas de jupe, pas de talons. C’est bêtement vêtue d’un jean clair et un t-shirt blanc avec une petite laine beige que tu te redresse l’air mal à l’aise. Tu fais quelque pas en arrière et rougis. Mais voilà qu’une pierre perdue lancé par un homme s’abat sur ta nuque et t'assomme. Ça faisait déjà deux heures que tu étais partie de chez ton père, ce dernier allait s'inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 16
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyMer 29 Mai - 22:24

Tkt sister, everything is okey !


Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de Père et de Mère.
Thaïs avait été désigné par son oncle Daniel partir en Ecosse à la place de sa mère, et ce pour des raisons bien précises. Acheter du thé noir à la bergamote, et des ressources premières. Mais surtout de l'alcool, étrange, ou pas ? Mais dites-bien, ce qu'il fait la solidarité de Lame Spirituelle, n'était rien d'autre que l'alcool. De la bonne liqueur pour réchauffer les coeurs, et ça fonctionne. Enfin, ce n'est pas le plus important. Le village a subit de violentes attaques, la moitié de la communauté avait sombré. La nuit avait laissé place à une averse de braises et de cendres, recouvrant les corps allant des nourrissons jusqu'aux vieillards. La Dame Launwitch y avait même rendu l'âme, jusqu'à se renaître tel un phénix de ses cendres pour accomplir sa destinée d'âme soeur, devenir une Ange. Malheureusement, la mère de Thaïs refusait ce cadeau, et pour ne rien arrangé, la Matriarche avait filé en coup de vent traquer ceux qui étaient liés à l'attaque dans la partie humaine. La belle rousse baisse ses yeux d'un bleu azur, perdant légèrement de son sourire, ses grands cils clignant nerveusement. Mais la médecin se reprend très vite, tout de blanc vêtue par une robe en coton épais moulant ses courbes. Quelle tristesse, Mère ne va jamais accepté son bonheur, depuis la mort de Père, Taïga n'a jamais pu véritablement s'en remettre. Occultant et effaçant même de sa mémoire beaucoup de sa propre vie .. pour que tout puisse lui revenir violemment peut après sa résurrection forcée par Grimmaltadel. Thaïs souffle délicatement, mais longuement, démontrant son désespoir à Dieu.
La trentenaire referme avec de gestes nobles sa longue veste d'un blanc cassé au style militaire jurisprudentielle. Sa chevelure strictement nouées sur son crâne, ornée de bijoux en or blanc. La jeune femme obsédée par la peur de vieillir semble prête à se marier, mais il n'en est rien. La Lockman était une douce nécromancienne distinguée qui voue sa vie au soin d'autrui depuis qu'elle-même avait frôlé la mort. Ses élégantes bottes montantes lui fait traverser une nouvelle communauté en conflit. Bien étrangement, l'humaine ne semble nullement effrayée ou même perturbé. Aucun projectile ne vient même la frôler, comme protégée par son aura de mort. Un pouvoir glacée, mais empreint de légèreté. Comme un décédant baiser mortel de la mort, un soulagement que d'embrasser la faucheuse s'échappant de Thaïs.

Chargée de plusieurs sacs, il manque à l'aînée femelle des Launwitch dernières bouteilles d'alcools. Mais voilà qu'elle cherche, sans trouver, et il faut dire qu'avec ces violentes altercations ... L'oeil avisé de Thaïs repère immédiatement le corps d'une jeune fille au sol, et une ange de surcroît. La rousse s'approche, plutôt inquiète, trottinant. Rejoignant ce bout de fille, elle vit avec peur que c'était une ange avec une ou plutôt deux paires d'ailes. Etrange. La personne qui était accroupis se redresse, et voyant que c'était une ange, se décide à lui faire du mal. Mais Thaïs porte son océan sur cette personne, toujours douce dans les traits de son visage emprunté à sa mère, l'agresseur se fige puis retombe inerte, comme frappé par un mal assommant. Et voilà que la Lockman baisse une nouvelle fois ses perle sur l’inconsciente. De son oeil expert, rien de grave de prime à bord. mais la situation s’envenime. Thaïs soupire, elle ne peut pas la laisser là.


Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


L'ange était allongée sur un lit d'une chambre d'auberge au style rustique, voilà plusieurs heures qu'elle s'était évanouie. A son chevet, Thaïs élégamment assise avec les jambes croisés, lisant Germinal d'Emile Zola avec une paire de lunettes rectangulaire de lecture. Le calme semble régner, les confrontations s'étaient calmés. La Lockman avait été obligée d'emmener cette inconnue dans sa chambre à l'auberge, dans la ville à quelques kilomètres de village des contrebandiers. Elles étaient dans le territoires de la Métropole. Mais il faut dire qu'à cette ligne, les rebelles et les civils se mélangent facilement et très souvent occupés par les militaires. Au moins, elles étaient en sécurité. La jeune fille arbore ainsi un peignoir de chambre, nue en dessous, ses ailes correctement évasées. Thaïs ... Les avait tout simplement peignés durant son inconscience, leur prodiguant des soins, s'en occupant. Le pennage scintillait donc, comme directement descendu de la Voûte Céleste. Un plumage brillant et soyeux qui n'a d'égale que l'éclat de l'aube du Soleil sur un vaste manteau de neige, un spectacle de lumières juste magnifique et sans mot. La nécromancienne s'était aussi occupé de la masser, soigner toutes les petites imperfections de santé dont elle était victime.





Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Gentium+Basic|Italianno" rel="stylesheet">
<div style="width: 600px; margin: 0 auto;"><img src="https://i.servimg.com/u/f16/19/42/25/65/vava10.jpg" width="600px" style="opacity: 0.6; box-shadow: 0px 0px 2px 0px; padding: 10px; border-radius: 1px; background-color: #FFF;"/><div style="width: 600px; height: 20px; background-color: #FFF; opacity: 0.5; color: none; margin-top: -150px; font-family: 'Italianno', cursive; font-size: 35px; padding: 5px; text-align: center;">Tkt sister, everything is okey !</div>

<div style="width: 600px; font-family: 'Gentium Basic', serif; font-size: 15px; text-align: center; opacity: 0.5; line-height: 10px; text-transform: uppercase; padding: 10px; color: #000; margin-top: 100px;">Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de [b]Père[/b] et de [b]Mère[/b].</div><div style="width: 600px; font-family: 'Times New Roman'; font-size: 15px; text-align: justify; line-height: 15px; padding: 10px; box-shadow: 0px 0px 2px 0px #000; border-radius: 1px;opacity: 0.6; background-color: #FFF; color: #000;"><span style="float: left; font-family: 'Italianno', cursive; font-size: 50px; padding: 5px;">T</span>haïs avait été désigné par son oncle Daniel partir en Ecosse à la place de sa mère, et ce pour des raisons bien précises. Acheter du thé noir à la bergamote, et des ressources premières. Mais surtout de l'alcool, étrange, ou pas ? Mais dites-bien, ce qu'il fait la solidarité de Lame Spirituelle, n'était rien d'autre que l'alcool. De la bonne liqueur pour réchauffer les coeurs, et ça fonctionne. Enfin, ce n'est pas le plus important. Le village a subit de violentes attaques, la moitié de la communauté avait sombré. La nuit avait laissé place à une averse de braises et de cendres, recouvrant les corps allant des nourrissons jusqu'aux vieillards. La Dame Launwitch y avait même rendu l'âme, jusqu'à se renaître tel un phénix de ses cendres pour accomplir sa destinée d'âme soeur, devenir une Ange. Malheureusement, la mère de Thaïs refusait ce cadeau, et pour ne rien arrangé, la Matriarche avait filé en coup de vent traquer ceux qui étaient liés à l'attaque dans la partie humaine. La belle rousse baisse ses yeux d'un bleu azur, perdant légèrement de son sourire, ses grands cils clignant nerveusement. Mais la médecin se reprend très vite, tout de blanc vêtue par une robe en coton épais moulant ses courbes. Quelle tristesse, Mère ne va jamais accepté son bonheur, depuis la mort de Père, Taïga n'a jamais pu véritablement s'en remettre. Occultant et effaçant même de sa mémoire beaucoup de sa propre vie .. pour que tout puisse lui revenir violemment peut après sa résurrection forcée par Grimmaltadel. Thaïs souffle délicatement, mais longuement, démontrant son désespoir à Dieu.
La trentenaire referme avec de gestes nobles sa longue veste d'un blanc cassé au style militaire jurisprudentielle. Sa chevelure strictement nouées sur son crâne, ornée de bijoux en or blanc. La jeune femme obsédée par la peur de vieillir semble prête à se marier, mais il n'en est rien. La Lockman était une douce nécromancienne distinguée qui voue sa vie au soin d'autrui depuis qu'elle-même avait frôlé la mort. Ses élégantes bottes montantes lui fait traverser une nouvelle communauté en conflit. Bien étrangement, l'humaine ne semble nullement effrayée ou même perturbé. Aucun projectile ne vient même la frôler, comme protégée par son aura de mort. Un pouvoir glacée, mais empreint de légèreté. Comme un décédant baiser mortel de la mort, un soulagement que d'embrasser la faucheuse s'échappant de Thaïs.

Chargée de plusieurs sacs, il manque à l'aînée femelle des Launwitch dernières bouteilles d'alcools. Mais voilà qu'elle cherche, sans trouver, et il faut dire qu'avec ces violentes altercations ... L'oeil avisé de Thaïs repère immédiatement le corps d'une jeune fille au sol, et une ange de surcroît. La rousse s'approche, plutôt inquiète, trottinant. Rejoignant ce bout de fille, elle vit avec peur que c'était une ange avec une ou plutôt deux paires d'ailes. Etrange. La personne qui était accroupis se redresse, et voyant que c'était une ange, se décide à lui faire du mal. Mais Thaïs porte son océan sur cette personne, toujours douce dans les traits de son visage emprunté à sa mère, l'agresseur se fige puis retombe inerte, comme frappé par un mal assommant. Et voilà que la Lockman baisse une nouvelle fois ses perle sur l’inconsciente. De son oeil expert, rien de grave de prime à bord. mais la situation s’envenime. Thaïs soupire, elle ne peut pas la laisser là.


