Spirit
Malheur à toi pauvre âme !



 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 26 Mar - 15:21


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 1 - Surveillance des sujets.

Avec Malâadaëlle et Valentin. Première Etape.





« Malâadaëlle. »

Au bord d'une rivière,Une plume d'un bleu ciel d'azur flotte gracieusement, esquissant une lente descente vers le sol. Traçant une trajectoire de courbe et de délicates voltiges. Dans les environs de Lame Spirituelle, quiconque pourra voir ce duvet et le ramasser. Enfin, cela dépendait de qui, le fluide angélique qui recouvre le plumage des Anges se retranscrit par une texture telle une légère huile sèche nacrée. Un signe si pure, mais bien loin de toute candeur. La beauté des Anges peut parfois être meurtrière, un diamant qui vous perce le coeur.
Debouts, une belle femme aux ailes de lapi lazuli faisait face à un monument aux morts. Le concerné était une représentation de pierre marbré de deux hommes. Deux nekos, l'un semblait approcher la trentaine alors que son compagnon était légèrement plus petit, arborant encore les traits d'un jeune adolescent. Tous deux arboraient les appendices félines sur la tête et le creux de leur reins. Le temps avait effacé les détails de leur visage, tout comme leur chevelure. Mais ils restaient encore reconnaissables. Au pied de la stèle, une inscription en cursive d'or : "A mon Aimé, Volker Lockman & notre tendre fils, Takehiko Lockman". La femme angélique avait été obligée de dégager des plantes mortes agonisant devant les écritures pour pouvoir lire. Cela montrait qu'une personne venait tous les jours déposer des fleurs commémorative, en témoigne ce bouquet de Pensée qui pend grâce à un fil accroché autour des deux hommes de pierre.
 

L'Ailée brune interpellée gravite tranquillement vers la voix, un homme très grand et maigre s'arrête à une distance de sécurité, un sourire froid sur la face. Esquissant une petite courbette, Valentin resserre la ceinture de son trench en cuir synthétique brun par la suite après avoir saluer sa camarade à l'air neutre et éteint. Malâadaëlle continue de le détailler du regard, cet humain incommodant qui lui sert de coéquipier avait une crinière frisée et noire arrivant en bas de la nuque. Il la dépasse facilement de presque deux têtes. Ce mortel avait beau être dépourvu d'aile, il était aussi implacable et impartial que ses compères. La femme soupire longuement en quittant complètement la contemplation de la sépulture pour se concentrer sur lui. Le minois de Valentin est marquée, dénonçant sa maigreur. Ce qui peut lui donner une apparence assez effreyante s'il devait arborer une mine sadique.

« Je vois que tu as pu remplir ta mission, le clan Launwitch est en pleine réunion. »
« Exact, la petite Eden a bien réceptionnée le colis. Et pour toi ? As-tu pu aussi faire ce que tu dois faire ? » demande-t-il d'un ton austère à sa camarade. »

L'angélique de Garde pivote légèrement la face vers le monument. Ses yeux de couleur noisette virent à un bleu électrique. Quelques secondes plus tard là où la terre était fraîchement retournée, des bandes lumineuses s'en échappent dessinant un miroir spectral, révélant une sépulture enfouie sous terre. Un cercueil d'Aether vide, pouvant contenir un adulte de taille moyenne. Malgré la privation des rayons de Soleil, la pierre brille d'une blancheur surnaturelle, lui donnant des reflets argentés à l'intérieur du petite tombeau. Le pouvoir disparaît vite alors que l'Ange Femelle reprenait ses prunelles marrons.
L'Aether est inodore, fort heureusement. Ce qui est ironique, c'est que la magie d'Egregario fera très vite repousser une verdure verdoyante sur ce terreau, et à moins d'être très observateur, pas même la future victime ne se doutera de quelque chose. Il était temps de purger cette communauté du mal qui l'habite depuis près d'un siècle, c'était une trop grande menace. De plus, le village semble avoir gagner en presque 3 ans, dangereusement de la puissance.

« C'est parfait, il nous reste plus qu'à attendre. Nous nous occuperons bientôt du cas de ce menteur de Nathaniel, après toutes ces années, il semblerait qu'il éprouve encore de l'attachement à ce traître et lâche de Thoth. D'ailleurs, cette Luthécia Underwolf ferait un bon appât.»

Malâadaëlle jette un bref coup d'oeil à Valentin, cet homme parle comme s'il était un Ange. Qu'importe, ce n'est pas pour rien s'il était son coéquipier. La jeune femme soupire, elle était trop jeune pour pouvoir rivaliser de face avec Nathaniel qui doit bien avoir plus de deux millénaires. Plus un Ange vieillit, et plus il gagnait en puissance. Elle frémit appréhension. Est-ce que cela fonctionnera ?
Sans perdre plus de temps, la jeune femme s'envole gracieusement, laissant le scientifique regagner le village comme si de rien était. Laissant dans son sillage, des plumes bleutés. Ils avaient agi, sur le territoire de Bigby, le coeur de Dame Launwitch.


©️ Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Bigby Wolf
Messages : 76
Date d'inscription : 07/07/2017
Kreat
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 26 Mar - 18:25
détails
L'homme ou le loup ?
Beware of his bite...
ft. ...
Ʃkaemp はは ™️

"Quelles bande de cons..." Je pensais, mon regard perçant au travers les ténèbres de la forêt pour observer le rivage ou les deux protagonistes discutaient. Mon ouïe était bien portée sur leurs conversation, alors qu'eux ne semblait pas être au fait de ma présence... Ces idiots sont sur mon territoire et discutent de plan contre ma Maîtresse, le village et Mon Eden ! Malheureusement pour eux, le loup était de sortis, caché, invisible. Même si j'étais naturellement discret de par ma nature, mon entraînement de soldat m'aidait à me camoufler encore plus.

Chaque paroles qu'ils prononçaient m’énervaient, mais je me contenais... Ils voulaient jouer ? J'allais jouer avec eux. Faut dire que ça me faisais du bien d'être un peu dehors, cette réunion était devenue inintéressante pour moi à partir du moment ou le Wendigo était mort. Alors j'étais sortis pour prendre l'air, me dire que ça me ferait du bien... Je ne pensais pas vraiment tomber sur une ange et un homme complotiste de la Jurisprudence. Comme si un incube ne suffisait pas... Qui plus est, quel était donc ce mystérieux paquet qu'il avait donné à Eden ? Je devrais vite le découvrir.

Au bout d'un moment, j'entendis le nom de la nouvelle, ils voulaient s'en servir d'appât pour attirer un certain Nathaniel. Mhh... J'avais une bonne idée de leurs plan général, mais cette tombe en Aether était plus qu'étrange. Lorsque je sortais de mes pensées, les deux s'en allaient, alors j'attendis, longuement, avant d'être sûr qu'ils ne soient plus là, je me dirigeais là ou était enterré le cercueil blanc pour pisser au dessus de l'emplacement, histoire de pouvoir le retrouver à l'odeur.

Une fois mon affaire finie, je regardais en grondant l'horizon, puis retournait au manoir... Quelqu'un voulait la guerre, il l'aurait.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyLun 15 Avr - 11:59


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 1 - Surveillance des sujets, placement des pièges.

Avec Malâadaëlle et Valentin. Deuxième Etape.





« Malâadaëlle. »

Le piège commence à prendre forme. La mauvaise herbe sera bientôt coupée à la racine. D'abord le cercueil, et maintenant le commerce du contrebandier. Dieu sourit à ses partisans, il n'y a que cette possibilité. Malâadaëlle continuait de surveiller le manoir, très haut dans le ciel. Bien que Lame Spirituelle soit l'antre du puissant Vicié Thoth, les anges misaient sur sa faiblesse concernant ses anciens compères. Le démon dévore sans pitié les êtres vivants mortels ou immortels, mais il évitait les Anges. Et c'est une aubaine pour eux. Si Lame Spirituelle avait dû déjà faire face à des invasions de masses, au point d'en être préparée sans aucun soucis, la communauté n'est cependant que très mal défendue lorsqu'il s'agit de frapper de l'intérieur. Profiter de "cette" solidarité et ce refus de barricadé le village, on croirait que c'était Noël. Cette communauté était aussi puissante que faible. Et elle ne tient debout encore, que parce que la cheffe avait toujours fait en sorte de frapper rapidement et efficacement. Mais nous avons pu tomber et décrypter tout ce qu'il y avait à savoir, bien que ces données datent d'il y a 3 ans. Des choses peuvent avoir changer, des forces méconnues, mais nous pouvons l'avoir. Et pour cela, notre stratégie était simple. Poser des filets et des pièces un peu partout pour mieux resserrer l'étau. Même si certains plans seront déjoués. 

Suite au cercueil, Malâadaëlle capte très vite la tension entre le nouveau contrebandier du village et son associée. Une magnifique dragonne asiatique, ce n'était pas prévu au programme, mais nous étions rapide et nous pouvons nous adapter. Le soir était tombé, et apparemment cette Arashi voulait partir. Elle ne peut pas quitter son poste, alors ça sera à sa compère Enplumée. Noctysia, belle Ange Macédonienne au duvet de coton  s'étendant à un gris cendré sur le reste de son plumage. Ayant toujours son familier serpentin autour des bras, elle avait cette coiffure brune typique des Dames Nobles durant la dynastie des Ptolémée à la peau caucasienne. Avec des tatouages claires sur le visage, l'on peut la prendre pour une sorcière lorsqu'elle camoufle ses ailes. Une douce femelle ailées aussi sournoise et efficace que le serpent débusquant sa proie.
Noctysia avait donc suivi Arashi, utilisant sa magie pour cacher ses ailes repliées contre ses omoplates parmi les villageois. Elle avait humé son odeur, l'observer, l'analyser afin de reproduire exactement et à l'identique sa proie : Dragonne Orientale qu'est Arashi. Cette dernière d'ailleurs s'étaient donc rageusement enfuie chez elle, Noctysia s'était donc arrêtée, non loin du commerce. Sa victime finissait par ressortir, toujours d'un pas lourd et grave. La douleur de la dragonne est palpable, son aura glacé mord presque douloureusement la peau de la petite Ange.

Une fois que sa victime commençait à partir en ayant repris sa forme draconique, Noctysia sortie de sa cachette, sous l'apparence de la dragonne. Copiant sa nervosité, ses larmes. Elle revient avec les mêmes habits et aussi toutes les affaires qu'elle transporte. Sa forme, sa voix, son regard. Elle cachait son aura angélique, tout comme elle ramassait chaque plume tombant de son plumage. Copiant le même comportement que son double, Noctysia suivi l'essence de la dragonne afin de trouver sa chambre. Elle y retourne, ne s'occupant pas de l'architecture de la bâtisse afin de ne pas se faire griller comme si c'était la première fois qu'elle vient. Une fois dans ses appartement, la fausse dragonne faisait mine de prendre plus de vêtements et de provisions, apparaissant furieuse mais fébrile et prête à pleurer. Noctysia est très forte. Elle se permet donc de faire la deuxième phase du plan, prenant son deuxième sac à dos sur les épaules. Elle se met contre son lit, agrippant un haut de Marc, s'imprégnant de son odeur. Cachant son visage, un moment de silence pour que Noctysia puisse se faire pleurer et éclater en sanglot contre l'habit de son faux amant. Elle se lâche et sanglote, avant de crier de colère et lancer le vêtement au travers de la pièce. Très bien. Par la suite, l'Ange manipulatrice se dirige vers le bureau de Marc. Dans un rapide coup d'oeil, elle parvient à trouver un tas de feuilles où elle reconnaît l'écriture de sa victime. Prenant une nouvelle feuille chiffonnée, et versant des larmes, l'Ange recopie à la perfection l'écriture de sa victime. Elle savait reconnaître une écriture féminine.

« Marc,

Je sais que je pique un de tes papiers pour tes rapports pour écrire ces mots, mais je m'en fiche. Tu ne sais donc pas à quel point je me suis dit que j'avais beaucoup de chance d'être tombée sur toi. Tu as fait de moi ton amante, ton associée et ton amie. Je me suis occupée du Gun's comme si c'était mon propre bébé pendant ton absence. J'ai tout fait pour être à la hauteur, et puis je t'aime, mais tu m'as mise à l'écart. J'ai crû que tu étais différent, mais tu es comme les autres finalement. Tu ne peux pas t'empêcher d'aller fourrer d'autres femmes, et ce, malgré mes sentiments pour toi. C'est de trop avec Taïga, ça aurait pu attendre la fin de la réunion vos "petites retrouvailles", non ? Toi, tu as vu dans quel état j'étais, mais même pas tu as pris au moins 5 mn pour qu'on s'isole et qu'on en parle, non tu m'as laissé mijoter. J'ai compris, tu la préfères, elle. Je pars Marc, je ne reviendrai pas. Tu n'es un égoïste, hypocrites et un gros connard. Ne viens pas me chercher,  ou sinon je te gèle les couilles et je te tranche la tête. Tu es prévenu. Finalement, occupez-vous de cet incube sans moi, tu m'as apporté plus de mal que de bien.

Adieu. »


Parfait, d'une main tremblante, Noctysia balance le crayon et pose le papier sur le bureau de Marc avant de péter elle-même un câble. Elle ne sait pas s'il y avait des caméras, mais elle continue de la copier. Renversant le mobilier et les objets à tout va avant de claquer ferment la porte. Elle part d'un pas décidée, sortant du commerce dans cette nuit fraîche. Elle hurle de colère. S'évanouissant dans la nature, quittant Lame Spirituelle avant de reprendre sa véritable forme. Elle s'envole pistant la dragonne, ce n'était pas fini. Elle avait marqué sa victime, et ne se faisait pas détectée par cette dernière. Se faisant passer par sa propre conscience, Noctysia use de sa magie illusoire. Elle montrait les fameux retrouvailles avec Marc et Taïga, montrant leurs étreintes, baisers et paroles qu'il s'échangèrent. Leur regard transit d'amour. Puis le son de sa propre voix, elle lui chuchote qu'elle devrait mieux retourner au Japon. Retourner dans ses terres ancestrales, s'y réfugier. Que Marc ne cessait depuis toujours de la manipuler, puis ensuite la vision de l'apéro que prend MArc, Bigby et Taï' qui rient ensembles. Que le cow-boy se foutait de la gueule de son ancienne amante.
Ce qui au départ n'était juste qu'un voyage pour se calmer et enterrer la hache de guerre, se transforme potentiellement en une terrible déchirure. Le but de la Jurisprudence, étant d'amputer Lame Spirituelle d'une puissante guerrière et la retourner contre son clan et sa communauté. Épuisée, Noctysia finit par se stopper, ralentissant son vol pour se poser quelque part dans le No Man's Land. La dragonne volait très vite et il était impossible pour un Ange de pister les dragons.

Il n'y a plus qu'à espérer que ça fonctionnera. Le but initial était de faire péter le Gun's, mais ça serait trop brusque. Maintenant, il est temps de s'attaquer au village. La toxine botulique, une substance naturelle mortelle que Malâadaëlle ne se gêne pas d'introduire dans la source d'eau naturelle qui alimente le puits centrale du village où toute la communauté vient pour s'y approvisionner. Concernant la rivière qui borde la Forêt Noire, Dame Launwitch avait depuis longtemps interdit qu'on y boive pour les humains. Car c'était réservés aux immortels comme les sirènes ou faes par exemple ou encore les vampires.
Le puits se verra contaminé, 500 grammes de toxine botulique serait en mesure de tuer l'Humanité toute entière. C'est pour ça qu'elle ne m'y qu'une dose bien inférieure même à quelques millionièmes, car un de cette unité de mesure est mortelle pour un humain. Cette toxine provoque le botulisme, et agit en bloquant les neurotransmetteurs qui contrôlent la contraction des muscles provoquant ainsi une paralysie totale du corps et donc forcément du coeur. Le but n'est pas de tuer le village immédiatement, mais de le rendre malade, très malade et handicapant pour le village. Ainsi dans les jours ou semaines à venir, la communauté se verra complètement handicapée et désorganisée. Il ne manquerai plus que le coup de Grâce qui est le Sacrée Coeur d'Eden, il fallait qu'elle en perde le contrôle, voulant soigner autrui avec la liqueur d'Ange, que la panique ne lui fasse dépasser les doses prescrites pour ... anéantir le village. Lignée démoniaque ou pas, le but est de s'attaquer non pas de face où Egregario pourrai réagir, mais à leur intégrité physique. Seuls les quelques immortels seront encore en santé, il faut donc soit les éloigner, ou bien les affaiblir. Mais nous ne savions pas encore comment faire, Valentin nous apportera très vite la réponse.

Une fois faites, l'Ange aux ailes bleuté pris son envol, pour l'instant, battons en retraite, il nous faut réfléchir et attendre les résultats. Avec un peu de chance, Taïga boit de cette eau futurement contaminée, et cela l'affectera comme elle est humaine. Toth, il est temps d'en finir, maintenant. Valentin va partir en Amérique avec Noctysia pour aller trouver Nathanael pendant que je vais surveiller de près cette Luthécia.


©️ Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Marc Mayers
Messages : 316
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyLun 15 Avr - 17:22

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
J'étais sur la route, un cercueil d'Aether à l'arrière de ma voiture, tandis que je conduisais vers le Gun's & Roses. Nous étions le lendemain de la réunion, il devait être dix-sept heures et le soleil commençait à descendre derrière l'horizon. Je me garais devant le Gun's, observant la bâtisse un moment avant de soupirer longuement...

Arashi était partie, peut être même pour de bon, parce que j'avais fait l'idiot. J'aurais pu discuter avec elle de tout ça, essayer de lui expliquer... Mais j'avais réagit sur la défensive et maintenant elle n'était plus là. Cependant... Je ne m'avouait pas vaincu, j'avais commencé à comprendre comment marche Egregario et sa lignée démoniaque. Demain quand je serais reposé, je contacterais Arashi...

Alors je rentrais avec le tombeau de pierre blanche dans le Gun's, bazardant le lourd truc en pierre dans l'atelier avant de voir mon bureau et la chambre d'Arashi sans dessus dessous. Je grondais et observait alors la lettre tâchée de larme d'Arashi. Je pris le morceau de papier et le déchira tout de suite, sans même lire un seul des mots. Une lettre tâchée de larme ? Ce n'était pas à Arashi, clairement. Elle aurait été bien trop fier pour laisser un tel travail à mon attention.

Je me dirigeait vers la salle de sécurité et observa les enregistrements de la journée, ce qui confirma très vite mes soupçons... Une première fois, Arashi était apparue pour récupérer quelques affaires dont son fusil, quittant le Gun's la tête haute en claquant du talon. Puis une seconde fois, elle était revenue, sans le fusil, envoyant valser le mobilier, reprenant d'autres affaires et vêtements, pleurant dans une de mes vestes et jouant une sacré comédie... Si je n'avais pas connu Arashi, j'aurais pu m'y méprendre. Mais là... Non seulement cette imposteur avait osé foutre le bazar, mais elle m'a aussi piqué des trucs ! Alors là pas question ! J'étais au courant du bordel avec la Jurisprudence, Wolf m'avait prévenu avant que je ne parte quand j'ai demandé des explications sur la tombe d'Aether.

Je grondais et soupirait, puis m'asseyait dans mon bureau, après avoir remis quelques meubles en place, je regardais pendant un moment le mur, le regard dans le vide, puis décida de contacter Arashi ce soir. Avant que quelque chose ne lui arrive...


>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 30 Avr - 19:56


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 3 - Préface finale.

Avec Malâadaëlle et Valentin. Troisième Etape.





« Malâadaëlle. »

Le Sacré Coeur, le poison, le Gun's, la tombe. Beaucoup de villageois sont tombés, notamment des enfants, nourrissons et vieillards. Cette étrange épidémie qui s'attaque au système nerveux, finissant par provoquer une crise cardiaque. Seuls les membres de la lignée de Taïga s'en sortent, mais ils subissent d'horribles vomissements et de diarrhées. Provoquant une sévère déshydratation, il a fallu du temps pour comprendre que le puits était contaminé. Pour autant, la cheffe de la communauté s'épuise de jour en jour à soigner sa population grâce à la vitalité de son démon. Ce piège n'avait que pour but de drainer l'énergie de la Launwitch, jusqu'au point optimal tout en démoralisant les troupes. Pour l'instant, aucune trace du Sacré Coeur n'a été trouvé circulant au village, Eden s'est sûrement montrée bien plus prudente que ce qui était prévu. Tout semble se dérouler comme prévu. Et c'est maintenant bien trop risqué pour Malâadelle de traîner au village avec Valentin, surtout depuis le retour de la cadette du clan qui pourrait les reconnaître. Cette semaine a été consacrée donc à l'observation de la communauté, et à voyager en Amérique pour contacter Nathanaël. Finalement, c'est l'ange aux ailes bleues qui s'en est elle-même occupée. Elle n'est pas encore revenue.
 

Sur place, il este donc Noctysia et Valentin. Préparant leur dernier piège avant qu'ils n'enclenchent tout. Celui-ci était leur dernière chance si jamais tout venait à échouer. Ils profitent bien de la faiblesse de Thoth, qui avait toujours respecté une parole lorsqu'il a été déchu. Celle de ne jamais s'attaquer à la Galerie des Lumières, tout comme aux jeunes générations. Une règle impartiale mise en place par le Serpent lui-même lorsqu'il l'a exilé chez le Malin. Mais le problème et l'avantage pour la Jurisprudence, c'est que le Gardien du Savoir savait ce qu'il allait se passer. Alors, jamais il n'entreprit de blesser la moindre plume des anges appartenant au nouvelles générations. Cependant. Ca s'est passé au début du Moyen-Âge, soit bien plus de 1000 ans. Egregario était donc dans l'impossibilité de riposter. Il ne voulait pas perdre une nouvelle fois son Âme Soeur. Les Ailés ne connaissent que très peu la véritable histoire entre ces deux anciens rivaux. Toujours est-il qu'en l'espace de plus de 1000 ans, la non agression de Greg concernant les Emplumés n'y a pas échapper.