[center]:star:  :star:  :star: [/center]


L'ange était allongée sur un lit d'une chambre d'auberge au style rustique, voilà plusieurs heures qu'elle s'était évanouie. A son chevet, Thaïs élégamment assise avec les jambes croisés, lisant Germinal d'Emile Zola avec une paire de lunettes rectangulaire de lecture. Le calme semble régner, les confrontations s'étaient calmés. La Lockman avait été obligée d'emmener cette inconnue dans sa chambre à l'auberge, dans la ville à quelques kilomètres de village des contrebandiers. Elles étaient dans le territoires de la Métropole. Mais il faut dire qu'à cette ligne, les rebelles et les civils se mélangent facilement et très souvent occupés par les militaires. Au moins, elles étaient en sécurité. La jeune fille arbore ainsi un peignoir de chambre, nue en dessous, ses ailes correctement évasées. Thaïs ... Les avait tout simplement peignés durant son inconscience, leur prodiguant des soins, s'en occupant. Le pennage scintillait donc, comme directement descendu de la Voûte Céleste. Un plumage brillant et soyeux qui n'a d'égale que l'éclat de l'aube du Soleil sur un vaste manteau de neige, un spectacle de lumières juste magnifique et sans mot. La nécromancienne s'était aussi occupé de la masser, soigner toutes les petites imperfections de santé dont elle était victime.</div><div style="font-family: 'Gentium Basic', serif; font-size: 8px; opacity: 0.7; text-align: center;">#iwhae pour <a href="http://epicode.variousforum.com">epicode</a></div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Merry Winderberg
Messages : 6
Date d'inscription : 03/03/2019
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyMer 29 Mai - 23:30

Tkt sister, everything is okey !


All I want, i'ts nothing more, to hear you knocking my door, 'cause if i could see you face one more, I could die as a happy man i'm sure.
C’était doux, comme lorsque Papa passe ses paumes sur tes épaules lorsque tu force trop. Il devait être mort d'inquiétude depuis le temps. Surtout que tu n’avais pas répondu à ses appels. Voilà que toi qui à la grâce d’un albatros, te voilà aussi rayonnante qu’un colombe au petit matin. Ton coeur se serra très fort, te fit écarquiller les yeux, tes petites mains se contractèrent sur les draps de la jeune femme à tes côtés. Lorsque toi, Merry tu porta le regard sur le corps de cette femme. Non étrangement, tu te sentis un peu envieuse. C’était tous ce que tu aurais voulu être. Une femme, à la cheveux flamboyante, de très bonne famille, aux airs de princesses. Tes prunelles, pourtant si belles à mes yeux, se bordèrent se larmes cristallines. Pourquoi était-elle si belle. Et ce regard ! Ce regarde ne te rappelle que les yeux de ton père qui te dévorait. Les draps sur lesquelles tu étais posé semblait si doux et réconfortant que tu ne pu t’empêcher de refermer tes paupières, si lourdes. Ton bras maladroitement s’allongeait pour toucher les cheveux de la jeune femme, comme à l’époque où tu pouvais encore caresser ceux de ton père. Oubliant ton adoption, tes lèvres s'entrouvrent bafouillant quelque mots incompréhensibles. Un bel amalgame que tu venais de faire. Elle ressemblait tellement à ton père adoptif, que tu n'as pas pu t'en empêcher.

“Ma- man..”

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Et ton regard se brouilla pour laisser place au sommeil. Ton bras retomba contre le lit, comme un sac à patate. Ton téléphone dans la poche de ton gilet se mit à vibrer. Et à la fenêtre on pouvait apercevoir, un homme, très grand. Demander son chemin, un téléphone à la main, demander encore et encore à la population en se protégeant avec sa cape. Ce qu’il demandait ? Il te cherchait surement ce jour là Merry. Et bon dieu qu'est qu'il semblait inquiet. Même si la vie est parfois ainsi, affreusement inquiétante, ce vieil homme ne semblait pas vouloir s’arrêter de trottiner de personne en personne conscientes. Merry, tu n’aimais pas t'aventurer dans la ville, seule. Papa te le répétait bien souvent, il fait trop froid, là où il va. D’ailleurs ne sachant jamais ce qu’il pouvait se passer, quand ton père parfait, il tenait à ce que tu ne lui dise pas “au revoir”, mais “ Adieu mon père”. C’était arriver un jour, tu devais avoir 10 ans ? Les cloches sonnait midi, tu n’était pas rentrer la veille et ca faisait bientôt plus deux jours que qu’il n’était pas rentrer. Ca ta fais tellement peur. Ce jour ci, lorsqu’il revenu. Vous avez déménager en Écosse.



Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 16
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyJeu 30 Mai - 0:03

Tkt sister, everything is okey !


Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de Père et de Mère.
Nécromancienne qu'elle était, Thaïs n'avait jamais voulu enfanter de peur que son enfant redevienne un immortel à cause de la malédiction de la famille Launwitch, et c'est pour ça qu'elle avait adopter cette petite sirène, Loreleï Launwich qui pri le nom de sa grand-mère et non de sa mère. La jeune femme était perdue dans ses pensées, étrangement, le suicide de Taïga l'a replongé en pleine nostalgie du passé en pleine lecture. Cependant, telle n'est pas la surprise de la Lockman lorsqu'elle entend un bruissement venant du lit. Pivotant légèrement son visage sensuel et candide aux traits de sa mère, Taïga, Thaïs cligne de ses longs cils avec curiosité. Cette inconnue vulnérable semble tellement épuisée. La nécromancienne esquisse un faible sourire maternelle, elle recouvre la main de cette fille de ses longs doigts fins vernis d'ivoire, comme pour la rassurer.

_ Ma- man..

La mortelle aux pouvoirs penche légèrement le visage, plutôt surprise, pourquoi tant de douleur s'exprime-t-il ainsi dans les prunelles de cette Ange ? Soufflant d’amertume, Thaïs ne peut s'empêcher de lui susurrer des mots doux, la berçant en caressant sa chevelure toute touffues de noisettes. S’assurant que l'inconnue puisse récupérer tranquillement. Un léger malaise subsiste malgré tout, alors qu'elle observe la petite femelle sombrer dans l’inconscience de nouveau. Cela lui rappelait ces longues heures où sa propre fille adoptive Loreleï rentrait épuisée et frigorifiée de ses fuites de la Police à cause de sa condition. Thaïs passait des heures à la bichonner. Et d'ailleurs, la mère avait fini par élever seule son trésor, tous ses maris morts de vieillesses. En réalité, la Lockman est une fine manipulatrice quand il s'agit d'amour et de plaisir charnelle. Allez-vous seulement la croire si elle vous avoue qu'elle était encore vierge du haut de ses .. quoi .. 50 ? 60 ans ? Thaïs avait depuis très longtemps perdu le compte de son âge véritable, maintenant cette apparence de femme médecin de la trentaine. Jamais, jamais elle ne veut oublier l'héritage de Père. Ses cheveux d'un rouge sang, Ses perles océaniques qui ont tant fait chavirer Mère à chaque fois qu'elle les voyaient. Thaïs peut voir l'âge véritable de Taï' lorsque sa vieille mère la voit, elle paraît ainsi comme une femme très vieille ... et non pas dans la quarantaine. C'est ce qu'elle est en réalité. Et les traits de son visage, ses lèvres fines, ses pommettes hautes, ce corps aux courbes indécentes et à la poitrine généreuse. Un cadeau de Mère. Oui, c'est son héritage...

_ Hmm .. Vous me manquez tant, Père... ne peut s'empêcher de murmurer Thaïs.

La nécromancienne met bien quelques instants à entendre le son distinctif d'un téléphone portable. Cambrant faiblement son dos, l'humaine sursaute de surprise, ou très subtilement. Pourtant ce n'est pas le sien alors .. Oh !
Rapidement, la Lockman attrape le gilet de cette inconnu pour sortir un vieux cellulaire qui vibre. Qu'importe qu'elle nom s'affiche ou numéro. Elle décroche, c'est sûrement un proche de cette adolescente très inquiet. Elle se racle la gorge, parlant d'une voix clair, rassurante. Son timbre n'est pas cristallin, il est plutôt léger aussi clair que de l'eau de roche purifié par les sources montagneuses. Si Mère était très sensuelle et mielleuse par moment, sa fille est bien plus subtile, polie, calme. elle s'annonce, par habitude professionnelle, sans se douter une seconde de l'identité de la personne au bout du fil.

_ Bonjour, je me présente. Je suis Thaïs Lockman, je suis médecin. J'ai avec moi probablement la personne qui fait l'objet de votre appel. Ne vous en faites pas, elle va très bien, nous sommes en sécurité dans l'auberge au centre du village. La petite est endormie et soignée. Pourriez-vous vous présentez s'il vous plaît ? Je me fais un devoir de vous conduire à nous. Je vous le promets.
Revenir en haut Aller en bas
Merry Winderberg
Messages : 6
Date d'inscription : 03/03/2019
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyJeu 30 Mai - 0:54

Tkt sister, everything is okey !


Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de Père et de Mère.
Merry, les yeux clos tu aurais pu sentir l’aura de ton père adoptif, à 50 mètre à la ronde. Ton corps frémit lorsque l’homme à la longue cape ouvrit la porte de l’auberge.

-Bonjour Madame, Abraham Winderberg. Ma fille est donc bien avec vous merci.

Tendant oreille, l’on pouvait entendre, malgré la musique et le brouhaha d’en bas, les gens offusqué et gêné de la présence de cet homme qui ne se gêne pas pour tous les bousculer. Toi, sa fille, sa vie, son objectif, son médicament était à l’étage, pas besoin de demander la porte. L’odeur suffisait à te pisté. Mais avec toutes les pauvres âmes dans la rue il était plus difficile de te sentir. Les escalier grondait, frémissait, craquais et hurlait. Aussitôt dit aussitôt fait, Il lui avait déjà raccrocher au nez. L’homme vêtue d’une large et lourde carpe à capuche noir, de large de bottine à sangle, il s’empressa d’ouvrir la porte, vivement. Toi allongé, La jeune femme rousse à ton chevet. Un pas, deux pas, il ferma la porte en la claquante. Discrètement il fit un mouvement de moulinet avec son index droit. La porte à cette action se ferma à double tour. On c’est jamais assez prudent se disait-il souvent. Il avança d’un pas ferme et assagit vers la jeune femme. Mais ton père boitait. C’était une première pour toi Merry, bien que soit endormis. Dressé, fièrement, il baissa les yeux vers la jeune femme. Sans en montrer la moindre expression, son coeur lui frappa la cage thoracique à deux reprise.