Dans une forme copiée d'une villageoise de la trentaine, l'Ange Macédonienne traverse l'avenue principale, tranquillement. Avec un panier de course à la main. Grâce à ses pouvoirs d'Ange Mage, l'ange parvient à masquer son aura angélique en faisant ressortir la démone en elle. Afin de mieux se mêler dans la foule, et ne pas risquer l'apparition de ses ailes. Arrivant au pied du puits, la jeune femme oriente finalement sa marche sur un des bancs en bois longeant les différents commerces. Puis elle s'assied, nonchalamment. Regardant les passants. Il y avait beaucoup moins de monde depuis le début de l'épidémie. Mais qu'importe, la vie est étrangement active dans cette communauté. D'ailleurs, Noctysia pu voir les différents allers et retours de la cheffe du village. Aucune once malsaine ou hostile de se dégage de la petite Ailée Grecque. Aucune. Très lentement, le charme illusoire de la pigeonne agit, arborant un physique différent selon l'heure et la journée et les gens. Se déplaçant même dans un rayon de deux cents mètres autour du puits. La camouflage est parfait. Mais l'ange sert surtout de soutien à son propre frère. Juan, aux ailes arborant les couleurs de la texture de la pierre. Un autre Ange Mage. Des cheveux plutôt court, brun et la peau caucasienne. L'Ailé est torse nu, seulement en jean et semblant apparaître dans une forme éthérée sur le toit du puits. Comme s'il est dans un autre dimension, mais se reflétant par la même occasion à cet endroit. Noctysia était là pour le cacher à la communauté, lui donnant un petit coup de pouce. C'est que son corps repose actuellement dans une des chambres de la taverne, dans un très lourd sommeil. Et sa projection astrale semblant hanter l'avenue. En réalité, il accumule de l'énergie, se concentrant. C'était très risqué, mais Juan était en train de se concentrer sur les esprits les plus importants du village. Marc, Eden, Taïga, Luthécia. Daniel et Arashi étant bien trop loin du village en ce moment. Juan n'agit en rien, ne les pénétrant pas, mais il s’empreigne de leur essence, les observant dès qu'il le pouvait. Et ce afin de se préparer à toute éventualité si jamais le plan échouait. Qu'avait le brun à gagner dans tous ça ? La reconnaissance de son régiment, il était une toute nouvelle recrue aux résultats époustouflant. Du flambant neuf. Le petite frère de Noctysia. A Lame Spirituelle, il y a beaucoup d'esprits et d'âmes tourmentées, Juan s'y fond juste. Mais ça pouvait être dangereux. La moindre perturbation, et le caucasien ne serait qu'une coquille vide.

Quelques plumes descendirent jusqu'aux différents coins du territoire de Taïga, même dans la petite ville des quelques centaines d'habitants et sur le manoir d'Aela. Vraisemblablement, ces duvets semblent réels. Des bleues, des grises, et les nuances de pierre , puis un jaune clair. Dans 5 jours ils lanceront l'offensive. Jour pour jour. Tout va se jouer. Pendant ce temps, on peut voir que la maladie stagne, ne causant presque plus aucun mort. Malheureusement, la cheffe du village bu de cette eau contaminée dès le premier jours des soins dès le premier jour des soins à cause de ses présences demandées au village. Grâce à Egregario, elle pu rester debout, mais la fatigue la gagne. Ainsi, elle ne sera pas à sa puissance optimale. Encore une fois, l'équipe antagoniste se demande pourquoi le démon déchu n'aide pas tant plus que ça son hôte. Après tout, lui , il était le seul à savoir. Tout voir, mais il ne disait rien. Etrange ou pas. Noctysia se dit que ça pourrait être un piège. Son instinct la trompe jamais en général. Ils ont eu la preuve que le démon avait de nouveau assassiné des membres du corps militaire. Il était déchu, corrompu, il ne reste rien de l'ancien Gardien du Savoir. Malâadaëlle était leur cheffe d'unité, Valentin le second. Puis il y avait Noctysia, Juan, et Huan. Ce dernier était celui qui gardait leurs armes en sécurité. Ne pénétrant pas directement le village, c'était un Ange de la Mort plutôt bourrin et pas très intelligent. Mais un très bon guerrier mine de rien.

Loin de Lame Spirituelle mais à la Capitale. Un certain Nicolas, parfaitement civilisé dans ce costume trois pièces d'or et de blanc jurisprudentiel s'avance vers le cabinet M. Roche. Grand détective avec son fidèle coéquipier, Johann. Tenant contre lui une enveloppe à la couleur rouge sang, d'une manufacture luxueuse. Scellée par le tampon du blason de la Jurisprudence. Une rose ailée. Arrivant devant la boîte au lettre murale du bureau du détective, Nicolas passe sa main sur sa queue de cheval puis y insère la lettre. Repartant, tranquillement. Un sourire sardonique alors que le sénateur parisien songe à de sombres choses.

A voir comment se passe du côté de Malâadaëlle en Amérique ...


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Miraviël "
Miraviël
Messages : 12
Date d'inscription : 13/04/2019
Immortel
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 30 Avr - 21:10


feat. Taïganiksan


Péché des sens

Un marché troublant



"Je peux lire l'âme et le corps comme un livre ouvert,
Plongez dans les abysses du plaisir avec moi.
Vous découvrirez des sensations hors de cette terre,
Qui au lendemain vous laisserons aux abois."





« Parole de Démon »

Avez vous déjà remarquez... A quelle point la vie est fragile ? Qu'on soit un ange puissant, un archi-démon, un mortel ou même un immortel ? Il suffit de trouver le bon moment et la bonne façons, et n'importe qui peut mourir. Les raisons les plus répandues chez les humains sont leurs envies destructrices et leurs stupidité.

Alors que je m'infiltrais dans la chambre de l'auberge ou séjournait ma cible, je me laissais apparaître dans un nuage d'un ton rouge luxurieux, mon regard rubis se posant directement sur cette silhouette masculine endormie. Il était torse nu, et ne semblait pas "présent"... Logique me diriez vous... Il était sur le plan onirique, observant les mouvements des personnes les plus puissantes de ce village. Mais il ne se doutait pas... Il ne se doutait pas que la personne qui viendrait à lui n'était pas de ce village.

Malâadaëlle, tu as fait souffrir et continue d'essayer de faire souffrir mon élève Loreleï, à ce titre, tu es considérée comme une criminelle pour le peuple des incubes et des succubes. Et la sentence sera ta servitude dans mes projets... Mais pas avant que toi et tout tes anges corrompus n'aient soufferts ou ne soient morts.

Oui, une rage passionnelle m'anime, mon peuple et le peuple de mes soeurs succubes sont sous ma protection et la protection de la matriarche, qui plus est, maintenant que cet endroit entier est aussi sous ma protection, vos crimes ne font que s'alourdir...

Vous souvenez vous quand je disais qu'il était facile de prendre une vie ? Observez plutôt, cet ange dans un autre plan, sans défense et sans personne pour le protéger, son corps à peine en vie... Que ce passerait il d'après vous si le corps venait à mourir ? Théoriquement, l'âme serait libérée ou alors elle errerait sans fin sur ses terres. Mais ce n'était pas mon projet...

J'observe la pièce un instant et fait apparaître une pierre translucide, d'un violet inquiétant que je dépose juste à côté de la tête de l'ange, prononçant une faible incantation pour que la pierre se mette à luire d'une lueur mauvaise, finalement, je claquais à nouveau des doigts, une chope de bière apparaissant dans ma main, j'ouvrit la bouche du pauvre garçons pour y verser le contenu de la choppe, puis je bloquais son nez avec une petite serviette humide.

L'asphyxie est une mort plus rapide qu'on ne l'imagine, encore plus quand l'hôte du corps n'est pas présent spirituellement, l'empêchant de déclencher les réflexes de survie de son corps. Je patientais donc, la pierre d'âme vide à côté de l'ange prête à recueillir son âme pour de futurs projets...

- Un si beau garçons... Quel gâchis.



 


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyDim 12 Mai - 14:13


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 4 - Finale.






« Malâadaëlle. »

Malâadaëlle est enfin revenu des states, plutôt épuisée par le voyage mais en compagnie du grand Gardien d'Eden, Nathanaël. Il lui avait expliqué que Luthécia était en danger, que son ancien meilleur ami était devenu une trop grande menace, qu'ils se devaient de le châtier pour le bien de tous. C'était une longue conversation. La consanguinité des Anges, leur cupidité, les avait aveuglés. Malâ' ne vit rien de la supercherie. Qu'à peine un instant avant, le Gardien s'était entretenu avec le démon grâce à Luthécia. Il devait être celui qui allait châtier son meilleur ami. Malâadaëlle bafouait le rôle des Gardiens, et même de ses boss. Les Gardiens d'Eden n'étaient pas supposés faire ça, mais qu'importe, ces Gardiens ... personne ne respectait leur autorité. Interdisant les anges les plus faibles à les voir, les isolants, les Gardiens étaient surtout devenus des ornements, mais des puissances oubliées et sous estimées.
La menace imminente de la Jurisprudence semblait moindre face à cette préparation cachée. Taïga n'avait pas le choix que de faire confiance à son majordome, Egregario ne pouvait pas toucher un mèche de cheveux de n'importe qu'elle ange au risque d'être détruit. Ou pire même, et ce satané pacte de sang... La Dame Launwitch, c'est à peine si elle parvient à dormir la nuit. Voilà un mois qui s'est écoulé depuis la découverte du cercueil d'Aether.

 

L'Ange aux ailes bleues étaient ainsi rentrée des States avec le Gardien qui lui cependant se montrait froid, distant. Il n'en faut pas non plus s'attendre à de l'affection, les gardiens étaient normalement au nombre de 12 en comptant anciennement Thoth. Contre des milliers d'anges ... Ils étaient des antiquités, vieux, dépassés. Mais au moins, il y avait tout ce qu'il faut. Et en prime, Huan était revenu avec des mercenaires.
en parlant de ses derniers, il avaient pu traquer et donner la chasse à Arashi. Le but étant donc d'attirer Marc loin du village. Grâce à Noctysia, trois vampires armés de flèche tranquillisantes et de quoi immobilisés suivirent le parcours de la dragonne asiatique. Pendant des jours. Les hommes n'avaient que très peu besoin de dormir, n'ayant besoin que de sang. La plupart du temps, la créature divine restait dans sa forme originelle. Il attendirent donc qu'elle soit suffisamment éloignée et prête à s'endormir pour passer à l'offensive. En plein milieu de la nuit, vers les coup de 3 heures du matin. Un des vampires sniper est en position, visant, et riant. Un léger sifflement, et la flèche se plante violemment dans la nuque de la dragonne dans sa forme humaine. Au même moment, une explosion juste en face de la lézarde, afin de réveiller ses sens, que tout son cerveau soit en alerte, cherchant de l'aide. Et ça ne ratera pas par le lien mental avec Egregario. Ils attendront qu'elle s'endorme pour l'enlever et la prendre, le but étant de faire d'elle un appât pour attirer le contrebandier.

Pendant ce temps, l'équipe de Malâ' firent une macabre découverte, le corps sans vie du petite frère de Noctysia. Ils ont été découvert, ou bien, l'ange mage s'est perdu trop loin. Quoiqu'il en soit, il décidèrent d'emporter son corps loin de Lame Spirituelle à l'abri des regards.
Des hommes, Noctysia, Huan et Malâadaëlle, puis des mercenaires vampiriques ... Valentin était rentré à la Métropole, nullement guerrier. Il était surtout l'homme de main de Nicolas, grand sénateur jurisprudentiel. Le moral de Lame Spirit était quand même bas, les anges remarquèrent que certains plans ont été déjoués, mais c'était prévisible. En tous cas, il était temps. Temps de passer à l'action. Huan restait en retrait. Car ils attendaient les résultats des mercenaires avec la dragonne.


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Arashi "
Arashi
Messages : 201
Date d'inscription : 09/05/2017
Localisation : Gun & Roses
Kreat
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyDim 12 Mai - 15:08
Cela faisait un moment que j'étais seule avec mes pensées. Je ne savais toujours pas ce que je voulais faire. Rentrer sur ma terre natale, aider Marc et Taiga à se débarrasser de l'incube pour de bon ? Reconstruire ma vie dans une communauté de survivant, profitant de mon statut de dragonne pour aider ces mortels… Pour retrouver ma gloire d'antan. À quoi bon ? Ils me trahiraient sûrement, parce que c'était ça la nature humaine… Un poison qui se répandait partout, qui rongeait tout ce qui passait à sa portée, et finissait par mourir parce qu'il avait consommé toute la nourriture à sa disposition… C'était sur ces belles pensées que je m'endormais ce soir là, en tenue de voyage, et sur un tapis d'herbe humide.

 Un aiguillon dans ma nuque, suivi d'un son tonitruant, me sort d'un rêve flou et imprécis : J'étais attaquée ? Je risquais de mourir ? Si c'était le cas ? Pourquoi est ce que je n'arrivais pas à me sentir menacée ? Pourquoi est-ce qu'une force irrésistible me ramenait vers mon lit de fortune ? Avant que je ne puisse me rendre compte de ce qui m'arrivait, le poison que l'on m'avait injecté me ramena droit sur le sol, et me plongea dans un sommeil d'encre noire dénué de rêve.

Quand je trouvais enfin la force d'ouvrir les yeux, j'étais dans l'obscurité, incapable de bouger. Un cri de douleur retenti, et tous mes sens se réveillent brusquement. Je m'étais laissé capturer comme une bleue, et maintenant j'étais ici, enfermée. Alors que je tentais de geler les liens qui maintenaient mes poignets en place, je remarquais qu'un bracelet m'avais été remis, bloquant cette fois la totalité de mes pouvoirs… Enragée, je me rendais compte qu'il ne me restait qu'une seule option… Après un soupir de dépit, je tendais mon esprit vers le lien du clan Launwitch, envoyant un appel à l'aide.

"Taïga ? Marc ? Quelqu'un ? J'ai été capturée… Je ne sais pas combien de temps a passé, ni ou je suis… Mais je crois que c'est la Jurisprudence qui m'as capturé, j'ai un de leur bracelets anti-magie... Pour l'instant je suis en sécurité… Ne prenez pas de risques inutiles pour venir me chercher..."
Revenir en haut Aller en bas
Marc Mayers
Messages : 316
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 23
Localisation : Quelque part en France
Humain
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyDim 12 Mai - 15:25

La volonté d'un seul homme


Double Trouble
J'étais tranquillement au Gun's, en jean et t shirt en examinant le travail que j'avais fait avec le cercueil en Aether, admirant les armes qui étaient maintenant prêtes à servir contre les démons selon les indications de Wolf. Certaines pièces étaient difficiles à concevoir mais j'avais fini, et je m'occupais des dernier détails avec tranquillité quand tout d'un coup, je sentis une mauvaise sensation le long de ma colonne vertébrale.

Ce mauvais pressentiment s'avéra réel plusieurs heures plus tard quand Arashi appela à l'aide par le lien avec Egregario, si elle nous appelait, c'est qu'elle était vraiment dans la merde... Alors là, hors de question que je la laisse ou elle est. Qu'elle soit en sécurité ou non, la Jurisprudence avait dépassé les bornes.

Je me levait et ouvrait un tireur, allumant une tablette pour observer la position des divers traqueurs que j'avais placé sur les affaires d'Arashi, que ce soit ses vêtements ou son arme. Je préparais mon six coup et ma cartouchière, rejoignant la chambre de Rachelle je toque et entre dans cette dernière.


- Rachelle, faut que j'aille sauvé les miches d'Arashi, tu peux garder le Gun's pour moi ? Merci.

Je ne laissais pas vraiment le temps de répondre, emportant un poignard à lame en Aether juste au cas ou, je m'équipais, rageant intérieurement tout en planifiant ma course d'action. Le lien avec Egregario devrait probablement me permettre de la retrouvée précisément, mais pour l'instant, il était probablement occupé et fatigué à aider Taïga avec les emmerdes au village.

Je sortais en courant et rejoignait le garage pour prendre ma voiture, mon regard de sable froncé sévèrement.


- J'arrive Arashi.




>CODAGE by Liliebia sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyLun 13 Mai - 23:38


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 4 - Finale.






« Jurisprudence »

Lame Spirituelle a été pendant 70 ans une communauté connue pour être un refuge, ayant résistée à plusieurs invasions, et ce, grâce à la cohésion de tous les habitants, d'un certain clan et de ses Seconds. Mais en cette pleine nuit de clair de lune, le ciel était non pas voilé de nuages... mais couverte d'épaisses fumées inquiétantes, suivie de bruits sourd à en faire trembler le sol. Si la Jurisprudence avait visée au départ la discrétion, ça ne l'était plus maintenant. Mala' savait qu'au moment où elle avait découvert la disparition du cercueil qu'elle avait été découverte. Le village n'était plus un havre de paix, avec en son sein des mortels et immortels de tout âge. Non, les maisons et les rues étaient jonchés de débris, de sang et de cris effroyables. Cette nuit, de violentes explosions ont ébranlé la communauté. Tous les nourrissons et feotus on été tués par le poison, et maintenant c'est au tour des enfants, des adultes et des vieillards de périr sous les bombes de la Jurisprudence. La petite ville était en proie aux flammes de Jean, un Ange Mage dépêché sur place suite à la mort de Juan. Cet homme était un pyromane, un membre de la Garde a qui on appelait pour dévaster les rebelles, et il en était pas à son premier coup d'essai. L'opportunité de raser un démon, Déchu qui plus est, n'était que saisissable.

 

A 3 heures du matin donc, l'attaque avait été lancée. Des mercenaires par centaines descendaient les rues de Lame Spirituelle, des humains comme autres créatures divines ou démoniaques habillés à l'époque militaire d'avant la guerre. Des morts de la lignée démoniaque de Taïga s'étaient relevés, des masses noires, des esprits vengeurs. Pourchassant, possédant leurs agresseurs en les faisant hurler à la mort, les rendant fou, les immolant de l'intérieur. Mais les soldats étaient très nombreux, sur les territoires de la Dame, pleuvait une pluie de cendres, des poussières et de ruines carbonisés. Le sang, le souffre, la sueur, la poudre noir, le carbonisé ... Il n'en est plus rien du village à la faune et flore luxuriante. Des mains dépassant de débris de pierre, des petites mains, ou encore des foetus plantés sur les portes de maisons avec à leur pied leur mère éviscérées. La désolation, le refuge idyllique d'une démone incarnée n'était plus qu'un vestige. En parlant de cette dernière, celle-ci se trouvait en plein milieu de la communauté, sur la grande place centrale sur ce terrain de bataille. Blessée, vêtue de son kimono de salon, ne portant qu'une nuisette sombre en dessous. Il faut dire qu'elle n'avait pas eu le temps de s'habiller, on est pas dans un roman pour être classe. Non, c'était la réalité, il n'y avait rien de préparé. Les cheveux relâchés, la haine et la tristesse se lit dans ses yeux. Se tenant la taille, elle esquive habilement en faisant une pirouette sur le côté un jet de flamme. La démone avait ses propres flammes noires, pleurant et saignant du sang. Elle n'avait plus assez de vitalité pour contrôler et faire disparaître le feu ennemi. Son corps à moitié possédé par le démon, sa peau craquée, recouverte de pierre volcanique ensanglanté. Les ailes déchues de sortie. Taïga saute, évitant un coup de poing de cet ange pyromane. Celui-ci riait au éclat, ses ailes en feu, orangé tout comme sa chevelure.

_ Tu ne peux pas nous faire de mal, Démone ! Nous allons t'éliminer pour de bon !

La Démone se met à crier, qu'importe, elle saute, voulant le planté. Mais Egregario la stop nette, la faisant violemment retombée au sol. Ce n'était pas lui, mais cette promesse faite à l'Inquisiteur de ne pas pouvoir toucher un ange. La femme était en rage, des vampires lui sautent dessus. Cette dernière se défent, coupant, immolant les immortels dans une danse de la mort sanglantes, démontrant ses compétences de guerrière. Tous les autres guerriers du village était pris à part. Eden avait été agressée par Noctysia, la plongeant dans une illusion, n'ayant que pour but d'attirer Bigby à la périphérie du village. La jeune démone semblait se mutiler elle-même de son propre pouvoir, fuyant en même temps. Quant à Huan, ce dernier avait enlevé Luthécia, la ramenant à Nathanael au port. Tout le monde à l'écart de la Dame Launwitch. Malâadaëlle quant à elle avait fini par rejoindre Taïga, au milieu de cette guerre, Marc est bien trop loin pour défendre son amante, allanr récupérer la Dragonne.

_ Regarde autour de toi, Egregario ! Cesse de lutter ! Tu n'as presque plus de pouvoir, nous avons gagner.
_ Aller vous faire foutre ! Je vais vous tuer ! VOS AVEZ TUEZ DES INNOCENTS !

Taïga se fige, les fixant, jetant sa lame emprunt de flammes noires, même Egregairo 'navait pas vu le coup venir, le sabre vient se planter dans l'aile de l'ange bleu ... LEs flammes dévorant son aile, elle sombre au sol hurlant de douleur ... avant que l'ange échu ne stoppe le feu. Taïga sombre au sol, se tenant la tête, affûbler d'une terrible douleur.Mala' se relève, alors que Jean s'envole, faisant exploser et brûler les Forêt Noire. Allant occuper Daniel qui combattait déjà contre des mercenaires.

_ Ton âme va être détruit, tu viens d'offenser Dieu, stupide âme soeur ! Tu viens de signer la destruction de on Ange Déchu.

La démone se tient la tête, pleurant du sang, serrant les dents... Elle n'avait plus d'essence pour protéger tout le monde, ayant épuisée ses dernières réserve pour soigner Arashi.


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Luthécia Underwolf
Messages : 52
Date d'inscription : 24/07/2018
Humain
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 14 Mai - 1:47




Je suis Luthécia, Je suis forte. Je vous aiderai







Music Thème Luthécia:
 

Si je m’étais attendue à cela… Non nullement.

Je n’avais pas imaginée que mon voyage en Irlande aurait de tels implications… j’étais maintenant amie avec Taïga. Une vieille qui n’avait pas l’air si vieille. Qui avait son caractère mais qui semblait aimée de sa communauté.

Je l’enviais pour cela. Ma communauté me déteste, moi et mes manières, et surtout ma froideur et ma façon impartiale de donner des ordres. Mais on devait survivre voilà tous. Je ne suis pas capable d’aimer. Du moins je ne le suis plus. Si je m’attache à des gens et que ces derniers je dois finir par les tuer parce qu’ils sont malades… Non c’est trop dur. J’ai dû le faire deux fois. Je ne recommencerais pas une troisième fois.

Mais là n’était pas la question. Peu après mon entretien avec Taïga, je sortais pour m’entrainer au tir non loin de la maison.
J’avais entendue des battements d’ailes au loin… ne sachant pas si j’avais été vue ou non je me planquais sous le couvert de la forêt. Et observait. C’était un ange. Je me mis en joue et tirais habilement sur lui. Espérant le blessé et pourquoi pas le capturer.
Ha merde, il avait réussi à presque esquiver. Mais ce connard ne s’arrêtait pas. Mais je l’avais dévié. Je le regardais avec impertinence lui faisant un magnifique doigt d’honneur.

Ho le connard m’a surprise. Il venait de piquer sur moi, alors que je sortais mon couteau pour l’affronter directement le bougre m’attrapait par le pied. J’eus à peine le temps  de lui effleurer la joue de ma lame que mon poids basculais en arrière et qu’il s’envolait de nouveau, non sans que je heurte avec violence le sol de par sa vitesse, il m’arrachait un cri de douleur, mais je ne lâchais pas mon couteau, bien que je n’avais plus mon arme de précision et qu’un de mes pistolet tomba au sol dans ma chute.

Je me mis à hurler en voyant que je ne touchais plus le sol. C’était ma plus grande peur, la peur du vide, j’étais tétanisée. Je tremblais de peur, j’avais même plus la force de jouer de mes muscles pour me hisser vers lui et lui infliger un coup dans l’aile. Si je le faisais ont tomberait tous les deux, et j’avais trop peur de cela.

Alors que je me posais la question quelque chose que quand on y pense et comique, mais pour moi terrifiant. Il m’avait attrapé par la chaussure, mais comme j’étais en sous nutrition, je ne remplissais pas mes bottes. Mes pieds étant trop fins. Alors que nous étions hauts dans le ciel. Je ne pourrais pas dire à combien de pieds… Quel horrible jeu de mot, mon pied glissait et je chutais. Alors que l’ange se retrouvait juste avec ma botte usé.

L’ange en question regardait la botte un temps. Puis il haussait les épaules Jetant la botte par-dessus son épaule et regardait l’humaine tomber quelque seconde, juste assez pour qu’elle ait assez peur, pas mais assez pour la tuer. Puis il plongeant la rattrapant par le mollet du pied ou elle n’avait plus sa chaussure.

- Reste là toi, petit humaine !

- Connard !!! Salop !! Enculé !! Relâche-moi !! Sans me jeter !! Pose-moi !!

Il ne faisait que rire alors que je continuais à l’insulter de tous les noms jusqu’à ce que je me lasse.

J’ai cru que mon cœur allait défaillir et que j’allais mourir avant même d’avoir touché le sol. Mais heureusement il me rattrapait. Je me calmais alors jusqu’à ce qu’il me pose… Non il ne me posa pas.

Il me lâche d’une certaine hauteur. Heureusement j’étais assez agile pour ne pas me ramasser la tête la première mais pour faire une roulade et me redresser me retournant vivement, peut-être trop vite car je fus prise d’un étourdissement. Et je braquais mon révolvers sur lui, je n’hésite pas à lui tirer dessus visant les points stratégique pour le blesse grièvement, sans le tuer. Ce salop esquivait à chaque fois. Il se moquait de moi et me regardait de haut. Tu peux dire que celui-là, si j’arrive à le toucher le lui fait comprendre qui est le boss.
Mais pourquoi avait il fait cela… Pourquoi m’avoir emmené ici… je pensais que c’était pour m’éloigner de Taïga. Dans le but de l’affaiblir… Je devais la retrouver pour lui prêter main forte, je lui avais promis !

Alors que je finissais le combats je changeais soudains de directions pour essayer de courir rejoindre Taïga… Mais à quoi bon… C’était un ange… et moi une humaine. Je n’avais même pas réussi à lui décrocher un coup. Il me rattrapait sans peine prenant mon pied avec violence pour que je mange de nouveau le sol, mais cette fois ci, je n’ai rien le temps de voir, je n’ai pas le temps de mettre mes mains devant moi, je m’éclate au sens propre le nez au sol pissant le sang, je porte alors mes mains à mon visage  donc tous le nez et les lèvres pisse le sang. J’avais les larmes aux yeux à cause de la douleur que ça avait infligée. Dans mon malheur mon nez était pas explosé en mille morceau juste l’arrête qui avait cassé, alors je pris mon entre deux doigts de chaque mains et je le remettais en place dans un nouveau craquement, heureusement, j’aurais de la chance je l’ai fait dans les minutes à venir je ne devrais pas avoir trop de marque dans le futur.

Mon ravisseur n’attendait pas plus pour me mettre KO. Il m’avait balancé contre un mur, je me cognais vivement contre un mur en bois. J’avais perdu un peu trop de sang pour mon corps rachitique et quand je voulais me relever, je vis d’abord trouble, j’insultait l’ange et tirais une dernière fois sans toucher, évidement avant de sombrer dans l’inconscience.

*
*      *

De son côté Nathanaël suivait Malaadaëlle en volant. Il faisait en sorte de ne pas aller trop vite pour ne pas épuiser l’ange aux plus petites ailes. Il était par moment perdue dans ces pensées pensant à Luthécia, à Egrégario quand il était encore dans la voute céleste, et il soupirait. Il arrivait que la nuit. Le voyage l’avait épuiser, mais pas autant que la petite ange.

Le choc fut intense quand il vit le massacre du village… Comment des anges… qui doivent protéger les humains avaient-ils puent faire cela… Comment pouvait ont se détourner ainsi de notre mission… et de Dieu… Il ne restait quoi.





Revenir en haut Aller en bas
Bigby Wolf
Messages : 76
Date d'inscription : 07/07/2017
Kreat
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 14 Mai - 13:30
détails
L'homme ou le loup ?
Beware of his bite...
ft. ...
Ʃkaemp はは ™

PARTIE 1 : La traque du loup

Il faisait nuit, une nuit paisible que je passais dans ma chambre. Les derniers jours avaient été éreintant, surtout pour Eden et moi qui nous étions entraînés comme des forcenés pour rattraper le temps perdu lors de son voyage. J'étais tellement claqué par cette journée que j'avais fini par m'endormir dans ma tenue de majordome, mais après cinq heures de sommeil, je me réveillais en sursaut, des odeurs étrangères venaient de s'infiltrer dans le village... Et une dans le manoir.

J'allais me lancer à la poursuite de cet individu quand je remarquait Eden, debout dans le couloir, me fixant d'un air absent. Son pouvoir se manifesta d'un coup et commença alors à la mutiler, sous mes yeux, l'effrois que j'en retirais était tel que j'en perdit l'odeur de celui ou celle qui s'était infiltré.

- Eden ! Que fais tu ! Reprend toi bon sang !

Disais-je presque en hurlant, m'approchant d'elle pour la prendre dans mes bras, pour la calmer. Peut être faisait elle un cauchemar après tout ? Mais alors que je le faisais, son pouvoir s'attaqua à moi pour me faire reculer, puis elle commença à courir, sortant du manoir pour filer droit vers la périphérie du village ! Et avant même que je ne puisse envisager de la rattraper, des explosions eurent lieu de toute part ! C'était le chaos... C'était... La guerre.

La guerre, oui, c'était ça ! La Jurisprudence devait être entrain de lancer son attaque, et Eden n'était pas sujette à un cauchemar mais manipulée. Alors je la suivait, laissait croire que je n'avais pas compris, mais dans cette myriade d'odeur qui venait envahir mon nez, j'en reconnu une.

La même que dans le manoir... Et pas si loin, cette odeur suivait Eden, donc c'était probablement ce qui la maintenait dans cet état. Je réfléchis vite et fini par pousser un hurlement, ce cri humain qui peu à peu devient celui d'un loup, ma vitesse et ma force s'en retrouvent décuplés alors que ma peau se déchirent pour laisser place à l'une de mes formes de combat.

Je fonce et change de direction au dernier moment, rapide, je fini par atteindre mon adversaire, une ange à la peau mat, mais son apparence ne m'intéressait pas.

Elle était occupée sur son illusion, tellement qu'elle n'avait pas vu la bête féroce que je suis lui foncé dessus. Un impact violent à la tempe qui la mit KO sur le champs, un seul coup, sa concentration me donnait l'effet de surprise et ma force de loup avaient suffit à la terrasser d'un seul coup.

Alors je reprenais lentement mon apparence humaine en soufflant, mes vêtements en lambeaux tenant à peine sur mon corps, tirant ma prise derrière moi par les cheveux en la laissant traîner au sol. Elle n'était pas blessée, juste dans les vapes, ce qui était parfait au final car je n'avais pas le temps de livrer un combat contre un ange avec tout le merdier aux alentours.

Je rentrais dans une des maison de la périphérie et y trouvait ce qu'il me fallait pour l'attacher aux poignets et aux chevilles ainsi que pour lui bander les yeux et lui couvrir la bouche, et enfin, je revenais à l'endroit ou je sentais Eden, traînant mon ange saucisson derrière moi. Quand je retrouvais la jeune fille, je la voyais tétanisée, incapable de bouger, clairement prise dans un stress post traumatique.

Elle semble me voir mais n'arrive pas à réagir, alors je m'approche lentement et lui caresse les cheveux, pour la ramener dans la réalité. Ça ne manque pas d'ailleurs, dès que je lui touche les cheveux, la jeune femme reprend vie et viens se blottir contre moi, apeurée et tremblante mais calmée.

- J'ai besoin que tu sois forte pour moi, Eden. Tu peux amener cette demoiselle dans les prisons du manoir ? Et attache la bien. Surtout ne lui enlève ni son bâillon, ni son bandeau. Sous aucun prétexte. Moi je vais retourner protéger le village. Je compte sur toi, ne me déçoit pas, mon petit chaperon.

Et ainsi, je la laissais là, disparaissant dans la fumée causé par le feu, non pas pour tuer des mercenaires ou des anges, mais pour protéger les villageois qui fuyaient, les rassembler et les évacuer vers le manoir ou ils seraient déjà un peu plus à l'abri, car ce dernier ne brûlait pas, du moins pas encore.


PARTIE 2 : Terre et ténèbres, la valse des Krea'thures

Marc avait anticipé le fait qu'on pouvait tenté de l'éloigner de la zone de combat, après tout, il n'est pas un tacticien militaire pour rien. Le vieux Cow-Boy avait donc chargé une équipe de trois personne de rejoindre et défendre le village de Taïga en cas d'attaque, composés de Dãku, un élémentaire de ténèbres, Brock, un élémentaire de pierre et Rachel, une humaine hybridée avec un requin.

Ils leurs avaient fallu une bonne demi-heure pour arriver sur les lieux à bord d'un 4x4 blanc monté d'un fusil mitrailleur, une arrivée en fanfare et en rafale qui ne manquait pas d'attirer l'attention des mercenaires alentours. L'élémentaire de pierre, peu à l'aise avec les armes à feu, descendit du camion une fois celui ci à l'arrêt et se lança dans un stupide concours pour savoir qui en battrait le plus avec la femme requin, mais clairement, la combattante qu'elle était le dépasserait probablement.

Dès l'arrêt du véhicule, Dãku, l'élémentaire de ténèbres se faufila dans les ombres, sa cible était déjà toute trouvée. Ce stupide ange avec son feu qui faisait de la lumière de partout ! Ça l'horripilait de voir autant de lumière en pleine nuit et il s'en approcha, mais ne pouvait pas voler... Mais le hasard fait bien les choses.

Au moment ou la masse informe d'ombre qu'il était s'approchait, une explosion de lumière frappa l'ange flamboyant, le faisant chuter comme une pierre juste avant qu'il ne se rattrape au sol ! Une occasion parfaite que l'élémentaire sombre saisis rapidement pour s'approcher de ce fameux pyromane.

Il tenta de l'empaler de plusieurs pointe de ténèbres qu'il étirait de son corps, comme des lances, mais la lumière produite par ses ailes de feu l'empêcha de bien viser, ce dernier rata la plupart de ses coups et ne put que réellement le transpercer une fois à la cuisse avant d'apparaître sous sa forme humanoïde aux côté de la cheffe du village, silencieux et menaçant.


PARTIE 3 : Un duo de charme

Je l'avais pressenti, cette attaque était bien plus violente que ce à quoi ils étaient préparés... Des anges en nombre, des mercenaires, des Krea'thures. Taïga était puissante, mais ils l'avaient affaiblie et séparés de ses meilleurs guerrier. Il était temps que je m'implique personnellement. Pourquoi me demanderiez vous ? Le marché que j'ai conclu avec Taïga pourrait être une bonne réponse. Mais non.

Je le faisais pour une personne particulière, qui m'en aurait probablement voulu de ne pas l'avoir fait, et c'était bien la dernière chose que je souhaitais. Après tout, Loreleï était une soeur démoniaque, une succube. Je ne pouvais décemment pas me permettre de la décevoir en tant que patriarche de la race des incubes.

Alors j'avais été la quérir, lui expliquer la situation, puis je nous avais amené non loin du village, la demoiselle à l'abri de mes ailes membraneuse pendant notre voyage instantané. Elle était déjà sous sa forme de Naga et à peine étirais-je mes ailes qu'elle partait chasser.

J'aurais peut être dû la suivre, mais ce carnage autour de moi était ... Fascinant. Je l'observais en me déplaçant, remarquant les familles déchirées et fuyante, les morts qui se relevaient, les flammes dévorantes qui s'attaquaient à tout ce qui pouvait brûler.

- Et je suis censé être un méchant selon Taïga moi ? Et bien, il va falloir que je revois mon niveau alors.

Je m'écartais de la ville, ma présence ne devait pas être perçue, alors je m'occupais de bloquer les renforts de la Jurisprudence qui arrivaient par vagues, à la périphérie de la ville, les mercenaires commençaient à s’entre tuer, les femmes prises dans mon étau de charme magique se retournaient presque instantanément contre leurs collègues masculins, mais ça restait un effort minime, je ne pouvais pas risquer d'être vu là bas après tout.

Mais que m'en soit témoin ce jour, moi, Miraviël, n'est pas resté de marbre face à la destruction du village de la dame Launwitch. Et le moment venu, je le lui apprendrais, pour qu'elle vois à quel point elle peut se tromper sur mon compte.


PARTIE 4 : Un invité inatendu

Les flammes... Un tel brasier était un spectacle magnifique et horrifiant à la fois. Mais cela avait eu aussi le don d'attirer quelqu'un de très spécial. Marchant dans la nuit, l'homme dégageait une chaleur égale à celle du brasier, un costume italien hors de prix couvrait son corps, mais pas pour longtemps.

Kar, le Sempérardent était venu ici pour régler une vieille dette envers la Dame Launwitch, qui l'avait liberée de son asservissement, dette qu'il n'avait jamais su comment rembourser malgré les insistances de Taïga pour qu'il ne le fasse pas.

Aujourd'hui était le bon jour pour le faire, alors l'être disparu d'un coup, rejoignant les flammes du brasier pour les absorber en son corps, éteignant les feux déclenchés par l'ange pyromane un à un. Après tout, un ange ne pourrait jamais mieux maîtrisé le feu, que le feu lui même.

L'élémentaire ferait son office et resterait présent jusqu'à la fin des combats, jusqu'à ce que le dernier feu soit éteint, avant de disparaître, une bonne fois pour toute. Cette histoire n'est pas la sienne après tout, il n'en est qu'un acteur secondaire.

- Ma dette est remboursé, Taïga Launwitch, adieu.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Jude Arsenght
Messages : 42
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : Lame Spirit
Immortel
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMar 14 Mai - 17:55
Dès que l'alerte avait été sonnée, Rachel avait sauté sur l'occasion, Marc l'avait bien prévenu de ses doutes par rapport à son voyage, et l'ex soldate génétiquement modifiée avait bien envie de tester les bienfaits de son entraînement régulier avec celui que l'on appelait l'Opticien. Elle avait libéré les deux élémentaires de leur poste pour leur dire d'aller préparer leur véhicule, puis se rua vers l'armurerie. Là bas, elle prit peu de chose, des grenades, et un fusil à canon scié qui lui avait toujours fait de l'œil depuis qu'elle avait accès à l'armurerie. Sans tarder, elle revient alors, disant à l'ombre de démarrer.

 Ils arrivèrent une demi heure plus tard au beau milieu d'un véritable carnage, dans lequel ils comptaient bien apporter un peu d'équilibre. Rachel sauta sans tarder de la voiture en compagnie de l'élémentaire de Brock, le motivant d'un petit pari : Si il tuait plus de membres de la Jurisprudence qu'elle, elle prendrait sa cage et lui sa chambre pendant une semaine. Malheureusement pour Brock, Rachel était déchaînée cette nuit là, vidant très vite le chargeur de son arme, avant de s'en servir pour fracasser les os de quiconque passait sur son chemin. Dans toute cette violence, l'odeur du sang la rendait ivre de violence, et elle profitait de cette furie pour réduire en charpie tous ceux qui lui étaient hostiles.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Pendant ce temps, j'arrivais enfin à destination, après des semaines de voyage à pied, en ligne droite. Mes vêtements étaient encrassé et déchirés par tous ces pas dans le désert, mais enfin, je voyais la ville dont tant m'avaient parlé… Un village à feu et à sang, que les flammes faisaient briller comme en plein jour… Ce n'était pas normal… Sans perdre de temps, je fonçais pour m'approcher, tentant de voir si je pouvais aider mon prochain… Mais tout ce qui m'accueillait, c'était la violence, la mort… Et la Jurisprudence… C'est en levant les yeux que je vois l'origine de tout ce carnage, un ange ardent qui faisait pleuvoir la destruction. Dans mon esprit, une voix retentit, froide, autoritaire, hargneuse.

 "Tue le, ou la destruction ne fera qu'empirer ! Laisse moi te guider."

 Je reconnais cette voix, c'était celle de l'élémentaire qui hantait mes rêves, mon ancienne incarnation… Elle semblait néanmoins beaucoup moins calme que d'habitude, comme si la simple vue de cet ailé le faisait vomir de dégoût. Soudain, comme si nous étions deux à contrôler mon corps, je me sens bouger, une épine de cristal se formant dans la paume de ma main et se brise. J'observe l'objet que j'avais créé se gorger de la lumière provenant des flammes qui m'entouraient, et soudain, la voix me dit de le lancer. De nouveau, la voix du passé guide mon geste, et le cristal ne mets que quelques secondes à percuter le torse de l'ailé.

 À ce moment, un flash intense embrasse le ciel, couvrant pendant un instant les nuages de fumée d'un blanc iridescent. Je vois l'ange tomber, le pensant mort, mais la voix me rappelle à l'ordre, me hurlant d'aller le rattraper. Je me laisse guider, ayant confiance en sa haine et sa rage combative, et comprenant bien que la Jurisprudence était parfaitement capable de faire ça. Au moment ou j'arrive dans la petite clairière où est tombé le pyromane, il est aux prises avec une masse d'ombre vivante : Un autre élémentaire, le premier que j'avais vu de ma vie. J'avais tant de questions à lui poser, mais pas maintenant, une autre chose attirais mon regard : Taïga, en train de se faire sermonner par une autre de ces ailées. Sans attendre, je crache aux pieds de l'ange aux ailes de saphir, et les mots fusent.

 "N'écoute pas ce foutu piaf Darling, t'es une chanteuse, une âme libre née pour festoyer sous la lumière de la lune et des projecteurs. Et toi, l'ailée, laisse moi te dire quelque chose : T'as choisi le mauvais jour pour être sur le chemin de Jude."

 Je tend alors la main vers elle, la lumière provenant des flammes tout autours de nous se concentrant sur ma paume avant de partir droit vers ses yeux. Tant qu'elle est aveuglée, je tend la main à la rockeuse pour l'aider à se relever, avant de lancer un sourire complice à l'être de pures ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyJeu 16 Mai - 16:28


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 4 - Finale.






« Jurisprudence »

Loreleï est vraiment reconnaissante envers Miraviël, dans sa forme de Naga, la sirène invoque un brouillard sur toute sa zone de chasse. Rampant au sol, chantant en écho, dangereusement, chassant et dévorant tous les mercenaires, mortels ou immortels mâles, Loreleï ne faisant pas de discrimination sous ses rangées de dents de requins au sourire diabolique. Si le Patriarche contient les renforts, Loreleï quant à elle supprimer au fur et à mesure les mâles en commençant par la périphérie du village, partie pour rejoindre le centre, en compagnie des Wendigos.