-Veuillez excusez mon entré Madame. Déclarait-il d’un voix chaude et réconfortante. Vous êtes d’une beauté sans pareil. Seulement. Si je puis me permettre, je vous déconseille de sortir ainsi au village ce soir. Non pas que je doute de vos talents pour combattre ou vous défendre, mais une mauvaise rencontre n’est jamais très loin.

Abraham avait un visage long et carré, des rides, force de l'âge ornait ses yeux, son front, ses lèvres et tout ce qu'il s’en suis. L’on pouvait apercevoir de l’Homme , ses yeux azure pâle, très effilé par le temps. Bientôt ses iris deviendront blanc comme la neige. Alors cet homme sera aveugle. Mais son adora persistera. Il n’avait d’autre choix. Les nekomata vieillisse mal avec la vue. L’homme écoutait la jeune femme parler, le père qu’il était déposait son regard sur toi, l’air désolé. Il fit le tour du lit et plie le genoux au sol. Sa cape ramassé en plein de petit plies au sol, laisser à voir une queue de chat, une masse de fourrure blanche qui, il faut l’avouer est compliqué à dissimuler. Ton odeur avait changé, ce n’était ni celle de ton père, ni la tienne, tes plumes avait été choyé et tes petites plaies de tes aventures dans les arbres n’étaient plus.

-Dans quel état l’avez vous récupérez ?

Faisant mine de ne pas avoir reconnu la femme médecin, l’Homme persistait à ne pas croiser son regard. Et il savait que tu étais de petite constitution, pas très forte et petit système immunitaire. Se passant sa large de paume rêche contre toute la longueur de son visage, L'homme souffla tout l'air imaginable de ses poumons pour mieux les regonfler par la suite. Cette situations ne devait pas trop tarder, Abraham était dans l’embarras et toi tu restait encore inconsciente, idiote.








Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 16
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyJeu 30 Mai - 14:09

Tkt sister, everything is okey !


Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de Père et de Mère.
La voix de cet homme au bout du fil se révèle être un certain Abraham Winderberg, inconnu au bataillon. Thaïs n'avait même pas eu le temps de répondre qu'il a déjà raccroché, la nécromancienne fait une petite moue mais laisse couler. C'est donc le père de cette fille, la médecin patiente son arrivée qui ne tarde pas à entendre le vacarme à l'accueil. L'aînée des Lockman a une bonne oreille, aussi parfaite que celle de sa musicienne de mère. Non, la nécromancienne doit se reprendre, il est très rare pour elle de divaguer autant dans le passé. C'est une mauvaise farce de Dieu, ce n'est pas possible. Remettant correctement en place une mèche rebelle dans coiffure stricte qui laisse deviner une longueur lui arrivant jusqu'en bas des omoplates. Une cascade flamboyante maintenue par des liens d'or blanc, c'est que la Lockman aime se faire belle du haut de ses 29 ans faussées. Chut, ne dites jamais à une femme qu'elle a au-delà d'un certain âge, vous risquez amèrement de le regretter.
Un homme vieux entre en trombe dans la pièce, faisant claquer la porte avant de la fermer à clef. La jeune femme n'a pas le temps de réagir que ce vieillard boiteux les gagne en hauteur. Il grand, très grand, encapuchonné dans cette épaisse cape sombre. Comme si la lumière s'y meure. La jeune femme se fige un instant, se perdant dans la contemplation de cette silhouette. Surtout dans ces perles d'un bleu hivernal. Thaïs y décèle immédiatement le symptôme typique de la perte de vue mêlée à l'âge. Ce mâle en jette littéralement, voilà bien le genre d'homme que Mère envers qui pourrait succomber, ou du moins, se plaire à me détailler de la tête aux pieds. Mais Thaïs se retrouve en plein désarroi, les prunelles du père sont perçantes.

_ Veuillez excusez mon entré Madame déclarait-il d’un voix chaude et réconfortante, vous êtes d’une beauté sans pareil. Seulement. Si je puis me permettre, je vous déconseille de sortir ainsi au village ce soir. Non pas que je doute de vos talents pour combattre ou vous défendre, mais une mauvaise rencontre n’est jamais très loin.

Thaïs lève avec une lenteur de noblesse sa longue main droite, signifiant qu'il n'y a aucun soucis. Le fixant toujours de cet air doux et candide. Il en faut bien plus à la Lockman pour la faire rougir, mais cette dernière hoche simplement la tête pour signifier que les paroles de cet Abraham la touche beaucoup. Il est vrai que l'on sous estime beaucoup la fille de Père et Mère au vu de son physique fragile et ses manières de princesse. Mais il n'en est rien, Thaïs est une puissante nécromancienne.

_ Il n'y a point de soucis M. Windergerg, répond-elle aimablement.