--

Eden était au proies à de terribles hallucinations, causées par Noctysia. Son but étant d'attirer Bigby son mentor et elle à la périphérie du village, les montant l'un contre l'autre pour les faire s'affronter. Mais le loup a été plus rapide, réactif. Neutralisant la pigeonne macédonienne, le grand loup-garou parvient à calmer sa petite protégée. Regardant M. Wolf, la jeune démone reprit immédiatement confiance en elle, sortant de ce cauchemars tordant. Elle pris l'ange, usant de sa forme démoniaque pour l'emmener dans le bunker du manoir. Immédiatement après l'avoir jetée dans une des cellules, que des barreaux électriques se matérialise : Daniel. LA jeune Launwitch se retourne en sursautant, croisant le regard brisé vampirique de O'Connor. Très sombre, froid, le rival de Bigby émet un grognement à en faire trembler les morts, faisant face à sa petite nièce, Eden. Son œil se porte sur l'ange inconsciente, ses yeux s'écarquillement, son rouge flamboyant semble prendre vie, une folie l’habite. Il a soif, le sang, le faire couler, rompre les os, la faire hurler, la briser, lui broyer les ailes, tout un scénario, la dévorer. Reprends-toi Daniel, il grogne secouant la tête, avant de disparaître dans les ombres, s'évaporant, purement et simplement vers une destination bien définie.

--

 

Traversant la Forêt Noire, cette dernière faisant naître des craquement, des silhouettes biscornues, rachitiques. Au prunelles aveugles, suintant la pourriture et l'asticot, marqué du blason du clan sur leur front. Des habits en lambeaux, courant à quatre pattes, les Wendigos détalent, sorte des laurée des bois en des hurlements stridents. La langue de sorties, la denture sale et nécrosée acérée à pleine gueule ouverte. Tels des chiens en chasse vers le gibier, les Gollums sortent en trombe par dizaine, bondissant, rampant pour attraper les mercenaires. La folie destructrice, ils étaient affamés. Ils protègent le manoir, dévorant l’envahisseur, obéissant à l'un des deux Gardiens de la Forêt Noire. L'homme chien, sa silhouette se dessinant parmi la pénombre de bois, éclairé par les lueurs inquiétantes des flammes. Ses cheveux bouclés lui collant sur le visage, le sang de ses yeux luisant, assoiffé. Torse nu, son jean noir et pied nu. De son dos, son aura d’Ancêtre vampirique aussi froide que la mort se fait mordante. Il fait face à des vampires se rapprochant de Huan en train de battre Luthécia. Le visage légèrement baissé, un très grand sourire ne tarde pas à transcender la mâchoire ciselée du protecteur Launwitch. Jusqu'aux oreilles, commençant à rire de manière hystérique, les sangsues font volte face, se figeant. Oui, O'Connor est un clan vampirique, une lignée qui n'est représentée que par Daniel et sa fille, Justyna aux pouvoirs inactifs. Les prunelles glacées de Dan fusille Huan, ne portant pas même une attention pour les vampires. Il contracte ses muscles, se baissant en posant un genoux presque au sol. Toujours en riant, ses cheveux trempés à cause de la transpiration. Les canines acérées de Daniel pointant, suintant de salive. Il avait l'air d'une bête, mais c'en est une. Un hybride vampire possédé par le Cerbère, le Chien Noir, le messager de la mort.
Sautant pour l'attaquer, Daniel se téléporte. Ou plutôt non, les métamorphes vampiriques avaient une vitesse bien supérieure à celles des vampires. On les reconnaît par ce trouble sombre. Oui, les pores de la peau de Dan libèrent une traînée de fumée noire alors qu'il se "téléporte" comme cité plus haut. Pénétrant la barrière formée par les ennemis, de ses mains, se matérialise deux grands fouets électriques frappant de plein fouet les agresseurs. Les concernés n'ont même pas le temps d'esquiver, se retrouvant couper en deux ou étourdies. Huan se redresse au même moment, ses ailes de blanc cassé se déployant, démontrant le hostilité. Le sang de Luthécia gouttant de l'embout de ses plumes, de ses poings, de sa bouche. Daniel virevolte sur lui-même, changeant sa trajectoire, se transformant au même moment. LA fumée devient une explosion de la même texture, un trouble si épais qu'il était impossible de voir au travers. Aveuglant les autres mercenaires présents, l'Ancêtre bafouant les traditions de sa race n'était plus, de ce nuage abyssale, naît un grondement rauque, au même moment où on entendant celui de Bigby au loin, se transformant une nouvelle fois, et bien, il était de très peu suivi par celui du Chien. Les deux Gardiens de la Forêt viennent de sonner le glas, c'est la guerre. Les Protecteurs des Launwitch.
Sortant ainsi de ce trouble, le Malamut fantomatique semble être dans un plan onirique, pas réellement là. Et pourtant, cette gueule qui vient t'attraper la taille d'un sorcier juste à côté de Huan, ne tarde pas à broyer les os, le chien secouant vigoureusement sa tête, terrorisant au sol. Il mord violemment, grondant sauvagement. Ses pupilles de sang annonciatrice de la désolation. Le sang du sorcier coule de ses babine alors qu'il le lance, le rattrapant par la tête, l'écrasant, un craquement distinctif se fait entendre. Puis il lance la carcasse, Daniel venait de mettre à terre une dizaine de mercenaire en seulement l'espace de quelques secondes pour faire face à Huan. Le Fou Brisé savait que cette humaine va en mourir s'il n'était pas intervenu.

Pas le temps pour les paroles, le visage de glace du l'ange se tord, démontrant un sadisme non feint. Il se met à rire, témoignant de la consanguinité des Emplumés. Penchant la tête sur le côté, sa silhouette cache la frêle silhouette ensanglanté de l'humaine. Le Malamut frotte de ses pattes le sol carbonisé.

_ Ohh ... Et dire que nous aurions laissé ce village en paix si tu n'avais pas réveillé ce démon enfouie en Taïga, Daniel. Tout est de ta faute, tu avais fait la même chose avec sa mère Marianne ... Ca va faire pareil tu sais ? Toutes ces morts innocentes, tu n'as jamais pu révéler la vérité de Marianne à sa propre fille ... Hm ... Toi et Elle, un arrière grand oncle avec sa propre petite nièce ... enceinte de lui ... Une horreur de la nature.... Je ne regrette pas de te l'avoir enlevé en couche et tordre le cou de ce nourrisson corrompu ... Te marier avec Marianne, tu n'y pensais sérieusement pas ?!

Le Chien écarquille les yeux, il grogne se téléportant. Guidée par une froide haine, il réussi à reprendre sa forme vampirique lui donnant un uppercut, suivi d'un coup de pied circulaire pour envoyer l'ange valser contre la baraque du capitaine du bord. Ce dernier s'y fracasse, mais s'envole directement. Il le rattrape, esquivant une salve de plumes tranchantes ensanglantés. Du moins, ne l'entaillant que personnellement. Le Démon le rattrape aisément, l'attrapant par la gorge en le plaquant violemment au sol. Huan se débattit comme il le pouvait, mais Daniel avait déjà tué des Anges, il sait prévoir leurs mouvements.
A cheval sur lui, Tonton Dany lui attrape l'aile en le tordant, tel un clef de bras, fou, il le foudroie des yeux alors que celui-ci grimace. Son magnifique costume blanc sali, tâché et déchiré. Daniel pris sa tête, le fracassant au sol, mais c'est qu'il a la tête dur cet enculé.

_ Oui, Marianne était la mère de Taïga. C'est ma petite nièce, j'en suis tombé amoureux et je lui ai fait un enfant. ET toi, tu me les as arrachés. Vos stupide guerre sur la corruption, vous ne voulez que vous venger. Tu crois que je ne suis pas au courant des raisons de Malâadaëlle ? Une simple histoire de jalousie à l'encontre de Loreleï... Et bah ouais, on est mieux que vous, stupides Piafs Femelles Mâles Lobotomisés... Jamais nous aurons touché une âme soeur juste pour qu'elle serve d'appât. Tu voulais faire chuter Nathanaël, n'est-ce pas ? Tu veux le corrompre supprimer un Gardien, Stupide Mâle.

_ Les Gardiens sont un Vestiges, il est temps qu'ils passent l'arme à gauche !

Daniel arme son poing et le frappe encore sur le visage, ne s'arrêtant pas. Mais au dernier moment, alors que Huan était sanguinolent, ne pouvant même plus parler. Ce dernier se relève subitement, durcissant ses ailes en éventrant Dan. Il se relève, repoussant le vampire, puis s'envole en fuyant alors que son visage cicatrisait déjà. O'Connor se rattrape, atterrissant juste à côté de Luthécia, il la regarde, pestant intérieurement, le maudissant. Son rouge fait disparaître cette nostalgie douloureuse de cette femme qui avait tant aimé, et ce fils ... Gabriel ... Le frère que Taïga n'a jamais connu. Il se penche, silencieusement, prenant le corps de Luthécia pour la ramener au manoir, il fallait d'urgence qu'elle se fasse soignée par Eden. La petite humaine avait le nez explosée, plusieurs fracture donc la colonne vertébrales avec un poumon perforée, elle était en train de mourir.

--

Taïga se redresse difficilement, en proie à des maux à la tête et au ventre. Elle tremble, sa nuisette à moitié déchiré, révélant une partie de son corps aux courbes délicieuses. Mais elle ne s'en occupe pas. Mais franchement, la sorcière avait bien mieux à foutre que de combattre, comme se taper Marc et Bigby par exemple. Serrant les dents, les flammes produites par Jean commencent à s'éteindre mystérieusement. Stoppant ainsi l'immolation des villageois et des structures. La démone ne comprends pas, ce n'était pas elle, jusqu'à entendre une vois familière. Alors que le désespoir pénètre son coeur, le lacérant sans aucune pitié. Elle hoquette, tombant à genoux, les mains dans les cheveux. La respiration de la Vieille Sorcière se fait gémissante de douleur. Mais pourquoi avoir autant mal ? Elle avait été secourue par deux élémentaires, l'un des ténèbres et l'autre des lumières. J'avais pris la main de Jude, mon rival amical en musique en me redressant. Kar, avait aussi dévoré le feu ravageant ma cité, me parlant. C'était une bonne nouvelle. Alors que Malâadaëlle était aveuglée, s'y remettant avec peine. Jean quant à lui avait abandonné sa forme angélique pour se faire dévorer par ses propres flammes. Fou furieux, c'est un Ange Mage, et les Anges Mages ont des pouvoirs démoniaques. Révélant une silhouette bien plus grande, Jean Delanais, un démon Mage. Terrifiant. Il se dévoile ainsi, avec cette fois des ailes complètement en feu. Je m'étais figé. Alors que j'essayais de me calmer. Voir ce démon, face à moi. Mon regard fixe Jean, se vidant de toute humanité. J'étais affaiblie, incapable d'user de la magie d'Egregario, ma vitalité humaine pompée puissance mille, je n'avais plus rien pour garder ma raison.

_ Oui .. Oui c'est ça ... N'écoute pas donc Jude, tu es corrompue. Regarde, tu veux dévorer un Ange Mage. Et tu sais que tu ne peux pas, mais tu veux son âme..
_ Coupable.. il a .. coupable, coupable,....

Ma peau craque, révélant des craquelures cendrées sur tout mon corps jusqu'à mes yeux. Je hoquette, mes canines suintant, retombant à genoux. Je pousse un terrible cri douloureux, tombant à genoux. Me prenant la tête entre les mains, mon pouvoir explose. Mon aura disparaissant alors que ma peau fond, faisant ressortir cette roche volcanique ensanglanté organique de ma peau. Une puissante odeur de souffre émane de moi, un millier d'âme dans mes entrailles. Je me stoppe, esseyant de le contenir. Mais je n'avais plus aucune vitalité mortelle.

_ Non, non, non, non, non pitié ! ... Aaah non ... coupable coupable ... Non, Greg non tu ne peux rien faire ! Arrête !...
_ C'est-ça, révèle toi, Egregario...

Satan lui ordonne, Satan l'appelle. Jean avait tué des innocents, et Mala' aussi, Egregario, sort de là ! Basculant la tête en arrière, je me cambre, je me mets à hurler sans pouvoir me retenir, à m'en briser la voix. Mon pouvoir frappe de plein fouet Jude et l'autre élémentaire, les envoyant valser à l'apposé chacun. Du sol, émerge des flammes noires, rougeoyantes, sombres, plongeant férocement mon oeil droit. J'y porte douloureusement une de mes mains, haletante, l'oeil se met à saigner. Cet oeil planté par Grimm. Mon corps se fissure, fond. Tout mon être, je reste à moitié humaine, de mon dos se matérialise une plus grande carrure. Démoniaque, Egregario. Ses ailes décharnées. Je tremble, n'entendant plus rien.

_ La ferme, la ferme ! Egregario s'il te plaît ! Ne le dévore pas ! Tu ne peux pas ! Jude ! Daku !


Je cri de douleur, en pleurant du sang, atrophiée par la souffrance, brûlée de l'intérieure. Egregario voulait nous protéger, tous. Mais l'Ange Mage avait ressortit son côté démoniaque, suintant de sa corruption de tous ce sang d'innocents. C'en est bien trop pour moi. Je hoquette, Egregario prend le contrôle de mon corps. Il saute, usant de grande vitesse, les doublant. Me téléportant sur Jean par mes flammes noires, J'arme mon poings, le regarde écarquillé entièrement doré. Et j'abat ma main, perforant le torse de Jean pour attraper son coeur. Mais c'est à ce même moment que Jean reprend sa forme angélique en un souffle. Une force invisible me projette loin, la promesse de Grimmaltadael de Greg. Ce pouvoir maudit, je percute violemment un bâtiment, puis comme si une grosse main invisible me tiens toujours. Elle m’abat sur le sol, entre les deux élémentaire. J'étais ensanglanté, tout mes tatouages sanguinolents, ma lame s'étant embroché sur mon épaule, alors que Mala' ramasse mon Browning Hi-Power 9 mm. Je me redresse, très lentement, crachant du sang. Les fusillant du regard, un genoux au sol. Mon démon a violemment été résorbe, je suis essoufflée, n'ayant presque plus aucune force.
Ils avaient fait appel à Egregario, Jean ayant utilisé sa forme de démon pour attirer le mien, pour qu'il aille le dévorer, me posséder pour mieux me frapper. Je n'avais plus aucune volonté assez pour retenir mon démon, ce geste n'avait pour but que de mu'humilier. Jean cependant s'envole, ne pouvant plus poser pied à terre à cause de sa cuisse planté. Je tremble. Ils ont très rapides et agiles pour éviter les attaques directs.

_ Tu as tué ton mari, Velkan Lockman peu après la guerre, et assassiné ton propre fils, mort de soif et de faim. ET après c'est nous les montres ?
_ Quoi ..?

Je m'étais figé, Malaâdaëlle semble vouloir gagner du temps, me faire souffrir. Reprenant la parole à chaque attaque de Jude ou Daku quand elle parvient à éviter, me fixant. J'avais mal, tellement mal, et surtout à cause de cette foutu promesse, j'avais l’impression qu'on lacère mon coeur de l'intérieur. Des souvenirs me submergent, mais je parviens à garder le contrôle.

_ Tu comprends ce que je veux dire ? Tu dois arrêter tout ça ! C'est uniquement de ta faute, cette lignée démoniaque, ces âmes que tu as prises. Ces morts, tu a attisé notre courroux. Nous savons que c'est toi qui a assassiné ta famille, et toutes ces communautés en Amérique. Tu as dévoré leur âme sans aucune pitié, tu dois détruire Egregario. Ce n'est pas nous qui tuons ces innocents .... Âme... C'est uniquement de ta faute. Âme.

Je me fige, Âme. Redressant vivement la tête, tétanisée. Perdant ma colère, me vidant de toute détermination. Une amère litanie me gagnant.

_  .. NON ! NON JE M'APPELLE TAÏGA LAUNWITCH ! ASSEZ ! Je ne suis pas Âme Johns ! Je m'appelle Taïga Volkman, je suis pas Taiganikasan ! SORTEZ TOUS DE MA TÊTE PITIE !

Oui, de la torture, ne pas cesser. Taïga est une femme faible, utiliser sa culpabilité contre elle ... Mais elle résiste encore... Ramène nous cet otage, Huan. La Sorcière pleurait à chaudes l'armes, couinant de douleur. Elle refusait toute personne qui s'approche à elle, les bloquant par son pouvoir. Elle semble dans un autre monde, envahit par des images du passé. Oui, elle a véritablement assassiné Takehiko, mais c'était pour le protéger, et Velkan ... Elle tombe encore à genoux ... Et âme .. Non, non elle s'appelle Taïga, pas Âme. Et Huan se pose enfin, une masse sur l'épaule.

Pendant ce temps, volant très haut, dans la forêt. Huan venait de piquer, pourchassant Bigby. Depuis très haut, le pigeon à la vision d'aigle avait piqué en frappant violemment le majordome avec un blaster paralysant. Lui tirant dessus. Si le loup esquivait, il ferait des pirouette, restant hors de portée des sauts du loup garous en terme de hauteur. Et ainsi .... le mettre KO pour le capturer ... Et retourner au village.




© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Luthécia Underwolf
Messages : 52
Date d'inscription : 24/07/2018
Humain
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyVen 17 Mai - 2:26




Taïga, I need your help.






Je venais de sombrer dans l’inconscience… Il m’avait envoyé valser avec une puissance démesurée. J’avais heurté une cabane en bois si fort que mon corps avait craqué de manière impromptue. À des endroits que je n’aurais jamais imaginé pouvoir céder. J’étais pleine d’ecchymose, du sang coulait d’endroit où j’étais coupée. Mais je n’avais plus la force d’ouvrir les yeux.

J’étais dans les limbes ténébreux… Dans une inconscience malsaine où je sentais que tous bougeaient autour de moi. Que j’étais ballotté de droite à gauche, que de nouvelles douleurs apparaissaient sur mon corps. C’était comme un cauchemar.

Mais quelque chose me ramenait à la réalité, j’avais été extirpé de mon inconscience par une douleur pire encore que ce que j’avais subi jusqu’à présent. Une morsure au niveau de mon trapèze. Je sentais mon sang couleur une douleur lacinante me prendre alors que j’ouvrais les yeux dans un cri, mon premier réflexe était de vouloir lui donner un coup de pied mais ma hanche était déboiter. C’était horrible… J’avais les larmes aux yeux, je me sentais faible. Il était en train de me souiller, tremblait, il me touchait à même ma peau. Mes vêtements m’étranglant à moitié. Il avait sa sale bouche d’ange dépravé, ces microbes, ça putain de salive qui se mélangeait avec mon sang. Dans un élan de colère, elle leva sa main gauche et je venais lui arracher des plumes. Il sera alors si fort son emprise qu’il cassait mon os, je hurlais et il me frappait au visage, me faisant voler sur le côté. Les autres hommes venaient pour me faire aussi du mal.

- Espère se sale pute ! Je vais t’exploser ta gueule de sale chienne !

- J’avais malgré tout ce qu’il faisait encore un élan de sarcasme et de fierté mal place. Connard ! Va crever en enfer!!

Je sortais mon arme de mon bras valide, et je tuais les quarts hommes de main. J’avais eu encore assez de force pour cela. Mais l’ange marchait d’un pas lourd vers moi, très lentement.
Je rampais… Voulant fuir cette horreur. Je n’aimais pas avoir ce sentiment pitoyable de faiblesse, et dire que je prétendais pouvoir aider Taïga. J’entendais ce bruit lointain du feu qui crépite, des âmes qui perdent leurs vies… Je ne voulais pas mourir ce soir, j’avais tant à faire… J’ai réussi à survivre jusque-là… Putain… Fais chier ! Je ne veux pas mourir. Je veux être forte !
Ces bottes résonnaient. S’approchant de moi. Alors il attrapa la pointe de mes cheveux les agrippant.  Avec force et il me tire remontant ma chevelure, arrachant mes mèches blondes platines, mes mains je ne touchais plus le sol. Ma douleur était presque insoutenable. Il tenait mes cheveux dans sa grande main trapue se penchant vers moi, il venait lécher mon oreille avec une certaine sensualité qui me faisait frissonner d’horreur. J’avais eus un mouvement pour m’avancer qui n’eut pour effet que de me faire mal.

Un sourire malsain se dessinait sur son visage.

- Tu parles d’enfers, mais tu vas réellement connaitre le monde inférieur et te fais engrosser par le Cerbère démoniaque et ton âme pourri ne fera que chuter Nathanaël

Il venait tirer avec force mes cheveux. Aussi solide étaient-ils je les sentais céder face à sa force de brute. Mes yeux s’emplissaient de larmes, alors que je n’arrivais même plus à crier tant la douleur me prenait à la gorge. C’était comme si mes cordes vocales avaient été arrachés. Je laissais mes bras tomber au sol mollement. Des larmes coulant sur mon visage venant se mêler au sang que j’avais craché plutôt. Mon cranes se dégarnissait de la base de ma nuque vers le sommet ne laissant que des perles de sang gouter et couler le long de mon crane disparaissant le long de ma colonne vertébrale. Mon regard perdait mon humanité… ma féminité… Il arrachait le présent que je soignais le plus au monde. L’héritage de ma mère. Mes cheveux d’or blanc.

J’avais entendu un nouveau bruit au loin, celles des Gollum comme les appelait Taïga. C’était un bruit strident, qui n’avait plus rien d’humain. Je n’avais cependant pas vu la présence du vampire.

Il les j’étais au loin, bien dans mon champ de vision… Je tremblais de toute part alors que je tombais de fatigue, ne parvenant plus à bouger, mon corps était engourdi, je ne sentais plus mes jambes, mes bras semblait peser 10 tonnes. Je voyais flou, et bientôt je ne distinguais que des ombres avant que le noir complet n’arrive. Je sentais ma vie me quitter. Je mourrais…
Je… Je suis… brisée…
Je suis… Inutile…
J…J’étais… Luthécia….

J’avais été transporté sans m’en rendre compte. A un cheveu de la mort.

*
*     *

Nathanaël regardait tous cela abasourdi. Il n’arrivait encore pas à comprendre comment les anges on pût devenir décadent à ce point… Il devait y avoir une raison… Il devait l’apprendre. Mais ce n’était pas à lui de s’occuper de cela. Ce n’était guère son rôle… et même. Il n’était que amour, il était un gardien d’Eden pour donner la vie pas pour l’ôter.

Il fermait les yeux un temps, au simples son et au mouvement de l’air qu’ils remuaient il savait ce qu’il se passait. Il prenait une inspiration. Je peux pardonner. Je leur pardonnerais. Même si ce n’est pas évident.

Alors il sortait de l’ombre. Son apparence tranchant avec ce paysage de destructions.

Sous sa forme d’ange il laissait derrière lui des plantes poussé représentant son état d’esprit. Il y avait un panel de quelques plantes. L'ancolie présentant la tristesse et le trouble, de petits ifs présentant la tristesse et l’affliction et le souci représentant l’inquiétude et le chagrin.

Il approchait alors de Taïga l’air neutre. Les deux autres anges s’écartant ayant un sourire malsain. Il ne leur accordait aucuns regards. Il devait croire jusqu’au bout qu’il allait en finir avec Egregario.

Il voyait Taïga reculer et lui sommer de ne pas approcher. Mais il n’en fait rien. Gardant son air froid, il la force à reculer contre le mur, calme et assez doux dans ces geste. Il vient poser sa main contre le mur l’encadrant. Ces yeux bleus océan se posant sur elle, se posant dans son regard d’émeraude.  

- Taïga. Ton heure a sonné.

Il pose alors avec grande douceur sa main sur sa joue la caressant doucement, il n’avait plus aucune hostilité envers elle. Il à une absence pendant une fraction de secondes ces yeux étant devenu complétement lumineux pendant ce temps. Il parcourt les souvenirs de ce brin de femme au lourd passé.
Il peut alors voir Amanite ce perfide qui a contrôler et abuser mainte reprise de l’âme sœur d’Egregario. Il voit alors comment Eden a été conçu. Et ce que cet humain à fait pour lui retourner sa psyché pour la rendre aussi docile qu’un enfant.

Il voit alors les conséquences de cet homme, une Taïga qui a perdue gout à la vie, qui ne se laisse plus toucher par aucun homme… et il ressent que Gerg n’a rien pu faire si ce n’est protéger l’enfant que portait ce bout de femme.

Il recherche alors un souvenir bien antérieur aux propres souvenirs de taïga. Le souvenir de sa naissance. Il voit la mère de Taïga qui accouche d’elle alors qu’il se met à neiger en pleine Automne et qu’un arbre, un conifère pousse à l’endroit même où taïga est née.

Elle voit alors le meurtre de son fils qu’elle avait oublié alors qu’elle voulait bien faire et le protéger.

Et le dernier souvenir que je décide de voir et le premier meurtre de Taïga qui l’a encore fait pour Velkan.

Il la regarde et se penche alors doucement à son oreille, parlant d’une voix douce et rassurante, une voix que seule elle peut entendre. Presque un murmure. Ces yeux redevenu normaux.


- Taïganikasan, Papa pardonne tous. Ne l’oublie pas. Ton cœur est amour.
Greg. Pardonne moi pour ce que je vais faire.


- Salop. Lui répondit très franchement Egregario.

Cela le faisait légèrement sourire. Alors de ces ailes il entourait  Taïga, la rapprochant de lui sans pour autant la collé. Dans le cocon de plume Taïga pouvait sentir une douce chaleur. Et une lumière bleutée. Il pose alors sa main sur son cœur. Sa main plongeant en son être.

- Tu vas avoir mal. Mais ne t’en fais pas. Je veille sur toi. Et sur Egregario.

Alors il vient attraper l’âme de Gerg l’arrachant à celle de Taïga. Il est concentré. Le faisant bien il forçait les choses. Ainsi il était sur de sauver les deux, bien qu’il sait qu’il ne peut soigner Taïga entièrement. Appelant mentalement Grimmaltadael pour qu’il puisse intervenir.  




Revenir en haut Aller en bas
Bigby Wolf
Messages : 76
Date d'inscription : 07/07/2017
Kreat
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyVen 17 Mai - 16:59
détails
L'homme ou le loup ?
Beware of his bite...
ft. ...
Ʃkaemp はは ™

PARTIE 1 : La chasse est ouverte

Tout ce passait si vite... Daniel était devenu fou, je l'avais vu sortir de la forêt juste après les Wendigo, un air de psychopathe collé au visage. Mais ça... Ce n'était pas de mon ressort, ni même de ma préoccupation, du moins, c'est ce que je pensais. Je ne pouvais pas savoir ni même prévoir que ses actions conduiraient plus tard à des répercussions à mon encontre.

J'étais bien occupé, tel un berger menant son troupeau affolé, j'amenais lentement les citoyens jusqu'au manoir Launwitch. Certains ne comprenaient pas, d'autre encore étaient réticents à suivre le Majordome de Taïga qui se baladait à moitié nu, ses vêtements en lambeau tenant à peine sur son corps athlétique.

Mais je m'en sortais, peu à peu, j'arrivais à calmer la population et à la faire suivre la route à travers la forêt, de toute façons, il n'y avait plus aucun Wendigo dans cette partie des bois, tous étaient entrain de faire la chasse au mercenaire ou de suivre Daniel dans son carnage. Pour une fois j'étais bien content qu'il soit là, cet enfoiré.

Quand le plus gros de nos villageois fut en sécurité, je commençait alors à me mettre à la recherche de ceux qui s'étaient isolés ou perdu dans la forêt quand mes sens animaux s'éveillèrent d'un coup. Je roulais alors de côté juste avant qu'un ange ne passe en piqué à l'endroit ou j'étais juste auparavant. C'était pas le moment putain ! Je regardais cet emplumé, inconnu pour moi, tandis qu'il remontait, hors de portée de mes sauts. Il est malin... Je réfléchis un instant avant de le voir récupérer un blaster dans ses vêtements, dont il se sert pour tirer sur moi.

Pas le temps de réfléchir, j'esquive et me sert de la forêt comme d'un couvert, je souffle, je reste maître de moi même. Je ne peux pas laisser ma bête intérieure s'exprimer maintenant, qui sait si elle s'attaquerait à l'ange ou se retournerait contre la première cible qui passe à portée. Je ferme mes yeux et les rouvres, ils ont la forme de pupilles de loups, comme bien souvent d'ailleurs.

Je fais l'inventaire de mes options, je n'avais pas d'arme sur moi, le combat à distance me désavantage grandement, et c'est un être aérien, il possède donc une certaine ascendance sur ce combat. Tout ce jouera sur les erreurs qu'il ou que je commettrais.

Je recommence alors à bouger, les tirs suivent, mais pas assez précis. Nous nous cherchons mutuellement, essayant de provoquer une erreur qui sera probablement fatale à chacun. C'est un adversaire bien plus malin que ceux que j'ai eu à affronté jusqu'à présent. Il connaît ses avantages et ses faiblesses tandis que je ne sais rien de ses capacités réelles de combat.

Bouger, se mettre à couvert, recommencer. J'ai l'impression que cela fait des heures que l'ont se traquent, d'ou venait cet ange putain ? Pour le coup, je ne le savais pas à ce moment là, mais il venait de fuir son combat contre Daniel. Et c'est à ce moment là que je le remarque, l'ange est couvert de sang, des blessures probablement causée par un affrontement violent... Et ses yeux. Son regard et le miens se croisèrent pendant quelques secondes, et cela me suffit à voir à quel point cet être était dérangé.

Il n'y avait que la folie et la mort dans ces pupilles soit disant divines, cet être était corrompu jusqu'à la moelle par le plaisir de faire souffrir son prochain. Tu parles d'un ange... Plutôt un démon sous déguisement oui.

Un instant, un court instant, et nous repartons de plus belle alors que je fonce vers l'orée de la forêt, je n'avais pas le choix, je devais tout jouer sur une seule tentative. Alors je fonce, me transformant peu à peu en semi bête, cette fois, ma peau ne se déchire pas, mais mon corps gagne en masse musculaire et en hauteur... Ainsi qu'en pilosité. C'était tout juste ce qu'il me fallait pour le surprendre, mes ongles remplacés par des griffes mortelles, je m'élance contre un arbre alors que les tirs de son arme explosent autour de moi.

Un saut, je fend les airs et tente d'égorger mon adversaire, mais l'ange réagit vite, son aile me stoppe dans mon élan, dure comme de l'acier, nous chutons et ce dernier en profite pour amortir le coup avec mon corps. Nous nous écrasons, moi sur le sol, créant un impact assez violent pour faire un petit cratère de la taille de mon dos et lui sur moi, je gronde de douleurs et n'arrive pas à réagir à temps. Une douleur vive me parcours alors que le coup paralysant m'envois une décharge électrique puissante dans le corps. Mon regard fixé sur lui, je ne vois plus grand chose après ça, mes yeux incapable de bouger, je ne puis que fixer l'endroit vers lequel ma tête est tourné.

Je ne sens plus rien, mes muscles ne me répondent plus... Alors je force, je vois le sol qui s'éloigne, il m'emmène en volant.. Ou ? D'après ce que je vois et un rapide calcul, vers la place centrale du village.. Alors que mon regard fixe l'horizon, je vois dans le coin de ceux ci les flammes qui disparaissent lentement, curieux phénomène.

A un moment, je remarque que l'on perd de l'altitude, tandis que je commence à reprendre très lentement le contrôle de mon corps. Trop lentement à mon gout... Je ne pouvais pas prédire ce qui allait arriver et ne pouvait pas me défendre à ma convenance. C'était rageant. A ce rythme, je devrais peut être me transformer en bête à nouveau pour m'occuper de ça. Je n'aimais pas rester trop longtemps dans ma troisième et ma quatrième forme, car j'avais l'impression de pouvoir perdre la tête à tout moment, mais parfois c'est nécessaire. Et je sens que très vite je serais fixé sur le fait que oui ou non, ce soit nécessaire...


PARTIE 2 : Ténèbres et Lumière, les opposés s'attirent

Dãku était sous sa forme humaine, la demoiselle à ses côtés étaient mal en point et la lanterne semblait vouloir l'aider. Cependant, c'est l'humaine qui pris les devant, se transformant en démon à moitié alors qu'elle s'attaquait à l'ange de feu... Qui lui aussi devenait un démon. Paye ton cirque... Dãku vit la femelle se faire éjecter en reprenant sa forme normale, tandis qu'un autre ange, visiblement de nôtre côté celui là, venait s'occuper d'elle.

L'élémentaire de ténèbres ne s'en occupait pas, qu'ils fassent ce qu'ils veulent... Mais Jude avait intérêt à se tenir prêt. Car il allait falloir tenir les deux anges à distance le temps que leurs alliés reprennent des forces. L'être sans âme n'était pas sûr que même à eux deux, ils puissent les terrasser, son "ami" semblait avoir peu d'énergie en stock, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure pour lui, il voulait le consommer, l'étreindre dans son obscurité éternelle.

L'être sous forme humaine secoua la tête, cherchant à se reprendre, ce n'était pas le moment de se perdre en trop de pensées.

- Hey, LanterneBoy, tu t'occupes de la boule de feu, je m'occupes de la psycho'.

Sans plus de préambule, Dãku quitta sa forme humaine pour devenir une masse de ténèbres pure, fonçant vers Malâadaëlle pour l'occuper. Son corps étirant des pieux de ténèbres en forçant l'ange à reculer.

La créature divine ne savait pas trop comment gérer une telle entité, du moins, c'est ce sur quoi l'être sombre espérait pour pouvoir l'occuper le plus longtemps possible. Après tout, cela reste une créature divine et comme toute les créatures divine, il lui était facile de repousser un être qui ne pouvait pas supporter la lumière.

Quoi que faisais l'ombre, Malâadaëlle finissait par le contrer et le repousser lentement, cependant, elle restait incapable de le détruire, simplement de repousser et de retarder ses assauts... Ce qui, pour Dãku, était largement suffisant, cela faisait gagner du temps pour que des gens plus fort prennent le relais.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Jude Arsenght
Messages : 42
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : Lame Spirit
Immortel
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyVen 17 Mai - 17:40
J'observais la scène pendant un instant, médusé par la transformation immonde de cet ange cinglé, puis pas la réaction de Taïga, je n'avais jamais su qu'elle avait une part démoniaque, pour moi, c'était juste une autre musicienne comme moi, une femme qui vivait dans le moment… quoi qu'il en soit, alors que je la voyais bondir violemment sur la bête de flammes, puis voler dans les air quand celui-ci regagnait son aspect d'ange. Je ne comprenais pas totalement ce qui se passait, mais une seule chose envahissait mon esprit : Il fallait chasser ces êtres d'ici, le plus vite possible. Bien vite, mon ténébreux congénère me propose un plan simple, et je me prépare à le suivre. Imitant Dãku, j'abandonnais totalement mon incarnation actuelle, laissant place à un être de pure lumière à la peau parsemée d'éclats de gemmes chatoyantes. C'était la première fois que je prenais cet aspect depuis un long moment, et alors que mon ancienne peau humaine tombait au sol et en poussière comme un vêtement abandonné, je sentais toutes la lumière des quelques flammes restantes, de la lune, et même les rayonnements invisibles provenant des corps échaudés par l'incendies, toute cette énergie pure se concentrait sur moi. Toute la zone autours de moi semblait s'assombrir, perdre ses couleurs, me laissant seule star du show… Un show qu'ils n'oublieraient pas.

 Je commence alors à libérer cette énergie, des rays blanches brulantes partent de mes mains en direction de l'ange de flamme, et même si ses ailes m'abreuvaient continuellement en énergie, je n'arrivais pas à le toucher… Je ne savais pas utiliser mes pouvoirs, je n'avais jamais eu à me battre, et cette forme était trop instable. Si j'avais au départ réussi à créer une obscurité parfaite pour que l'élémentaire d'ombre puisse se battre au maximum de sa puissance, toute l'énergie que j'avais avalée ne semblait réclamer qu'une chose :La liberté. Sur un rythme chaotique, sans la moindre harmonie, mon corps irradiait de flash intenses au point d'agresser la peau, qui avaient certes l'avantage de gêner l'avancée du pyromane et de son amie aux ailes bleues vers Taïga, mais qui devaient être un calvaires pour mon nouveau compagnon d'infortune.

 Non, ça ne devait pas se passer comme ça, je devais me calmer, me reconcentrer, et penser autrement… En tirant ainsi à l'aveugle, je ne réussirais jamais à toucher ma cible, et je pourrais très bien causer encore plus de destruction inutile. Une idée me viens alors : Au lieu d'absorber l'énergie de ses ailes, je la retournerais directement contre lui. Sans attendre plus longtemps, je mettais mon plan à exécution, posant le genou au sol et plongeant les mains dans la terre sèche. Je visualisais la lumière qui émanais des ailes de l'ange pyromane se changer en cristal, et rapidement, cette vision devint réalité. Commençant par le bout des plumes, et se répandant comme de la moisissure sur un morceau de pain, une couche dorée translucide, à l'air fragile, mais en réalité dense et lourde comme du plomb, commençait à se former autours des ailes de l'ange, le forçant à l'immobilité.

"Abandonne, Man, tu détruira plus rien ici, pas tant que je suis là !"
Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 161
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptySam 18 Mai - 1:06


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 4 - Finale.






« Jurisprudence »

Ce n'est pas vrai, pas ce rêve, pas mon refuge. Lame Spirituelle est un havre de paix, un lieux pour mortel et immortel, un endroit où chaque camp peut se retrouver pour vivre tel un peu peuple communautaire en paix. Presque un siècle que je parvenais à veiller sur mes terres avec mes Seconds. M'entourant de puissants guerriers se joignant à ma cause. Non, pas la mienne, mais plutôt la nôtre. Alors pourquoi cette chute ? Comment expliquer que mon antre soit le nid de lu chaos ? Pourquoi le Bien est devenu le Chaos purger par le Mal ? Depuis quand est-ce que j'ai mal tourné pour influencer ces événements ?
La moitié du village a péri depuis ces dernières semaines, mes proches avaient du mal à s'en sortir et je ne suis même plus capable de les soigner à distance, fatiguée par le poison continuelle. J'assiste, impuissante, les deux élémentaires me défendant comme ils peuvent. Je m'en veux, salement amochée, je me suis redressée, agrippant mon sabre, que je retire mon épaule en grimaçant. L'arme tombe lourdement au sol, dans un tintement bien distinct, faisant éclabousser mon plasma sur la terre désolée de l'avenue principale de ma ville. Y portant ma main, je serre les dents, regardant Malâadaëlle se moquer ouvertement de moi, alors que je suis protégée par les deux élémentaires. Cependant, trop de choses se passent simultanément, trop d'informations pour mon cerveau traitant déjà l'état pitoyable de mon corps.

 

J'écarquille les yeux, me concentrant en premier lieu sur un tout nouvel arrivant. Me tenant l'épaule à cause de la douleur, légèrement penchée en avant, Nathanaël sorti de la pénombre de derrière les anges qui le laissent passer. Il me fixe, dépassant les élémentaires. Bien que tout le monde sait qu'il joue la taupe et est de nôtre côté, j'avais un mauvais pressentiment. Mon coeur se met à palpiter de stupéfaction, j'esquisse un pas en arrière alors que l'arabique se rapproche dangereusement. Il est grand, ses grand cheveux argentés se ballottant au gré de ses mouvements, ses grandes ailes gardiennes blanches aux pointes d'azur, m'angoissent. Un autre pas en arrière, la bouche ouverte de peur. Malgré le fait qu'il soit venu pour nous aider, en cet instant, quelque chose cloche.

_ N'approche pas, Nathanaël ! lui ordonné-je affolée, reste loin !

Aucune réponse, l'ange me force à me retrancher jusqu'à un mur, m'y acculé en posant une de ses mains contre la paroi, son regard sévère malgré ses doux gestes. Je tremble, mes jambes sont flageolantes, la stupeur m'habite. Non, je ne veux pas qu'un ange me touche, je secoue la tête, tenant toujours ma blessure qui suinte de mon sang. J'essaye d'appeler Jude ou encore l'élémentaire. Mais ma parole s'étrangle dans ma gorge, je déglutie.

_ Taïga. Ton heure a sonné.

La main de Nathanaël me caresse tendrement la joue, mais pour moi, c'est telle une sombre litanie angoissante. Des larmes se mettent à couler de mes joues, alors que je serre les dents. Fermant vivement les yeux, prête à encaisser un coup dure, traumatisée par cette humiliation angélique. Esquissant un geste très lent et lourd du visage, je hoquette, le coeur lourd de sombres émotions. Il lit en moi, je revoyais mon propre passé, de vieilles cicatrices se ravivent, ma lacérant encore un peu plus. Le sol manque de peu de se dérober sous mes pieds, j'agrippe le mur, m'y collant.

_ Pitié, Nath .. Pitié laisse-moi en paix ... Je t'en supplie, laisse-moi ... laisse-moi, pitié, pitié ! ...

Les perles lacrymales inondent mon visage, remarquant au même moment que l'environnement semble perdre de sa couleur. Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais je n'y voyais quasiment plus rien, les deux élémentaires se battent. Reportant mon attention sur Nath, je suis comme une faible mortelle. Au même moment, le Gardien se penche à mon oreille, je me tends.

_ Taiganikasan, Papa pardonne tous. Ne l’oublie pas. Ton cœur est amour. Greg. Pardonne moi pour ce que je vais faire.

C'est comme si le temps s'arrête, sans que je ne comprenne pourquoi. Le noir m'empêche de voir correctement, tout se vide. Pourquoi je n'arrive plus à distinguer les alentours ?
Je n'entends pas Egregario répondre à l'ange, au même moment, les ailes du Gardien m'entoure avec douceur. Mais ça n'enlève en rien ma stupéfaction, il me rapproche légèrement. Je n'ai plus la force de résister, sanglotant, il n'en prend cure de mes suppliques. Une sombre agonie se pointant dans mon esprit. Je ne suis pas sensible à la douce chaleur de Nath, ses pures appendices angéliques ne font aucuns effet rassurants, au contraire. Je suis bien trop choquée par les événements pour me laisser aller. Surtout pour son excuse, je ne comprends pas. Il pose la main sur mon coeur, mon âme se fissure. Mes pupilles aux couleurs de conifère se vide de toute vie. Sa main en moi, et alors, un gros flash de lumière qui illumine tout à proximité venant de Jude. Et au même moment, je pousse un hurlement strident, la grande main de Nath arrachant purement et simplement ma moitié. Egregario et moi avions fusionné en enfer il y a 1700 ans, je suis née avec lui en moi et voilà que le Gardien me l'extirpe sans ménagement. La douleur est insoutenable, je ne comprends plus rien. Cette nuit, le village n'aura de cesse d'entendre les cris effroyables répétés par la Dame Launwitch. Et chacun, pire que le précédent et ce n'est pas fini. Je cri, hurle, supplie Nathanaël d'arrêter, j'avais l'impression de mourir. Je pose mes mains sur ses épaules, voulant le repousser, mais sa main autour de ma taille se fait plus solide et ferme. Je me débats, mais je n'avais plus la possibilité d'user de mes dons comme avant. Mais comme pousser ou maintenue par une étrange force vitale, je ne m'effondre pas, je tiens debout. Mais ma tête se bascule en arrière, ma vie s'éteint, et Nath sort enfin sa main, dévoilant une boule de pierre volcanique ensanglanté volcanique. Des flammes rougeoyantes, noires et dorées. Mon muscle vital gonfle, me coupant la respiration. Le poids de mon passé voile mes prunelles, je ne suis plus cette femme forte, n'étant plus que tristesse, souffrance, peine, désolation. Je hoquette, quelque chose se brise en moi comme jamais. En vérité, je n'ai pas de mots pour vous le décrire, c'est indescriptible. On vient juste de m'amputer de la moitié de mon être, vous seriez pareil à ma place.