Pendant ce temps, le père fixe sa fille d'un air inquiet. Thaïs eu un pincement au coeur en observant la scène, mais surtout à voir cette queue blanche angora sortir de sous la cape. Elle se laisse à penser à ... son propre père. Que Nenni ! Ce n'est pas normal, le visage de la doctoresse se décompose légèrement en perdant son regard vers le vide. Velkan était aussi un Nekomata, et sa fille aurait dû l'être, mais le démon de sa mère avait dévoré sa parti démoniaque, faisant d'elle une parfaite humaine aux pouvoirs de nécromancie légués par le sang des Launwitch. Mordant subtilement sa lèvre inférieure, la Lockman secoue faiblement la tête pour se reprendre de cette morsure douloureuse de l'absence de son père. Egregario était maintenant un Ange, ayant obtenu son salue. Même s'il avait tué le père de Thaïs et son frère, Takehiko. Thaïs avait appris à pardonner, mais pas Taïga qui aujourd'hui en ayant retrouver la mémoire cherche à se punir par tous les moyens. Mais Thaïs ne peut rien faire pour l'aider, c'est un de ses deux hommes de sa vie dont elle a besoin. D'être secouée, et Thaïs est bien trop respectueuse pour ça. La voix d'Abraham la tire de ses pensées, elle redresse légèrement la tête, se père n'a d'yeux que pour l'état de sa fille, ce qui est compréhensible. La doctoresse se racle alors la gorge, afin de parler distinctement.

_ Commotion cérébrale à la tête dû à l'impact d'un projectile à grande vitesse, inconsciente au sol. Ses ailes souffrent aussi d'une sérieuse insuffisance musculaire, ce qui fait qu'elle ne puisse pas voler ou très peu. Quand à son pennage, il était en mauvais état, je pense que votre fille le maltraitait d'une manière ou d'une autre en attachant ses ailes je pense, car son fluide angélique qui est la source de ses pouvoirs ne recouvraient plus ses plumes ou très mal. Je les ai peignés et soignés, son fluide circulent mieux. Mais il va falloir faire une rééducation pour ses appendices, parce que votre fille souffre aussi de sérieuses lésions au niveau de la colonne vertébrale du au poids conséquent de son armature dont elle n'a pas dû apprendre à s'en servir correctement pour éviter de se blesser... c'est un syndrome typique que je rencontre chez les Anges hybrides qui sont refusés à la Voûte Céleste.

Thaïs finit par se taire, s'empêchant d'aller trop loin dans la technique. Au moins elle avait tout pu expliquer. Se redressant en époussetant sa robe blanche de coton moulant son corps, la rousse se met debout, arborant toujours cet air calme et professionnel. La doctoresse s'apprête à prendre parole, mais son propre téléphone bien plus moderne se met à vibrer. En une seconde, une petit dispositif se retrouve placé à l'oreille de Thaïs, puis une loupiote verte et le cellulaire cesse de vibrer.

_ Thaïs ! Il va falloir que tu rentres vite au manoir familiale, Mère devient bien une Ange et elle porte des traces de lacérations aux niveaux de ses racines là où son en train de pousser ses ailes, se met à paniquer une voix presque enfantine à l'autre bout du fil.
_ Chut, calme-toi Eden, tu es aussi une guérisseuse, tu peux gérer les soins en mon absence. Comment sont ses pousses au niveau de son fluide ? Est-ce un mélange de vert d’émeraude et d'azur où y'a-t-il du sang à l'intérieur des pousses ? rassure de sa voix mature Thaïs sa propre petite soeur de 19 ans.

Un bref instant de silence. Puis le bruit qu'on reprend le micro, la rousse reste fidèle à elle-même, un sang froid à toute épreuve. Mais ce n'était pas Eden.

_ Il n'y a pas de plasma dans son armature, Taïga est cependant sur la tombe de Takehiko et Volker depuis ce matin, elle refuse de rentrer. Apparemment, elle a retrouvé toute sa mémoire et même celui de sa première incarnation. Hmm .. elle n'est vraiment plus la même depuis l'attaque du village, tonne simplement Daniel.
_ Oncle Dan, je crois que Mère a besoin d'un peu de temps, elle a vécu plusieurs traumatismes en l'espace d'une nuit. Elle ajuste besoin d'un peu de temps. Il faut que je te laisse, je suis occupée.

Daniel se met à gronder, puis raccroche. La rousse soupire longuement, mais toujours avec légèreté. Enlevant le dispositif de son oreille, l'adulte la met dans la poche de sa veste avant de se retourner vers Abraham et sa fille toujours inconsciente. Les observant. Du moins, par directement.

_ Excusez-moi, ma mère est souffrante, j'ai dû échanger avec ma soeur. Bon, dites-moi Abraham, j'ai vu que vous boiter ... ne voulez-vous pas que je puisse jeter un d'oeil ? Ah ! Et ... votre fille m'a appelé maman, je pense qu'elle était en plein choc ou divagation. Excusez-moi, ceci ne me concerne pas..


Revenir en haut Aller en bas
Merry Winderberg
Messages : 6
Date d'inscription : 03/03/2019
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyVen 31 Mai - 19:17

Tkt sister, everything is okey !


Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de Père et de Mère.
Des bouteilles cassées dans le hall de l'auberge, c’est ce qui résonnait dans tes oreilles Merry. Depuis tes peines d’amours, tu as peur de ne jamais pouvoir ressentir ça, ce petit truc au fond de toi à nouveau. Chose dérangeante tu ne le ressens bientôt que pour ton père. Cette petite chose qui fait pétiller ton coeur. Tu sais que c'est complètement dingue de croire en des choses aussi stupides. L’amour avait détruit plus d’une fois ton père, et en étrange ouvrant tes paupières, tu pouvait lire le mal être sur le visage de ce dernier. Il jetait de temps en temps des regards à cette femme. Etait-ce elle Taiga ? Ca ne devait pas être si simple. Mais après réflexion, en effet, ce n'est pas si simple. Maintenant tu t'en souviens, ça te ramène au jour où tout ce sentiment à commencé. Quand ton père te parlait de ses enfants et de sa “défunte” femme. Quand il parlait d’elle, il aimait à mettre en guillemets le terme de femme et de disparu, défunte, oublier. Tu supposes qu’elle était alors encore vivante, mais morte à ses yeux. Ton petit coeur d’adolescente en ce temps là, frétillait quand ton père te prenait dans ses bras, que sa chevelure encore rouge l'enveloppait et qu’il déclarait: “Il est temps de tout envoyer balader, partir et tout recommencer à zéro”. Mais encore une fois, ce n'est pas si simple. Tu aimerais être pleines d’espoir à la conquête du monde et partir avec lui pour finir tes jours à ses côté. Mais ce n’est pas correct. Et le monde continue de tourner, et dans tes rêves tu te perds, t’imaginant une fois aux côté de ton père, une fois aux côté de tes anciens amants. Enfin… Amants, il faut préciser que tu n’en a eu que deux, dont une récente maltraitance. D’où tes pleures récurrent le soir. Mais trop curieuse, voilà que ton père porte à nouveau ses yeux sur toi, alors tu les fermes, comme inconsciente, pour écouter le reste de leur conversation. Qui était-elle ? Est-ce-que papa allait la retenir ? Et si oui, pour quelles raisons ?

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

_ Excusez-moi, ma mère est souffrante, j'ai dû échanger avec ma soeur. Bon, dites-moi Abraham, j'ai vu que vous boiter ... ne voulez-vous pas que je puisse jeter un d'oeil ? Ah ! Et ... votre fille m'a appelé maman, je pense qu'elle était en plein choc ou divagation. Excusez-moi, ceci ne me concerne pas..

-Ne vous méprenez pas ma jambe ne me fait pas souffrir et ma fille à perdu sa mère il y a longtemps. Malheureusement, c’est ce qui arrive parfois dans une vie.

Abraham aimait à se comporter comme un être humain, dans un monde humain, banale et à parler comme un humain. Chaque matin, il faisait en sorte de sentir l’humain. Pour faire croire à la population qu’il était humain. Et dans ses rêves, il se sentait humain, avec une vie limité. Et il faisait tout pour. Mais voilà qu’une fois de plus ses yeux croise ceux de la jeune rouquine. Des souvenirs, ils reviennent si vite en mémoire mais vous abandonnent bien trop tôt… En une fraction de seconde il se vit autour de la cheminée, Thais sur les genoux, Takehiko dans ses bras et Taiga à ses côtés. Ses prunelles se perdait dans le bleu du même azur des yeux de la femme. Quelques minutes se prolongent ainsi. L'homme à la chevelure argenté en était sur, même si ele avait grandit et prit de l'âge, l'odeur reste la même dès l'enfance. Thais sa toute première fille était en fasse de lui et encore une fois il ne savait pas comment réagir, mauvais père dirait-on. Non. Un père trop aimant peut-être, oui. Mais trop saccager par la passé pour apaisé le présent. Se secouant la tête, il reprit ses esprits.

-Je crois que je suis plein d'espoir, rit-il d’un ton sarcastique. Enfin, son regard se reporta sur sa progéniture. Je ne pense pas que cette enfant veuille voler un jour et je ne la forcerait pas, voyez vous ?

Abraham porta sa main gauche sur ton front, caressant tes petites boucles de noisettes.



Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 16
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] EmptyLun 10 Juin - 10:39

Tkt sister, everything is okey !


Vieillir ? Jamais. Je ne veux pas perdre l'héritage de Père et de Mère.
Abraham continu d'apporter des caresses à la chevelure rebelle de la petite ange devant les yeux attendris de Thaïs, et ce, pendant que le vieil homme lui répond que tout allait pour le mieux avec sa jambe et sa fille. Soit, la médecin décide de laisser passer, hochant légèrement la tête pour lui montrer son accord. Le silence dans cette conversation est comme un invité d'honneur, se faisant une place digne des plus grandes royautés en instaurant une ambiance profonde de réflexions et de non-dits. Et si les prunelles de la rousse ce sont perdues dans la contemplation de la scène avec le père et la fille, cela est au tour de l'étranger de se perdre cette fois dans les perles océaniques aux terres aborigènes de la petite Lockman. La nécromancienne ignore combien de temps s'écoule avant que le vieillard ne secoue la tête pour se reprendre, sûrement une absence liée à l'âge. Mais ça serait de mentir que de dire qu'une étrange vibrance de l'âme d'Abraham avait émané lorsqu'ils s'étaient profondément observés. Comme un faible écho perceptible, et ça, Thaïs l'a bien ressenti. Etrange, trop étrange.
Elle décide de se redresser, les paroles de Winderberg l'aidant à reprendre son professionnel, et ce n'est pas plus mal. La grande doctoresse se redresse de manière élégante, telle une grande dame de société en croisant ses mains sur son ventre, observant toujours la scène. La contrariété ne semble pas la gagner, si ce n'est une subtile désespérance lui tirant ce sourire fin et indescriptible.