Nathanaël scrute ma réaction, puis il me parle avec une douceur incomparable, que c'est pour mon bien. Je le regarde, larmes dévalant sur mon être. Baissant mon regard sur sa main, je vois ce démon haineux, souffrant, cette petite boule qui estr sans défense dorénavant dans le creux de la main de Nathanael. Il s'écarte doucement, lui faisant comprendre que j'avais besoin de respirer. Oubliant le combat devant nous, choquée, je percute enfin à quoi ressemble mon démon, mon âme soeur. Portant mes mains à la bouche, je ne cesse de pleurer.

_ Egr... Egregario .. Egregario .. Seigneur, Thoth ... Mon amour ... mon tendre Ange Déchu ... Ma Plume Argentée ...

Voir cet être déchu ainsi, sa douleur... J'avais une totale apparence humaine, mon humanité étant revenue. Je n'avais plus le trouble de Thoth en moi, je sens l'énergie pauvre vibrer en cette boule qui tâche la paluche du Gardien. Celui-ci fini par invoquer une sphère de magie, le protégeant, et il le cache de Mala'. Déglutissant, je reprends mes esprits, remerciant faiblement Nath.  Je soupire, semblant avoir une meilleure forme, sans avoir réalisée que Nath m'avait soigné par sa magie. Mon coeur est à saturation, mais nous pouvons enfin faire face à Mala' et Jean. Fronçant les sourcils, je me baisse pour ramasser mon sabre, redevenant la guerrière que je suis, oubliettant mes cicatrices émotionnelles, plus tard.
Le Gardien me laisse enfin le champ libre sur la bataille, je les rejoins, laissant Nath derrière moi, je suis une guerrière. Cependant, je finis par me figer. Jean était aux prises avec Jude et Mala' avec l'élémentaire des ténèbres. Mais ma vision est clairement figée sur un autre ange de la mort, je le reconnais, c'est Huan, tenant ...

_ Bigby !

Huan tenait fermement mon amant, semblant paralysée, face à nous quatre. L'air sadique, je suis furieuse. Me mettant en position. Mala' semble fière de manière malsaine, tout comme Jean qui a par contre des ailes endommagées, ne pouvant plus voler grâce à l'élémentaire de lumière. J'avais d'ailleurs poser ma main sur Jude précédemment pour lui montrer que j'étais requinquée, mais je ne percois pas Dâku. Normal ?

_ Ah ! Tiens ? Nathanaël va finir par tuer Egregario pour de bon, tu n'es plus qu'une simple humaine maintenant.

Je me redresse, et ce n'est pas parce que je suis en nuisette avec un kimono sale que je n'ai pas de prestance, je me présente telle la fière cheffe du village que je suis. Dame Launwitch, une matriarche d'un puissant clan. Je braque mon sabre, les fusillant du regard. Les anges avaient cesser un instant leur combat.

_ La ferme ! Maintenant que vous avez ce que vous voulez, le village n'appartient plus à Egregario, repartez et allez détruire Egregario hors de ma vue, dis-je froidement.

Bien évidemment que Nath ne le fera pas, c'est juste du bluff. Mais bien que je sois une sacrée mauvaise menteuse, je peux très bien l'être dans ce genre de situation. Malâ' se met cependant à éclater rire, Bigby gronde férocement. Je me mords intérieurement la bouche.

_ Mais bien sûr que non ! Tu dois être punie maintenant pour tout le sang que tu as coulé et prendre la responsabilité de tous ces morts. Une Rédemption est inutile pour toi, petite mortelle. Tu dois mourir.

Je cligne des yeux, avec ou sans pouvoir, je reste Taïga. Quoi ?! Je pousse un grondement colérique, tranchant l'air de ma main droite comme pour en dire assez.

_ Je n'ai pas besoin de n'importe quoi venant de la part d'une race angélique corrompue, se prenant pour Dieu. Partez, immédiatement ! Et lâchez tout de suite Bigby !

En réponse à mes paroles, Huan prend une arme blanche, se matérialisant dans sa main pour venir planter dans l'épaule du loup-garou. Je pousse un cri de protestation, les élémentaires ne peuvent rien faire, Huan était un puissant guerrier, et semble émaner autour de lui une barrière impénétrable invisible de la part de Mala'. Je tends la main.

_ Mais qu'est-ce que vous voulez, à la fin ?! Relâchez-le tout de suite, Bigby !

_ Que tu libères ta lignée démoniaque, nous ne sommes pas stupides. Tant qu'elle existera, Egregario pourra toujours s'en remettre avec toi. Et éventre-toi, et nous laissons le reste de ton village en vie et ton chien d'amant en paix.

La peur de le perdre est palpable dans ma vision, je me mords la lèvre inférieure, réfléchissant. L'air grave, ils ont encore le putain de moyen de me briser. D'un seul coup, j'entends la voix de Jude. Je sursaute, il m'encourage à rester moi-même et de ne pas écouter ces connards d'ange. Je soupire, ils me font clairement du chantage. Je hoche la tête vers Jude, mais il peut bien voir que j'hésite. Je regarde Bigby, je ne veux pas le perdre... Il y a un moyen .. Il y a sûrement un moyen. Réfléchis Taïga, il y a sûrement une solut-...
Huan sort une deuxième, lame, une dague plus longue qu'il plante sur la cuisse de B'. Je me fige, haletant le nom de mon amant. Bandes de bâtard, mais B' se met à rire.

_ C'est parce que ta bite est trop petite que ta dague est aussi longue ?

_ Sûrement pas aussi que toi qui est corrompue pour avoir copuler avec une petite salope insipide de Satan, vocifère Huan en lui donnant un violent coup de poing dans les couilles.

Je sursaute, plutôt insolite par la situation. Mais c'est agaçant, Mala' perd patience, grognant. Bigby réplique directement en lui claquant la tête, un air blasé sur le visage.

_ Ouhlala, je suis énervé, regarde donc mon visage tordu de rage.

Je ne comprends pas Bigby, ou sûrement est-ce que que je suis bien trop choquée par les événements. Je fronce très vite les sourcils, j'en ai vraiment assez. Je soupire, non, ça peut continuer très longtemps. En réponse à Wolf, Huan matérialise alors un autre poignard, abattant son bras pour abattre en plein cœur Wolf. Mala' furieuse stoppe immédiatement Huan avant qu'il n'ai le temps de poignarder le loup. Je suis tétanisée, l'ange aux ailes bleus invoque alors une bulle d'eau tout autour de la tête du loup. Si je n'avais pas réagit, c'est parce que B ne se débattait pas, mais là, c'est un mammifère qui a besoin de respirer, et il pourrait se noyer. La chef du commande porte son regard froid et colérique sur moi, je serre les dents. La foudroyant du regard. Je grogne, secouant la tête.
Qu'importe qui me retiendra, j'en ai assez, Mala' avait des intentions meurtrières. Mais ce qu'ils ignoraient, c'est que ça faisait depuis qu'il s'était fait planter à la cuisse que j'avais ... commencé ... Je soupire, j'avais ordonné à mon démon de relâcher toutes les parties d'âmes de chacun de membre de ma lignée. Ce n'était pas impressionnant en vrai, je n'avais pas à me concentrer, juste à donner un ordre. Je croise les bras, baissant la tête. J'en est vraiment assez de tout ça. Ils peuvent me trouver faible, je m'en fiche, je veux que tout se termine. Mon regard est lourd, j'en ai marre. Je me place à genoux. Ils sont occupés, personne ne me regarde ou pas. J'avais toujours le sabre dans la main, quoi de mieux que la lame forgée pour me tuer, hein ? Je sourie en coin, je voulais les protéger tout ça c'était de ma faute. Je me mure de nouveau dans mon silence, je ne pointe pas encore l'âme contre moi.

_ Je ne veux pas abolir ma lignée, Je ne me laissera pas faire, vous ne turez pas un innocent. Les anges ne doivent pas faire ça.

J'étais calme, les regardant à genoux. Et au même moment, je casse la ligne de mon poignet. Agrippant le sabre, m'éventrant non loin du coeur, m'éviscérant ensuite, d'un geste ferme et décidé. Souriant en coin, je me plante une deuxième fois, me plantant le poumons. La douleur fuse, lancinante, mais avec tout ce que j'ai ressenti ce soir ... C'était plutôt un soulagement. Je les regarde tous, le sang coulant. En cet instant, je venais de libérer les deux dernières âmes de ma lignée, Marc et Arashi. Les anges sont surpris, le village ... toute l'essence d'Egregario disparu d'un coup, montrant que je viens d'accepter les termes du marché, je venais d'accepter, me sacrifier pour sauver le reste. Mais au même moment, Huan se met à sourire sadiquement, reprend sa lame et de la hanche de Bigby, sort une lame ensanglanté. Il venait de la planter alors que Mala' fait disparaître la bulle d'eau.

_ Nous allons tous vous supprimer.

J'écarquille les yeux, stupide Taïga ... Je hurle, mais je n'ia plus de forces alors que je tombe lamentablement au sol. Allez tous vous faire foutre, ce n'est pas vous qui veniez de perdre la moitié de votre famille, amputé de la moitié de votre âme, affaibli et humiliée depuis des heures ... Ma fin est vraiment lamentable.




© Code de Anéa pour N-U
Revenir en haut Aller en bas
Luthécia Underwolf
Messages : 52
Date d'inscription : 24/07/2018
Humain
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptySam 18 Mai - 15:39




Sur la ligne






Nathanaël était neutre. Il avait laissé Taïga faire. Il connaissait bien la finalité de tous cela. Bien que de nombreux événement lui seraient indéterminables. Après tous il n’est qu’un gardien d’Eden, il n’a pas les pouvoir de Greg.

Il regardait l’âme sœur d’Egregario et la laissait maintenant faire. Se trouvant pour un temps en simple observateur, lui ayant susurré au creux de l’oreille avant qu’elle ne parte.

- Tu es puissante Taïga. Tu es pleine de volonté… A bientôt.

Après quoi il observe la situation. Regardant un temps la sphère qui contenait l’âme d’Egregario. Il attendait avec impatience l’arrivée de ce foutu Grimmaltadael. C’était le plus vieux. Il avait du respect pour lui, il lui a pardonné pour ce qu’il a fait pour Gerg. Il sait à quel point son but et important. Bien qu’il ne comprenne pas tous ce qu’il fait. Et qu’il trouve certaines choses injuste il n’avait pas le droit de juger. Seuls Papa et l’inquisiteur en ont vraiment le droit. Pour garder l’équilibre entre le bien et le mal.

Il soupire un peu… C’est alors qu’il ressent une douleur vive. Quelque chose d’indescriptible… son regard se fige alors… Il ressentait une profonde douleur dans le dos, au trapèze, au poumon, sur mon crane. Cette douleur le fit flancher se retrouvant un genou à terre, tenant bien l’âme d’Egregario dans ces bras contre son torse…

Il a un temps d’absence… Grâce au lien qu’il partage avec sa petite Lulu, il voit au travers ces yeux. Du moins… Il devine les formes, car les yeux de Luthécia sont mis-clos, remplit de larmes et de sang… Son cœur se serrait. Roulant sur les joues de l’ange, des larmes descende jusqu’à son menton avant de s’écraser sur le sol… Remplit de magie il donne naissance à des mauves… Dévoilant une grande souffrance.
Le souffle coupé, il devinait l’ange Huan en train d’arracher les beaux cheveux platine de sa douce âme sœur alors que celle-ci n’avait plus la force de lutter contre un ange.

Le glas sonna. Luthécia venait d’être brisée… comme un verre qui se brise au détour d’une maladresse.

Il serrait d’avantage la sphère protégeant l’âme d’égregario. Se répétant à voix basse qu’il pardonne. Mais cela sonnait faux. Il ne pardonnerait pas cela. Ces anges savaient ! Comment pouvait-il à ce point faire du mal à des innocents… Comment pouvaient ils se détourner de Papa ainsi…

Il s’en était pris directement à Taiga. Puis à Greg qui n’avait pas demandé ce qui lui était arrivé… puis Luthécia… et là… Il vit Bigby qu’il faisait souffrir pour humilier et faire du mal à Taïga la rendre d’avantages coupables de ces actes alors que la vie lui avait déjà rendu tous le mal qu’elle avait pu faire. Bien que ce fût un mal qui pouvait être comprit. Il fixait Huan, la colère se lisait pour la première fois sur son visage.

Regardant la suite des événements. Il n’aimait pas cet ange Huan… Ni les deux autres non plus d’ailleurs. Il ne comprenant pas comment des anges… représentant la pureté et l’amour de Papa peuvent être à ce point corrompu.

L’ange aimant sent alors pour la première fois en lui l’envie de tuer quelqu’un.

Il relevait les yeux vers la situation et regardait la scène presque absent. Il avait les yeux terne, il pouvait ressentir une nouvelle douleur en voyant Taïga, une autre âme sœur se donner la mort dans un geste noble pour protéger son village… Il serrait les dents. Le regard enclin à une folie meurtrière.

Vint la phrase de trop.

Comment pouvait-il ne pas tenir leur parole. Ils sont censés être juste et honnête. L’ange d’habitude aimant venait de perdre cette amour, et c’était laisser influencer par ces propres sentiments et il venait de lui-même juger.

En se concentrant, il créa un socle de plantes douces pour entourer l’âme de Greg. Il faisait pousser un arbre. Un olivier dans laquelle il avait protégé Gref. En plein milieu de l’écorce. De nombreuses couches se succédait autours de l’arbre. Des roses, des épines, des cactus, des chardons, de la ciguë. Tous des plantes toxique par leur simple piqûre ou blessantes.

Une fois cela fait. Il s’envole faisant trembler la végétation. Il volait vers Jean. Venant simplement toucher son corps. Alors des ronces poussaient le long de ces ailes. Les lacérant de toute part. De plus… des fleurs venaient éclore d’un rouge vermeille, aspirant le sang des ailes pour l’empêcher de voler. De plus, Nathanaël venait tendre le bras devant le torse de ce dernier créant un rayon de lumière pour l’envoyer s’écraser au sol avec brutalité. Il continua son ascension, fou de colère.

Il enroula Mallâadaëlle dans  des feuilles de vignes et attrapa ces ailes les tirant en arrière dans le seul but de lui faire mal. Il l’étouffait ensuite avec la feuille de vigne qui venait entours son cou le serrant et faisant grossir les tiges de vigne autours de son cou. Il venait lui déboiter les ailes la rendant aussi incapable de voler, mais il ne s’arrêtait pas là. Il arracha ces plumes primaires, l’empêchant alors de pouvoir voler pour au moins quelques années. , laissant ces liens de vigne continuer à l’étouffer il voulait l’entendre hurler de douleur. Il avait le regard froid. Eteint.

Il passe à sa dernière victime. Huan. Qui a tué sa jeune âme sœur. Ce dernier étant occupé avec B’ il vient par derrière et l’emprisonne dans du bois, l’empêchant de bouger alors le bas de son corps, alors il arrive en face de lui et vient le frapper avec violence au visage. Sans magie. Il laisse B’ bouger, et pose sa main sur son épaule soignant le plus gros de ces blessures ouverte. Après quoi  le bois remontre le corps d’huan. Lui bloquant les mains, il l’attrape par les cheveux et lui fait baisser la tête.

- Comment as-tu pu faire autant de mal… Tu es un ange tu es censé représenter l’amour de Papa
.
Il vient alors arracher ces cheveux par touffes. Vide de vie. Mais quelque chose le ramène à la réalité. Ces propres paroles. Il était en train de juger parce qu’il se passait le touchait trop. Il recule alors choquée et regarde ce qu’il a fait. Horrifié.

*
**
ANNEXE : Une punition violente (Ecrite par Ozatran, ajouté au post de Luthécia)


J'étais resté fier et sarcastique, même lorsque Huan, cet ange sadique, me planta des dagues dans l'épaule et la cuisse... Pourquoi ? Parce que je suis capable de résister à bien pire que ça. Merde, ces piqures de moustiques ne valaient rien.

Mais le pire était à venir, les insultes ou les coups ne me faisaient rien, et je restais de marbre, même lorsque la bulle d'eau vint se figé sur ma tête. M'utiliser pour faire du chantage, c'était bas... Et je pensais que Taïga ne serait pas idiote au point de tomber dans leurs piège grossier.

Mais si, je la regardais alors qu'elle tombait à genoux, son arme entre les mains. Elle se perfora juste sous le coeur, et encore une fois au niveau des poumons. QUELLE CONNE ! Pourquoi faire ça ?! C'était couru d'avance qu'ils n'allaient pas me relâcher ! Bordel Taïga !

La rage venait m'étreindre, brûlante au fond de mon être, mes yeux virèrent d'un coup au jaune loup, tandis que je fixait la demoiselle qui tombait au sol. Je n'avais même pas sentis le poignard de l'ange s'enfoncer dans ma hanche.

Alors je sentis quelque chose, peu à peu, je reprenais le contrôle de mes muscles, la paralysie s'estompe peu à peu. Et l'ange se retrouvait soudainement pris dans du bois.

Il n'avait pas fallu longtemps pour qu'un autre ange viennent le frapper et lui arracher les cheveux, hurlant que ce n'était pas ainsi que devait se comporté les créatures du Père.

Quand ce dernier recula, horrifié par je ne sais quoi, je saisissais ma chance, je me fichais bien d'y risquer mon esprit, je laissais la bête s'emparer de moi, ma peau se déchira dans un bruit horrible tandis que j'hurlais. Le hurlement de l'homme laisse place à celui du loup, j'étais dans la même forme que celle que j'avais quand j'ai traqué Noctysia. Cette forme que je ne prenais que sur de courtes durée au risque de me retrouver à l'état sauvage.

Nathanael avait soigné mes blessures, alors c'était encore plus facile pour moi de me mouvoir. D'un mouvement rapide, je me retrouvais dans le dos de Huan, agrippant de mes mains griffues la base de ses ailes, grondant, je posait une patte dans le bas de son dos.

- Une chance que je ne sois pas un ange, sinon j'aurais PRESQUE pu regretter ce que je vais faire.

Alors je tirais, le son de la chaire qui se déchire était une douce mélodie à mes oreilles. Ma patte me servait d'appuis pendant que j'arrachais les ailes de cet être vicié. Après tout, il ne les mérite pas... Et j'avais envie de le faire souffrir.

Je grogne, gronde et force jusqu'à ce que les deux ailes finissent entre mes mains, séparés de leurs porteur originel. Je hurle alors à la lune, voilà qui devrait apprendre à ces fils de catin qu'on ne s'en prend pas impunément à Lame Spirituelle.


*
**

Nathanael restait interdit. Il venait de perdre ces ailes… et lui. Il était content de cela. Il baissait le regard et fermait les poings. Il ne pouvait pas encore rejoindre Luthécia. Il devait protéger Egregario. Il regardait le corps sans vie de Taïga. Mais il ne fit rien. Laissant les autres s’en occuper.

Il retourne auprès de l’âme d’Egrégario attendant Grimmaltadaël protégeant au péril de sa vie l’âme de son ami. Il était redevenu calme et demandait à une voix presque inaudible pardon Papa.





Revenir en haut Aller en bas
Jude Arsenght
Messages : 42
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : Lame Spirit
Immortel
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptySam 18 Mai - 16:30
Non, non, non ! Pourquoi elle faisait cela ? J'observais l'ange bleue et son confrère retourner le cerveau de mon amie, de ma rivale, incapable de faire quoi que ce soit à cause de l'otage qu'il détenait. Mes mots ne parvenaient pas à lui faire voir la vérité, à l'inciter à se rebeller… elle devait beaucoup tenir à cet homme… Soudain la lame de la musicienne se plante dans son propre thorax, la forçant à s'écrouler au sol, entre la vie et la mort… Un cri de rage déchirant me viens, et bien sûr, nos adversaire ne comptent pas s'arrêter là.

J'étais prêt à reprendre le combat, mais quelque chose arriva, un autre ange, semblait il pris d'une rage sanguinaire. Il se jetait sur les autres anges, un à un, et les immobilisa dans des prisons végétales… Avant que je n'aie le temps de faire quoi que ce soit, avant même que je n'aie le temps de me demander si cet homme était un allié ou un ennemi, l'otage des anges était libéré, transformé en bête encore plus sauvage que son sauveur, et en train d'arracher les ailes de son tortionnaire. Une voix à l'intérieur de moi se régalait de ce spectacle, de ce symbole de divinité anéanti, que ce monstre ne méritait de toute façon pas

La voix se tait alors, et je me retourne vers Taïga, venant prendre son pouls, explorant toute la mémoire de ma lignée élémentaire en cherchant un moyen de lui sauver la vie, en vain. Je n'avais servi à rien, je n'avais pas put protéger les gens qui comptaient pour moi, d'abord Lory, maintenant elle. Sous le poids de cette peine, je m'effondrais à genoux, tandis que des larmes de cristal chatoyantes perlaient de mes yeux, si j'avais été plus fort, rien de tout cela ne serait arrivé, si j'avais été plus sage, j'aurais pris les bonnes décisions, mais voilà, je n'étais rien de plus qu'un pantin bon à amuser la foule, vociférant des messages qui plaisaient aux gens, mais qui n'étaient écoutés par personne… Je prend une longue inspiration en tentant de calmer mes pouvoirs, laissant la lumière de l'endroit retrouver son comportement normal, ils avaient gagné, ils avaient eu ce qu'ils voulaient, et je ne voyais pas comment l'espoir pouvait de nouveau fleurir dans ce champ de braises…
Revenir en haut Aller en bas
Grimmaltadael
Messages : 13
Date d'inscription : 12/04/2019
Immortel
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyLun 20 Mai - 20:48
Vous savez ? Les gens ont cette tendance à profondément me décevoir, j'ai beau faire vraiment beaucoup d'efforts pour ne pas trop leur en vouloir, ils trouvent toujours le moyen d'amplifier ma déception envers eux. C'était exactement ce qui se passait en ce moment avec les imbéciles qui avaient écrit la recette de ce pain frais. Un putain de pain, ça devrait être facile à faire, non ? Bah, je voulais expérimenter une nouvelles sortes de pain et tout ce sel, ils ne savent pas que ça tue des gens, le sel ? J'en met donc largement moins et je remplace ça avec du fromage. Ouep , fuck la recette et vive l'improvisation. On va espérer que la demi-fae aime tout de même ce que ça va donner. Je place le bol, dans lequel il y a la mixture, dans mon micro-onde avec une tasse d'eau chaude et je vais à mon frigo. Et une bière pour le Grimm en guise d'auto-récompense pour avoir fait quelque chose par moi-même, aujourd'hui. Je prend une gorgée puis je roule des yeux.. Cette voix dans ma tête me dérangeait énormément.. Pourquoi personne ne se servait de téléphone de nos jours ? J'ai déjà assez de devoir trier les trucs qui passent par la tête à Laura et là, un autre ange force dans ma tête des messages de S.O.S..
Au pire, j'aurais accepté les signaux de fumée ou les gros phares en symbole de Serpent qui pointent vers les nuages. Je retire mon tablier de cuisson et le balance sur une chaise, glisse une main dans ma poche de pantalon et y sort un téléphone cellulaire, un vieux 'flip phone'... Je rentre mon code de passe, aka 0123... Et je sélectionne les contacts que je fais par la suite défiler jusqu'à ce que j'arrête sur une certaine FemGrimm. Ça sonne un coup, deux coups, trois coups, qu'est-ce qu'elle fout ? J'ai pas que ça à f... Elle répond.

- Appelles Zaza et pointez-vous ici dans 5 minutes. Les p'tits cons font encore n'importe quoi. Oh et non, n'appelles pas la folle.. On va avoir assez de gens qui me détestent réunis dans un seul endroit...

Je raccroche sans même le classique 'bye bye' que tout le monde trouve si important de dire.. J'étais plus ou moins d'humeur à la politesse. Je regarde mon micro-onde et j'allais devoir finir ce pain à mon retour. Je me dirige au sous-sol, dans la chambre froide plus précisément. Par cette chambre froide, j'avais un accès direct à ma 'Batcave', tout ce que je devais faire était de frapper un bon coup à un endroit précis du mur pour ouvrir un panneau qui donnait sur un petit clavier, y entrer mon code de passe, '0123', et de pousser sur ce faux mur après que le code ait validé et que les verrous aient relâchés. J'entre, l'endroit était tel que je l'avais laissé.. Beaucoup d'argents et d'or dans un coin de la pièce qui constituait ma 'Batcave', de l'autre côté, des armures et des vêtements d'à peu près tout les époques passées et en face, il y avait de l'alcool rare qui vieillissait tranquille. Au dessus de cet alcool, il y avait un support vide pour une dague et un support présentant un demi masque de serpent rappelant les Menpō qu'avait les samurais. J'agrippe ce dit masque et je l'accroche à ma ceinture, il y a un temps, je l'aurais porté à mon visage mais j'ai décidé depuis quelques années d'aller en publique sur mon identité et depuis, personne en a rien à foutre et ils m'ont encore plus oubliés qu'avant. Superman et Batman exagèrent tellement avec leur identité secrète...
Fini de perdre mon temps, les deux autres devaient être arrivé, je me retourne pour sortir de ma pièce secrète d'espion international pour aller rejoindre l'entrée de ma maison quand j'entend les murmures d'une des bouteilles qui me dit : "amènes-moi avec toi"... Je tourne la tête et regarde celle-ci, posée sur le comptoir à me faire de l'oeil... Bon.. Elle ne me regardait pas vraiment et elle ne me parlait pas plus mais j'avais vraiment envie de la boire depuis que je l'avais entrevue et c'était plus fort que moi, elle allait faire le voyage avec nous. J'agrippe ce vin rouge et je sors avant que les autres 'm'appellent' aussi. Je referme tout et traverse mon domicile, je sors sans prévenir Laura, elle doit être en train de jouer à ses VR porno de toute façon..

Je passe à côté de ceux à qui j'avais donné rendez-vous, ils étaient de chaque coté de ma porte, Shéhérazade, aka FemGrimm et Zhang Zuolin, aka Zaza, mes deux plus fidèles amis et alliés... Ouep, même moi j'ai des amis. Ils avaient leur masque, je m'attendais pas à moins de leur part, ils étaient 'infiltrés' dans des groupes d'humains alors ils se devaient de garder leur identité le plus secret possible. Un sourire se dessine sur mes lèvres, je ne prends pas la peine de les regarder tout de suite.

- Ça remonte à longtemps la dernière fois qu'on a dû être les trois ensembles.. Et encore, je crois qu'on va un peu overkill ça.. Oh et... Ne dissimulez rien de votre aura angélique, All-in pour leur faire tacher leur pantalon.

Mes ailes étaient pleinement dévoilées, ceux des deux autres Gardiens de la Mort aussi. Je cligne des yeux et en les ré-ouvrant, je laisse place à mes vraies pupilles, ceux que j'ai depuis que je suis né, mes jolies prunelles de serpent jaune-orangée...

-Grimmaltadael, le serpent aux ailes cuivrées est de retour, Bitches... Et il n'est pas super content puisqu'il essayait de prendre des vacances tranquilles.

il décolle enfin, se dirigeant vers la communauté de Taïga, ma bouteille de vin à la main et mes amis près derrière moi. Ce voyage était plutôt rapide et c'était fait dans le silence, en même temps, avez-vous déjà essayé de parler à vos amis pendant que vous faites du saut en parachute ? C'est pas super évident.
Ah... Finalement, Nathanaël avait peut-être essayé les signaux de fumée pour prendre contact avec moi, il aurait pu épargner le village, par contre, un simple feu de camp aurait suffit. Sorry no sorry de faire de l'humour comme ça dans des situations tragiques, Dieu et Satan doivent la trouver drôle alors je ne me sens pas trop mal avec ça... Et puis, c'est pas comme si les autres savaient à quoi je pense.

On atterrit à l'entrée du village, aucun comité d'accueil, les signes de violence et de stupidité angélique était présent partout. Je traverse avec les deux autres gardiens le village à la recherche du 'main event'. En passant près de la fenêtre de la cuisine d'une maison, je glisse ma main par la fenêtre et agrippe un verre qui était posé dans un rack à vaisselle propre et je m'assure qu'il est bel et bien propre... Continuant notre parade des anges alphas, on se rapproche de l'endroit en question. J'ouvre ma bouteille de vin et j'en verse dans le verre que j'avais emprunté... Bah quoi? Je suis pas un sauvage ni un alc... Laissez donc faire, j'ai pas à me justifier.
La scène digne d'un film des Avengers version R17 pour violence excessive se dessine devant nous. J'arque un sourcil et je regarde FemGrimm et Zaza..

- Zaza, tu t'occupes de Huan et du cabot, sépares les et ramène l'autre connard à l’écart avant qu'il ne saigne à mort. Shéhé, tu t'occupes de celui avait le nom le plus générique ever et ramène le près de Zaza. Je m'occupe de la Malade Imaginaire.

Et on se présente enfin, traversant en plein centre de ce bordel comme si ce n'était qu'une marche dans le parc. Je regarde Taïga et ce que je présume être Egregario un peu plus loin. Je prend une gorgée de mon alcool.

-Tst tst tst... T'as vu ce que t'es devenu frèro ? J'suis un peu déçu.

Les deux autres allaient faire ce que je leur avais ordonné et moi je me dirige jusqu'à Malâadaëlle et je la regarde... C'était elle l'impitoyable ange responsable de tout ces problèmes ? Elle a l'air si faible. Mes ailes se solidifient et deviennent tranchantes, merci capacités de Gardien, et d'un seul coup, je tranche la base des plantes qui s'attaquaient à l'imbécile de façon pas très différente à ces bon vieux fantasmes d'animes japonais et extirpe cette poubelle pour la lancer plus loin. Une nouvelle gorgée de mon vin et je cherche la bouteille..
Shit, je l'ai laissé à la maison du verre, un otage pour un autre, j'allais devoir aller la rechercher plus tard sinon elle allait s'ennuyer de son propriétaire. Bref, je me dirige vers l'ange qui se débarrassait des derniers vestiges de son 'agresseur' et je agrippe par l'arc sensible d'une de ses ailes déjà brisées et je l'amène aux deux autres gardiens qui avaient déjà les autres anges.

- Vous savez ? Les gens ont cette tendance à profondément me décevoir. J'essaie vraiment vraiment fort de leur pardonner, mais quand j'ai laisser la vie à Egregario. J'avais mes putains de raisons.

Je regarde tout le monde, l'un après l'autre avec mes yeux de serpent... Puis je regarde le corps de Taïga.

- S'il y a quelqu'un qui bouge, butez-le... Peut importe son allégeance...

Moment de silence....

- Bah sauf si c'est un de vous deux qui bouge hein..? Ça serait con que vous vous entretuez.

L'ordre était donnée à mes deux amis.. Et oui, j'allais y introduire un peu d'humour, deal with it, le drama ça me va pas. Je glisse le verre de mon poison entre mes lèvres et fini le liquide. J'avance vers Taïga.
Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 13
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyLun 20 Mai - 22:41


feat. Taïganiksan


Ailes Damnées Sacrificielles

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Semaine 4 - Finale.






« Jurisprudence »

Un véritable carnage, Lame spirituelle était le théâtre d'une scène macabre. Un habile mélange entre la tragédie et un humour noir malsain. Si au tout début ça ne concernait qu'une histoire de jalousie entre Loreleï et Malâadaëlle, l'ange aux ailes bleus a réussit à en faire une histoire d'état gouvernementale. Au point d'ôter la vie à plusieurs centaines d'innocents, allant du fœtus jusqu'au vieillard aux portes de la mort. Cette entité Jurisprudentielle vient de baigner ses mains dans un lac de sang épais et sombre. Cette nuit est à marquer d'une pierre blanche. Mesdames et messieurs, serait-ce le début de la fin ?
Après les attaques de Jude, Dâku et Bigby, les anges commencent à être sérieusement endommagés. Mais ils avaient encore des ressources. Chacun réagissait à sa manière en voyant la sorcière s'effondrer. Même à des kilomètres de là, surtout son cow-boy et la dragonne. Justyna quant à elle, avait d'un seul coup repris sa forme démoniaque... en pleine nuit, alors qu'elle rôdait comme à son habitude autour du foyer, elle venait de s'évanouir dans la nuit noire ... son mordoré pétillant s'étant voilé d'un léger trouble rouge ... elle avait tout vu et ressenti grâce au lien avec son père et sa cousine... Son Maître pu aisément ressentir cet écho dangereux, instable, une bombe à retardement, s'avancer dangereusement vers le QG de la Jurisprudence en quête d'une certaine cible ... très haut placée. Rien ne pourra l'arrêter, et si l'acte serai fait, ça serait une Justyna aussi folle que son père.

 

L'arrivée tant désirée par Nath finit par porter ses fruits, trois êtres que l'on pensait au placard. Trois des quatre Gardiens de la Mort sont présents avec leur boss, L'inquisiteur parmi eux. Deux soldats masqués avec le troisième plus détendu en apparence. Les anges incriminés souffraient déjà, perdaient leur avantage malgré le suicide de la cheffe du village. C'est comme si son sacrifice venait de faire pencher les choses, inconsciemment, les faire bouger. Le corps de cette femme s'étant effondré, Jude à ses côté en prenant son pouls, détruit. Émerge alors des fumées opaques sortant des ruines, une grande silhouette à la peau écaillée et bleuté aux yeux abyssales. Loreleï, du sang s'écoulant sur son corps humanoïde à la grande queue de naga, faisant plus de deux mètres si elle se redressait sur le bout de sa nageoire cristalline. Elle reste dans l'ombre, observant la scène, puis se met à chanter doucement. Avant que qui que ce soit puisse parler, la Reine Naga plonge, disparaissant dans un petite amas de brouillard, de légères vibrations. Et puis c'est une main qui émerge de la terre battue, agrippant la cheville. Alors qu'au même moment, Grimmaltadael intime à tout le monde de ne pas bouger. Mais la Naga n'a cure de ces anges, elle n'avait rien suivi. elle voulait protéger son ami. Et c'est en l'empoignant fermement cette cheville, qu'elle entraîne avec lui Jude. Sous terre comme elle le faisait avec ses proies pour les enterrer dans le sable après son repas. Mais là, la jeune femme entraîne son ami à la périphérie du village, n'y sortant qu'en étant en dehors de l'enceinte. Pas à côté de l'incube, Miraviël, non. La succube maudite voulait un peu de privé avec son ami. Et c'est donc en sortant de la terre a son tour, qu'elle l'observe, celui qu'elle vient de sauver. Silencieusement, froide, mais calme. Il n'y avait plus de danger autour, l'incube et elle avaient décimé tous les renforts et mercenaires restants.
Pendant ce temps, Huan n'avait plus toute sa tête, Shang Zuolin aussi froid et implacable s'était rapidement déplacé vers les concernés. D'un geste habile, le chinois portant le masque parvient aisément à séparer ce loup de sa victime ensanglanté. Bigby pouvait sentir que les Gardiens de la Mort étaient d'une tout autre trempe. Bien plus rapide, silencieux et dangereux. Avec ses combats avec Marc, le canidé pouvait sentir que les Gardiens de la Mort étaient nettement plus puissant en force physique et jouissant d'une vélocité à toute épreuve. L'élite de Dieu, ceux qui tuaient les Légions, Seigneurs de Guerre et Archidémon pour Grimmaltadael. D'un geste nonchalant, Zang, les mains dans les poches, donne un simple effleurement à Huan de sa chaussure. Qui se voit violemment propulser dans les airs, percutant les ruines d'une maison. Le Grand Maréchal Chinois venait de voler la proie du loup, et de son masque à gaz, jette simplement un coup d'oeil au loup. Puis déploie ses ailes couleur crème, et en un clignement de paupière, le voilà en train de tenir Huan par le cou, passant sa main sur ses deux fentes sanguinolentes pour cautériser les plaies avec des braises venant des maisons. Huan se mis à hoqueter et hurler, mais il n'avait plus rien d'angélique. Son sadisme l'ayant perdu. Zang semblant être à peine ado dans ses courbes physique ne réagit pas d'un iota. Tel un robot, il laisse tomber le corps de Huan, pouvant à peine se relever.

La femelle aux ailes sombres au masque de mort ne répond pas à son boss, vêtue d'une petite robe noire, pieds nus avec ses rubans de satin remontant jusqu'à ses cuisses. Elle était telle une divinité de la guerre, l'univers des abysses se reflétant dans sa longue chevelure. Si Zang s'était déplacé en un clignement des yeux, Shéhérazade semblait n'être qu'un mirage, un simple effleurement de ses embouts primaires sur la terre. Vous baissiez la tête, ou vous avez un simple moment d'inattention et elle n'est plus là. Tenant une arme plutôt insolite contre le cou de Jean. Impossible de savoir ce qu'elle pensait, le masque regardant droit devant lui. La jeune ange d'apparence pris simplement le pyromane par les cheveux qui se mit à se débattre, souffrant déjà du cristal et des plantes dans ses plumes. Elle le tire, et tout s'effondre, les cristaux comme les plantes. Tous cédèrent comme s'ils n'étaient que des brindilles. Du moins, les plantes semblaient plus se laisser faire. Elle ramène Jean à sa heuteur qui n'était plus capable d'invoquer son pouvoir, sa peur se fait voir. Oui, il les reconnaît. De sa petite main fragile, elle porte sa main sur le nez du pyromane qui fait face à son maque sombre. Une pichenette, et le pyromane s'éclate au sol juste à côté de Huan. Envoyant autour de lui des débris et des éclaboussure de sang. Etant à moitié sonné. Shéhé se dirige tranquillement vers son frère d'armes et leur deux détenus. Les deux Gardiens de la Mort étaient effroyablement bien plus puissants que tout le monde réunis en excluant leur Boss. Mais ils n'en démord pas, ils n'avaient pas besoin d'en faire tout un plat. La Gardienne et Zhang avaient salué d'un hochement de tête Nathaniel, mai sil était déjà appelé ailleurs semble-t-il, vers son âme soeur présente au manoir.

- Tst tst tst... T'as vu ce que t'es devenu frèro ? J'suis un peu déçu.

_ Arrête, j'étais super classe depuis que tu m'a troué le visage, bien plus que toi, mais j'ai bien failli y passer avec cette foutue promesses de ne pas toucher à une seule plume. Mais ça en valait la peine ~

Ce qui reste d'Egregario, cette âme enfermée dans une sphère protégée par les plantes mortelles de Nath se mit à vibrer un peu plus, mais il ne pouvait rien faire, si ce n'est de répondre à son cher frérot par télépathie. Mais qu'a-t-il bien pu vouloir dire ? Seul Egregario savait, le début de la fin de quelque chose de bien plus grand. Celui du village ? De sa condition de déchu ? Ou bien du contexte actuel de ce monde ? Un retournement de balance qui ne tarde à sonner ? Nul ne le sait vraiment. Et Thoth se faisait une joie de faire chier son frère qui n'avait clairement pas changé depuis le temps.
Malâ' tente vainement de s'échapper des vestiges des plantes de vignes, effrayée par la présence de l'Inquisiteur. Tout était foiré, il fallait qu'elle s'échappe à défaut de ses compagnons. Mais le Gardien ne lui laisse pas le temps de s'enfuir qu'il l'agrippe par l'armature brisée de son appendice volatile. Elle écarquille les yeux et se met à hurler. L'Inquisiteur la traîne au sol, sans douceur. Mala' n'avait plus rien d'une belle ange aux ailes et cheveux d'azur. Au contraire, sa corruption se lisant sur ses traits auparavant doux et aimants. Elle était devenue folle, hystérique. Lorsque Grimm la dépose sans ménagement vers ses deux compagnons. Huan gémissait de douleur en se balançant d'avant en arrière, et Jean vociférant des menaces en se tenant les cheveux, ils étaient effrayés, stupéfiés. Les Gardiens de la Mort étant pour eux synonymes de cauchemars. Il n'y avait que Mala' qui était encore guidée par cette détermination hystérique.

- Vous savez ? Les gens ont cette tendance à profondément me décevoir. J'essaie vraiment vraiment fort de leur pardonner, mais quand j'ai laisser la vie à Egregario. J'avais mes putains de raisons, tonne froidement Grimm de ses yeux serpentins en regardant chacun des personnes présentes.

Les anges se mettent à frissonner d'horreur aux paroles de Grimm, mais pas les gardiens qui semblent tels comme des statues. Egregario ne dit rien. Mala' tremble, les dents serrer, les ailes brisées. Un moment de silence alors que les deux gardiens ricanent faiblement à cette blague. Enfin, Grimm peut entendre Egregario éclater de rire aux paroles de son frère. Nullement traumatisé par la mort de son âme soeur approchée par Grimm.

_ Tu t'es laissé séduire par ton lien de sang avec ton frère, Grimmaltadael ! Tu es la honte de la race angélique ! Tu ne vaux pas mieux qu'Egregario ! Par ta faute, il est devenu ainsi ! Il n'avait rien d'un démon lorsque je faisais partie des enfants à l'écouter compter des histoires de Grand Héros archangéliques et mortels ! C'est un service que nous lui rendons. Tu es la pourriture corrompu par Satan, je ne comprends pas pourquoi tu peux encore voler après  avoir commis les Trois Grandes Guerres ! A croire ... Que Dieu s'est détourné même de ses anges ...

Elle était froide, atteinte d'une folie sans nom. Une corruption même rejetée par Satan. La balance était trop d'un côté. Zang et Shéhé se mettnt instinctivement à réagir. Prenant chacun une aile brisée de l'ange bleuté, ils la crucifient sur le mur de cette maison juste derrière avec l'aide de leurs propres armes. La plantant au niveau des articulations. Mâla' se met à hurler.

Tout le monde pensait Taïga morte, mais la jeune sorcière avait subitement reprise conscience, difficilement. Elle tousse, sa respiration sifflante, elle ne parvient pas à enlever le sabre planté profondément dans on poumons. Elle serre les dents, ignorant ce qu'il se passe. Mais une chose est sûre, elle convulse légèrement, ayant un spasme, puis sombre de nouveau. Faisant deux magnifiques doigts d'honneurs dirigé vers le ciel pour quiconque oserai retirer cette âme, alors que son visage bascule délicatement vers le sol, inerte. Les yeux ouverts, pleurant, son vert s'éteignant. Souriant de soulagement vers Bigby et Grimm. Elle ne savait pas qui était qui, mais son âme part enfin, quittant peu à peu son corps. C'était un suicide caché en sacrifice, elle 'en voulait plus de tout ça. Elle avait craqué. Au moins, tout sera entre de bonnes mains.
Alors que Taïga nous quitte, un faible bruissement se fait entendre. Là, se posant depuis la nuit noire, un nouvel ange venu de nulle part. Il était très grand, atteignant presque les deux mètres et doté d'une musculature développée. Un Egyptien à la peau très sombre. Si Grimmaltadael avait un cuivre pure métallisé, celui d'Horus était d'un or flamboyant. Peignant les richesses d'une très grande civilisation passée. Son envergure était presque aussi grande que celui de son aîné, Grimm. Le Deuxième Gardien du Savoir était juste à côté de son aîné, regardant tout le monde, chacun à leur tour de ses perles d'un coton immaculé. Il était aveugle, ou du moins, en apparence. Refermant ses ailes en un claquement sec entre ses omoplates, l'Africain porte dans ses bras le corps de Noctysia. Toujours attachée, mais elle avait repris conscience. Actuellement c'était celle qui était en parfait état si ce n'était que très légèrement sonnée. Il dépose délicatement l'ange mage aux ailes grisées juste à côté de ses compères, la détachant. Cette dernière est effrayée, nerveuse en regardant autour d'elle avant de se figer en voyant Grimm. La macédonienne sent son coeur rater un battement en voyant celui qu'elle avait toujours aimé.