_ Je comprends tout à fait, M. Winderberg. Mais voyez-vous ? Je soigne des anges depuis très longtemps. Et si votre fille n'apprends pas à muscler son armature et à s'en servir un minimum à défaut de voler, elle en souffrira atrocement, et l'atrophie frappera le pennage de votre fille et ce, sans parler des danger de la convoitise de ses ailes. De plus, si Merry continue comme ça, son dos va présenter de graves lésions à cause du poids conséquent de son armature et de sérieux troubles d'équilibres. Même si elle ne veut pas voler, au moins apprendre et faire des exercice et en pratiquer pour que ça n'atteigne pas sa santé de manière irréversible ... mais ça, vous en faites ce que vous voulez, termine Thaïs avec un ton neutre.

Le jeune femme n'était ni bonne ou mauvaise, en réalité, elle faisait juste son devoir de guérisseuse et de prévention. Les temps sont dures dans le No Man's Land, et le danger est partout. Bien que Thaïs soit une perle de noblesse, elle ne reste pas sans défense face à des ennemis. Fermant un instant ses yeux aux grandes cils, les petites tâches de rousseurs de la doctoresse semble plus apparentes maintenant que ses yeux bleues étaient un instant cachés par ses paupières. Mais elle les redresse plutôt rapidement, posant délicatement sa main sur l'épaule de ce vieil homme avec une douceur incomparable.

_ Je ne veux pas remettre en cause l'éducation de votre fille, mais je souhaite vraiment vous éviter une tragédie à votre famille, car votre fille est une immortelle, mais vous, vous vieillissez. Et je pense que vous préférez partir en paix de savoir Merry capable de se défendre plutôt que de laisser une femme qui éprouvera beaucoup de difficulté à s'en sortir avec une paire d'aile atrophiée, inerte, appauvri et détruisant à petit feu son corps. Croyez-moi, j'ai failli perdre ma fille adoptive à cause des dons qu'elle rejetait sur ses propres pouvoirs, et j'ai vu beaucoup d'enfants et de parents mourir à cause de remords pour ce genre de situation ...

Elle se perd un instant, mais finit par se redresser avec convenance, recroisant ses mains devant elle, prête à recevoir toutes négations à son encontre. Après tout, c'et une doctoresse et elle sait de quoi elle parle, les soigneurs sont peut-être les seuls inconnus à pouvoir se permettre de s'immiscer autant dans la vie des gens pour leur bien. Mais s'ils préfèrent s'autodétruire, ThAïs ne les forcera pas, au moins, elle les auras prévenu. Et ce vieil homme et Merry n'échappent à la règle. Mais avant qu'elle ne puisse entendre la réponse d'Abraham, le téléphone de la doctoresse se met de nouveau à vibrer. Se retenant de pousser un soupir, l'humaine se retourne pour prendre son oreillette qui ne tarde pas à afficher une diode verte.

_ Thaïs ... souffle simplement la voix de Taïga avec un amour indescriptible envers son aînée comme un soulagement.
_ Oui Taïg-.. Mère, je suis là, sourit malgré tout la fille.

Quelques échanges de paroles de firent en une langue qui ne tenait pas du français, ni de l'anglais, mais une langue morte. Celle qui était pratiquée sur les abords du Nil durant l'Egypte Ancienne, ou plus exactement le vieil égyptien. Les mémoires de Taïga se sont mélangées depuis sa résurrection, et fort heureusement que Thaïs avait très vite appris ce dialecte très jeune lorsque sa mère l'emmenait dans leur crypte familiale dans la Vallée des Rois. Mais elles reviennent vite aux français moderne, surtout lorsque Thaïs décide de couper court.

_ Maman, tu es vraiment une grand-mère malgré ton apparence de femme mûre. Tout va bien de mon côté, ne t'en fais pas. Je ne sais pas pourquoi tu as ce mauvais pressentiment, mais maintenant que tu es revenue d'entre les morts avec une paire d'ailes, tu n'as plus besoin de chercher les âmes de Take' et de papa, il faut laisser le passé derrière toi. Si Dieu t'as donné le Salue avec ton sacrifice, c'est que tu n'es plus le monstre d'avant. Il est temps de tourner la page, maman. Offre toi un peu de répit, vieille femme et en étant une ange .. tu vas pouvoir demander à Egregario de leur offrir le repos éternel, même s'ils sont dans le Monde Inférieur. Par contre je dois te laisser, je ne suis pas seule. Et ne me dérangez plus, par pitié.

La jeune femme raccroche sans attendre la réponse de sa mère, levant les yeux au ciel. La diode s'éteignant.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty

TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais]

MessageSujet: Re: TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] TKT SISTER, everything is okey ! [pv Thais] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier
» La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder. [Livre II - Terminé]
» My sister my responsibility || Bellamy Blake
» what manigat, ceant and martelly need to say ?????
» Rapport de bataille Cypher V.S the Dude Gi/Sister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: No Man's Land :: Communautés Survivants-