_ Rappelez-moi ce que j'ai fait pour avoir mériter un frère Inquisiteur alcoolique, stupide et un autre Gardien devenu un poulet grillé ? désespère le Grand Emplumé en croisant les bras.

Sa voix est grave, douce, apaisante. Horus semble attristé, mais pas des agissements de ses deux confrères. Il porte son regard sur Bigby, semblant sonder en lui, mais il n'en est rien. Il se retourne vers les agresseurs.

_ N'espérez pas que je sous là pour vous sauver.

Il croise les bras, se plaçant à côté de son frère. Tel un protecteur, en paix.

_ Mon Hydre ... Mon Hydre Spartiate .. ne peut s'empêcher de murmurer Noctysia vers Grimm.


© Code de Anéa pour N-U
Revenir en haut Aller en bas
Bigby Wolf
Messages : 76
Date d'inscription : 07/07/2017
Kreat
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMer 22 Mai - 12:01
détails
L'homme ou le loup ?
Beware of his bite...
ft. ...
Ʃkaemp はは ™

PARTIE 1 : Couché Médor !

Tout commençait enfin à tourné au vinaigre pour ces enfoirés, Taïga est morte putain ! Alors j'avais la rage, la rage de tuer. Et j'aurais pu le faire si une espèce d'ange ninja ne nous avait pas séparés, les ailes de mon adversaires toujours dans les mains, je commençais à gronder, à vouloir m'attaquer à celui ci aussi, une rage sanglante montant en moi.

C'est alors que je le vis faire une bête démonstration de force, un éfleurement de pied et l'ange avait volé dans un mur en l'éclatant. Mais c'est quoi ça ? C'est complètement absurde une force pareille... D'instinct, je sens le danger que représente cet être là. Et comme tout animal qui sent un danger, je me calme directement, mon regard braqué sur cet ange qui a pourtant l'air si petit et fragile.

Les ailes toujours dans les mains, je finis par me redresser, il faut dire que si cette démonstration de force à l'encontre de Huan a bien un effet positif, c'est calmé ma bête. Alors je souffle, expire et reprend ma forme humaine... Complètement nu. Ouai'p, les vêtements tiennent pas deux transformation d'affilé. Est-ce que j'en ai quelque chose à foutre ? Non. Absolument pas. Mais par politesse pour les gens qui n'aurait pas envie de voir mon mandrin, je le cache avec une des ailes arrachée, c'est pratique d'avoir un grand panneau de plumes.

Je suis inquiet pour Taïga, je braque mon regard sur elle, cette idiote... Je savais qu'elle avait des envies de suicide, elle en avait marre de cette vie qui lui en demandait toujours plus... Mais de là à risquer la vie de tout le monde en abandonnant ? J'avais pensé qu'elle avait quand même un peu plus de jugeote que ça. Quand elle se redressa d'un coup, je du retenir une envie de me jeter auprès d'elle, ces enfoirés venaient faire leurs show et visiblement ne voulaient pas qu'on leurs pique la vedette.

PARTIE 2 : Une ombre fuyante

Dãku avait avisé cette arrivée en fanfare depuis les ombre, l'élémentaire restait à bonne distance et remarqua que ces derniers n'étaient pas là pour causer plus d'ennuis, et franchement, c'était tant mieux. Il avait déjà eu du mal à ne serait-ce que ralentir Malâadaëlle, alors affronter ce freak show ? Hors de question !

L'ombre décida simplement de disparaître, retournant auprès du camion ou il attendrait Rachel et Brock pour repartir au Gun's. Il était hors de question qu'il se mêle encore plus de ces histoires sordides... Surtout que tout avait perdu son intérêt quand lanterneboy avait disparu sous terre pour x raisons.


Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Luthécia Underwolf
Messages : 52
Date d'inscription : 24/07/2018
Humain
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMer 22 Mai - 19:52




Taïga, I need your help.





Nathanaël était rassurée qu’inquisiteur et les anges de la mort soit enfin arrivés. Il soupire et pour faciliter la taches à l’inquisiteur, il tend la main vers la ou était Greg. Et les plantes tueuse se change en plantes inoffensives. Les ronses devenant des roses sans épines et la ciguë donnent place à des carottes sauvages et l’Oliver s’ouvre en deux en faisant une rotation sur lui-même, laissant apparaitre l’âme de Greg entouré dans la bulle qui disparait une fois dans la main de l’inquisiteur.

Il incline la tête devant les anges et l’inquisiteur et sent qu’on l’appelle ailleurs. Il devait rejoindre son âme sœur.
Il s’excuse, et malgré la sommation de l’inquisiteur on avait besoin de lui ailleurs. Et il ne pouvait faire autrement que de s’y rendre.

- Je suis désolé. Je dois aller ailleurs. On a besoin de moi sur un autre front.

Il s’incline encore et s’en va dans un grand battement d’aile faisant se mouvoir toutes plantes et élément assez léger à son passage. Il se rend donc au manoir de la décédée sans lui porter un regard. Il savait ce qu’il adviendrait d’elle. Donc il ne s’inquiète guère. Cependant il est inquiète pour sa petite âme sœur.





Revenir en haut Aller en bas
Grimmaltadael
Messages : 13
Date d'inscription : 12/04/2019
Immortel
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] EmptyMer 22 Mai - 21:49
J'avais pleinement confiance en la capacité de mes deux amis. Mes pas brisaient la distance qui me séparait de Taïga et je m'arrête devant elle. J'esquisse un léger sourire en la voyant envoyer tout ses honneurs à mes deux parents. Si seulement elle savait ce que j'avais de prévu pour elle. Je passe à côté de Taïga et je me dirige vers la pokeball contenant le Pokemon de Taïga, Egregario.. Ils ont fait un foutu bon job quand ils ont protégé Egregario mais rien de tout ça ne pouvait m’empêcher d'atteindre l'ange déchu. Hm .. Nathanaël me permis cependant l'accès à l'âme d'Egregario.

- Tu sais quoi, Egregario ? Normalement, tu étais condamné à vie. Tu devais rester toute le restant de tes jours cette vidange dégueulasse que tu es en ce moment, mais... Des idiots ont décidé de faire n'importe quoi et ils ont agit... SANS L'ACCORD DE LEUR BOSS .. Mais t'inquiètes, je vais en faire de sacré exemple.

D'un coup habile, j'enfonce mes ailes toujours aussi tranchantes dans la bubulle toute mignonne d'énergie et j’éventre cette boule de cristal magique, mais en réalité, elle s'ouvrait déjà. J'agrippe le tas de morve incandescent et mal odorant et je le regarde un instant en dessinant un large sourire sur mon visage.

- Dis donc, t'as pas changé d'un poil de quand t'étais tout petit... Toujours aussi laid et mal odorant.

J'observe Egregario, ignorant toute les stupidités qu'il pouvait m'envoyer, après tout, c'est moi la star de ce show, pas lui, et je l'embrasse sur le front ? Je me condense dans mes mains en l'écrasant... Uniquement pour me venger en prévention que j'aille embrasser autre chose...

- Tu salueras papa pour moi. Oh et je te redonne ta place, mais ça va te coûter un service.

Je murmure la suite pour que seul mon frère m'entende.

- Je veux le nom de TOUS les anges à problème. Il est temps de sortir les poubelles.

Et en lanceur professionnel de balle de Baseball que je suis, je lance Egregario au ciel à pleine force. J'essuie les restants d'Egregario que j'avais dans les mains sur mon pantalon et je me retourne vers les autres.

- Avouez que ce lancé était impressionnant. Pouvez-vous croire que les Blue Jays de Toronto ont refusé de m'avoir comme lanceur dans leur équipe ? exemple...

Je retourne auprès de la femelle qui avait essayé de se hara-kiri. Essayé était le mot clef ici. J'agrippe la lame qu'elle s’était enfoncé et je la sors sans délicatesse... Bah quoi ? C'est elle qui c'est fait ça initialement et il fallait bien que je gagne son attention un peu, elle voulait nous quitter et s'accrochait à rien pour rester consciente. Je pose un genou au sol et je la fixe dans les yeux.

- Tu sais Taïga ? Il y a un truc que Dieu adore plus que mes comédies et c'est les dramas qui finissent en grand sacrifice. Tu viens de faire le sacrifice ultime pour protéger ceux que tu aimes et pour te sauver toi-même et... Je sais que tu ne voudras pas revenir à la vie, mais hey....

J'hausse nonchalamment les épaules.

- J'en ai un peu rien à foutre. Ta communauté à besoin de toi, pour avoir fait le sacrifice ultime pour sauver d'autres personnes, Dieu te pardonne tout tes péchés et parce que j'ai prit des vacances et que des idiots sous mon commandement ont décidé de devenir déficients mentaux, j'ai responsabilité de te donner une compensation. C'est donc pour cette raison que...

Je passe ma main dans une de mes ailes et j'arrache une rémige, je me punissais en choisissant une de ses plumes importantes. Je lève ensuite mon autre main et je claque trois fois des doigts pour avoir l'attention de mon frère cadet.

- Horus, j'en ai besoin, là. C'est à moi de m'en occuper.

Immédiatement après mes paroles, mon cadet se rapproche sans broncher, se déplaçant silencieusement pour poser genoux à terre juste à mes côtés, observant Taïga. Ses ailes se déployèrent, alors que ses yeux se remplissent d'un or parfait, jusqu'à même la sclérotique. La Magie du Gardien du Savoir, tournant sa paume vers le ciel. Ses matérialise une rémige avec des nuances de couleurs chaudes avant de mourir dans un noir anthracite. Fidèle à moi-même dans ma stature parfaite de zèle, j'observe le petit spectacle, la plume étrange dégage une odeur très insolite... Puis Horus me la dépose sur la main libre avec une douceur incomparable. Cette plume scintillait, baignant dans l'essence du Gardien du Savoir, la Rédemption, l'Ascension pour une âme soeur. Puis l'africain se redresse, semblant sourire tranquillement, en paix.
Mais sans que je ne puisse le prévoir, notre cadet à moi-même et au morveux ... se met subitement à pétrir mes cheveux dans un geste paternel en disant simplement :

_ J'ai hâte de boire un thé avec enfin mes deux frères réunis, mes filles se feront un plaisir de recommencer à vous maquiller pendant que je vous figerai si vous recommencer à vous battre.

Un frisson désagréable me traverse l'entier de mon corps... Il avait beau être pacifiste, mon jeune frère est clairement le plus monstrueux des trois... Je soupire et je colle les deux plumes ensembles, je les dépose ensembles sur elle, au niveau du cœur de la femelle. Une légère lueur se formait alors que les deux plumes se mélangeaient l'une à l'autre pour former une super plume que je presse contre le cœur de la Taïga pour lui débloquer son fluide angélique... Pendant que ce petit tour de magie fait son effet.. Non je ne sortirai pas un lapin de Taïga.. Je relève la tête de Taïga et pose un baiser sur son front... Alors que je maudissais les gens avec une marque causé par ma morsure au niveau de la clavicule, je donnais la rédemption aux gens par des baisers au front... Un système ridicule mais aux moins j'avais pas à frenchkisser des inconnues comme dans ces stupides fables avec des princesses...
Dans l'acte pour élever Taïga à... L'angélisme ? Je met beaucoup de mon énergie pour la réanimer tout de suite au lieu du classique trois jours... En même temps, il fallait bien qu'elle puisse voir le châtiment de ceux qui lui avait causé tout ce trouble... Quand elle reprit connaissance, je la prend dans mes bras en princesse et je la ramène vers le reste du groupe...

Le fluide angélique de Taïga explose, en deux manière, la première étant non pas cette chaleur habituelle des anges, mais plutôt telle une brise hivernale en pleine montagne. Et cette aura du fluide s'accompagne d'une odeur de bière fumée, vous savez ? La cendre, ouais, cette femme était morte, recouverte par une pluie de cendres sous les ruines du village et venait d'en renaître tel un phœnix, oui, ce piaf qui chante tous les matins à la Voûte Céleste, comme un putain de cocorico français dans les campagnes de France. Je vous jure, une véritable saleté. Ainsi, Taïga se cambre, prenant une virulente respiration. J'arque un sourcil, baissant mon regard serpentin vers elle. Le vert de ses yeux avaient disparu, à la place, une rouge de camélia cerné d'un or pétillant ... Hm ... Elle me fixe, haletante, puis tourne la tête immédiatement vers les présent.

- Par tous les démons du Metal ! Je suis humaine ! sourit-elle comme soulagée occultant complètement un instant les ruines de son village et les anges capturés.

Hm ... humaine ? Je m'arrête un instant, la cheffe continu d'observer les alentours, puis fronce les sourcils. Elle ne se rendait définitivement pas compte de ce qu'elle allait devenir... Elle se met à trembler. La jeune femme avait une nouvelle apparence. Des dreadlocks, portant de bijoux en or et en bleu lapis-lazuli, dont une principale sur sa mèche gauche. Ses cernes avaient disparu, et elle avait des canines. Elle ne s'en rendait pas compte, mais cette gamine transpire l'ange par tous les pores de sa peau, un vrai festival d'odeur et de sensations ...

- Bigby ? Mais .. Mais qui sont tous ces gens .. Je suis morte non ? Hey .... Je et moi .. je .. Et toi t'es qui ? Pourquoi tu me tiens dans mes bras !? bougonne-t-elle.

L'âme soeur de mon frère n'était pas très différente de lui et même de Laura... Les trois parlaient beaucoup... Et contrairement à moi, ils ne disaient jamais rien de drôle.

- Tu vas devenir une mouette. Je suis Grimmaltadael, le Serpent, avec ton ancien coloc, tu as forcément entendu parler de moi puisque je suis le connard qui lui a crevé un oeil.

Je la dépose près du nudiste qui avait l'aire d'une danseuse de casino de Vegas avec les deux ailes arrachées dans chaque mains.

- Tu veux peut-être pas ça, mais si t'avais été réellement consciente, t'aurais des souvenir de mon super beau speech sur comment tu es nécessaire... Meuhh non. Les gens préfèrent toujours s'embrocher avec des armes magiques.

Je marche jusqu'à la lame que j'avais abandonnée à la marre de sang de l'ancienne humaine et je la reprend, je teste le tranchant avec mon doigts et je me fais une petite entaille dans le procédé. Verdict, ça coupe bien. Je retourne vers celle qui plus tôt m'avait appellé par le surnom qu'elle m'avait donné il y a un temps avant de me jeter parce que je ne voulais pas baiser avec elle. Mon regard s’adoucit alors qu'elle continuait de m’appeler ainsi en me voyant s'approcher d'elle. Je passe ma main libre sur sa joue.

- Shhhhhhhh... Mon p'tit Hippogriff d'Athene... Notre relation est fini depuis bien longtemps... C'est même toi qui y a mit fin et tu sais quoi? Même si j'ai encore un petit faible pour toi, je suis content que tu l'ais fait.

Mon expression redevient horriblement sérieux..

-Parce que je déteste profondément les gens qui aggissent dans mon dos et contre ma volonté. De tous, tu aurais dû savoir que je ne fais rien au hasard.

Je contrôle ma force et je lui envoie un coup de pied au ventre et quand elle se penche par automatisme pour encaisser le choque du coup, je lui coupe sec une de ses ailes. Je la laisse se tordre de douleur et j'agrippe un débris encore brûlant que j'utilise pour cautériser la plaie et l'empêcher d'avoir la satisfaction de se vider de son sang et mourir. Mon regard plonge dans celui de Bigby mais mes paroles s'adresse à tout ceux présent en plus d'être un reproche à Bigby.

- Quand vous voulez vraiment humilier un ange, lui arracher les deux ailes vont qu'en faire des monstres. Pour vraiment leur faire subir un enfer, il faut se limiter à une seule aile. Ainsi, ils vont dégrader mentalement de façon très lente et douloureuse, ils vont s'en vouloir et ils vont lentement perdre le goût de vivre... Et si vous forcez la cicatrisation de la plaie, ils ne se videront pas de leur sang et il ne trouveront refuge que dans le suicide.

Je regarde les anges de la Mort traîtres, je balance un nouveau coup de pied à Noctysia, cette fois-ci pour l'envoyer s'écraser contre le mur et je fais signe à Zaza de faire subir le même sort à Jean alors que je me dirige vers Malâadaëlle. Elle ne semblait pas vouloir que je m'approche mais la nouvelle Jésus ne pouvait pas faire grand chose ainsi clouée au mur. Je coince la lame dans le sol.

- Oui, petite malade imaginaire, tu es la prochaine et non, je ne me servirai pas de la lame, t'inquiète, je n'aime pas abuser du même move constamment dans les jeux de combat et je suis pareil dans la vraie vie. Où est le plaisir autrement ?

Taïga réagit subitement, alors qu'elle assistait à la divine punition sans détourner le regard en y éprouvant une froide satisfaction. Puis je la vois sursauter lorsque je parlait à la Malade Imaginaire,la jeune femme regarde son poignet qui porte le sceau de pacte de sang. Elle tenait à peine debout, s'étant rapprocher de Bigby ... elle voulait l'embrasser mais à me voir avec la Malade Imaginaire ....

-Ne lui brise pas ses ailes ! J'ai ... Je dois la garder entière ... Elle a ... un lien avec ma famille, c'est à moi de m'en charger. Et puis j'ai un pacte de sang à respecter. Ne t'en fais pas pour elle, elle regrettera d'être en vie... murmure-t-elle froidement dans une rage à peine contenue.

Mon regard serpentin se pose sur elle et j'arrache l'ange de sa 'croix'... Les armes restaient bien solide dans le mur alors qu'elles passaient entièrement à travers les ailes de Malâadaëlle, laissant deux orifices immenses dans celles-ci.

- Et quel est ce pacte? Je le veux mot pour mot, tout de suite. Je ferai mon verdict par la suite. Assures-toi de bien tout me dire.

Taïga se mord la lèvre inférieure, prenant son visage entre ses mains. elle chancelle, secouant sa tête. Je ne bouge pas d'un iota. La ressuscité semble hésité, poussant des jurons. Moi, j'attends. Elle grogne, se redressant un peu trop vivement et attrape inconsciemment la main de Bigby. On dirait qu'elle essaye de se souvenir, eh bah ... la mémoire lui fait défaut à son âge seulement ?

- Bordel Grimbergen, mon village a été attaqué, j'ai été humilié et c'est à peine si je réussi à me souvenir de ce qu'il s'est passé, on m'a arraché la moitié de ma propre âme sans me demander mon avis, j'ai aboli ma lignée démoniaque, j'ai perdu la presque la totalité de mes villageois et par dessus tout tu me sors comme quoi je vais être une emplumée après être revenu d'entre les morts ! Je suis désolée mais j'ai un cerveau d'humaine et c'est à peine si je me souviens de mon véritable prénom ! Je dois livrer cette ange en vie contre la sauvegarde de mon village ou un truc de ce genre !

Je donne un bon coup en arrière des genoux de la Malade Imaginaire pour la faire tomber à genoux et je passe ma main dans un des trous de piercing géants que l'ange traître avait désormais, je pose un pied entre les deux omoplates de Malâadaëlle et je commence à tirer... On peut déjà entendre les os déboîtés s'entre-choquer et craquer davantage.

-C'est tout ? Vivante, point ?

Taïga observe la scène, mais c'est comme si c'était un trop plein déjà pour elle, bordel, comment pouvais-ton être une immortel avec un cerveau de mortel ... ça la rend si fragile. La Transformée se met à grogner, cherchant ses mots. Lâchant un bon vieux juron en hochant faiblement la tête. Elle serre la main de son amant, tendue comme un string prêt à claquer.

- J'en ai marre de tout ça putain ! Qu'on en finisse !

Je prends ça pour un oui. Je tords donc cette aile dans des positions qu'elle n'aurait jamais dû être, le craquement des os de cette aile était très audible, des os brisés déchiraient la chair de l'aile, l'autre criait et je m'en foutais royalement. Elle était celle qui dirigeait l'attaque, elle allait être celle qui souffre le plus. Je tire enfin sur l'aile, le trou qui me servait pour ma poigne s'ouvrait davantage, la base de l'aile commençait à lentement céder, les muscles se décollant un après l'autre de l'ange puis la peau qui déchirait dans un bruit humide... Jusqu'à ce que l'aile quitte finalement son hôte.. Et que Malâadaëlle s'écrase au sol en agonie.

-Quelqu'un veut des chicken wings bien fraîches ?

Je les regarde un après l'autre... Personne avait d'humour dans ce groupe d'Emo... Je trouve un nouveau débris brûlant et je fais le même scénario à elle qu'à Noctysia... Je brûle la plaie pour arrêter le saignement et je regarde Shéhérazade qui elle ne se gênait pas pour me répondre...

- Brûlez moi toutes ces ailes sans propriétaire et éparpillez moi ces trois traitres aux quatre coins du No Man's Land...

Moment de silence classique.

- Bah aux trois coins en fait.. Il y en a que trois. La conne à un rendez-vous avec le propriétaire du pacte.

Je fixe Taïga et lui sourit.

- Ton contrat est de lui emmener en vie. Elle est en vie. La punir était mon rôle, elle est supposé se reporter à moi et si je l'avais laisser partir sans punition, ma crédibilité en aurait prit un coup... Et elle est déjà bien basse. Si ta clause parle d'elle comme une ange, elle va l'être encore quelques semaines, vois peut-être 2 mois avant que la folie la change, mais ton contrat sera respecté. Une ange vivante du nom de Malâadaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty

Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE]

MessageSujet: Re: Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Ailes Damnées Sacrificielles [RP LIBRE] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» Obama en chute libre ...
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit :: No Man's Land :: Lame Spirituelle :: Forêt Noire-